Amusons-nous un peu. Il fait chaud, enfin. Les vacances approchent, abordons un sujet en apparence simple, mais tellement important pour ceux d’entre vous qui souhaitent se constituer un capital pour s’assurer une retraite plus sereine.

Essayons de réfléchir ensemble aux stratégies efficaces qui pourront vous permettre d’obtenir 1 000 000€ à la retraite. Ici, il s’agit de capitaliser 1 000 000€ en plus de la résidence principale et/ou secondaire. 1 000 000€ d’actifs de rendement qui permettront de compléter la retraite ou satisfaire d’autres projets.

Bien évidemment, plus on commence tôt, moins l’épargne mensuelle sera importante. Mais, qui peut sérieusement penser à préparer sa retraite à 25 ans alors que les salaires en début de carrière ne sont pas toujours très élevés et surtout que c’est pendant les 15/20 premières années de la vie active que les dépenses sont les plus importantes (achat et financement de la résidence principale, enfant, construction du foyer, …).

Les occasions de dépenses sont nombreuses pendant le premier tiers de la vie professionnelle alors que les revenus sont plus faibles.

En réalité, il est compliqué de véritablement commencer à épargner pour la retraite avant 35 / 40 ans. C’est à dire lorsque la stabilité familiale permet de consacrer l’excès de salaire dans autre chose que les dépenses du quotidien ou le crédit de la résidence principale;

De surcroît, c’est à partir de 35/40 ans que la rémunération professionnelle décolle véritablement.

De manière empirique, il paraît compliqué d’épargner à long terme pour la retraite, alors même que les projets de courts terme ne sont pas satisfaits. A quoi bon épargner pour la retraite à 25 ans alors même que vous êtes locataire de votre résidence principale et que vous ne savez pas encore quelle sera la composition de votre famille.

Il faut prendre les choses dans l’ordre. On construit un foyer, on devient propriétaire de sa résidence principale, peut être secondaire… et ensuite on se prive de dépenser pour préparer sa retraite.

Car, oui, préparer sa retraite, c’est une privation de consommation. On se prive de dépenser aujourd’hui… pour pouvoir en dépenser davantage dans 30 ans.

Partant de cette idée d’une épargne sérieusement envisageable à partir de 35 /40 ans et d’un départ à la retraite à 65 ans minimum, cela nous permet d’envisager 25 à 30 ans d’épargne pour la retraite.

Le fantasme du rentier qui se prive toute vie, et le plus tôt possible, pour ne plus travailler à 60 ans me semble totalement déconnecté de la vraie vie.

(et je ne parle même pas du fantasme du rentier dans l’immobilier locatif qui espère s’enrichir sans aucun effort d’épargne grâce au cash-flow positif – Dans ce cas, l’effort d’épargne n’est pas monétaire, il est physique ; L’effort d’épargne, c’est le temps et l’énergie consacrée à gérer les biens immobiliers et à les rénover).

Dans la vie patrimoniale (comme dans la vraie vie d’ailleurs), on a rien sans effort. Il y a que deux manières pour se construire un patrimoine important :

  • Soit vous exercez un profession très rémunératrice qui vous permet d’épargner,
  • Soit vous n’avez pas un niveau de revenu professionnel élevé, et vous devrez alors utiliser, vos mains (au sens propre) pour vous construire un patrimoine immobilier.

Au final, et il vous suffit d’en discuter en autour de vous avec ceux qui ont aujourd’hui un patrimoine important, ils ont tous un point commun : ils ont beaucoup travaillé (et on eu le talent d’avoir de la chance)

A ce titre, vous devriez approfondir le mouvement « FIRE ».

Extrait wikipédia :

« Le mouvement FIRE, de l’acronyme anglais Financial independence, retire early, ou en français « indépendance financière, retraite précoce » est un mouvement dont l’objectif est l’indépendance financière et la retraite anticipée. Le modèle est particulièrement populaire parmi les membres de la génération Y et gagne du terrain à travers les communautés en ligne via l’information partagée dans les blogs, les podcasts et les forums de discussion en ligne.

Ceux qui tentent d’atteindre ces objectifs augmentent intentionnellement leur épargne retraite via la simplicité volontaire ou essayent de diversifier leurs sources de revenu. L’objectif est d’économiser un montant à partir duquel les intérêts générés par les placements fournissent assez d’argent pour supporter les frais de la vie courante. Les promoteurs de ce mouvement suggèrent la règle des 4 % (en) comme guide. L’intention est de permettre un départ à la retraite longtemps avant l’âge de la retraite légal.

wikipédia

Bref, la communauté des radins qui courent après le fantasme qui consiste à croire qu’ils vont s’arrêter de travailler plus tôt.

