La retraite par répartition est une source d’inquiétude et perçue comme un impôt sans contrepartie alors qu’elle devrait être perçue comme une chance et une épargne obligatoire source de revenus futurs garantis !

Antoine BOZIO est le co-auteur avec Thomas PIKETTY d’une proposition de grande réforme de la retraite par répartition qui a été reprise par le candidat Emmanuel MACRON devenu président de la république. Ces travaux universitaires ont été publiés en 2009 sous le titre « POUR UN NOUVEAU SYSTÈME DE RETRAITE. Des comptes individuels de cotisations financés par répartition« .

Nous tenons là, le détail de ce que pourrait être la grande réforme des retraites voulue par Emmanuel MACRON. Ainsi, dans le prolongement de cet article « MACRON : Réforme pour une retraite universelle inspirée par PIKETTY ?« , dans lequel nous vous présentions les grandes lignes de la proposition de réforme des retraite par comptes notionnels, je vous propose 4 vidéos dans lesquelles Antoine BOZIO présente la synthèse de ces travaux universitaires sur la retraite par répartition avec comptes notionnels.

Le propos introductif des travaux universitaires suffisent à comprendre les fondements et la nécessité d’une telle réforme :

« Le système de retraite français est morcelé, complexe, incompréhensible pour la majorité des citoyens et sa stabilité financière à long terme est mise en cause.  Il est source d’angoisse et d’incertitudes alors que sa raison d’être est d’offrir des garanties que les marchés financiers ne peuvent pas proposer.

Cet opuscule part du constat que seule une remise à plat générale permettra de rétablir la confiance dans l’avenir du système public d’assurance vieillesse par répartition. Antoine Bozio et Thomas Piketty proposent une refonte complète des régimes actuels et la création d’un système unifié de comptes individuels de cotisations offrant les mêmes droits et les mêmes règles à tous les travailleurs (public, privé, non salariés).

Ce nouveau système facilite la mobilité professionnelle et garantit l’équilibre financier, grâce à une prise en compte progressive de l’augmentation de l’espérance de vie. Il avantage les plus modestes et permet de mieux cibler la solidarité vers ceux dont la carrière a subi des aléas. Les difficultés liées à la transition entre l’ancien et le nouveau système sont réelles, mais surmontables, pourvu qu’existe la volonté politique de préserver l’avenir à long terme du système public par répartition. « 

 

Nous vous avons exprimés notre position à ce propos à de très nombreuses reprises. Cf « Réforme des retraites : L’équilibre du système repoussé à 2040. Et alors ?! » ou encore « Arrêtez d’épargner pour la retraite vous n’en aurez pas besoin ! » et « L’avenir de la retraite n’est pas la capitalisation. Il faut sauver la retraite par répartition »

 

 

 

Qu’est ce que la retraite par répartition avec les comptes notionnels ?

Les retraite par répartition avec comptes notionnels, ce n’est pas la retraite par capitalisation. Les cotisations des salariés, indépendants et fonctionnaires ne sont pas placées sur les marchés financiers et le montant de la retraite futures ne dépend pas de la spéculation et de la volatilité de la bourse. La notion de retraite par répartition implique que les cotisations des actifs permettent de payer les pensions des retraités la même année. Il n’y a pas de réserve, d’épargne ou de capitalisation.

La retraite par répartition est basée sur la solidarité générationnelle puisque ce sont les actifs (salariés, indépendant et fonctionnaire) qui payent la pension des retraités. 

Les comptes notionnels impliquent un mode de calcul commun de la retraite pour tous les salariés. C’est la fin des régimes spéciaux et autres régimes dérogatoires insupportables fruit de l’histoire et des fameux acquis sociaux injustifiables.

Dans un régime de retraite par répartition avec comptes notionnels, les cotisations sont enregistrées individuellement pour chacun des cotisants, puis revalorisé afin de leur permettre de conserver leur valeur relative (le taux de revalorisation pourrait par exemple être le taux de croissance du PIB). Enfin, les cotisations revalorisées sont cumulées pendant toute la durée de la vie active. Enfin, les sommes cumulées et revalorisées de ces cotisations retraite donne droit à une pension retraite dont le montant est fonction, notamment de l’espérance de vie du jeune futur retraité. 

L’équilibre du régime de retraite est alors assuré et pérenne puisque le montant de la pension sera fonction de l’espérance de vie du retraité et ce ne seront pas les générations futures qui devront payer l’augmentation de la durée de vie du jeune retraité qui n’a pas assez cotisé !

 

 

 

 

Quels sont les avantages de la retraite par répartition avec les comptes notionnels ?

