Rien ne semble pouvoir mettre fin à la baisse des cours de bourse. Les banques centrales ont perdu la main et ne semble plus réussir à faire croire dans leur pleine puissance. Nous vivons un moment important qui pourrait marquer la fin d’une époque : Depuis 10 ans, les marchés financiers ont été subventionnés par la certitude d’être soutenus par les banques centrales ; Depuis quelques jours, cette croyance dans cette toute puissance est en train de s’évanouir.

Alors que la BCE annonce son programme pour lutter contre le Coronavirus, nos amis financiers semblent déçus. Le CAC40 s’effondre de plus de -10% au moment ou je rédige ces lignes.

Nous retrouvons les pires moment de la crise de 2008. La politique monétaire n’est clairement plus la martingale ; C’est le retour du politique. Nous assistons un grand saut dans l’inconnu. Maintenant, ce sont aux politiques de prendre des décisions.

Le scénario que nous vous proposions dès la fin de l’année 2019 se confirme un peu plus tous les jours. Souvenez vous ce que nous écrivions dans cet article « En 2020, Face à une politique monétaire nuisible, la politique budgétaire va financer le front populaire écologique ».  (article publié la première fois le 02 Octobre 2019)

Extrait :

« En 2020, nous devrions naturellement vivre dans le prolongement des mouvements initiés en 2018 et 2019. De manière synthétique, les deux thématiques sous-jacente dans les stratégies d’investissement 2018 et 2019 vont fusionner : Face à une politique monétaire devenue nuisible, la politique budgétaire va financer le front populaire écologique.

En 2020, nous pourrions assister à la fusion de tous les mouvements financiers et sociétaux qui se mettent en place depuis quelques années. L’année 2020 pourrait être une année chargée. L’année 2020 pourrait être :

1– L’année de la révélation du caractère nuisible des politiques monétaires devenues déflationnistes ; En 2020, les banques centrales tombent de leur piédestal et redeviennent dépendantes de la société et du politique. Le caractère nuisible de la politique monétaire mené depuis 2009 va s’imposer, sans pouvoir totalement être remis en cause pour ne pas prendre le risque d’un effondrement économique d’un système fragilisé. En 2020, la confiance de la toute puissance des banques centrales pourrait être endommagée. Les banques centrales retrouvent leur rôle originelle. Elles ne sont plus la solution mais simplement un moyen.

 

2 – L’année de la mobilisation des populations aux profits d’un front populaire écologique qui sera à l’origine d’une accélération la remise en cause du libéralisme et des excès de la mondialisation ; En 2020, la prise de conscience écologique va s’accélérer et un front populaire écologique va obliger les gouvernants à accélérer la mutation écologique de la société. Ce populisme écologique pourrait même prendre le pouvoir face au populisme d’extrême droite.

Le front populaire écologique n’est en vérité que l’expression d’un double mouvement de la société qui se protège contre les excès du dogme libéral du tout marché (cf « La grande transformation » Karl Polanyi). La prise de conscience écologique, c’est la nécessité de protéger l’environnement contre les excès de la mondialisation et d’un libéralisme qui vise à imposer le marché aux détriments de l’organisation des sociétés.

 

3 – L’année de la relance budgétaire face à une fin de cycle économique logique après 10 années de croissance ; Un budget de guerre mobilisé pour une meilleure protection de notre environnement. Enfin, entre une récession qui se profile logiquement après 10 années de croissance économique et une banque centrale qui aura perdu la main, en 2020, la relance budgétaire va s’imposer comme indispensable. C’est l’argument écologique qui va servir de prétexte pour la mobilisation d’un budget de guerre, d’un budget au-delà du raisonnable que seule une situation extrême peut autoriser.

Cette relance budgétaire massive devrait viser l’accélération de la transition écologique au bénéfice de l’économie des pays développés qui trouveront les moyens de relocaliser les productions et l’inflation. Mais attention, cette relance budgétaire ne sera véritablement efficace si elle est accompagnée d’une moindre mondialisation, sinon, elle serait totalement inutile et ne bénéficierait qu’aux pays producteurs

 

Il était évidemment impossible à l’époque d’anticiper la crise du coronavirus, mais, j’en suis persuadé, il ne s’agit là que d’un prétexte dont nous nous saisissons pour mettre en œuvre une mouvement latent. Nous assistons aujourd’hui dans l’enterrement de la martingale de la politique monétaire. Nous sommes donc à l’étape 1.

