Il est une évidence partagée par tous : Le fonds euros est mort ! Le rendement baisse inévitablement ! Les risques augmentent et l’assemblée nationale vient même de voter une disposition permettant au Haut Conseil de Stabilité Financière de bloquer temporairement l’épargne des Français (cf »Peut on encore conseiller l’assurance vie comme un produit garanti et disponible ?« )… Bref, depuis quelques mois, le consensus est unanime, il est urgent d’abandonner le fonds euros !

 

Un risque certain pour le fonds euros ! et peut être même un peu trop certain ?

Cet avertissement sur les risques qui pèsent sur le fonds euros des contrats d’assurance vie nous le portons depuis de nombreuses années. Dès 2011, nous vous affirmions que le fonds euros ne pourrait plus durablement procurer des rendements élevés à l’avenir (A ce titre relisez cet article de 2011, tout y est : Assurance vie, quel risque face à la crise financière ou celui ci Assurance vie rendement 2011 : Les fonds euros perdent encore en avantage comparatif.)

Aujourd’hui, plus de 5 années plus tard, cette idée de risque pour le fonds euros est vulgarisée et admise par tous.

Tous nos conseils dans 3 livres !
 

  • « Investir dans l’immobilier » : Tous nos conseils et stratégies pour réussir votre investissement dans l’immobilier ! 375 pages de conseils et de stratégies.

 

Des livres vendus à des milliers d’exemplaires et dont les lecteurs reconnaissent la qualité !

L’ACPR, la Banque de France, le HCSF, les commerciaux des compagnies d’assurance vie, les services marketing de ces mêmes compagnies, tous reprennent ce discours « anxiogène » que nous tenons depuis plus de 5 ans.

Une question subsiste : Pourquoi des acteurs institutionnels dont le discours vise la stabilité financière ont ils un discours anxiogène ?

 

 

 

Ne trouvez vous pas étrange qu’un organisme chargé de la stabilité financière fasse état dans la presse nationale de risque majeur pour la garantie et la liquidité de votre assurance vie ?

Cela semble totalement dément ! Un organisme d’état, sous la tutelle du ministre de l’économie, tient un discours anxiogène et effrayant de nature à remettre en cause cette même stabilité financière qu’il doit défendre ! 

Ne devrions nous pas en déduire que le risque n’est peu être si important que cela ? Ces institutions ne cherchent elles pas simplement à détourner les français d’un produit financier « Le fonds euros » trop protecteur de l’intérêt des épargnants (et peut être pas suffisamment de celui des compagnies d’assurance vie).

Le véritable risque pour les compagnies d’assurance vie n’est il pas que les épargnants continuent de faire confiance au fonds euros des contrats d’assurance vie ? 

Ces discours anxiogène n’ont ils pas pour objectif premier de détourner les Français des fonds euros, non pour l’intérêt de ces mêmes épargnants mais pour l’intérêt des compagnies d’assurance vie qui ne parviennent plus à tirer de la rentabilité de ce merveilleux support qu’est le fonds euros du contrat d’assurance vie ? 

 

En 2011, le risque était fort pour le fonds euros des contrats d’assurance vie. Hausse des taux d’intérêt, risque de krach obligataire, … le fonds euros était une menace systémique. Je n’étais bien heureusement pas le seul à avoir identifié le risque, mais personne n’osait l’évoqué tellement les conséquences pouvaient être dévastatrice.

En 2016, tout le monde parle de la fin du fonds euros de manière très libérée et ouverte, même de la part des acteurs censés travailler pour la stabilité financière. C’est probablement que le risque n’existe plus !

 

 

Quels sont les véritables risques pour le fonds euros de votre assurance vie ?

Le risque principal pour l’assurance vie et plus particulièrement pour les fonds euros, c’est une très forte augmentation des taux d’intérêt combinée à une forte demande de rachat de la part des épargnants. Nous sommes toujours dans le même schéma explicité en 2011 :

Un risque de krach obligataire qui menacerait l’assurance vie ?

La crise de l’endettement public aura révélé l’extrême fragilité des taux obligataires composants à 80% des fonds euros des contrats d’assurance vie. Du jour au lendemain, les taux d’emprunt de l’Italie, de la grâce, du Portugal atteignent des sommets.

On ne parle pas de défaut de ces pays, mais simplement d’une hausse des taux des obligations d’état, signe d’une prise de conscience des risques inhérents au fait d’être créancier de pays surendettés.

