C’est un sujet majeur qui doit intéresser chacun des détenteurs de contrats d’assurance vie : Comment les assureurs investissent l’argent des épargnants en fonds euros ? Qui a t’il dans les fonds euros ? Et surtout, quelles sont les différences entre les fonds euros classiques, les fonds euro-croissance, les fonds euros immobilier ou les fonds euros dynamiques ? 
Cette analyse est fondamentale. En effet, sur les 1600 milliards d’euros placés en Assurance vie, les fonds euros représentent près de 1300 milliards d’euros. Comme nous vous le détaillons dans notre nouveau livre « Assurance vie et gestion de patrimoine« , les fonds euros, c’est 83% des encours en assurance-vie !
Goodvalueformoney nous propose une analyse exhaustive dans sa dernière étude. Voici le détail de la composition des différents fonds euros classique et des fonds Euro-croissance.
Je fais volontairement l’impasse sur la composition des fonds euros immobilier et des fonds euros dynamique dont la construction interdit une généralisation à tous les épargnants. Les fonds euros immobiliers sont une niche qui se referment progressivement et qui sont trop utilisés pour attirer les épargnants et encourager l’investissement en parallèle en unité de compte.
 
 

Les fonds euros classiques.

Ce sont les fonds euros historiques qui représentent encore la très grande majorité des encours. Le rendement des fonds euros classique ne cesse de baisser et vous allez comprendre pourquoi cette baisse est normale au regard de la composition du fonds euros. En 2017, le taux de redement moyen est estimé à 1.80% contre 4.25% en 2007 !
La baisse du rendement est vertigineuse et pourrait devenir catastrophique au fur et à mesure de la généralisation des taux d’intérêt négatif (cf »En 2019, l’euthanasie des épargnants en fonds euros d’assurance-vie va s’accélérer ! »)

 

Quelle est la composition des fonds euros classiques ?

Le fonds euros classique est composé à hauteur de :

  • 80.78% en obligations, dont obligations d’état : 42.10% et obligation d’entreprise : 57.9%

(Prudence sur l’analyse de cette répartition entre « obligation d’état et obligation d’entreprise ». En effet, une analyse rigoureuse de la partie « obligation d’entreprise » révèle parfois des surprises. En effet, dans la partie « entreprise », les compagnies d’assurance vie investissent beaucoup (surement beaucoup trop) dans les obligations TSR des banques ! Bref, on achète des obligations émises par les banques (dont on connait la fragilité dans un contexte de remontée des taux d’intérêt). Cette prise de risque me semble majeur et surtout concentrée sur les épargnants qui pourrait payer cher la mauvaise gestion des banques – Nous analysons tout cela dans notre livre « Assurance vie et gestion de patrimoine« .

Il est surprenant de constater que la part des obligations d’état baisse entre 2016 et 2017. Fin 2016, 63% de la poche obligataire était placée en titre d’obligation d’entreprises. Fin 2017, la part en obligation d’entreprise a baissé à 57.9% au profit d’investissement dans des obligations d’état malgré une baisse de rendement.
De même, la part des obligations à taux fixe (vs taux variables) est passé de 83.7% à fin 2016 à 87% à fin 2017. Faut il croire que les gestionnaires des fonds euros ne croient plus au retour de l’inflation ?

 

  • 8.59% en actions ; En 2016, la part du fonds euros classique en action était de 8.10%.
  • 6.43% en immobilier ; En 2016, la part du fonds euros classique en immobilier était de 5.60%
  • 1.95% en monétaire ;
  • 0.26% en produit structurés ;
  • 0.24% en gestion alternative ;

 

Les fonds euro-croissance

L’euro-croissance, c’est la nouvelle génération de fonds euros ! Le fonds euros qui devrait progressivement remplacer les fonds euros classique présenté ci avant.
Le fonds euro-croissance est un fonds euros qui remplace la garantie du capital à tout moment, par une garantie du capital à une échéance fixée librement entre la compagnie d’assurance vie et le souscripteur du contrat Euro-croissance. Résultat, le gestionnaire peut investir l’épargne des assurés de manière plus optimale afin de générer un meilleur rendement à long terme.
 
 

Quelle est la composition du fonds euro-croissance ?

Dans le prolongement de cet article important « Assurance vie : Quelle est la composition des contrats Eurocroissance ? », voici la composition des fonds euro-croissance à la fin de l’année 2017 :

  • Obligations : 69.45% dont 77.3% d’obligation d’état et 22.7% d’obligation d’entreprise ;
  • Actions : 24.50% ;
  • Immobilier : 3.77% ;
  • Monétaire : 0.88% ;

Cette répartition de l’épargne est vraiment satisfaisante et de nature à délivrer un rendement attrayant à long terme; L’espoir de rendement ne peut être que meilleur qu’un fonds euros classique dont la part en action n’est que de 8% !
 
 

La composition du fonds euro-croissance de l’AFER :


 
 

La composition du fonds eurocroissance CARDIFF BNP :


 
 

La composition du fonds eurocroissance Générali :


 
 

Composition du fonds euro-croissance PREDICA -Crédit Agricole

Pour aller plus loin :
Conseil personnalisé 
Assistance patrimoniale
Bilan patrimonial
Accompagnement patrimonial
Livres / Formations 
Succession
Assurance-vie et gestion de patrimoine

19 commentaires