Maintenant, place aux étapes 2 (déjà bien entamé) et 3. Lorsque le pic de la crise sanitaire du Coronavirus sera passé, lorsque nous sortirons du confinement, nos gouvernants vont mobiliser un budget de guerre pour relancer l’économie ; Ce budget de guerre ira naturellement dans le sens du développement durable de l’économie. Il s’agit évidemment d’une chimère, mais ce seront les objectifs affichés pour attirer la sympathie des peuples.

 

En attendant, c’est la panique sur les marchés financiers…. Plus les jours passent, plus la chute est violente… La baisse atteint de -30% par rapport au niveau du début de l’année 2020.

A suivre …

Besoin d’un conseil ?

Vous rêvez d’un conseil en gestion de patrimoine qui n’a rien à vendre à part ses conseils ? Ça tombe bien, c’est notre métier !

Qu’il s’agisse d’une simple question ou d’un audit complet de votre situation patrimoniale, nous sommes en mesure de vous accompagner au gré de vos besoins et de vos projets de vie. Pour bénéficier de nos conseils, trois solutions :

 

 

L’assistance patrimoniale – Une solution rapide et efficace pour bénéficier de notre expertise pour gérer votre patrimoine ou trouver les réponses à vos questions fiscales, juridiques, financières. L’assistance patrimoniale, c’est un rendez vous téléphonique d’une durée moyenne de 45 minutes à 1 heure pendant laquelle nous travaillons ensemble sur votre situation patrimoniale – Un service au tarif unique de 89€ TTC –

 

Découvrir en détail notre offre d’assistance patrimoniale

 

Nouveau ! L’accompagnement patrimonial PREMIUM– Un abonnement mensuel pour bénéficier à tous moments des conseils de votre conseiller en gestion de patrimoine indépendant ! – Un service proposé au prix de 350€ TTC / mois (sans engagement de durée – 1 mois, 3 mois, 6 mois, 10 ans, c’est vous qui choisissez pendant combien de temps vous avez besoin de nos conseils).

 

Découvrir notre service d’accompagnement patrimonial

 


64 Comments

  1. Comme quoi le boomer que je suis ne vous suit pas du tout 😅la bourse s écroule aujourd hui face aux annonces de Trump pas face aux refus de croire à un xeme plan de relance .Et puis j ai du mal à vous suivre .la relance monétaire c’est pas bien SAUF. Si on dépense des milliers de milliards en relances certes .votre logique m échappe .Par contre au plan géopolitique il
    Est clair que l attitude de Trump rebat toutes les cartes et que l Europe doit oublier les USA et se rapprocher de Poutine c est même fondamentale .

  2. Correction en relances Vertes 😅

  3. Typique du gars qui viens nous dire qu’il avait prévu le crash….

    Mais qui n’a pas suivi sa prévision puisque sinon il serait riche et ne s’embêterait pas à écrire sur un blog pour vendre ses presta ou bouquins….

    LOL !

    • Désolé, si c’est l’impression que cela donne. Ce n’est vraiment pas l’objectif. L’objectif est ici d’essayer de comprendre ce qu’il se passe.

      Je déteste cette idée de gourou ! Je n’en sais strictement rien du tout ! Comme je l’explique dans cet article ‘Météo du patrimoine 2020 : Comment placer son argent ? Quels investissements privilégier ?’
      https://www.leblogpatrimoine.com/strategie/meteo-du-patrimoine-2020-comment-placer-son-argent-quels-investissements-privilegier.html

      « Il est vrai que je n’aime pas adopter la position du gourou qui explique ou il faut investir ou non pas investir. Je multiplie donc les articles dans lequel je développe un sujet… et, si je pose beaucoup de questions et aime remettre en cause les certitudes de la place, je n’ai pas toutes les réponses ; Je n’ai aucune certitude. Bref, je sais que je ne sais rien … mais j’adore essayer de comprendre.

      Ces analyses ne sont pas toujours compréhensibles en l’état, elles nécessitent un travail de la part du lecteur qui devra comprendre l’analyse, juger de sa pertinence au regard de son expérience afin de pouvoir prendre une décision qu’il assumera. Je refuse d’endosser la responsabilité de la réussite ou de l’échec d’un investissement ou d’un placement. Je ne fais que vous faire part d’une analyse subjective, la mienne, que chacun devra juger, analyser, critiquer pour se donner les moyens de prendre la bonne décision. »

      • Le Mecreant says:

        « elles nécessitent un travail de la part du lecteur qui devra comprendre l’analyse, juger de sa pertinence au regard de son expérience afin de pouvoir prendre une décision qu’il assumera. »

        C’est pour ça que gérer sa fortune est un job a temps plein et pas de l’oisiveté comme aimeraient le faire croire certains

  4. C’était donc bien vu. Une relance budgétaire verte sur le moyen/long terme, c’est certain.

    Mais quid des entreprises qui ne sont pas sur le créneau développement durable, soit par choix ou tout simplement parce que l’activité de s’y prête que partiellement. Je pense tout simplement aux commerces de proximités, aux services à la personne etc.