Cette hausse des taux d’intérêt est inévitable et les manipulations de la banque centrale européenne pour maintenir des taux bas ne pourront pas continuer sur le long terme (cf article :La BCE contrôle le niveau des taux d’intérêt long terme et la valeur des actifs)

Les conséquences pourraient être importantes pour les compagnies d’assurance vie. Nous avons détaillé les conséquences de la hausse des taux d’intérêt, dans un article dédié à la perte du triple AAA (Perte du triple AAA de la France : Comment protéger votre patrimoine ?). Extrait :

La valeur d’une obligation est directement fonction du niveau des taux d’intérêt : une baisse des taux a pour conséquence une augmentation de la valeur des obligations et surtout, car c’est l’hypothèse qui nous intéresse ici, une augmentation des taux d’intérêt entraîne une baisse de la valeur des obligations : c’est mathématique.

Prenons un exemple pour comprendre cette mécanique :

  • En 2010, vous réalisez un prêt de 100000€ au taux de 3% à un Etat. C’est un prêt obligataire qui est négociable en cours de vie.
  • En 2012, vous avez besoin de votre argent et envisagez de vendre votre obligation à un autre investisseur. En 2012, les taux d’intérêt de la place ne sont plus à 3% mais atteignent maintenant 6%.

Aucun investisseur n’acceptera de payer 100 000€ votre obligation dont le taux de rendement est de 3%, soit 3000€ par année. Pour pouvoir vendre votre obligation, vous serez dans l’obligation de réduire la valeur de l’obligation afin de proposer un rendement au moins équivalent.

Barème des meilleurs taux de crédit immobilier

Consultez notre barème des meilleurs taux actuellement proposés par les banques via notre comparateur de crédit immobilier.  

Comparer les taux immobiliers entre 100 banques

Ainsi, pour proposer un rendement de 6%, conforme au marché des taux d’intérêt en 2012, vous devrez réduire le prix de l’obligation afin de séduire les investisseurs.

La hausse des taux d’intérêt entre 2010 et 2012 aura pour conséquence de réduire la valeur de l’investissement obligataire.

Ainsi, un krach obligataire aurait pour conséquence directe de faire baisser la valeur des obligations détenues par les assureurs. Mais tant qu’on à pas vendu, … on a pas perdu.

Les assureurs vie n’ont pas vocation à vendre leurs obligations en cours de vie. La moins value latente enregistrée sur les obligations n’est pas très importante tant que la compagnie d’assurance vie n’est pas dans l’obligation de vendre ses obligations et donc dans l’obligation de matérialiser ses moins values.

… sur fonds de décollecte

Le problème est tout autre lorsque les compagnies d’assurance vie enregistrent des baisses de collecte. Une hausse des taux d’intérêt dans un contexte ou les épargnants confient toujours plus d’épargne aux assureurs n’aurait pas de conséquences fâcheuses …. mais une hausse des taux d’intérêts dans un contexte de décollecte, voir même de baisse de l’encours d’épargne géré par les compagnies d’assurance vie a un tout autre impact.

Dans un tel contexte de baisse de l’encours, les assureurs seraient dans l’obligation de vendre un partie de leurs actifs obligataires pour satisfaire les demandes de rachats des particuliers. Cette vente massive aurait pour conséquence de matérialiser les moins values latentes et donc de remettre en cause la solvabilité des assureurs ! 

source : Faut il garder votre contrat d’assurance vie malgré la baisse des rendements ?

 

Une hausse des taux d’intérêt conduit mécaniquement à une dégradation de la valeur du portefeuille obligataire et à de nombreuses moins-values. Ainsi, cette hausse des taux d’intérêt combinée à une forte augmentation des demandes de rachat pourrait mettre la compagnie d’assurance vie en difficulté car incapable d’assurer la garantie des capitaux devant le fort afflux de demande de rachat. 

 

Le véritable risque pour l’assurance vie, c’est l’augmentation des taux d’intérêt…. qui n’arrivera pas !

Depuis l’automne 2012, la répression financière est puissamment installée (cf « La répression financière indispensable pour sauver le système ? » pour comprendre ce qu’est la répression financière) par les banques centrales lancées dans une monétisation de la dette publique (cf « Les #fintechs se déploient pour rénover le marché du crédit et de la gestion d’épargne financière. pour comprendre cette idée de la monétisation de la dette).