Avec les comptes notionnels, l’augmentation de l’espérance de vie est automatiquement intégrée dans le système. L’augmentation de l’espérance de vie fait partie de la formule de calcul de la retraite de chacun.

 

Les comptes notionnels permettent d’assurer une grande visibilité pour l’épargnant et permettent aux cotisations retraite de retrouver leur statut d’une épargne obligatoire qui sera convertit en revenu complémentaire certain ! Combien d’entre vous considère les 25% de cotisation retraite comme un impôt sans contrepartie et non comme un revenu différé ? Les comptes notionnels devraient permettre de mieux considérer la réalité des cotisations retraites comme une épargne retraite !

 

 

Comment gérer la mise en place de la retraite par répartition avec comptes notionnels ?

La difficulté principale est de convertir les droits à la retraite de la multitude des anciens régime dans le nouveau régime avec compte notionnels. Quels sera le taux de conversion de chacun des régimes de retraite ?

C’est une réforme sur le très long terme ! Voici le scénario présenté par BOZIO et PIKETTY dans leurs travaux universitaires (avec un point de départ en 2012) :

– Premier principe : les nouvelles règles ne s’appliquent pleinement que pour les personnes partant à la retraite dans une durée relativement longue (entre 10 et 20 ans). En Suède, la transition s’est faite sur 15 ans. À titre indicatif, supposons que la réforme soit adoptée en 2012, et que la transition se fasse sur 20 ans. Les nouvelles règles s’appliqueraient pleinement pour les départs à la retraite à partir de 2032 ;

– Deuxième principe : les droits acquis dans l’ancien système sont honorés pour les personnes déjà parties à la retraite ou pour les personnes partant à la retraite au moment de la réforme. Par exemple si la réforme est adoptée en 2012, les personnes parties à la retraite avant 2012 ou partant à la retraite en 2012 conservent intégralement leurs droits acquis dans l’ancien système ;

– Troisième principe : entre 2012 et 2032, mise en place progressive et proportionnelle des nouvelles règles ; par exemple les pensions liquidées en 2013 seront égales à 95 % de la pension calculée dans l’ancien système et 5 % de la pension calculée dans le nouveau système ; les pensions liquidées en 2014 seront égales à 90 % de la pension calculée dans l’ancien système et 10 % de la pension calculée dans le nouveau système ; et ainsi de suite jusqu’en 2032.

 

 

 

 

 

Comparateur de crédit immobilier : Comparez plus de 100 banques pour trouver le meilleur taux pour votre crédit immobilier

taux-credit-immobilier-plus-basBonne nouvelle ! Des taux toujours historiquement bas. 

Trouvez les banques qui n’ont pas encore augmenté leur taux immobilier depuis le début de l’année ! Pour connaître ces banques : comparateur de meilleur taux de crédit immobilier. 

C’est le moment de relancer vos projets car cela ne devrait pas durer comme nous vous l’expliquons dans notre article sur les meilleurs taux immobilier pour septembre 2017

Cliquez ici pour comparer plus de 100 banques et trouver le meilleur taux

Ces autres articles devraient vous intéresser :


5 Comments

  1. Les taux de conversion vont donc être le point clé de la négociation

    Perso je préfère ne rien verser et gérer moi ces fonds, je serai largement gagnant sur le long terme. Mais ça n’arrivera jamais…

    Je considère le montant de ma future retraite plus comme une cerise sur le gateau. Je fabriquer moi-même ma retraite avec mes investissements financiers et immobiliers.

  2. PERHOUAN MIK says:

    franchement mettre N exemples en ligne serait beaucoup plus explicatif; notamment
    – en simulant des variations de PIB; de dévaluation;
    – en expliquant ce qui se passe quant on dépasse significativement la probabilité moyenne de durée de vie et de retraite;
    – quant on continue à travailler en état à la retraite
    Merci

    • – en expliquant ce qui se passe quant on dépasse significativement la probabilité moyenne de durée de vie et de retraite;

      Rien
      Ceux qui dépasse sont compensés par ceux qui n’atteigne pas l’espérance de vie.

  3. Comme l’ont démontré de nombreux vrais économistes les travaux de Piketty sont totalement farfelus: quelques recherches sur internet vous permettront de le vérifier par vous même

    Comme il l’a indiqué dans une interview Piketty n’est pas économiste: il est enseignant en économie. Dirait-on d’un professeur d’anglais qu’il est anglais ?

    M Fonteneau nous a habitué jusqu’à présent à être autre chose qu’un relais de l’Agence Tass: pourvu que ça dure

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*