    De nombreuses TPE et PME vont demander un report de leurs échéances fiscales et sociales, idem pour les encours et les crédits d’investissement… On ne pourra pas leur demander dans 6 mois de mettre du vert dans leur activité d’un claquement de doigts.

    Sans parler du consommateur qui s’est habitué à « des produits moins cher et disponibles immédiatement » (coucou Jeff Bezos), acceptera-t-il de changer ses habitudes pour les beaux yeux de son pays quand il verra que 80% des autres êtres humains ne lève pas le petit doigt 🙁

  5. Ce qui se profile de plus en plus c est une dictature dont j ignore la couleur mais quand un pays n’a plus le ciment d’un paradigme commun quand les uns appellent de leurs vœux la corde qui les pendra ,et quand pour les uns il
    Y’a confusion entre les causes et les effets et pour les autres le contraire ,on peut penser que la démocratie est en train de vivre ces derniers moments

    • Oui, je suis assez d’accord avec cette crainte. Une dictature verte semble possible comme vous le dites depuis si longtemps.

      • Je ne sais pas ce qu’on mettre derrière le terme « dictature verte », mais quand on voit le quotidien de millions de français, j’ai du mal à y croire ? Qu’entendez-vous par là ?

        ps : pour rire, comme disait l’autre, « tant qu’on c*** dans l’eau potable, on ne parle pas d’écologie » 🙂

      • Fredy Gosse says:

        Normal les mouvements écologistes sont religieux donc par nature intolérants . Reste à savoir si une société peut accepter de se suicider pour une minorité de la population qui parait sympathique à beaucoup mais dont les politiques conduiraient à l’effondrement du niveau de vie … (GJ + nouveaux GJ) /Qui gagneraient de internationalistes ? des identitaires ? de écolos ? ou …l’armée ? j e n’ai pas de réponse à ce sujet Mais quand j ‘ai vu hier soir qu le parc des princes était fermé hier soir au public MAIS que la préfecture de Police a autorisé le supporters à se regrouper devant le stade je me suis dit , que nous s avions un grave problème d’incohérene au pouvoir; IL faut que ce soit un entraineur portugais celui de Marseille pour pousser un coup de gueule sur le sujet. c’est fou quand même… Dernière info madame Hidalgo ferait passer des émissaires chez les commerçants Parisien en ce moment pour leur annoncer qu ils devront fermer comme en Italie à l’instant T (lol ) c’est quoi ? après les élections?

  6. adnstep says:

    En ce temps-là les cieux passeront avec fracas, et les éléments, embrasés, seront dissous, et la terre, avec les œuvres qui sont en elle, sera entièrement brûlée.» «la détresse sera plus terrible que toutes celles qu’on a connues depuis le commencement du monde jusqu’à maintenant … Aussitôt après la détresse de ces jours-là, le soleil s’obscurcira, la lune ne donnera plus sa clarté, les étoiles tomberont du ciel et les puissances des cieux seront ébranlées.» *

    2ème Epître de Pierre ch.3 v.10 et Paroles de Jésus dans l’Evangile de Matthieu ch. 24 v.21

  7. Philippe B. says:

    Je me permets de mettre en lumière que le -30% fait suite a un +25% l’année précédente donc doucement doucement et prenons de la hauteur

    • Et que le 25% de l’année 2019 faisait suite à un -11% en 2018. 4100 points pour le CAC40, c’est le point bas de Juillet 2016 et avant octobre 2014.

      Effectivement, prenons de la hauteur 😉

  8. Mishima says:

    et on est loin de la fin de la chute…il faut encore 10 jours pour que les US soit le nez dans l’oeil du cyclone, à ce moment on sera probablement plus prêt des -50%…Effectivement ceux que les gestionnaires d’assurance vie ou autre ont fait acheter des UC en 2019 et 2020 doivent trouver ca un peu difficile…..et vont devoir patienter pas mal…encore faut il pouvoir le faire ( attendre)

  9. adnstep says:

    En tout cas, la Chine commence à moins subventionner le solaire et l’éolien.

    D’abord, ça lui coûte très cher, et elle doit mettre cet argent dans la relance, d’autre part, avec le pétrole pas cher, il devient moins critique financièrement de s’en passer.

