Dans un environnement financier des moins rémunérateur, la question de la recherche d’un meilleur rendement de l’épargne devient, si ce n’est l’obsession de certains, une nécessité pour l’épargnant qui ne peut se contenter des maigres 2,70% des fonds euros des contrats d’assurance vie ou des généreux 1,25% du Livret A.

Nous en sommes convaincu, et nous l’écrivons très régulièrement, face à un environnement économique mouvant et destructeur de valeur, la seule solution pour valoriser votre épargne est d’investir dans des actifs intrinsèquement créateur de valeur, c’est à dire directement participer à la croissance économique et investir dans l’économie réelle.

C’est en participant à la création de valeur que vous pourrez espérer valoriser votre patrimoine.

 

Le crowdfunding ou financement participatif pour investir dans l’économie réelle.

Le crowdfunding ou financement participatif pourrait bien révolutionner votre approche de la notion de placement et plus globalement d’investissement.

Aujourd’hui, réaliser un placement c’est :

  • Passer par un intermédiaire financier (et le rémunérer) qui se chargera d’investir votre épargne dans tel ou tel actif (action, obligation, immobilier ou prêt); C’est d’ailleurs le rôle originel des banques dont la mission primaire est de collecter l’épargne de certains qui ont des capacités de financement pour la prêter à ceux qui ont des besoins de financement;
  • Investir sur un marché (action ou obligation) dont les valorisations sont parfois éloignées des réalités économiques par une spéculation non maîtrisée;
  • Éventuellement investir dans un bien immobilier, pour espérer un revenu complémentaire ou une plus value;

Aujourd’hui, placer votre argent n’est pas toujours synonyme d’investissement direct dans l’économie réelle.

Votre épargne participe au développement de la croissance mais rarement directement. L’épargne rentre dans le cycle de financement de l’économie et parfois s’y perd.

C’est la multiplication des intermédiaires (banque, société de gestion, promoteur, …), mais surtout des règles de contrôle et de surveillance de ces derniers qui se révèle contre productif et limite le financement de la croissance.

L’épargne est abondante mais le dysfonctionnement du cycle de financement de l’économie conduit à une mauvaise affectation de cette épargne

Le développement des banques est relativement récent au regard de l’économie développé, peut être devons nous réduire cette totale intermédiation de l’économie ; Le crowdfunding (financement participatif) doit pouvoir être une solution à la désintermédiation du financement de la croissance.

Face à des banques qui ne peuvent plus remplir leur rôle originel, il devient urgent de trouver d’autre moyen de financer la croissance et l’innovation. Le crowdfunding pourrait bien être la solution.

 

Qu’est ce que le crowdfunding ?

De manière très schématique, le crowdfunding est une solution de financement de projet d’entreprise direct entre particulier. Certains épargnant disposent d’une capacité d’investissement, d’autres ont des besoins pour financer leur projet d’entreprise, leur développement, leur projet de promotion immobilière…

Le crowdfunding est la plateforme internet (et oui, qui dit désintermédiation, dit internet) qui pourra mettre l’épargnant et l’entrepreneur en rapport. Plus d’intermédiaire, plus de banque, plus de société de gestion, l’épargnant investit directement dans l’entreprise ou dans le projet qu’il juge le plus pertinent.

Avec le crowdfunding, chaque épargnant peur jouer le rôle de banquier ou de Business Angel. Plus de doute, l’épargnant décide du sort de son épargne et investit directement son épargne dans l’économie réelle et dans la croissance.

 

En ce qui concerne l’investissement dans l’entreprise, il existe deux types de crowdfunding :

  • L’equity crowdfunding, c’est la prise de participation dans le capital de l’entreprise. L’épargnant devient actionnaire de l’entreprise dans laquelle il investit.
  • Le Lending crowdfunding ou prêt rémunéré ; L’épargnant n’est pas actionnaire, il se contente de prêter de l’argent à l’entreprise qu’il souhaite financer.

 

Une réforme du crowdfunding fondatrice et ambitieuse.

Les principales caractéristiques de la réforme du crowdfunding sont les suivantes :

Pour le lending crowdfunding ou prêt rémunéré.

Il devient possible pour des particuliers à destination d’autres particuliers ou d’entreprises, à hauteur de 1 million d’euros
  • Création d’un statut (IFP) pour les plateformes de prêt sans minimum de fonds propres prérequis
  • Le prêteur devra être informé par les plateformes du risque encouru et disposera d’une aide à la décision
  • Transparence sur les frais et les taux de défaillance des projets de la plateforme
  • Prêts par «blocs» de 1000€ maximum pour diversifier le risque

 

Pour l’Equity crowdfunding ou la prise de participation dans les entreprises.

