Après quelques années de déflation et de spectre d’une stagnation séculaire voilà que ces certitudes d’hier sont en train d’être bouleversées avec le retour de l’inflation et d’une croissance économique, faible mais solide.

Vous devez d’ores et déjà prendre en compte cette nouvelle donnée fondamentale pour ajuster la nature de vos placements et de vos investissements.

 

L’inflation semble s’installer autour de 1.9% pour les quelques prochaines années.

Une récente étude de la Banque de France, confirme les données prospectives de la Banque Centrale Européenne. L’inflation pourrait être autour de 1.90% jusqu’en 2019 en l’absence de chocs majeurs.

L’inflation (en glissement annuel) atteint 1,8 % au premier trimestre 2017, après 0,7 % au quatrième trimestre 2016.

 

inflation-france-2017-2018-2019

 

Cette projection d’inflation est intéressante et devrait, si elle se confirmait, mettre fin à 5 années de stratégie d’investissements déflationnistes. Vous devez impérativement en tenir compte pour vos prochaines décisions d’investissement.

 

Inflation, déflation …. Quels investissements privilégier en cas de retour d’inflation ?

Résumée sous forme de tableau de synthèse, vous trouverez ci après la synthèse des placements et investissements à réaliser en période d’inflation.

L’endettement à taux fixe et notamment le crédit immobilier est au cœur de ces stratégies d’investissement patrimoniaux, et la période actuelle est, à ce titre, particulièrement attrayante.

Imaginez, alors que je vous annonce un retour d’inflation et une inflation proche de 1.90%, il est aujourd’hui possible de s’endetter à 1.60% en moyenne toutes durées confondues comme en atteste notre comparateur de meilleur taux de crédit immobilier.

S’endettez aujourd’hui est particulièrement attrayant dans une perspective d’inflation ! Il faut agir et c’est maintenant ! Il faudrait être naïf pour croire que les taux de crédit immobilier resteront encore longtemps en dessous du taux d’inflation de long terme ! (cf « Pourquoi la hausse des taux de crédit immobilier devrait accélérer en 2017/2018 ?« ).

Attention, tout de même, il ne faudrait pas investir dans tout et n’importe quoi ! Cette opportunité du crédit facile et gratuit ne doit JAMAIS, vous faire perdre de vue l’essentiel : La pertinence économique de l’investissement et son rendement intrinsèque. cf ‘Faut il se précipiter pour investir avant la possible hausse des taux d’intérêt ? » pour comprendre le propos.

 

Inflation ou déflation, quels placements ? Quels investissements. Ce qu’il faut faire ou ne pas faire.

INFLATION DÉFLATION
OU INVESTIR OU NE PAS INVESTIR OU INVESTIR OU NE PAS INVESTIR
Dette (surtout à taux fixe)En période inflationniste, il faut être endetté. C’est l’inflation qui permet de rembourser la dette sans effort. Obligations (attention aux contrats d’assurance vie en €).Pour plus de détail, Cf notre article : Quelle stratégie d’investissement et de placement pour 2017 ? Obligations (surtout à taux fixe). Le taux d’intérêt est toujours préférable au rendement négatif lié à une baisse des prix. Dette. S’endetter devient onéreux et contrairement à l’inflation, le montant du remboursement devient de plus en plus important. Au gré de la baisse des prix, le montant de la mensualité reste identique.
Actions (croissance économique favorable aux entreprises). Pour plus de détail, cf notre article : L’investissement action pour protéger votre patrimoine contre l’inflation ? – Partie 2- Trésorerie. Trésorerie. La rémunération proposée et garantie par l’établissement bancaire évitera de perdre son capital. Actions (récession économique défavorable aux entreprises)
Or (or physique : protection du capital mais pas de rendement; Mines d’or : chiffres d’affaire et résultats indexés) et matières premières. Or et matières premières. La récession doit entrainer une baisse de la consommation des matières premières et donc une baisse de leur prix.
Immobilier / actifs fonciers (protection du capital et des revenus; mais mesures possibles d’encadrement des loyers). Cf « Immobilier et déflation : Quelles conséquences de la déflation sur les prix de l’immobilier ? » immobilier / actifs fonciers. Les loyers ont tendance à baisser, pour maintenir un rendement locatif, les prix doivent s’ajuster à la baisse.Les taux restent bas, mais la demande des potentiels acquéreur est faible.
Salaire Rente non indexée, retraite (revalorisation < taux d’inflation) Salaire, rente non indexée, retraite. (revalorisation à la baisse improbable) Être au chômage

 

 

.

 

.

.

.

..

.

.

.

.

.

.

.

.

 

A suivre…

Comparateur de crédit immobilier : Comparez plus de 100 banques pour trouver le meilleur taux pour votre crédit immobilier

taux-credit-immobilier-plus-basBonne nouvelle ! Des taux toujours historiquement bas. 

Trouvez les banques qui n’ont pas encore augmenté leur taux immobilier depuis le début de l’année ! Pour connaître ces banques : comparateur de meilleur taux de crédit immobilier. 

C’est le moment de relancer vos projets car cela ne devrait pas durer !

Cliquez ici pour comparer plus de 100 banques et trouver le meilleur taux

Ces autres articles devraient vous intéresser :


7 Comments

  1. Gilles.DR315 says:

    Merci Guillaume pour cet article intéressant.

    Tous mes encouragements pour le travail effectué au fil de l’eau.
    Ce blog est vraiment super.
    Amicalement

  2. gilles95 says:

    Folklo ou stupide?
    Comment peut-on mentionner « être au chômage »pour le où ne pas investir en cas de déflation!
    Je suppose que les inconscients qui investissent là vont apprécier et bien suivre le conseil!

    • Il s’agit simplement d’expliquer, de permettre de prendre conscience que les revenus fixe non indéxés sont pénalisés. Le chômage et dans une moindre mesure la retraite sont concernés.

      Parfois, il faut prendre un peu de recul et de hauteur 🙂

  3. béotienbien says:

    Bonjour,

    et félicitation pour ce blog très intéressant.

    question simple : j’imagine qu’il est toujours pertinent de rembourser un reliquat de prêt immobilier par anticipation (sans frais) plutôt que de garder son épargne ? (65 KE)

    cdt

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*