    • fredy Gosse says:

      exact

    • Le Mecreant says:

      Et elle va relancer quoi a votre avis?
      Le solaire et l’eolien vu que comme le dit guillaume, la relance chez nous sera verte ou ne sera pas.
      Et on est pas a la veille d’avoir reconstruit les moyens de productions ici pour produire a un prix concurrentiel.

  10. marcus7551 says:

    UN BON PRÉTEXTE POUR PUISER DANS LES COMPTES BANCAIRES ET AV ?

    GUILLAUME UN SUJET LA DESSUS SVP?

    MERCI

  11. « …Rien ne semble pouvoir mettre fin à la baisse des cours de bourse  »
    Michel2 avait déjà soulevé la relation entre la chute de la confiance dans les marchés boursiers et le nombre de malades et ses conséquences.
    Au contraire je vois plusieurs choses qui peuvent tout à fait nous permettre de voir à nouveau à CAC grimper aux rideaux:
    1) l’étalement de l’épidémie évitant l’engorgement des salles de réa
    2) la validation d’un traitement (3 essais en // en France ont commencé). Premières réponses dans 3 semaines
    Certes ces 2 événements ne sont pas encore présents mais leur annonce = retour brutal dans la remontée des bourses.

    • Et j’ajoute la connaissance exacte des conditions faisant du virus un tueur: (dernière news de 17h00).
      « …Older age, showing signs of sepsis on admission, underlying diseases like high blood pressure and diabetes, and the prolonged use of noninvasive ventilation were important factors in the deaths of these patients. Poorer outcomes in older people may be due, in part, to the age-related weakening of the immune system and increased inflammation that could promote viral replication and more prolonged responses to inflammation, causing lasting damage to the heart, brain, and other organs..« .

      • Le Mecreant says:

        Ce qui n’apporte rien qu’on ne savait déjà et encore moins une certitude sur quoi que ce soit. Parce que dire que les organismes affaiblit ont plus de risque d’y rester que les gens en pleine forme c’est aussi certain que de dire qu’il y a pas mal de petit épargnants qui vont se faire rincer.

        (En français pour ceux qui ne parlent pas l’anglais. )
        L’âge avancé, montrant des signes de septicémie à l’admission, des maladies sous-jacentes comme l’hypertension artérielle et le diabète, et l’utilisation prolongée de la ventilation non invasive ont été des facteurs importants dans la mort de ces patients. Les mauvais résultats chez les personnes âgées peuvent être dus, en partie, à l’affaiblissement du système immunitaire lié à l’âge et à une inflammation accrue qui pourrait favoriser la réplication virale et des réponses plus prolongées à l’inflammation, causant des dommages durables au cœur, au cerveau et à d’autres organes. . «.

        • adnstep says:

          De mémoire sur un document du lancer vu hier soir, mortel à 1% jusqu’à 50%, mortel à 11% au delà de 80 ans.

          • fredy Gosse says:

            ouf j a! 77ans

          • Le Mecreant says:

            Juste un détail: la maladie semblant durer environ 3 semaines pour un patient, on verra dans 21 jours combien il y aura eu de morts pour ceux constatés aujourd’hui. L’expérience chinoise a montré que les « vieux » meurent en 3 jours et les jeunes et forts en 3 semaines, mais le résultat est le même .
            Pour ma part je me garde bien de poser des chiffres d’une manière péremptoire. Aujourd’hui du covid19 on ne sais pas grand chose en réalité. Et puis plutôt que de jouer les bravaches invincible, je vais rester le plus possible tranquille a la maison. histoire de ne pas faire partie de ceux qui expérimenteront le virus.

    • Michel2 says:

      Peut-être mais dans 6 mois, un an ou plus !

  12. Je vais encore laisser un message maintes fois rabâché par mes soins et qui ne va faire réagir personne: le CAC40 n’a aucun sens.

    L’action par elle-même n’a aucun sens sinon d’enrichir les riches et appauvrir les pauvres.
    Alors 4000, 3000, 2000 peu me chaut!

    Mais les souris ne vont pas longtemps danser, les chats sont à l’affût

  13. julien bonnetouche says:

    Ha !Ha ! Guillaume,

    vous dites que vous « ne savez rien » par contre vous savez profiter des difficultés (momentanées) de la bourse pour étendre cela à l’économie libérale et faire l’ apologie d’une écologie aux contours flous, dans savoir non plus où cela nous mènerait.

    Vous devriez faire de la politique !!

