C’est une réalité du marché de l’assurance vie dont on ne se rend pas compte lorsque l’on est pas « les mains dans le cambouis » : Les compagnies d’assurance vie s’organisent pour éviter que les épargnants investissent leur épargne sur les fonds euros.

Ce n’est pas nouveau, mais , dans ces temps de valorisation élevée des marchés financiers, cette attitude qui vise à encourager l’investissement sur les unités de compte en mettant des obstacles à l’investissement en fonds euros n’est pas à la hauteur de l’exigence du devoir de conseil des compagnies d’assurance vie et autres distributeurs.

Nos outils pour réussir votre investissement immobilier (locatif, location meublée ou résidence principale)

  • Notre nouveau livre « Investir dans l’immobilier«  (déjà plus de 1000 exemplaires vendus) pour y découvrir nos stratégies et conseils pour investir. Une lecture indispensable pour apprendre comment investir, sélectionner le meilleur bien immobilier, choisir le régime fiscal adapté, …

 

 

 

Les compagnies d’assurance vie utilisent deux stratagèmes (le stratagème est le mot particulièrement bien adapté à la situation actuelle puisqu’il s’agit d’une « ruse de guerre ayant pour objet de tromper l’ennemi ») pour décourager une épargne massive sur les fonds euros :

  • Soit interdire, de manière illégale et contraire à leur obligation de conseil, d’investir 100% de votre versement sur le seul fonds euros en rendant obligatoire une diversification en unité de compte à hauteur de 25% par exemple ;

 

  • Soit refuser de négocier les frais d’entrée pour les versements réalisés uniquement sur le fonds euros ! Ainsi, les vendeurs procèdent à un véritable « chantage » à la diversification et à la prise de risque ! Qui accepterait de verser 100 000€, 200 000€, ou plus en payant 2% à 5% de frais d’entrée ??? (bien évidemment, dans le respect de l’aversion au risque de l’épargnant)

 

C’est une véritable prise d’otage ! C’est insupportable !

La liste des compagnies qui daignent faire leur métier d’assureur vie, c’est à dire d’assumer le risque financier à la placement du souscripteur assuré du contrat d’assurance vie, se réduit comme peau de chagrin !

L’épargnant qui ne veut pas prendre de risque sur son capital doit être « fort » pour résister à ces pressions commerciales des compagnies d’assurance vie.

 

Le fonds euros devient il un placement financier de plus en plus rare et donc précieux ?

L’accès au fonds euros devient alors de plus en plus difficile. Il pourrait même devenir un placement précieux dans les prochaines années.

En effet, et comme nous le détaillons dans notre nouveau livre « Assurance vie et gestion de patrimoine » (sortie officielle le 01/06/2018, mais pré-commande possible pour le recevoir dès réception du premier tirage), 2017 est la première année de décollecte sur le fonds euros : En 2017, les prestations (décès et rachat partiel ou total) sur les fonds euros est supérieur aux nouveaux versements.

Petit à petit, les compagnies d’assurance vie s’engagent dans un processus de sortie organisée de l’épargne placée en fonds euros au profit des unités de compte, – et peut être demain au profit des supports euro-croissance, dont les qualités intrinsèques sont parfaitement adaptées aux besoins des épargnants … mais les assureurs trainent des pieds pour commercialiser ce nouveau support Euro-croissance moins rentable (pour la compagnie d’assurance) que les unités de comptes –



Pourtant, comme nous vous le détaillions dans cet article « Assurance vie : Le fonds euros est un mauvais placement mais vous n’avez pas beaucoup d’autres choix… » : 

  • Oui, le fonds euros n’est pas un bon placement pour l’épargnant de long terme capable d’accepter d’investir à long terme sur des marchés financiers volatiles. En effet, à long terme, accepter une volatilité sur son épargne, c’est à dire le risque de constater une moins value à court terme, est source d’un rendement supérieur comme nous essayons de vous le démontrer dans notre #defi6% (une initiative pédagogique qui vise à essayer de démontrer qu’il est possible d’obtenir un rendement long terme de 6% pour votre contrat d’assurance vie).

 

  • Mais l’épargnant qui ne serait pas capable d’accepter cette volatilité n’a pas d’autres choix et devra placer son épargne sur le fonds euros. Cet épargnant, c’est celui qui souhaite conserver une disponibilité forte pour satisfaire des projets futurs, ou celui qui ne peut supporter de constater une moins-value à court terme (même si c’est la seule solution pour espérer une rémunération satisfaisante de l’épargne à long terme). Pour cet épargnant, le fonds euros est la meilleure solution pour épargner !

 

Au final, ces clients averses aux risques n’intéressent plus les compagnies !

Les compagnies d’assurance vie s’engagent dans une sélection de leurs clients. Elles préfèrent refuser des versements initiaux ou complémentaires plutôt que d’accepter des versements 100% sur le fonds euros. 

