La retraite est un sujet fondamental qui guide bon nombre de décisions d’investissements. En effet, lorsque l’on analyse les raisons pour lesquelles les Français épargnent, la préparation de la retraite a une place très importante.

Cette préparation de la retraite peut s’envisager de deux manières différentes et parfois complémentaires :

  • Préparer sa retraite grâce à l’obtention d’un revenu complémentaire garanti et/ou viager.
  • Préparer sa retraite grâce à l’épargne et en se constituant un capital sur lequel le jeune retraité pourra tirer des revenus complémentaires le jour venu.

 

Malgré cette dualité, il faut avouer que l’origine de ces deux solutions est identique.

La source de la préparation de la retraite est TOUJOURS l’épargne. Que la préparation de la retraite passe par la constitution d’un capital ou par l’obtention d’un revenu garanti et viager, le retraité sera toujours passer par une période d »épargne et de capitalisation pendant sa période de vie active.

Ainsi, lorsque l’on analyse l’épargne retraite et plus généralement, la préparation de la retraite, deux périodes doivent être mises en avant :

  • La première période, qui est la période pendant laquelle l’épargnant capitalise. Il s’agit bien évidemment de la vie active,
  • La seconde période, qui est la période de consommation du capital, il s’agit de la retraite.

Nous avons d’ores et déjà analysé ensemble la période d’épargne et de capitalisation au travers de quelques articles :

L’investissement immobilier locatif : capitaliser et générer des revenus complémentaires pour la retraite

Préparation de la retraite, quels placements, quels investissements ?

Préparation de la retraite : quels placements ? Quels Investissements ? Partie 2

 

Nous allons donc nous attarder sur la sortie : comment optimiser le passage de la « capitalisation et de l’épargne » à la période « de consommation du capital ».

 

Faut-il sortir en capital ou en rente viagère ? ou les deux mon capitaine ?

La phase de sortie est l’étape ultime de la préparation de la retraite. Cette phase mérite vraiment d’être réfléchie pour éviter toutes les déconvenues.

Avantage / Inconvénients de la sortie en capital – Consommation progressive du capital

  • Avantages : Capacité à faire évoluer le montant des revenus en fonction des besoins ; Le capital reste disponible et est transmissible ; grande liberté d’investissement et sentiment de sécurité grâce à la mise à disposition du capital.
  • Inconvénients : Dans l’hypothèse de besoins grandissant (dépendance, maison de retraite …) le capital constitué peut être insuffisant.

Avantage / Inconvénients de la sortie en rente viagère.

  • Avantages : Certitude sur le niveau des revenus à vie ;
  • Inconvénients : Plus la conversion en rente est faite tôt, moins le revenu est important. A 65 ans, il faut compter environ une rente viagère annuelle représentant 5% du capital (soit guère plus que les seuls intérêts d’un placement financier traditionnel) ; Impossibilité de faire évoluer le niveau des revenus selon les besoins ; aliénation du capital : Le capital n’est plus disponible pour satisfaire de nouveaux besoins (dépendance … ).

Bref, on comprend bien que la sortie en rente viagère présente l’intérêt de la certitude d’obtenir des revenus garantis à vie, mais l’inconvénient d’une indisponibilité du capital en cas de besoin et d’un manque de flexibilité. Pour plus de détails sur le choix entre sortie en capital ou sortie en rente

Les contrats à revenus garantis ou comment combiner sortie en capital et sortie en rente viagère.

Conscient de ces difficultés, de nouveaux produits financiers arrivent sur le marché. Un produit attire particulièrement notre attention : Les contrats Variable annuities ou Contrats à revenus garantis

Ces nouveaux contrats d’assurance permettent d’assurer un revenu garanti à vie, basé sur la valeur du capital épargné. Ainsi, tout comme une rente viagère, l’épargnant est assuré de percevoir un revenu complémentaire durant toute sa vie. Ce revenu est fixé dès l’origine, dès la date de départ à la retraite.

Mais, et cela représente un avantage indéniable, l’épargnant conserve également toute la disponibilité de son capital. Contrairement à la rente viagère traditionnelle, l’épargnant garde la main sur son capital. Il pourra donc en disposer en cas de besoin, ou même le transmettre à ces enfants.

En fait, les revenus distribués à l’épargnant représente une consommation progressive du capital épargné. Lorsque le capital est entièrement consommé, c’est la rente viagère qui prend le relais. Les revenus du retraité sont sécurisés et garantis à vie. Dans un premier temps, il consomme son capital, puis c’est la rente viagère qui prend le relais.

Dans l’hypothèse d’un décès prématuré du retraité, le capital non consommé reste transmissible à ses héritiers via le mécanisme de l’assurance vie.

 

Besoin d'un conseil ? Découvrez nos services :
Conseil indépendant 
Bilan patrimonial
Gestion conseillée
Conférences patrimoniales
Livres & formations 
Optimiser sa Succession
Assurance-vie et gestion de patrimoine
Investir dans l'immobilier
Epargne / Placement 
Assurance-vie
Plan Epargne Retraite (PER)
SCPI
Groupement forestier & viticole
Immobilier locatif 
Chasseur en investissement immobilier locatif
Assurance emprunteur
Crédit immobilier
Expert-comptable Location meublée et SCI

Un commentaire