    • Badtimes says:

      Tout le monde veut faire de la politique c’est le seul secteur restant ou on gagne à tous les coups😜😜

  14. julien bonnetouche says:

    Moi aussi tout comme « les colapsologues », écologistes, et autres anti-libéraux, je vois la chute des marchés comme une bénédiction.

    Mais pas pour les mêmes raisons :

    J’attends et j’espère un plus bas maximum, pour racheter à bon compte tout ce que j’ai vendu il y a 15 jours.

    Chaque jour je me dis « ça va être le moment » et puis non ça baisse encore.

    Tant mieux, mais franchement, je trouve que l’on commence à tomber dans un excès de sous valorisation.

    Ma crainte c’est que l’on décide de fermer les marchés jusqu’à ce que le virus se calme.
    (Certains en parlent)

    • Badtimes says:

      Toujours dans l’espoir d’atteindre vos prévisions sur le CAC en fin d’année?
      C’est une boutade bien sûre, nous sommes dans un monde de Bulles, celle ci vient d’éclater…mais la prochaine va bientôt commencer…à vos marques, prêt. …

      • adnstep says:

        J’ai connu Alcatel à plus de 50€.
        J’ai connu Alcatel à moins d’1€.
        Puis j’ai connu Alcatel à 4€.
        Puis elle a disparu.

        Je reste sur mes choix. Et je ne pense pas que la bourse retrouve des couleurs avant l’été.

        Mais j’ai l’habitude de me tromper.

    • Pour être plus précis on parle de quelles valeurs ?

  15. adnstep says:

    Décision de la Réserve fédérale d’injecter 1.500 milliards de dollars de plus sur le marché monétaire pour répondre à l’impact économique du coronavirus.

    Là, on est plus dans le plan de relance écolo à 25 milliards de l’UEAllemagne.

    C’est de la plongée no limit, avec une gueuse de 500 kg !

    Une autre nouvelle qui risque de changer la face du Monde : Manuel Valls rentre à Paris et s’offre pour sauver la République.

  16. Enfin on est sauve

  17. Si d’ici 2-3 mois ce n’est pas le moment de mettre de l’argent en bourse alors sur quoi donc placer ses liquidités ?

    Perso je re-rentre progressivement.

  18. adnstep says:

    Quelques éléments piqués de ci de là (j’ai peu d’imagination) :

    Constats et analyse de la situation :
    L’impact sur le moral (et la consommation au sens large) est corrélé à la couverture médiatique du sujet.

    L’impact économique sera important pour le tourisme, l’hôtellerie, la restauration, les transports, l’évènementiel et touchera en priorité les plus petites entreprises voyant plusieurs mois de chiffre d’affaires partir en fumée. Et pour les foncières qui sont rémunérées par les loyers des commerces.

    Il semble probable que le virus, au même titre que la grippe saisonnière, soit bientôt intégré et perçu comme un phénomène récurrent. L’anxiété face à ce nouveau virus, finalement très similaire à la grippe, émane des contraintes inédites auxquelles nous pouvons désormais être soumis : l’isolement forcé et les quarantaines. En sus, la jeunesse de l’épidémie ne nous permet pas d’avoir de recul sur ses conséquences réelles.

    Si les États-Unis devaient être l’un des derniers pays de l’OCDE à connaître une expansion de l’épidémie au niveau national, il faudra compter 4 à 6 semaines pour atteindre le pic de l’épidémie puis encore 4 à 6 semaines pour connaitre une baisse significative du nombre de nouveaux contaminés.

    En conséquence, il semble peu probable d’attendre de bonnes nouvelles avant le mois de juillet.

    Conséquences économiques :

    Premier scénario : un phénomène passager mais avec de lourdes conséquences pour certains secteurs et un ralentissement global jusqu’à la rentrée 2020.

    Deuxième scénario : un phénomène qui entraîne une récession en 2020 et une sortie de crise qui ne sera pas visible avant 12 mois.

    La crise actuelle a peu de choses à voir avec la crise de 2008 : crise financière alors, crise de la demande et des capacités de production aujourd’hui. Si les conséquences peuvent être importantes dans les secteurs durement touchés comme la restauration, les transports, l’hôtellerie, l’événementiel ou le tourisme, les mesures d’accompagnement mises en place par le gouvernement, et notamment le recours au chômage partiel pourraient limiter l’impact social de la crise.

    Le véritable risque réside dans un phénomène de défaut en chaîne des entreprises. Notamment pour les entreprises qui voyant 3 à 5 mois de chiffre d’affaires disparaître, seront contraintes faute de trésorerie de mettre la clef sous la porte. C’est donc principalement le tissu des PME locales dans ces secteurs qui seront les plus touchées.

