Depuis quelques mois, nous jouons à nous faire peur. Nous voulons croire qu’après 9 années d’un cycle de hausse des marchés action, viendra un inévitable cycle de baisse.

Nous sommes tous dans l’attente des signaux faibles qui pourraient confirmer cette certitude. C’est évident, la crise du marché action est devant nous ! C’est inévitable.

Pourtant, celui qui regarde la courbe de l’indice CAC40 depuis 20 ans ne pourra pas légitimement affirmer être en présence d’une valorisation excessive.

Oui, celui qui a eut le courage d’investir en 2009 s’est considérablement enrichit. Le marché était alors manifestement sous-évalué. En n’investissant pas au plus bas en 2009, nous avons raté un point d’entrée historique.

Mais que penser du niveau actuel du CAC40 ? A long terme, doit on conclure que le marché est sur-valorisé pour la simple raison que le cycle de hausse a commencé il y a 10 ans ?

Ne faut il pas profiter de la volatilité actuelle pour investir aujourd’hui sur les marchés actions ? Faut il croire que nous pouvons connaître des crises centennales tous les 10 ans ? 2008 était une crise historique de laquelle nous avons mille peines à sortir…. Mais, n’est il pas une erreur de croire que nous allons vivre une crise centennale tous les 10 ans ?

A force de vivre dans les conséquences de cette crise, ne nous sommes nous pas enfermé dans un système de pensée biaisé ? Réussissons nous vraiment à comprendre le nouveau monde dans lequel nous vivons ?

 

 

Ne sommes nous pas trop nombreux à être certain de l’effondrement inévitable du marché action pour être dans le vrai ?

Bien évidemment, la croissance est actuellement au plus haut, source de profit pour les entreprises ; Bien évidemment, la théorie des cycles économiques doit nous assurer une baisse future du bénéfice des entreprises… et donc de leur cours de Bourse ;

Bien évidemment, les politiques monétaires vont essayer de devenir moins accommodantes dans les prochains mois… Cette baisse annoncée de la liquidité mondiale devrait faire baisser la valeur des obligations, autoriser une remontée des taux d’intérêt et donc réduire la valeur des actions ;

 

Bref, la bourse et le marché action est la cible naturelle de ce nouveau cycle de baisse des marchés. Pourtant, et il s’agit là d’un sentiment totalement subjectif, j’ai de plus en plus de difficulté à faire mienne cette idée. Le consensus est trop certain de la baisse prochaine du marché action pour que ce scénario soit dans le vrai. 

Le 15 octobre 2018, alors que le CAC40 était autour de 5200 points, nous vous avons livré notre stratégie prospective pour 2019 dans cet article « Stratégie d’investissement 2019 : Forte baisse du marché action et hausse des taux d’intérêt avant retour de l’hyperinflation des actifs ? ».

Nous vous proposions déjà cette idée selon laquelle les marchés actions pourraient être à la veille d’une hausse dans les prochains mois, même s’il faudra digérer la tentative de fin du quantitative easing avant d’envisager une telle hausse. (cf »Faut il profiter des baisses sur le marché action pour investir à très long terme ? Notre mode d’emploi. »).

 

 

Lorsque je me regarde, je m’inquiète… lorsque je me compare, je me rassure ?

Lorsque l’on compare l’évolution du marché action avec l’évolution des autres grands actifs, l’idée selon laquelle les marchés boursier seraient surévalués s’éloigne.

 

1- Évolution de l’indice CAC40 depuis 1987.

et depuis 20 ans

2- Évolution du marché immobilier Français depuis 1965

 

3- Évolution des taux d’intérêt depuis 1987




20 Comments

  1. Bonjour,
    n’est-il pas judicieux dans un univers aussi incertain de se positionner en investissement progressif (18 mois, par exemple)?
    Je fais référence à votre article rappelant la faible valeur ajoutée de cette solution. Je pense que ce mode d’investissement permet de passer avec moindre risque les zones de turbulence mais qu’elle manque de pertinence sur les phases purement haussières.
    Le seul souci, c’est que l’on ne sait pas forcément où l’on se trouve en ce moment…

    • Bonjour,

      Oui, c’est évidemment la meilleure stratégie pour réduire le rsique d’investir au mauvais moment. La semaine dernière, l’article sur la maigre performance essayait d’expliquer qu’il n’est pas possible de générer de la perf. seulement avec un investissement programmé.

      Mais en aucun cas de remettre en cause l’intérêt de l’investissement progressif pour réduire le risque d’investir au mauvais moment. Dans ce contexte, il faut toujours le mettre en place.

      Je crois qu’il faut commencer à investir progressivement sur une très longue période (min 36 mois) avec accélération du montant des versements, et donc réduction de la durée du versement progressif, lors de la baisse des cours.