Bref, nous sommes dans une très longue période de taux toujours plus bas… et le risque principal du fonds euros n’existe plus vraiment (cf article publié en 2012 : « Mario DRAGHI aurait il sauvé les fonds euros et l’assurance vie ?« ).

 

Oui, l’augmentation des taux d’intérêt est une véritable menace pour l’assurance vie … mais une menace bien lointaine…

 

 

Débarrassé du risque principal d’augmentation des taux d’intérêt, le fonds euros apparaît à nouveau comme un excellent placement pour l’épargnant (et une verrue dans le modèle économique des assureurs).

C’est alors qu’il n’y a plus de problème de risque de fonds euros. La création monétaire étant dirigée par une banque centrale qui ne peut se permettre d’augmenter les taux d’intérêt, nous avons la conviction d’une période très longue de taux d’intérêt très faibles !

Donc oui, le rendement de votre contrat d’assurance vie va continuer de baisser dans les prochaines années (mais ce n’est pas très grave car les taux d’intérêt vont rester très faibles) ;

Donc oui, le fonds euros est une verrue dans le modèle économique des assureurs qui aimeraient bien s’en débarrasser ;

Donc oui, les épargnants doivent conserver leur épargne dans le fonds euros… car non, le fonds euros n’est pas plus risqué

 

 

Et vous qu’en pensez vous ? Qu faire de votre fonds euros  ?

 

Qui sommes nous ?

Leblogpatrimoine.com, au delà d’un site d’informations sur la gestion de votre patrimoine, est la vitrine de la société de conseil en gestion de patrimoine Guillaume FONTENEAU Conseil.
 
Le cœur de notre métier est le conseil en gestion de patrimoine indépendant. En accord avec nos convictions d’indépendance du conseil, nous ne sommes pas intermédiaire financier ou immobilier. Nous sommes rémunérés exclusivement par honoraires de conseil :   
 

Nouveau ! L’assistance patrimoniale – Une solution rapide et efficace pour répondre à vos questions, lever un doute ou simplement solliciter notre avis sur votre situation patrimoniale. Comme nous vous l’expliquons dans cet article « Comment rendre la gestion de patrimoine accessible à tous ? », l’assistance patrimoniale, c’est un rendez vous téléphonique d’une durée de 30 à 45 minutes pendant laquelle nous travaillons ensemble sur votre situation patrimoniale – Un service au tarif unique de 69€ TTC –   

 Réserver un rendez vous d’assistance patrimoniale

 

Le bilan patrimonial – L’analyse exhaustive et approfondie de votre situation patrimoniale. – Tarif variable selon la complexité de votre situation / En moyenne, ce service est facturé 590€ TTC.

  

Découvrir notre offre de conseil patrimonial



Posez vos questions et obtenez nos réponses

38 Comments

  1. Au contraire, je pense que le fond euros des assurances-vie, et toutes les obligations en général, sont aujourd’hui le support le plus à risque. Le QE de la BCE sert à racheter les obligations d’États européens et maintenant ils commencent en plus à racheter des obligations corporates. Il doit bien y avoir un problème derrière ces obligations, non ?

    Les taux ne pourront pas être maintenus artificiellement bas indéfiniment, un jour ou l’autre ça va péter bien comme il faut. Faire confiance aux fond euros des assurances-vie, c’est faire confiance aux lois fiscales et à l’État, ce qui est absolument à éviter en ces temps troubles. De plus, le gouvernement est entrain de modifier certaines règles de fonctionnement des assurances-vie (les possibilités d’interdire les retraits en cas de problèmes majeurs sont facilités). Vu que le fond euro en assurance-vie est le support d’épargne préféré des français (entre 1 400 et 1 600 Mds d’euros), le gouvernement va forcément à un moment vouloir s’en servir sans nous demander notre avis, comme d’habitude, afin de combler leur budget qui ressemble à un tonneau des Danaïdes avec de méga-gros-trous.

    Mise à part des cas particuliers, il vaut mieux retirer presque tout du fond euro et y placer en actifs tangibles, en formations personnelles ou professionnelles, et en remboursant ses dettes. Il faut arrêter de placer son argent sur des supports à rendements passifs qui ne dépendent pas de nous, et commencer à prendre en charge soi-même ses propres investissements en étant le seul acteur en jeu afin d’encaisser toute la marge (comme avec les circuits courts dans le commerce équitable et biologique).