Mais attention, l’avarice guette. A 25 ans, on se dit qu’avec 1 000 000€ on est tranquille. Puis à 45 ans, on se dit qu’avec 2 000 000€, on est tranquille … et à 70 ans, on travaille encore et on est toujours à compter ses millions en ayant toujours peur d’en manquer.

L’avarice ou le risque de devenir prisonnier de cette ambition qui au final détruit la liberté initialement recherchée.

Revenons au sujet. On s’égare.

La question est de calculer l’effort d’épargne mensuel nécessaire pour obtenir 1 000 000€ dans 15, 20, 25 ou 30 ans.

Le calcul est relativement simple. . Voici le premier tableau de synthèse.

Objectif : 1 000 000€

,Durée de
la phase
d’épargne :
15 ans
20 ans25 ans30 ans35 ans
Taux de
rendement
de l’épargne : 1%
5152€3766€2935€2383€1990€
2%4768€3392€2572€2030€1646€
4%4064€2726€1945€1441€1094€
5%3741€2433€1679€1202€880€
8%2890€1698€1051€671€436€
10%2413€1317€754€442€263€

Si votre capacité d’épargne est inférieure à 1000 € / mois, l’objectif est quasi-mission impossible pour une durée d’épargne comprise entre 25 ans et 30 ans ; il ne faut pas perdre de temps et ne pas se planter car l’objectif est très ambitieux. Pour vous donner une chance d’y arriver, vous devrez commencer beaucoup plus tôt et escompter 35 ans d’épargne.

Il vous faudra investir sur des actifs dits « très risqués ». Prendre des risques importants, cela signifie espérer réussir, mais également accepter de ne pas prendre les bons risques et ne pas réussir.

Faire un investissement « risqué » avec la certitude d’y arriver, ne correspond pas tout à fait à la définition du risque 😉 Sur le papier, cela doit pouvoir fonctionner… mais qu’en sera t’il en réalité ?

Si tous les risques étaient gagnants, ce ne seraient pas des risques.

Pour espérer un rendement élevé, il faut accepter d’investir dans des actifs risqués ; Mais investir dans des actifs risqués, ne signifie pas pour autant être assuré d’obtenir un rendement élevé.

Si tous les chefs d’entreprises qui prennent des risques entrepreneuriaux étaient millionnaires, ça se saurait. Pour les investissements, c’est pareil. Certain prendront les bons risques et réussiront, d’autres prendront les mauvais et se planteront. C’est la vie.

Il faut être capable de choisir les bons actifs et d’éviter d’investir dans ceux pour lequel le risque se matérialisera ; Et ça, c’est une autre histoire.

Pour le commun des épargnants, il faudra donc anticiper un rendement net plus proche de 5% à long terme (et ce sera déjà pas mal) et donc épargner autour de 1500€ / mois pendant 25 ans à 30 ans pour atteindre cet objectif de 1 000 000€ à la retraite.

Seuls ceux qui ont une capacité d’épargne supérieure à 1500 / 2000 € par mois pourront avoir le luxe d’une prise de risque limitée pour atteindre cet objectif de 1 000 000€ à la retraite.

Mais de quel taux de rendement parle t’on ?

Le rendement indiqué dans le tableau est le rendement net de votre investissement ; Le rendement qui prend en compte tous les aspects de votre investissement :

  • Impôt ;
  • Bénéfice de l’effet de levier ;
  • Intérêt du crédit immobilier s’il s’agit d’un investissement immobilier ;

De manière plus précise, on parle de taux de rendement interne de l’investissement (TRI) comme détaillé dans cet article « Qu’est ce que le Taux de Rendement Interne d’un investissement immobilier ?« 

A suivre.

Dans le prochain article, on s’intéressera au « comment investir » pour espérer tel ou tel TRI ? Après le « combien épargner », on s’intéressera au « comment investir pour avoir 1 000 000€ à la retraite ».

Besoin de nos conseils ? Découvrez nos offres et services :
Conseil personnalisé 
Bilan patrimonial
Accompagnement patrimonial
Livres / Formations 
Investir dans l'immobilier
Succession
Assurance-vie et gestion de patrimoine
Crédit immobilier 
Comparateur de crédit immobilier
Comparateur d'assurance de prêt
Expertise comptable 
Expert-comptable spécialiste
en location meublée et SCI

26 commentaires