L’année 2011 se termine et le temps est venu de faire le point sur le rendement 2011 de notre portefeuille de gestion pilotée. Pour rappel, tous les 15 jours, nous vous proposons notre vision des marchés financiers et une allocation cohérente avec cette vision.

Ce portefeuille modèle de gestion pilotée n’est surement pas un outil de spéculation et nous y réalisons des investissements selon une vision patrimoniale de long terme. Nous vous proposons une gestion pilotée qui repose sur trois piliers :

  • Objectif de rendement à long terme : Vous ne verrez pas ici de spéculation court à terme. Nous aimons bien l’adage : « un tiens vaut mieux que deux tu l’auras« . Ainsi, nous vous proposons principalement un investissement avec des gérants de conviction dont la gestion est éprouvée.
  • Objectif de stabilité dans la construction du portefeuille : Parce que nous avons choisi nos SICAV et autres FCP sur la capacité des gérants et sur une confiance dans leur conviction, nous leur laissons le temps de nous démontrer leur stratégie. Nous réduisons le nombre des arbitrages réalisés et vous constaterez une certaine stabilité dans la composition des portefeuilles.
  • Objectif de protection du capital : Au-delà d’un objectif de rendement à long terme, nous visons une protection maximale du portefeuille contre la volatilité et les accidents de marché. Les investissements sur les marchés actions et obligations présentent un risque en capital, synonyme de rendement, que nous essayons de réduire au maximum.

En 2010, le rendement de notre portefeuille de gestion pilotée affichait un niveau honorable de 16,91%.

 

 

Après 16,91% pour 2010, le rendement 2011 de notre portefeuille de gestion pilotée affiche -4,87%.

La performance de notre portefeuille de gestion pilotée pour 2011 s’affiche à – 4,87%.

Malgré tout, on peut dire que le portefeuille « limite la casse » lorsque l’on compare ce rendement avec le rendement du CAC40 qui affiche – 16,95%.

Pour faire une synthèse de notre gestion pour 2011, on peut diviser l’année en deux parties.

 

La première partie de l’année : Lecture parfaite des marchés actions, et une juste anticipation des mouvements.

Comme nous le présentions dans notre article « Gestion pilotée action, Le point sur la performance après le premier semestre 2011« , la première partie de l’année est plutôt favorable pour notre gestion avec une juste anticipation des mouvements de marchés :

 

1 – Dès le 18 Février 2011, nous anticipions la première consolidation de l’année.

Nous écrivions : Nous sécurisons notre portefeuille de Gestion Pilotée : La hausse des cours en ligne droite pourrait bien casser .. . Le 05 Mars nous confirmions : Gestion piloté au 01 Mars 2011 : Le portefeuille est sécurisé et prêt pour une éventuelle consolidation

 

2 – Vers le 16 mars 2011, nous réinvestissons une partie de notre portefeuille sur les marchés actions.

Nous écrivions alors notre réinvestissement sur les marchés : Croissance régulière et peu volatile de notre portefeuille de gestion pilotée.

 

3 – Le 05 Mai 2011, nous vous incitions à protéger votre portefeuille action

dans cet article : Les marchés actions s’envolent sans raison apparente… Nous sécurisons notre portefeuille modèle contre le risque action

 

4 – Le 23 Juin 2011, nous vous conseillons de ré-investir sur les marchés actions :Nous écrivions alors cette analyse : Prenons notre courage à deux mains pour (re)investir sur le marché action

Au 07 Juillet 2011, le portefeuille affiche un rendement de 4,62%, performance honorable dans un contexte de marché chahuté.

Comme conseil, on a connu mieux … mais fallait il encore avoir une boule de cristal !

 

Pour autant, malgré notre optimisme et notre conseil de réinvestir sur le marché action dès début Juillet 2011, nous avons finalement investi qu’à hauteur de 1/3 de notre portefeuille sur les actions de la zone Euro.

Nous avons préféré investir dans des zones géographiques non concernées par la problématique de l’endettement public et qui pourront profiter pleinement du rebond de l’activité économique : Nous donnons donc notre priorité aux investissements Émergents (OFI MULTI SELECT BRIC et CARMIGNAC PATRIMOINE) et dans les pays Nordiques (Via NORDEN).

En ce qui concerne nos investissements en zone EURO, nous donnons la main à AGRESSOR dont la gestion « carte blanche aux gérants » a démontrée sa pertinence depuis plus de 15 ans.

Cette prudence et cette diversification internationale est salutaire et permet d’échapper à la forte baisse enregistrée début Août avec la baisse de la note des états unis.

 

 

La seconde partie de l’année : nous sommes pris à contre pied par la dégradation soudaine de la note des états unis et par la crise de l’endettement en zone euro.

La seconde partie de l’année est nettement moins glorieuse, mais nous limitons sérieusement les partes grâce à notre diversification internationale et notre faible exposition sur la zone Euro.

En effet, malgré notre retour sur les marchés en Juillet 2011, nous craignons la crise de l’endettement en zone euro et privilégions les zones économiques mondiales capables de capter de la croissance économique. Notre investissement porte principalement sur les pays nordique et les pays émergents.

Nous sortons très rapidement d’AGRESSOR pour sécuriser le portefeuille. Cet arbitrage sera salutaire.

 

Nous terminons l’année 2011 avec une performance négative de – 4,87%, ce qui n’est pas satisfaisant mais finalement pas si mal dans un tel contexte de marché.

Sur deux années, le rendement moyen de notre portefeuille de gestion pilotée s’établit donc à 6% par an. Depuis 2010, le portefeuille enregistre un gain de 12%, contre – 18,14% pour l’indice CAC40.


Conseil personnalisé 
Assistance patrimoniale
Bilan patrimonial
Accompagnement patrimonial
Livres / Formations 
Investir dans l'immobilier
Succession
Assurance-vie et gestion de patrimoine

2 commentaires