 

Quels sont les contrats d’assurance vie qui acceptent un versement à 100% sur le fonds euros ?

Afin vous aider dans votre recherche de contrats d’assurance vie, voici une liste (non exhaustive que vous pouvez m’aider à compléter  via les commentaires) des compagnies d’assurance vie qui autorisent encore les versements à 100% sur le fonds euros, sans contrainte d’unité de compte et sans frais d’entrée :

  • Generali (Eurossima) – Nom du contrat : Lynxea Vie ; Altaprofit vie ; Mesplacements vie  ; Rendement 2017 : 1.77% ;
  • Suravenir rendement (pas de contrainte jusqu’à 250 000€ de versement) – Nom du contrat : Lynxea Avenir ; Digital vie (altaprofit); Mesplacements retraite ; Rendement 2017 : 2% ;
  • Swiss life (actif général) – Nom du contrat : Darjeeling placementdirect.fr ; Altaprofit titres@vie ; Rendement 2017 : 2% jusqu’à 250 000€ et 2.20% au delà.
  • Oradea vie (fonds sécurité en euros) – Link by primonial – Rendement 2017 : 1.45% ;
  • AVIVA – Evolution vie – Assurancevie.com – Rendement 2017 : 2.31%
  • (ps : Si vous avez des noms de fonds euros qui autorisent encore la possibilité d’épargner 100% en fonds euros, sans frais d’entrée, je vous laisse l’indiquer dans les commentaires, je réaliserai la mise à jour de la liste)

 

A suivre …

 

ps : Je n’ai évidemment aucun lien commercial avec aucune de ces compagnies d’assurance vie 😉

Ces autres articles devraient vous intéresser :


29 Comments

  1. AGIPI Cler Fonds Euro ou Euro Croissance

  2. Donc il faudrait continuer à collecter sur les fonds euros et donc diminuer encore plus vite leur rendement? Je parie que ceux qui crient pour y rentrer seraient les premiers à hurler pour en sortir en cas de remontée forte des taux. Je comprends que les assureurs ne soient pas enclins à charger la barque quand elle risque de chavirer.

  3. Crédit Agricole (predica) : Floriane premium à partir de 40000€ et Espace Liberté à partir de 100 000€.

  4. Tout est dans la raison. Je suis entièrement d’accord avec le commentaire de BRAR.
    Avoir une allocation à 60% en fonds € et le reste sur 4/5 fonds du type Eurose /CPR Défensif/Carmignac Patrimoine…. est je pense une stratégie gagnant/gagnant

  5. GUIDET says:

    MACSF ( frais d’entrée passés de 1% à 3% depuis un an).

    • Christelle says:

      Le res macsf est effectivement passé à 3%
      Mais on peut encore souscrire un res multisupport en profil libre à 100% fond euros avec des frais à 1% en versement libre ou 0,6% en PA

  6. Garance Épargne (Garance) : 100% fonds euros. Rendement 3,10

  7. Guillaume says:

    Bonjour,

    Contrat Dynavie de Monceau Assurances avec un rendement 2017 net de 2.8%.

  8. julien bonnetouche says:

    Aujourd’hui,
    la proportion de fond euro dans un contrat d’assurance vie ne devrait pas dépasser 20%

  9. Pour info. des fonds euros pouvant être investi à 100% sans frais d’entrée :
    SPIRICA (Fond euro actif général spirica) – Contrat Mes placements Liberté : 2% en 2017
    GRESHAM (Fond euro GLT) – Contrat Concordances : 2,05 en 2017
    Sauf erreur de ma part, le fond Eurossima de GENERALI (sur Contrat Altaprofit vie) a eu un rendement de 1,92% en 2017 et non pas 1,77%.

    Sinon en terme de stratégie (sans être expert) pour du court/moyen terme en attente de réutilisation un placement 100% fond euro parait pertinent, pour du placement long terme dans un cadre de stratégie/diversification patrimoniale un % d’UC (30 à 50 voire 70% selon son aversion au risque) avec investissement périodique devrait être plus pertinent en vue de recherche de performance.

    • Non, je ne crois pas pour SPIRICA. Obligation de 25% d’UC
      En ce qui concerne eurossima, le rendement varie entre 1.77% (lynxea) et 1.92% (altaprofit) du fait d’un niveau de frais de gestion différent.

  10. bertrand says:

    Bourse direct Vie avec un rendement de 2,2%en 2017 sans frais d’entrée.

  11. GERARD says:

    Evolution vie de Aviva par assurance vie .com
    2,31% en 2017 pas de frais

  12. SOGECAP contrat EBENE

  13. Bonjour,

    2 autres contrats accessibles à 100% en fonds euro sans frais d’entrée :

    Le contrat Ethic Vie de suravenir avec le fonds suravenir rendement. Rendement 2017 : +2%
    Le contrat Patrimea Premium d’Oradea vie. rendement 2017 : +1,85% (Supérieur à celui du fonds euro classique)

    P.