    L’argent placé dans les banques et les assurances n’est pas à vous, c’est juste un titre de créance que les banques ont envers vous. En cas de problèmes graves, les dettes peuvent être annulées par le système en place pour sauver la mise, à notre détriment.

    Cdt

  2. Fredy Gosse says:

    je partage votre opinion Guillaume

  3. Bonjour,

    Je pense que Guillaume raisonne d’un point de vue économique. Cependant, le véritable risque qui pèse sur les AV n’est pas celui des taux mais du niveau de la dette. L’AV représente 1600 milliards d’encours, soit à peu de choses près, la dette de la France. La véritable menace qui pèse donc c’est la volonté de survie du Système qui cherche pas tous les moyens d’atteindre 2 objectifs :
    – par la répression financière en cours depuis quelques années, nous pousser à la consommation à tout va pour tenter de relancer la croissance, et donc l’inflation, et donc faciliter le remboursement de la dette
    – par la promulgation de lois iniques, la possibilité de confiscation de tout ou partie des avoirs pour couvrir la dette

    Mais à mon sens, tout part de la dette. Et la dette, elle provient de la Politique. Pas de l’Économie.

  4. Fredy Gosse says:

    il n’en reste pas moins que vous avez le choix rester sur le fonds en euros avec toute la propagande pour en sortir ou investir en direction des UC et ceux qui ont suivi ce précieux conseil viennent de prendre une sacrée claque ( la majorité des nouveaux adhérents ont suivi le conseil parait il)
    bref l’adage qui dit que lorsque l’unanimité sur une tendance boursières se fait ,il est temps d’être » contrarian » se vérifie
    la question est faut il sortir du produit assurance vie parce que les assurances vont couler ? j n’ai pas la réponse mais si les principales coulent c’est tout le système qui s’écroulera y compris le banques donc commun de mortels nous n’avons pas de solution;Pour l’instant la machine à créer de la monnaie à plein temps va continuer parce que politiquement les gens qui nous dirigent ne peuvent dire la vérité à leurs électeurs sauf à terminer au bout d’une fourche…. combien d temps ? aucune idée

    • Oui, c’est également mon analyse. Too big too fail !

    • Bonjour,

      Quand je vous lis les uns et les autres, j’ai l’impression que tout le monde a raison un peu comme en politique. Il y a là une contradiction: deux personnes/raisonnements ne peuvent avoir raison en même temps si leurs affirmations sont opposées !
      En fait je pense que tout cela dépend de 2 choses:
      – le timing, on peut très bien avoir raison [garder son assurance vie en euros, car garantie, taux d’intérêt, grande collecte, too big too fail, etc…] aujourd’hui et avoir tort demain [ 6 mois, 1 an, 2, 5, 10 …, du fait d’une faillite d’un (des) état(s), apocalypse financière, déstabilisation des marchés financiers, guerre, dislocation d’une communauté,…], en fait
      – le chaos : nous sommes à ce 21 ème siècle les spectateurs de véritables catastrophes, le terrorisme, les menaces/bouleversements politiques, les n’importe quoi des BC, la dislocation de l’Europe dont le Brexit signe probablement le début de la fin, … On ne tient jamais assez compte du Chaos – Cf. le Japon et Fukushima – car l’humain a du mal a imaginer cela en dehors des films de fiction! Pourtant l’histoire du monde n’est que successions de chaos ….

      Alors pour ma part, je vais racheter mes parts d’AV car je ne crois pas en une amélioration sur le court et moyen terme des menaces indiquées dans le texte ci-dessus et je suis persuadé que tout peut basculer en 1 ou deux jours seulement ! et là c’EST TROP TARD!

      Parv ailleurs, à la phrase de Guillaume:
       » La création monétaire étant dirigée par une banque centrale qui ne peut se permettre d’augmenter les taux d’intérêt, nous avons la conviction d’une période très longue de taux d’intérêt très faibles »
      QUID d’un démantèlement de l’Europe et de sa banque centrale ????

  5. Bonjour,

    Je vous rejoins Fredy et meme plus loin encore. La question n’est pas de savoir si on conserve son AV mais plus généralement si on conserve une (forte ?) exposition aux produits financiers en tout genre (via banque ou assurance, peu importe). Et là, on revient complètement dans le rôle de conseil du CGP.

