Nous l'écrivons ici depuis des années : la hausse des marchés actions trouve son explication dans l'interventionnisme massif des banques centrales déterminées à lutter contre la déflation. Ces politiques monétaires particulièrement agressives permettent de repousser le moment de la reconnexion entre l'économie financière et l'économie réelle. La crise de 2008 n'est pas résolue, nous avons seulement multiplié les doses de morphine pour nous faire oublier la réalité de la douleur.
La morphine, c'est la liquidité mondiale, l'abondance d'argent dont le monde n'a pas besoin qui s'accumule dans les différents actifs et qui est à l'origine de bulles spéculatives toujours plus grosses.
Pour autant pas de panique, les banques centrales veillent et nous protègent contre la volatilité des marchés financiers ! Quoiqu'il arrive, le consensus est persuadé que l'inflation monétaire est infinie, c'est à dire que les banques centrales ne laisserons jamais tomber les spéculateurs !
Dormez tranquille bra...

Besoin d'un conseil ? Découvrez nos services :
Conseil indépendant 
Bilan patrimonial
Conférences patrimoniales
Abonnement patrimonial
Livre et formations 
Investir dans l'immobilier
Optimiser sa Succession
Assurance-vie et gestion de patrimoine
Conférences patrimoniales

Vous êtes les meilleurs ambassadeurs !

Depuis quelques mois, j'ai mis en place un système d'avis client (indépendant et certifié).
Un client vient de déposer un nouvel avis. C'est grâce à ce genre de commentaires que j'adore mon métier ! #MERCI :