  14. julien bonnetouche says:

    @ Guillaume,

    pourquoi je dis que l’épargne en fond euro ne doit pas dépasser 20%

    Parce que pour le moment et encore pour plusieurs années les taux ne dépasseront pas 2% voire moins. soit environ l’inflation actuelle.
    Or comme l’indique l’article d’Arnaud Sylvain, (sous forme de question) il est tout à fait possible d’obtenir du 6% en moyenne sur une longue période puisque les bénéfices annuels des grandes sociétés tournent autour de 7 à 8 % sur longue période, pas loin de 10% en ce moment.
    Comme on l’a déjà dit, le seul problème est de choisir le moment d’entrée.
    la plupart des gens achètent au plus haut, ce qui est un erreur évidemment.
    Il faut dont lisser son investissement ( Arnaud l’a dit je crois) et surtout garder du cash pour acheter en cas de gros grain qui va forcément de produire dans les 2 années qui viennent, cela afin de moyenner.

    Mais au total lorsque cette opération de départ sera effectuée, on peut ensuite compter globalement sur du 5/6 % sur le long terme.
    les 20% restants servant a faire face aux besoins éventuels.

    • Alain Labenne says:

      L’argumentation ne me convainc pas.

      1. bénef des grandes sociétés 7 ou 8 % ? ce n’est pas ce que je retire de la lecture des performances publiées sur boursorama : classement des dividendes ou classement des PER.

      2. moment d’entrée : eh bien oui, on est au plus haut de dix ans. Et selon vous, on risque un gros gadin dans les deux ans. alors…
      Je peux jouer une nouvelle hausse sur mon compte-titres, car en cas de problème je peux me dégager dans la journée, mais certainement pas en unités de compte d’assurance-vie, valorisées une fois par semaine, et où il faut trois semaines de préavis pour un retrait.

      3. garder du cash ?
      ça rapporte 0%, le fond en euros ne rapporte pas grand chose, certes, mais un peu plus quand même.

      Et enfin, mes unités de compte, je me les fabrique moi-même, avec mon compte-titres.
      Si je suis fainéant : un peu de tracker France, un peu de tracker Allemagne, un peu de tracker USA, ce sera de toute façon moins opaque qu’une unité de compte d’assurance-vie.
      Et voilà, la messe est dite.

  15. julien bonnetouche says:

    Alain,
    Il y a de multiples éléments à prendre en compte.

    Tout d’abord on n’aura aucune rentabilité sans prendre de risque, c’est bien connu en bourse comme ailleurs.
    La prise de risque est loin d’être accessible à tout le monde. Je dirais même qu’elle ne concerne qu’une minorité.
    Mais prendre des risques ne veut pas dire jouer au casino où l’on est sûr de perdre, il faut réfléchir d’abord.
    Ici, il faut avoir une idée sur les années futures en matière de croissance et si vous suivez un peu ce blog, vous trouverez dans des commentaires récents un développement que j’ai fait sur les raisons pour lesquelles je parie sur une croissance soutenue sur les prochaines années.
    Alors évidemment si on n’en est pas convaincu, il vaut mieux s’abstenir, comme le font la plus grande partie des gens.

    Ensuite, et seulement alors, il faut se poser les questions sur la tactique à employer : Attendre un crach, n’est pas simple pour deux raisons :
    la première c’est que l’on ne sait jamais quand il va arriver. cela peut prendre des années ou seulement quelques mois.
    la deuxième c’est qu’il faut être capable d’acheter quand tout le monde vend. Cela aussi n’est pas accessible à tous.
    C’est pourquoi l’investissement progressif est la meilleure façon de procéder. et de garder quand même du cash en se disant que quand le crach survient , alors on achètera en fermant les yeux..

    Dans pas mal de compagnies d’assurance vie ( pas les banques) mais genre afer ou gaipare, .. on peut faire ces opérations sans frais et en bénéficiant des fonds actions maison variés qui sont bien gérés. C’est à dire qu’ils font au moins les indices voire un peu plus.
    En France d’ailleurs on doit faire mieux que les indices car les bénéfices annuels ne sont pas comptabilisés dans le CAC 40..

  16. Contributeurs,

    Je trouve vos visions interessantes mais je crois que vous oubliez le premier socle, qui est d’ailleurs titré dans ce blog : patrimoine.

    Chacun voit ses objectifs pour améliorer son « cash dormant ». Mais attention : protéger votre famille, c’est aussi en cas de décès d’ou le véhicule assurance vie.
    Vos revenus sont taxés à la source (bulletin de salaire, Prélèvement à la source, etc.) mais si vous aimez que l’état français re-fiscalise sur la détention mobilière (masse successorale) lors d’une succession : c’est votre stratégie 😉

    En tout cas, merci à Guillaume car cela permet de partager ! Professionnel ou Non 🙂

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*