    Et à priori, plus le temps passe, plus la réponse semble être la même que celle fournie par les Anglais sur un autre sujet récemment…(« leave »)

    • Je vous rejoins

      Il faut fuir les Banques, compagnies d’assurance et autres organismes financiers.

      Vous avez vu ? la Société Générale qui a perdu 25% de sa valeur boursière en moins d’une heure! 🙂

  6. Bonjour

    Je comprends tout à fait et ça m’inquiète sans toutefois m’empêcher de dormir. voyez par exemple la déculotée de la société générale ; Alors quoi faire ! Toutefois l’immobiler il ne fallait pas ! Personnellement j’ait contribué à l’achat d’un studio à mon fils qui lui rapporte 390€ par mois. . Ce n’est pas l’affaire du siècle mais bon ! il n »est pas loin d’une bouche de métro, les étudiants en ont besoin, alors vivons dans l’espoir … ils ne vont pas s’en aller avec les pierres : lTaxes foncières etc..etc.le taux de rendement sera se qu’il sera.
    Mais aujourd’hui, j’ais encore quelques manipulations d’argent à faire : un vieux contrat en fonds euros que je compte casser 1.9% de rendement( ponction fiscale non faite); Mais problème où mettre cet argent je comptais en faire une réserve pour mes vieux jours (pourquoi pas maisonde retraite ça ne me plaît guère mais !!!
    que pensez vous de contrats type parnasse maif avec neuf fonds dits solidaires une partie d’entre eux investis dans des entreprises d’insertion gérées selon les critères de l’investissement socialement responsable avec un tout petit peu de panacher sur supports risqués ENFIN vOILA CE QU’ON DIT et avec des bonnes réserves. La MIF tout ça c’est très bon avec de bonnes réserves aussi . On ne parle pas beaucoup d’obligation dans les supports mais qu’en est-il vraiment???

    Dans tout ça je ne conseillerai surtout personne !!

    Bonne soirée

  7. Vous avez probablement tous lus l’article « Vers la morts des fonds en euros de l’Assurance Vie ? from L’express Votre Argent (http://votreargent.lexpress.fr/assurance-vie/vers-la-mort-des-fonds-en-euros-de-l-assurance-vie_1804065.html).
    Qu’en penser ? Que faire par rapport à ces menaces ? Allons nous devoir revenir aux billets dans les matelas, solution peu moderne mais efficace avec une inflation zéro ?

    • C’est exactement le genre de propos que je pointe lorque j’écris : « ACPR, la Banque de France, le HCSF, les commerciaux des compagnies d’assurance vie, les services marketing de ces mêmes compagnies, tous reprennent ce discours « anxiogène » que nous tenons depuis plus de 5 ans.

      Une question subsiste : Pourquoi des acteurs institutionnels dont le discours vise la stabilité financière ont ils un discours anxiogène ? »

      et que j’ai écris depuis 2011.

      Mais une question : Pourquoi vouloir absolument faire peur à l’épargnant ? Pourquoi ces institutionnels veulent ils tuer le fonds euros ? C’est juste ma question…

    • … Rien de nouveau sous le soleil ! Arrêtez donc de lire et écouter ces gourous du web qui annoncent la fin du monde depuis 10 ans … Qu’allez vous faire ?

      A mon humble avis, vous perdez (gachez) votre retraite à perdre du temps avec ces choses…

      Amicalement..

      • … Vous manquez de regard sur l’histoire et sur la vie, le (dé)avantage d’être jeune.

        Vous nommez gourous tous ceux qui n’ont pas la même vision de l’avenir que vous. Vous ne me connaissez pas, si c’était le cas, vous sauriez que, issu d’une culture scientifique, je ne suis nullement influençable par qui que ce soit !!!!! [je n’adhère et n’ai jamais adhéré à aucun parti, syndicat actif, ou autre communauté ou corporation, libre j’ai toujours été et libre je resterai!].
        Ma seule doctrine en la matière (patrimoniale et économique) est :
        – Accumulation de connaissances les plus variées (donc d’origine différentes) et les plus objectives possibles, (donc pas celles qui viennent des Figaro, Monde, …. et des journaux de Fr2 ou TF1, ou encore de conseillers à la botte de groupes bancaires ou d’assurances,…),
        – Réalisme.
        – Discernement.

