Vous avez 500€ / mois à épargner ou investir et vous recherchez la meilleure solution pour vous constituer un patrimoine dans les 20 prochaines années. Je vous propose d’analyser quelques stratégies d’investissement ou de placement qui vous sont offertes :

  • Ne rien faire et vous contenter d’accumuler cette épargne sur votre compte chèque. C’est une première hypothèse qui n’est pas réaliste qui permet de mettre en avant le capital épargné sur la période ;

 

  • Utiliser vos 500€ / mois d’épargne pour les placer sur le fonds euros d’un contrat d’assurance vie ou sur un placement disponible à tout moment dont le rendement moyen pourrait être proche de 1.5% (S’agissant d’une épargne disponible à tout moment, son rendement doit être relativement proche du niveau de l’inflation) ;

 

  • Utiliser vos 500€ / mois d’épargne pour les placer sur les marchés financiers via un PEA ou les Unités de compte d’un contrat d’assurance vie. 

 

  • Souscrire un crédit immobilier pour profiter d’un effet de levier et investir dans un bien immobilier. Nous analyserons respectivement 3 investissements (Vous pourrez comprendre et approfondir ces investissements dans notre dernier livre « Investir dans l’immobilier » dont les ventes sont exceptionnelles) :
    • Un investissement dans un bien immobilier neuf afin de bénéficier de la loi PINEL ;
    • Un investissement dans un bien immobilier neuf ou ancien que vous exploiterez sous le régime de la location meublée.

 
Nous traiterons les trois premiers points dans cet article et l’investissement immobilier dans un second article. (et je suis ouvert à toutes proposition pour ajouter d’autres simulations…)
 
 

Épargner 500€ / mois pendant 20 ans, c’est épargner 120 000€ sur la période.

120 000€ sera notre chiffre de référence ! Ne rien faire et se contenter de laisser l’argent s’accumuler sur votre compte chèque, c’est posséder 120 000€ dans 20 ans.
Ces deux chiffres sont intéressants.
En effet, épargner 500€ / mois, c’est épargner une somme importante comparée aux revenus médians et moyens des Français. Épargner 500€ / mois, c’est épargner 1/2 SMIC par mois pendant 20 ans, et presque 1/3 du revenu médian des Français – cf « Statistiques : Qui paye l’impôt sur le revenu ? Combien ? Quelles inégalités selon les tranches de revenus ».
Mais 120 000€ semble une somme très faible au regard de l’importance de l’effort d’épargne.
La mise en parallèle de ces deux chiffres ne permet elle pas de comprendre la mutation d’une société dans laquelle les revenus du travail ne permettent plus à chacun de se construire un patrimoine ? 
120 000€ sera le chiffre qui nous permettra d’apprécier l’intérêt ou non des stratégies d’investissement ou de placement que nous détaillerons dans la suite de ces articles. Il sera néanmoins plus rigoureux d’utiliser le taux de rendement actuariel (TRI) pour « classer » les stratégies.
120 000€ est donc le capital que vous obtiendrez si vous ne prenez aucun risque ! Les autres stratégies comprenant toutes une prise de risque plus ou moins grande, elles devront apporter un rendement supérieur à la hauteur du risque pris.
 
 

Épargner 500€ / mois sur un placement dont le rendement est proche de l’inflation , c’est épargner 140 000€ sur la période.

140 000€ sera donc la somme que vous pourrez espérer détenir en épargnant 500€ / mois / 20 ans sur un placement dont le rendement est de 1.50%. Le montant des intérêts ne sera donc que de 20 000€ !!!
Wouah ! Tout ça pour ça… S’engager à épargner 500€ / mois pendant 20 ans dans un placement … pour ne gagner que 20 000€ ! Quelle belle affaire ! Ce n’est pas avec ce genre de stratégie que vous allez vous préparer une belle retraite ! (cf  « Assurance vie : Le fonds euros est un mauvais placement mais vous n’avez pas beaucoup d’autres choix…).
Cette épargne, illustre parfaitement l’illusion de la capitalisation dans un monde sans rendement ! L’illusion de la retraite par retraite par capitalisation Vs la retraite par répartition (cf « L’avenir de la retraite n’est pas la capitalisation. Il faut sauver la retraite par répartition »).
Suis je pessimiste sur les perspectives de rendement de cette épargne sans risque et disponible ? Voici des résultats alternatifs qui ne changent pas grand chose aux conclusions :

  • Si le rendement est de 1%, alors le capital obtenu sera de 133000€ ;
  • Si le rendement est de 1.50%%, alors le capital obtenu sera de 140000€ ;
  • Si le rendement est de 2%, alors le capital obtenu sera de 147000€ ;
  • Si le rendement est de 2.50%, alors le capital obtenu sera de 155000€ ;

 
 

Épargner 500€ / mois sur un placement dont le rendement est fonction des marchés financiers, c’est espérer une épargne plus importante pour un aléa supérieur.