  • Création d’un statut (Conseil Investissement Participatif) pour les plateformes sans minimum de fonds propres
  • Transparence sur les frais, information équilibrée et non biaisée sur les risques
  • Information simplifiée (quelques pages) pour chaque projet jusqu’à 1 million d’euros
  • Possibilité d’investir dans une SAS (société par actions simplifiée)

Besoin d’un conseil ?

Vous rêvez d’un conseil en gestion de patrimoine qui n’a rien à vendre à part ses conseils ? Ça tombe bien, c’est notre métier !

Qu’il s’agisse d’une simple question ou d’un audit complet de votre situation patrimoniale, nous sommes en mesure de vous accompagner au gré de vos besoins et de vos projets de vie. Pour bénéficier de nos conseils, trois solutions :

 

 

L’assistance patrimoniale – Une solution rapide et efficace pour bénéficier de notre expertise pour gérer votre patrimoine ou trouver les réponses à vos questions fiscales, juridiques, financières. L’assistance patrimoniale, c’est un rendez vous téléphonique d’une durée moyenne de 45 minutes à 1 heure pendant laquelle nous travaillons ensemble sur votre situation patrimoniale – Un service au tarif unique de 89€ TTC –

 

Découvrir en détail notre offre d’assistance patrimoniale

 

Nouveau ! L’accompagnement patrimonial PREMIUM– Un abonnement mensuel pour bénéficier à tous moments des conseils de votre conseiller en gestion de patrimoine indépendant ! – Un service proposé au prix de 350€ TTC / mois (sans engagement de durée – 1 mois, 3 mois, 6 mois, 10 ans, c’est vous qui choisissez pendant combien de temps vous avez besoin de nos conseils).

 

Découvrir notre service d’accompagnement patrimonial

 


11 Comments

  1. Bonjour,
    Je ne pense pas que c’est à ce risque-là, purement informatique, que les prêteurs pensent en premier lieu, mais effectivement c’est à prendre en compte! N’empêche, c’est une super idée ce crowfunding et les américains ont réussi à le mettre en place avec des petits montants de prêt et sur de petits projets individuels.On peut aussi penser au micro-crédit en aide à des projets de personnes motivées dans les pays en développement. En France, il faudrait que cela devienne une pratique courante, avec un encadrement juridique établi.

  2. Bonjour
    C’est effectivement une bonne idée mais il faut bien que la plateforme soit rémunérée elle aussi. Soit elle l’est sur des frais payés par les Angels, soit elle touche un pourcentage sur les fonds donnés aux entreprises. Si une entreprise lui fait un pourcentage plus important, la plateforme pourrait inciter les angels à placer sur cette entreprise alors que son projet n’est pas viable ou sécurisé.
    Qu’est-ce qui nous garantit que cela n’arrivera pas ?

  3. Bonjour,

    je m’intéresse beaucoup plus au crowfunding mais à la lecture de certains sur certains site et les méthodes de valorisation sans oublier les prévisions futures ca peut être ahurissant…
    la plateforme prend 12% du montant placé dans le cas présent pour de l’equity crowfunding…
    En tout cas, le crowfunding est une bonne idée espérons jusque que des « rapaces » mal intentionnées viennent pour présenter des projets sans aucune viabilité économique pour ruiner les investisseurs…

  4. 12% ne me semble pas délirant, pour rapprocher des investisseurs lambda (très) dispersés d’une entreprise inconnue.
    Quand une société s’introduit sur un marché réglementé avec une levée de fonds (parfois des M€), croyez-vous que l’introducteur se contente d’une commission symbolique ? (c’est aussi un certain nombre de %)

    • Bonjour GBL,

      dans une levée de fonds sur un marché réglementé il y ‘a bienes frais mais le but du crowfunding est une source d’économie de coût vu que tout se fait sur le net sans avoir de roadshow à faire etc etc. Le mémorandum est sur 4 pages alors que la banque d’affaires rédige des centaines et centaines de pages… mais du 12% me parait too much..
      Alternativa prend 1% sur l’achat et 4% sur la vente ce qui semble plus correct.

  5. Quelle garantie pour le prêteur ? puisqu’il s’agit bien sur d’une opération de prêt (sauf à prendre une participation au capital)

  6. David DG says:

    des noms de sites de crowfunding sérieux et sûrs ?

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

NewsletterInscrivez vous gratuitement à la lettre du patrimoine