        Après chacun se fait une idée de l’avenir et de ce qui risque de se passer, vous en avez une version optimiste et béate à mon sens, je respecte cet avis qui n’est pas la mienne à courte ou moyenne échéance tout au moins, chacun voit bien que la réalité de ce début de siècle ne va pas dans le sens de quelque chose de mieux ! mais oui, cependant, je reste optimiste sur le long terme, après les phases de turbulence, j’adhère à la théorie qu’il faut du désordre pour remettre de l’ordre.

        PS: vous avez tord de considérez Mme Wapler comme un gourou (ça lui ferait très plaisir de l’apprendre!!!). Certes elle a des choses à vendre (il faut bien vivre), je pense que vous avez « extrait » quelques commentaires et vidëos par ci et par là et vous vous êtes fait une idée « tronquée » du personnage. Comme dans toute personne tout n’est pas bon à prendre, des choses vraies, d’autres moins, d’où mon discernement pour en extraire le cohérent et les éléments réalistes. Je vous invite cependant à approfondir le personnage si vous avez un peu de temps. Elle a au moins un avantage (tout comme Mr Ch. Gave), d’exposer les choses clairement.

        Et puis comme dit l’adage: « Rira bien qui rira le dernier! » – Cordialement

        • « j’adhère à la théorie qu’il faut du désordre pour remettre de l’ordre. »

          Moi aussi, dans ma vie d’active j’appelai ça le Désordre Créatif.

  8. Patrick D says:

    Pour ceux qui veulent convertir les AV en immobilier, il ne faut pas oublier qu’il y a aussi des problèmes dans l’immobilier. Vous pouvez être rassuré par la solidité de la pierre mais les politiques trouveront bien un moyen de vous taxer quand même.

    • Tout à fait d’accord. Donc 2 solutions: diversifier et/ou l’étranger (en choisissant bien!).
      Cordialement

      • J’ai certainement tort, mais depuis des lustres je suis contre la diversification.

        C’est du marketing du monde financier pour vous forcer la main.

        A mes banquiers, je leur disais que c’était diversifier les pertes pour le client, et les bénéfices pour la Banque.

  9. Bonjour

    Je suis un peu adepte de l’immobilier mais tout de même modéré ( ce n’est pas de tout repos ) et puis c’est vrai qu’à l’horizon c’est un potentiel inépuisable de taxes à venir? Ainsi à mon âge je pense en avoir terminer avec l’immobilier.Vous en avez certainement entendu parler:Une loi est ou va être votée pour une taxation sur les ménages propriétaires. Le montant ( ou le pourcentage) restera à déterminer par les différentes régions .Comme ça effectivement chose promise par notre cher président il n-y aura pas d’augmentation d’impôt du moins pas vraiment de « son fait ». Mais laissons venir ! ce ne sera pas la dernière taxation régionale pour compenser les baisses de dotation. Mais ça ça passe mieux voté en « catimini » sans faire trop de bruit.
    Quant’à l’échange entre Guillaume et Michel j’ai regardé la vidéo en question. C’est certain que si on en reste là je file vite chez mon assureur pour retirer mon argent parce que je ne veux pas d’unités de compte ( je ne veux rien transformer mais je ne veux pas perdre mon argent). J’en ai fait un peu les frais( pas beaucoup heureusement( quelques milliers d’euros. C’est vrai que je n’ai pas été assez vigilant mais ça me fatigue un peu de suivre la bourse ou tout ce qui y ressemble. Maintenant il faut quand même bien dormir un peu et si je me mets dans la littérature anxiogène de Madame Wapler , je vais être obligé de prendre des somnifères.
    Je ne sais pas trop quoi faire mais déjà je vais continuer à préparer mon voyage aux états unis, ce qui me fera grand bien: ce sera déjà 10000 € de sauvés. Pour le reste à chaque fois que paie un peu cher à l’hôtel pour me « déculpabiliser »de prendre autant de vacances)je compare à une journée passée à l’hôpital ( j’ai pourtant une bonne mutuelle ( enfin je paie assez cher à mon avis )mais qui ne me rembourse pas entièrement la chambre individuelle);
    Et puis après tout quand j’étais petit ou adolescent, issu de famille plus que modeste je ne savais pas ce qu’étaient des vacances, alors si je peux en profiter aujourd’hui!.
    Au retour s’il y a un retour ( avec tous les crash ou attentats je pense il vaudrait peut-être mieux rester cher chez chez soi ; encore que s’il y a un incendie dans ma maison, il serait possible que je ne sorte pas vivant de l’incendie /
    Je disais donc que au retour , je ne sais pas trop ce ce que je ferai vis à vie de mes AV. On verra bien!
    Mois je pense que sans être autruche il faut quand même l’être un peu sinon on ne vit pas.
    Je plaisante un peu , mais je lis et je continuerai de partager les avis émis sur le site ,ça peut toujours nous éclairer. Mais la vérité et l’avenir qui peut (la) le dire. Surtout ne nous faisons pas peur !!!