    On n’essaie pas d’attraper un couteau qui tombe…
    Le fameux adage bien connu des professionnels des marchés financiers. Pour les clients fortement exposés en bourse, le mal est fait. Si les dividendes des principales entreprises pourront être revus à la baisse, les niveaux de rendement actuels des principales entreprises du CAC40 sont anormalement hauts et les PER (multiple du résultat net) particulièrement bas après une chute de près de 30% de certaines valeurs, notamment dans le secteur bancaire et industriel. En conséquence se pose la question d’une anticipation des marchés sur les effets réels de l’épidémie sur les résultats des entreprises.

    Si aucun arbitrage n’a été fait au moment des prémices du développement COVID-19, nous recommandons d’attendre et de fermer les écrans Boursorama pour réduire votre charge mentale… L’indice de la peur (VIX) indique par ailleurs des niveaux de volatilité importants, il faut donc s’attendre de grands mouvements baissiers et/ou haussiers dans les prochaines semaines.

    Par conséquent si vous n’avez pas vendu au son du canon, nous vous recommandons de faire le dos rond.

    • Michel2 says:

      Comme je le disais il y a seulement quelques jours, le CAC allait tangenter les 4000 pts.
      Aujourd’hui à 4044 le range de baisse est limité, peut-être descendra t-il autour des 3700 mais probablement pas en dessous.

      L’Amérique va faire du dumping monétaire et ainsi permettre à ces niveaux de se maintenir dans le range 4000/3700 pendant quelques mois avec une forte volatilité, le temps que le « pic corona » soit atteint.
      Il reste donc quelques temps pour se positionner à l’achat.

  19. Dindonsauvage says:

    en fait il faut attendre l’effondrement hospitalier américain … personne ne se dépiste là bas avec aucune politique de prévention sanitaire…

  20. Badtimes says:

    @Michel,
    Je n’ai pas dit qu’on était mieux mais simplement qu’aujourd’hui avec ce qui se passe j’aimerais mieux être Français moyen qu‘Américain moyen si j’ai à être soigné. De deux maux il faut choisir le moindre.
    Ce n’est que mon opinion mais on va voir dans quelques jours ou semaines ce qui va se passer aux US.

    • Michel2 says:

      Il y a une variable cependant que vous n’avez pas intégrée: le dollar monnaie de référence internationale que l’Amérique son pourvoyeur peut multiplier à volonté ou presque (comme les petits pains).
      Il est donc fort probable que des budgets exprimés en centaines de milliards de $ vont tout prochainement sortir du panier américain pour soigner/ lutter le Codiv-19, j’en fait le pari.

      Et là qui sera le mieux soigné, une SS qui rembourse à 75 voire 50% ou un américain à 100% ?

  21. Bonjour,
    je vous avais prévenu que la bourse allait baisser.
    Je vous avais prévenu que la bourse allait monter.
    Bien à vous.

    Je ressortirai ce message à chaque fois que j’aurais raison… Donc, à chaque fois.

    Pathétique cette façon de donner des leçons en balançant tous les mois tout et son contraire et en ressortant au gré de la conjoncture l’article, plus ou moins ancien, qui colle à l’instant.
    GF promet 6% de rendement avec un opérateur qui finit par déposer le bilan…
    Il se drape d’une vertu qui n’a d’autre objet que de flatter un égo démesuré et qui se veut un sachant, sage et péremptoire.
    Il faut acheter des actions mais surtout pas via un CGP, ni une AV, ni une banque parce qu’ils prennent des frais.
    Il faut faire de l’immo car j’ai écrit un bouquin
    Puis il ne faut surtout pas acheter de l’immo.
    Puis il faut faire de l’AV pour faciliter la transmission (CIOT)
    Puis il ne faut pas faire confiance à personne d’autre qu’à moi qui travaille pour 69 € TTC de l’heure.
    Pathétique….

    • L’auteur de ce commentaire anonyme est un Conseiller en Gestion de patrimoine – CIF.

      Voici sa fiche de présentation :

      « Gérant – Associé – Conseiller en stratégies patrimoniales –

      Stephane est diplômé d’un D.E.S.C.F. ainsi que de deux Diplômes Universitaires de l’AUREP / Université de Clermont-Ferrand, « Expert en Gestion de Patrimoine – en 2012» et « Gestion de Patrimoine des Personnes Âgées Vulnérables – en 2018 ».

      Après 9 années d’expérience comme responsable de cellules de gestion privée au sein de deux établissements financiers, il s’installe en tant que profession libérale en 2010, à Roanne.

