Éternelle question du timing. Pourtant fondamentale, la question de la date d’entrée sur le marché est trop souvent négligée au profit de la sélection d’un pseudo gérant actif aux compétences tellement exceptionnelles qu’il saura battre son indice de référence.

Pourtant, si la sélection d’un gérant peut être essentielle lorsqu’il s’agit d’investir dans un fonds diversifié et flexible, la réalité des performances des gérants dits « actifs »nous laisse à penser que votre priorité ne doit pas être là. En effet, comme nous vous l’exprimions dans cet article « Pourquoi payer des frais de gestion et un gérant dont l’objectif, rarement atteint, est de suivre un indice ? » :

Pour plus de 88% des fonds « actifs » de la place, leur performance s’explique pour plus de 80% par l’évolution de leur indice de référence ; 

Et surtout, 91.35% des fonds actions Zone Euro ont une performance inférieure à leur indice de référence sur 10 ans. 

C’est alors que la valeur ajoutée n’est pas tant dans la sélection du meilleur gérant de portefeuille (ou alors il vous faut trouver les 8.65% de gérants « actifs » dont les performances seront supérieures à leur indice de référence pour les 10 prochaines années) que dans la qualité du conseil financier qui vous accompagnera dans vos investissements sur les marchés financiers. 

Votre priorité pour espérer réussir votre investissement sur les marchés financiers doit être la bonne allocation d’actif, c’est à dire la capacité à investir au bon moment sur la bonne classe d’actif (action, obligation, monétaire, matière première,…).

Etre capable de vous conseiller et vous accompagner pour investir au bon moment sur la bonne classe d’actif est de la compétence de votre conseil en investissement financier (CIF) spécialisé dans ce domaine et qui sera rémunéré pour cet accompagnement par un honoraire de conseil et en aucun cas par retro-commissions proportionnelles aux produits vendus. 

Choisir le gérant est rarement source de performance ! Investir au bon moment, sur la bonne classe d’actif (action, obligation, matière première, monnaie, …), c’est la certitude d’obtenir un rendement attrayant pour vos placements sur les marchés financiers (mais c’est aussi le plus difficile). C’est le sens de l’analyse que nous vous proposions dans cet article « Avez vous besoin d’un conseiller financier ou d’une gestion de portefeuille ? » dans lequel nous vous expliquons le rôle central du conseil en investissement financier dans la bonne gestion de votre patrimoine. C’est ce que nous appelons régulièrement la gestion conseillée.

 

 

Au delà des conseils de votre conseiller financier dans le cadre d’un gestion conseillée, investir au bon moment, c’est surtout ne jamais investir au plus haut.

C’est tellement simple qu’on oubli les fondements même de l’investissement spéculatif : Il faut investir sur les actifs en bas de cycle, c’est à dire lorsqu’ils sont pas chers, et vendre ces mêmes actifs lorsqu’ils sont en haut de cycle, c’est à dire lorsqu’ils sont chers.

L’investissement en haut de cycle n’est jamais rentable !

Ainsi, pour savoir si c’est le moment d’investir, il suffit de lire les graphiques suivants et d’en conclure la position dans le cycle (haut de cycle ==> Vendre ; Bas de cycle ==> Acheter).

… et si vous ne trouvez pas d’actifs en bas de cycle, vous n’êtes pas obligé d’investir… il n’est pas interdit de conserver vos liquidités et attendre une éventuelle prochaine baisse avant d’investir.

Investir pour investir n’a aucun sens ! Mais attention, un fonds euros n’est pas un actif liquide et disponible ! 

 

Evolution du S&P500 depuis 1980

S&P500 est un indice boursier basé sur 500 grandes sociétés cotées sur les bourses américaines.

sp500-depuis-1980

 

 

Evolution des taux de l’OAT 10 (taux d’emprunt de l’état Français) depuis 10 ans

 

 

 

oat-10-ans-depuis-10-ans

PS : Plus les taux sont faibles, plus la valorisation des obligations est élevée.

 

 

Evolution de la valeur de l’OR depuis 10 ans.

or-depuis-10-ans

 

 

Alors, est le moment d’investir sur les marchés financiers ?

CAC40 ? Obligation ? Or ? 

Et que faire si tous les actifs sont corrélés ? Cash is king ?  La théorie de la diversification des portefeuilles est elle pertinente lorsque tous les actifs sont corrélés et évoluent dans le même sens ?(‘Faut il remettre en cause la théorie de la diversification du patrimoine pour réduire les risques ?« )

Comparateur de crédit immobilier : Comparez plus de 100 banques pour trouver le meilleur taux pour votre crédit immobilier

taux-credit-immobilier-plus-basBonne nouvelle ! Des taux toujours historiquement bas. 