    Bonne journée à tous.

    • Très bon commentaire qui m’invite (si je peux me permettre) à vous donner quelques conseils (car moi contrairement à vous, même si me fatigue un peu, et énerve ma compagne, je continue d’apprendre sur le sujet car je ne veux plus me faire plumer- en fait un peu seulement – comme en 2008/2009; j’ai décidé cette année là de comprendre pour la première fois comment fonctionnait cette « machine infernale » de la finance et tenter de sauver ce que j’ai pu économiser pour mes vieux jours.

      1) – l’immobilier, je suis comme vous, j’ai laissé tomber, c’est une affaire de jeunes, sauf un peu dans les SCPI car il n’y a pas à s’en occuper et pour le moment ça rapporte bien mieux que l’AV (6,3% chez Corum Convictions), et puis vous avez raison…. on se faire encore taxer, et retaxer,
      2)- dormez bien, c’est sans doute la meilleure des choses à faire à la retraite, pour la santé et le bonheur de vivre, avec l’indispensable et nécessaire activité physique bien sûr,
      3) – convertissez vos avoirs en biens tangibles, pensez aux Grecs et aux Chypriotes !
      4) – préparez-vous/ envisager un plan de retraite/fuite à l’étranger, pourquoi pas aux US puisque vous allez y aller en voyage, juste au cas où ça se passerait mal,
      5) – pour le reste, crash, incendie, attentats, pensez que la probabilité que cela vous arrive à vous est très, très faible !,
      6) – s’agissant de votre AV, rappelez-vous que le « on verra bien » fait qu’en généra,l quand on veut agir il est trop tard !
      A part ça, bon vent et bon voyage au US – A votre retour j’aimerai bien avoir votre avis sur le Pragmatisme légendaire Américain, notamment dans les domaines développés dans ce blog.

      • Une petite question : C’est quoi un actif tangible ?

        • Sans être absolu car un état peut malheureusement devenir dictatorial ou réquisitionner, c’est tout ce qui est lié à un titre/droit de propriété au sens constitutionnel.
          (Or, immobilier, foncier, vignobles, forêts, art, …) .
          Rappelez vous que vous n’êtes pas propriétaire des sommes sur votre AV ou sur votre compte ou encore vos livrets en banque, l’assurance ou la banque a juste une créance envers vous.

          Cf. http://www.cnfr-notaire.org/Article.List4.f.asp?id=595

          • Parfaitement, et je n’ai que ça

            Et attention, les SCPI, c’est pas du tangible! 🙂

            • Pas tout à fait mais presque car vous êtes propriétaire d’une partie des immeubles que la société de gestion a en charge. Si elle faisait faillite, les propriétaires des immeubles restent propriétaires, néanmoins des pertes (administratives) seraient à craindre. C’est un peu comme les actions, ce n’est parce que la bourse fait faillite que vos actions sont perdues pour autant.
              Cordialement

  10. Fredy Gosse says:

    juste une question
    vous avez une somme rondelette sur une vieille assurance vie qui a l’avantage d’exonérer vos héritiers de tout impôt sur les successions..vous faites quoi???soit vous pensez que les banques centrale continueront à créer de la monnaie à l’infini et vous pariez que toute personne au pouvoir ne sachant plus quoi faire, va continuer à parler et à dépenser l’argent que le pays n’a plus depuis longtemps pour ne pas finir comme Louis XVIIII .
    cette descente aux enfers pouvant encore bien durer jusque’ à votre mort ….soit vous pensez qu’il est déjà trop tard et que demain c’est déjà aujourd’hui et donc les héritiers n’auront rien parc que le monstre Etatique l’aura avalé avant votre disparition….
    alors vos paris?

    • Comme je ne parie que lorsque je suis certain de gagner ……….. 🙂 je reste muet. D’autant que je ne sais me mettre dans cette situation, n’ayant jamais eu l’idée de connaitre cette situation.

      Un conseil? J’en convertirais bien la moitié en or.