      Sa clientèle est composée principalement de chefs d’entreprises, de cadres dirigeants et de professions libérales sur toute la région AURA.

      Il accompagne ses clients de la création, à la transmission de leurs patrimoines personnel et professionnel et apprécie de travailler en interprofessionnalité avec les autres conseils des clients tels que les experts-comptables, les notaires, les avocats.

      Il rejoint le groupe …. en 2019. »

      Il travaille pour une entreprise qui se définit avec ces mots : « XXXX est une société de conseil en stratégies patrimoniales du chef d’entreprise et des professions libérales. L’ADN de XXXX est une manière commune de penser et concevoir le métier de conseiller en gestion du Patrimoine. Associés et collaborateurs sont experts dans leur domaine et travaillent en toute indépendance et transparence. Notre démarche s’inscrit dans une vision globale, efficace et sur-mesure de votre patrimoine : tout commence avec l’Audit Patrimonial. Nous analysons votre approche dans toutes ses dimensions, à partir d’hier, au travers d’une photographie d’aujourd’hui pour réaliser demain. XXXX replace vos intérêts au centre de la relation. Nous instaurons une relation durable basée sur la confiance avec vous et votre famille. »

      Bref, une personne qui semble, sur le papier d’une grande bienveillance et d’un professionnalisme reconnu.

      Voici ce qu’il est possible de lire sur la page linkedin

      « Alors que tout semble de plus en plus complexe en matière de droit, de fiscalité et de gestion des actifs, le (la) chef(e) de famille se sent bien souvent seul(e) et démuni(e).

      Ses conseillers historiques, l’avocat et l’expert-comptable pour l’entreprise, et/ou le notaire pour la famille, sont présents, compétents et incontournables. Il(elle) n’a pourtant que très rarement pris le temps de leur faire part de ses objectifs patrimoniaux, professionnels ET personnels.
      Mon rôle est donc celui d’un facilitateur patrimonial : poser les bonnes questions, écouter sans à priori. Avec l’appui d’une équipe compétente, diplômée en gestion de patrimoine et très réactive, nous préconisons par écrit des solutions après avoir réalisé un audit complet. En collaboration avec les professionnels du droit et du chiffre qui accompagnent déjà mes clients, qu’il s’agisse de la personne morale ou de la personne physique, nous mettons alors en œuvre ces solutions et en assurons le suivi.
      Avec notre intervention, nous activons tout un réseau d’experts et nous travaillons de concert pour le seul service de notre client.
      Interprofessionnalité – Addition et multiplication des compétences – Réactivité. »

      Comment interpréter son agressivité permanente à mon égard ? De la jalousie ?

      Merci stéphane pour votre prochaine intervention constructive et bienveillante.

      Guillaume

      • adnstep says:

        Il a une bonne tête, pourtant.

      • Philippe B. says:

        Comment se fait il que ce CIF utilise un pseudo pour déverser toute sa science. Si j’ai bien cherché, dans ce cabinet situé à dans une capitale écomomique aeronautique situé en France, il y a un tripotée d’associé – gérant et ça doit pas être simple dans les relations avec les clients ces temps ci. D’où peut être cet énérvement de la part de l’emetteur.
        Je ne suis pour ma part pas un professionnel et ce site a pour moi vocation à me remettre constamment en cause et à chasser toutes mes certitudes.
        C’est ce que j’attends de ce site et les commentaires non constructifs me font perdre mon précieux temps.

  22. adnstep says:

    D’après vous, demain, ça va être black monday ou bloody monday à la bourse ?

  23. Fredy Gosse says:

    Question connexe ;les municipales … votre pari sur l’abstention?. personnellement je ne crois a pas qu il y aura un second tour vu la vitesse de propagation du virus. ce qui va pose r un sacré problème juridique.Le premier enseignement de l’arrêt economique du pays et du monde c’est que L UE n’existe plus :si tant est qu elle existât encore…chaque pays fait sa tambouille dan son coin .Macron cause comme d’habitude alors qu il n aucun moyen de pression sur le autres ,qui, régulièrement lui font un bras d’honneur. A la vitesse actuelle de propagation. on ne voit pas comment les structure sanitaire saturées vont résister d’autant qu une masse de français semble ne pas comprendre de quoi on parle et voudrait continuer comme Isi de rien n’était.Un petit frémissement des 40/50 ans quand les stats montrent que finalement i l y pas que les vieux qui vont trinquer. changera t il la donne? la question numéro 1 est pendant combien de temps un Etat, boursouflé, en ruine ayant une dette de plus de mille milliard d’euros une fiscalité record peut il continuer à s’endetter encore et sans limites pour toujours plus d’Etat. Aujourd’hui en mettant tout à l’arrêt l’Etat dit pas de problème l’Etat est là /J ai peur que dans la pratique les  » écoutants » aient la mauvaise surprise de découvrir rapidement que tout cela n’est que verbiage… quand à la bourse… au jour le jour ,on découvrira les conséquences de l’émotionnel sur ce temple des marchands . Wallstreet a augmenté. brutalement au discours Trump mais il ne pourra pas tous les jours dire tout va bien nous sommes les meilleurs du monde le spectacle désolant des américains en Californie et New York dévalisant les grandes surfaces montre que l’inconnu effraie aurait la bas qu ici . Avons-nous les moyens de tenir 3 mois ? j ai un gros doute ….