    • dans l optique d un décrochage privilégiez les actifs les moins risqués, ceux qui resteront au choc

  2. Bonjour
    J’ai été étonné par l’article de la semaine dernière sur le CAC en investissement progressif car il me semble que les dividendes ré-investis ne sont pas pris en compte sauf erreur de ma part.
    Est-ce possible de l’avoir avec dividendes ?
    Par ailleurs pour un investissement indiciel avec versements progressifs le SP 500 est plus adapté malgré le taux de change.
    Merci pour vos articles mais c’est vrai que j’ai été étonné.
    bien amicalement
    Antonio

  3. Le passé ne préjuge pas de l’avenir .
    Graphiquement les plus hauts 2000 / 2007 / 2018 sont de plus en plus bas : pas bon signe
    Parfois il est judicieux d’être contrariant comme vous le suggérez .
    Le DAX est en bear market : -20% par rapport au plus haut .
    Le timming reste essentiel , faut-il le lisser par l’investissement progressif? pas persuadé

    • Très bonne remarque sur les plus hauts au plus bas.
      Si vous faites de l’analyse technique (et que vous y croyez !), vous tirez une ligne sur ces sommets et vous voyez que cette ligne coïncide à une résistance à 5500 pts et …. donc ne peut que baisser jusqu’au support des 2800 pts.
      Si cette tendance se confirme, il faut, à mon sens s’abstenir d’acheter des actions (sauf marché particulier) et plutôt s’orienter sur les obligations à bons rendements, tout en veillant à la solvabilité de l’émetteur. A suivre….

  4. Il me semble que vous omettez de considérer la création monétaire (ou planche à billets, c’est selon), qui est un facteur non neutre dans l’appréciation de la valeur de l’intégralité des actifs.

    Les banques centrales occidentales, particulièrement celle US, sont en cours de normalisation de leurs politiques monétaires ultra accomodantes avec des conséquences raisonnablement envisageables sur la valorisation des actifs.

    A ce titre, il peut être intéressant d’observer l’histoire de la Fed, de ses gouverneurs et de leurs citations (notamment lorsqu’ils n’avaient pas encore le poste !! cf. Greenspan sur la « relique barbare ») et l’influence sur la politique économique, et cela depuis la création de cette entité.

    • Oui, je suis d’accord avec cette idée… Mais nous sommes actuellement avec des ratios de valorisation conforme aux standards historique. Le PER du CAC40et actuellement à 12.78. Cela ne me semble pas excessif alors que les QE devrait autoriser des PE plus élevés (ce que nous constatons pour l’immobilier ou obligation).

      J’entends ce discours de retrait de liquidité… l’impact ne sera t’il pas plus important sur les oblig ?

  5. julien bonnetouche says:

    Guillaume,

    Oui surement. Maintenant et pendant encore quelques mois.
    De toutes façons on ne peut pas acheter au plus bas sauf coup de chance.
    Pourquoi pas privilégier des actions américaines ? je n’arrête pas de dire cela à mes conseillers financiers :
    Les marchés américains montent beaucoup plus quand ça monte et ils baissent moins quand ça baisse.

    • Mais ils sont nettement plus valorisés (notamment à cause des GAFA qui portent une partie conséquente de la hausse)

      • Bonjour Guillaume
        Investir que sur des GAFA est effectivement osé vu la valorisation et sur des obligations avec la remontée des taux n’est pas de tout repos non plus.
        Cependant les conglomérats US tels que Berkshire qui panachent plusieurs thématiques restent des véhicules de choix.
        Berkshire est ce jour à + 16 % en euros tout en ayant du Apple qui vient de corriger. Markel est aussi un véhicule très intéressant depuis 1987 mais pour Berkshire on a un historique depuis 1965. Depuis cette date il fait quand même 20.9 % par an.
        Rien n’est sûr et le passé ne prédit pas l’avenir mais cela apporte quelques bases de réflexion….
        Pour la bonne règle je signale que je suis actionnaire de Berkshire depuis plusieurs années.
        bien amicalement
        Antonio

  6. julien bonnetouche says:

    Oui mais regardez sur le long terme y a pas photo.
    Et justement l’innovation réellement porteuse c’est toujours là bas.

  7. Le graphique du CAC GR qui capitalise les dividendes aurait été plus parlant. Ce dernier a, comme nombreux autres indices bien touché son record historique il y a peu.
    Les cours de bourse ne projettent pas la situation d’aujourdHui, mais celle de l’avenir Mt (mettons 6 à 12 mois).
    Et les cours des valeurs Françaises reste très dépendant de ceux du marché US lequel reste « directeur ».
    C’est de ce côté là qu’il faut rechercher les surévaluations et les risques (dette, taux, baisses de BPA, etc…)

  8. Très intéressant comme mise en perspective
    Le souci restant toujours le même : quelle valeur chosir ? 😉

  9. @MICHEL 2
    Bonjour
    oui je crois fermement a l’analyse technique , surtout sur le long terme et couplée avec la psychologie.
    ET en bourse un marché baissier se révèle plus profitable qu’un marché haussier car plus rapide et décale plus .
    Inutile d’aller sur les obligations .
    ET pour PIERRE la bouse n’est pas un jeux ,malgré l’expression  » jouer en bourse «  »
    LE choix n’est que la résultante d’une méthode

    .

  10. les puts sont un des moyens pour intervenir dans une phase de baisse .
    vous pouvez intervenir sur l’actif directement .
    les ETF dédiés à la baisse aussi .
    Mais je ne suis pas un gourou!!!!!!! pour faire une préconisation !!!!!!!

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*