Trouvez les banques qui n’ont pas encore augmenté leur taux immobilier depuis le début de l’année ! Pour connaître ces banques : comparateur de meilleur taux de crédit immobilier. 

C’est le moment de relancer vos projets car cela ne devrait pas durer !

Cliquez ici pour comparer plus de 100 banques et trouver le meilleur taux

Ces autres articles devraient vous intéresser :


9 Comments

  1. «  » » Etre capable de vous conseiller et vous accompagner pour investir au bon moment sur la bonne classe d’actif est de la compétence de votre conseil en investissement financier (CIF) spécialisé dans ce domaine et qui sera rémunéré pour cet accompagnement par un honoraire de conseil et en aucun cas par retro-commissions proportionnelles aux produits vendus. «  » » »

    a) le timing comme vous le faites remarquer est primordial
    b) Le conseiller en investissement financier vous conseillera-t-il en actif , D’abord les ETF et dans quelle classe ?
    J’en doute !!!! Les frais sont de ll’ordre de 0,2% s, sont éligibles au PEA . Les frais pour les ETF des US sont de 0,02 % !!!!!!!! Les frais sur un investissement de long terme , mine de rien ça mange la rentabilité

    «  » » »Et surtout, 91.35% des fonds actions Zone Euro ont une performance inférieure à leur indice de référence sur 10 ans. «  » Identique pour les fonds US
    Mais pourquoi?
    ET cependant ils arrivent à nous faire rêver avec des super rendement annoncés

  2. «  » » »… et si vous ne trouvez pas d’actifs en bas de cycle, vous n’êtes pas obligé d’investir… il n’est pas interdit de conserver vos liquidités et attendre une éventuelle prochaine baisse avant d’investir. » » » »

    Tout à fait ,je suis en phase avec vous Guillaume !!!!!!

    Ne pas trader c’est trader .

  3. Polaris_31 says:

    En effet, dans tout investissement, le timing d’entrée est primordial. A ce propos, un graphique montrant l’évolution du prix du m² de logement en France sur les 25 dernières années aurait été fort instructif, afin de juger de la pertinence d’investir dans l’immobilier en ce moment: sommes-nous en période de prix immobiliers bas ou de prix élevés ? J’ai ma petite idée 😉 …

  4. Polaris ne gardez pas votre idée pour vous ,partagez comme GUILLAUME

  5. De mon humble point de vue l’investissement du moment serait l’argent métal. Le ratio d’extraction minière or/argent est de 1/9 onces, tandis que le ratio de quotation manipulées (comme admis par la Deutsche Bank auprès des autorités US en 2015) est de 1 à 70 au moment où j’écris…

    Les Romains avaient fixé le ratio à 1/12 et Isaac Newton avait déterminé un ratio de 1/15 en 1717 lorsqu’il était en chage le la Monnaie pour le compte de la couronne.

    J’ajoute que l’argent métal est à la fois un métal industriel (1 once soit 31,1 g utilisée par 100W de panneau solaire) rare et une monnaie ayant cours légal (voir par exemple le Philharmoniker autrichien).

  6. Guillaume a écrit: « L’investissement en haut de cycle n’est jamais rentable ! »

    Ankou a répondu qu’il continuait à ne pas être d’accord.

    Par contre, il aurait été d’accord sur le fait que le placement, lui, n’est généralement pas intéressant.

    Investir est toujours, sauf cas particulier, intéressant. Guillaume vous ne me ferez jamais changer d’avis sur ce point. La réussite de cet investissement dépendra bien évidemment de nombreux paramètres, et donc les revenus qu’on pourra en tirer.

  7. gilbertG says:

    @Guillaume , plus d’appétence pour l’immobilier que pour le mobilier de la part de vos followers !!!!!!

  8. @Ankou  » Investir est toujours, sauf cas particulier, intéressant.  »

    Quels sont les cas particuliers ?
    Je suis très attentif au Timing quel que soit l’investissement , donc pas prêt à investir à tout moment .

    • Je parle de ce que je connais, c’est-à-dire l’Investissement Immobilier.

      Dans ce type d’investissement, chaque cas est particuliers, même si il y a des tendances générales.
      Travail des conjoints, localisation, situation financière, appétence au travail, actifs déjà détenus, propension à consommer, etc, etc

      C’est une des différences fondamentales que je fais avec un simple placement, même dans l’immobilier, qui lui est intimement lié à la période.

      Par ailleurs je n’ai pas d’épargne, donc je ne me suis jamais posé la question du haut ou bas de cycle.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*