Les contribuables dont le revenu fiscal de référence N-1 (avis d’impôt sur le revenu 2018 sur les revenus 2017) est inférieur à 20000€ par part de quotient familial seront exonérés par 1/3 à partir de 2018.

L’exonération partielle se poursuivra donc en 2019 pour un autre 1/3 puis pour aboutir à une exonération totale à partir de 2020. 

Bref, votre taxe d’habitation baissera de 33% en 2018, puis 33% en 2019 pour une exonération totale en 2020 !

Ainsi, pourront prétendre à l’exonération partielle de la taxe d’habitation, ceux dont le revenu fiscal de référence 2017 est inférieur :

1 part (célibataire sans enfant) = 20 000€

2 parts (mariés sans enfant) = 40 000€

3 part de quotient familial (marié, deux enfants ) = 60 000€.

Au total, ce sont près de 80% des ménages qui seront exonérés (certaines simulations évoquent un chiffre réel plus proche de 74%).

Ce chiffre est l’occasion de pointer la réalité de la répartition et la faiblesse des revenus des Français. Imaginez, 80% des ménages ont un revenu fiscal de référence inférieur à 20 000€ par part de quotient familial. Cela signifie qu’avec plus de 20 000€ par part de quotient familial vous faites partie des plus riches du pays ! (et ça c’est grave !)

La classe moyenne existe t’elle toujours ? 

 

A ce titre, une note de l’OFCE est très instructive. On y apprend les quelques chiffres qui suivent.

Après réforme, l’ensemble des ménages ayant un niveau de vie après redistribution inférieur à la médiane (1 700€/mois/uc) ne paieraient plus de taxe d’habitation ;

Au total, sur les 16,6 millions de ménages qui devraient bénéficier de la réforme de la taxe d’habitation, 11,4 millions (70 %) ont un niveau de vie compris entre le 3e (14 820€/uc/ an) et le 7e décile (23 840€/uc/an).

Du fait de cette forte concentration des « gagnants » autour de la médiane de niveau de vie, les gains moyens en euros enregistrés par ces ménages sont les plus importants. Les ménages du 1er décile affichent un gain moyen identique à ceux du 10e décile, de l’ordre de 100 euros par an par ménage soit 1,5 % de leur niveau de vie (0,2 % du niveau de vie des ménages du dernier décile). Les ménages des 5e, 6e et 7e déciles devraient bénéficier d’un gain moyen supérieur à 500 euros par an et par ménage, gain qui, du fait du nombre de bénéficiaires moins importants, se réduirait pour les niveaux supérieurs (graphique 5).

Les départements qui gagnent le plus en euros par ménage se situent autour de la Méditerranée, au centre et à l’ouest. Les principaux « perdants » sont les départements de Paris et ceux situés à l’ouest de Paris, ainsi que les départements de la Savoie.

 

qui-est-exonere-de-taxe-dhabitation

gain-suppression-taxe-dhabitation-par-decile

Pour bien comprendre les deux graphiques ci dessous, il convient de comprendre la notion de décile. Le déciles sont les valeurs qui partagent cette distribution en dix parties égales.

Lecture du graphique, le premier décile, c’est à dire les 10% des ménages dont le niveau de vie est le plus faible auront un gain moyen de -+ 110€.

Les déciles 5,6, 7, auront un gain moyen de -+ 500€.

 

gain-moyen-suppresion-taxe-habitation

part-des-beneficiaires-suppression-taxe-dhabitation-france

 

Comparateur de crédit immobilier : Comparez plus de 100 banques pour trouver le meilleur taux pour votre crédit immobilier

taux-credit-immobilier-plus-basBonne nouvelle ! Des baisses de taux de crédit immobilier pour ce mois de Juin 2017 !

C’est le moment de relancer vos projets car cela ne devrait pas durer !

Les taux sont au plus bas, c’est le moment de s’endetter pour investir et valoriser son patrimoine. Voici le barème des meilleurs taux de crédit immobilier grâce à notre comparateur de meilleur taux de crédit immobilier. 

Cliquez ici pour comparer plus de 100 banques et trouver le meilleur taux

Ces autres articles devraient vous intéresser :


9 Comments

  1. Tous ces cadeaux pour nous faire accepter le « loyer » sur notre habitation principale.
    Donc, c’est officiel.
    Si notre maison vaut plus de 300 000 euros, l’impôt est sur la somme au-dessus de ce chiffre. Puis, cette tranche baissera très vite, une fois que nous aurons accepter que ces propriétaires payent.
    Ce sera le tour de tout le monde….on payera un loyer sur notre maison que nous aurons mis une vie à payer.
    …. dans 3 ans…..

  2. bonjour,
    que se passera-t-il si le revenu fiscal change d’une année sur l’autre ?

    • On va embaucher des milliers de personnes pour faire les calculs ……… 🙂 au niveau de l’État et des collectivités locales, avec toutes les arnaques possibles pour que les communes récupèrent un max.

      S »il n’y avait que ce problème! Il faut être énarque pour pondre une telle ânerie.
      J’attends le texte officiel et la position du CC.

      En France, toujours pareil: pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué?

      Il fallait supprimer cette taxe pour tout le monde ou pour personne.

  3. Rien ne change dans le fond, les cadeaux c’est pour les mêmes « les plus fragile » et les coups de rabots « c’est pour les memes « les riches ». Bref on va dans une sté qui punit la réussite, le travail, le contribuable et récompense le contraire. Bravo, c’est bien français comme logique. mes enfants je leur apprends exactement le contraire, ainsi que les langues étrangères pour plus tard…

  4. pour l’instant tout est flou donc on est inquiet mais quand ce sera plus précis la levée de boucliers sera plus active

  5. pourquoi se baser uniquement sur la déclaration d’impôts sur le revenu, il y a longtemps qu’elle ne représente plus l’intégralité des revenus des personnes.
    Encore une mesure qui vise au désengagement d’une partie de la population à la contribution du bien être de tous.
    Les dégradations des biens communs sont trop souvent dus aux personnes qui ne font qu’en profiter et qui n’ont aucune contrainte financière.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*