    • Michel2 says:

      Le taux d’abstention historique étant supérieur à 50%, il est probable que, malgré les certitudes de Macron/ Philippe, les élections soient annulées et reportées à l’automne par exemple, sauf peut-être pour ceux qui ont été élus dès ce premier tour.
      Les opposants vont tellement « crier » la semaine prochaine que le couple Ma/Ph qui prône la solidarité, n’aura d’autres choix que de plier.

      Quant à l’économie de la France, vu ces dernières décisions prises (fermetures écoles et restaurants, frontières tout prochainement à l’image de l’Allemagne, …) elle va, si le pic pandémique n’est pas rapidement atteint, vivre une catastrophe jamais atteinte dans l’histoire du monde avec des conséquences sociales et civiles rarement atteintes.

      J’ai même rêvé d’une fiction cette nuit, (désolé de vous faire peur), que les Russes ou les Chinois ou les deux réunis pourrait profiter de cette « opportunité » que sont une Europe complètement grippée et une Amérique repliée sur elle même vivant en autarcie et si la crise devait durer plusieurs mois, pour nous envahir.

      • Confinement 5 semaines à contrer de mardi.
        Bon courage. C’est un mauvais moment à passer pour éviter de nombreux morts en trop.
        Sais que le discours du gouvernement qui se genre d’être transparent est digne de la meilleure langue de bois.

  24. adnstep says:

    Freddy. l’Amérique est grande. L’éleveur du Wyoming se fout de ce qui se passe à New-York et Los Angeles. Et puis, que la Californie et New-York soient en panique ne doit pas inquiéter Trump outre-mesure, ce ne sont pas ses électeurs.

    Y’a un truc dont on n’a pas parlé : comment notre jeunesse va-t-elle faire pour se ravitailler en shit ? Comment les consommateurs de cocaïne et autres pilules qui excitent vont-ils faire ? Vont-ils pouvoir rester isolés longtemps ?

  25. julien bonnetouche says:

    Bonjour adnstep,

    Curieusement, autant les 2 dimanches précédents, je voyais la bourse s’effondrer les lundi, autant cette fois ci, je le sens moins.

    D’abord elle s’est déjà effondrée, et puis Macron jeudi a expliqué que des mesures à l’échelon européen seraient prises. (lesquelles ?)

    Mais après un effondrement de 30%, il ne serait pas bon pour l’ensemble des acteurs de voir encore la même chose les semaines qui viennent se rajouter au confinement généralisé.
    Tout le monde étant dans le même bateau, ils devront faire quelque chose.

    Situation exceptionnelle – mesures exceptionnelles. Surtout que nous en avons pour 3 mois…

    Et puis aussi, on voit cette fois ci que tous les gouvernements prennent la situation en main. Ce serait plutôt de nature à rassurer.

    Mais on verra bien !!

    • Michel2 says:

      Quand un Président ose utiliser l’expression « Quoique il en coûte » pour un pays endetté à 100% de son PIB et incapable d’inverser cette courbe infernale, il y a de sérieuses questions à se poser pour l’avenir.

      Avec quel argent va t-il financer les entreprises sans revenus, tous ces restaurants, salles de spectacles, boites de nuit, etc. , avec quel argent va t-il rémunérer les centaines de milliers de personnes au chômage, ces fonctionnaires sans emploi, etc. . Va t-il créer un impôt solidaire coronavirus à l’instar de l’impôt sécheresse de Giscard ou va t-il « faire imprimer » de bons billets tout neufs ???

  26. Michel2 says:

    Un Italien qui sort de chez lui risque une amende de 300€. Le monde est en récession

    https://www.youtube.com/watch?v=IGkgEm7LzUM

    Ne vous improvisez pas trader, n’allez pas sur le marché actions dit OD!

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

NewsletterInscrivez vous gratuitement à la lettre du patrimoine