      Quel type d’AV? Celle adossée aux emprunts d’État à taux négatifs? ;-(

    • Question bien difficile tant les risques sont importants un peu partout et qui plus est, changeants !

      Ceci étant dit les principes et précautions de base s’appliquent:
      – des actifs tangibles, viser hors immobilier, 20 à 50 % de vos fonds en or ou argent métal (des pièces de préférence plus faciles à échanger),
      – virer les AV ou n’en gardez qu’un minimum en n’oubliant pas de « fourgousser » les fonds en euros,
      – sortir l’équivalent de 6 mois de vie en cash, et minimiser les comptes bancaires et livrets,
      – bien calculer les abattements accordés à la succession ou à la donation (100 k€ par enfant et par parent + 31865 € par petit enfant) cela fait déjà 400 k€ sans les petits enfants,
      – pensez / maximiser les dons d’usage et autres dons manuels non rapportés à la succession,
      – regarder avec un avocat fiscaliste ou un expert comptable les statuts d’une SCI pour en tirer les avantages successoraux éventuels,
      – cherchez, pourquoi pas à l’étranger, des actifs sûrs non soumis aux taxes de succession (sinon allégées),
      – ….

      Cordialement

      ps: si cela vous intéresse, je peux vous faire parvenir des conseils de bon sens d’un « Gourou » comme les appelle GF. Pour cela lui demander de vous fournir personnellement mon adresse e-mail.

      • J’allais oublier:
        – Changer de Banque: toutes les Banques qui ont chuté de plus de 10/15% sur le Brexit sont en grand danger, Deutsche Bank en premier!
        – De toute façon, même si vous avez peu d’argent, ayez plusieurs comptes dans plusieurs banques différentes. Par exemple: une banque en ligne pas chère pour les transactions courantes, une banque en Suisse type Banque Migros (à déclarer au fisc bien sûr) pour la sécurité et une banque internationale type HSBC (Extrait des Echos: HSBC ne perd « que » 1,43% et Standard Chartered 2,58%) pour l’international (voyages, expatriation, ..)

      • Bravo ! Beau prosélytisme pour des vendeurs de fins du monde … Je ne transférerai aucune coordonnée pour ne pas participer à cette vaste fumisterie !

        • Personne à part vous, parle de fin du monde, mais d’une période troublée comme on peut en compter des dizaines dans l’histoire de notre pays.
          Il n’y a pas non plus de prosélytisme dans mes propos, je suis un LIBERAL, il me semble que je m’en étais suffisamment expliqué précédemment, mais j’exprime seulement un point de vue et une réponse à une question posée par Fred. Je sais pertinemment que ce Monsieur (ainsi que beaucoup d’autres) qui a su démontrer au fil de ses commentaires beaucoup de bon sens et de rationalité, a suffisamment de connaissances et d’expérience pour se faire objectivement une opinion sur le sujet et prendre les dispositions propres à ses intimes convictions. Avoir en tête plusieurs points de vue avant de prendre une décision, n’est pas à mon sens, une démarche dépourvue de sagesse !
          Je constate néanmoins en lisant vos réponses que la tolérance et le fait d »admettre que d’autres personnes n’ont pas la même opinion que vous, n’est pas votre principale qualité, à moins que cela nuise à votre petit commerce (les AV).
          Je ne vous traite pas de fumiste ou de traître quand vous faîtes la promotion d’assurances vie alors que chacun sait que, notamment depuis les taux négatifs, nombreuses banques et assurances investies en fonds euros souverains, sont au bord de l’asphyxie (= faillite).

  11. Fredy Gosse says:

    merci de vos réponses :A la fin de l’histoire on connaitra la bonne réponse-:) j’avais lu un excellent bouquin de Paolo Coelho sur ce thème ..il y ‘a quelques années

  12. Certes, mais se rappeler qu’à chaque crise il y a des gens qui s’enrichissent et d’autres qui se font plumer, je vous laisse deviner lesquels !
    Au fait dernier conseil, faire/ copier les premiers !

  13. fredy Gosse says:

    j »ai le même problème…

  14. Aux derniers commentateurs, Fredy et Patrick,
    Vous m’avez lu trop vite et donc mal!
    Ceci dit votre cri du coeur est légitime et je vous rejoins quelque peu: un seul envoi quotidien serait suffisant…
    Cordialement
    L-M. Lyonnay

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.