Pour estimer précisément le rendement de votre épargne investie sur les marchés financiers ou en SCPI, il faudrait connaître aujourd’hui la valeur future des ces actifs par nature aléatoire. Nous n’avons pas d’autres alternatives que de faire des hypothèses, plus ou moins optimistes ou pessimistes. Il ne me semble pas pertinent de projeter les performances passées comme indicateur des performances futures. Cela ne me semble pas cohérent, ni raisonnable.
Poursuivons nos simulations sur l’espoir de rendement d’une épargne de 500€ / mois / 20 ans sur les marchés financier dont la valeur va évoluer à la hausse comme à la baisse sur la période. Voici un tableau de synthèse du rendement théorique d’un placement sur le CAC40. De manière hasardeuse et non fondée, nous avons repris les performances annuelles du CAC40 depuis 20 ans. Les 20 prochaines années auront des performances par nature différente … mais quelles seront elles ? Plus favorables ? Moins favorables ? Aucune idée… 
 

Calcul du rendement d’une épargne sur les marchés financiers (avec les données du CAC40 entre 1998 et 2018)
Taux de rendement moyen du marchéTaux de rendement moyen du capital épargné
3,16%2,76%
Année 1                           6 000,00 €37,31%                          8 238,60 €
Année 2                         14 238,60 €51,12%                        21 517,37 €
Année 3                         27 517,37 €-0,54%                        27 368,78 €
Année 4                         33 368,78 €-21,97%                        26 037,66 €
Année 5                         32 037,66 €-33,75%                        21 224,95 €
Année 6                         27 224,95 €16,12%                        31 613,61 €
Année 7                         37 613,61 €7,40%                        40 397,02 €
Année 8                         46 397,02 €23,40%                        57 253,92 €
Année 9                         63 253,92 €17,53%                        74 342,33 €
Année 10                         80 342,33 €1,31%                        81 394,82 €
Année 11                         87 394,82 €-42,68%                        50 094,71 €
Année 12                         56 094,71 €22,32%                        68 615,05 €
Année 13                         74 615,05 €-3,34%                        72 122,90 €
Année 14                         78 122,90 €-16,95%                        64 881,07 €
Année 15                         70 881,07 €15,23%                        81 676,26 €
Année 16                         87 676,26 €17,99%                      103 449,22 €
Année 17                      109 449,22 €-0,54%                      108 858,19 €
Année 18                      114 858,19 €8,53%                      124 655,60 €
Année 19                      130 655,60 €4,86%                      137 005,46 €
Année 20                      143 005,46 €10,00%                      157 306,00 €

 
Ainsi, un épargnant qui aurait épargné 500€ / mois pendant 20 ans sur un marché financier dont le rendement aurait été celui du CAC40 entre 1998 et 2018 aurait épargné 157 000€, soit un taux de rendement actuariel de 2.76%
Bref, il est clair que le rendement n’est pas à la hauteur du risque pris ! Est ce que cela sera différent pour les 20 prochaines années ? Est ce que le rendement du marché sera meilleur ? Aucune idée. Une seule certitude, les performances des 20 dernières années ne démontre pas le modèle. Lorsque l’on reprend les données des 30 dernières années, c’est à dire depuis 1987, le rendement d’un tel placement de 500€ / mois aurait autorisée une épargne de 261 000€ (pour 30 ans d’épargne et non seulement 20 ans) et un rendement moyen actuariel de 7.57%.
Sur 30 ans, le risque est bien rémunéré ! Quel sera l’avenir ? Vous comprenez mieux la question de l’aléa ..
 
 
A suivre … demain avec l’article dédié à l’investissement immobilier pour 500€ / mois.

Pour aller plus loin :
Conseil personnalisé 
Assistance patrimoniale
Bilan patrimonial
Accompagnement patrimonial
Livres / Formations 
Succession
Assurance-vie et gestion de patrimoine

42 commentaires