Incroyable. L’usine du monde est en quarantaine mais les marchés actions continuent d’afficher une hausse insolente ! Rien ne semble pouvoir remettre en cause la hausse des cours de bourse, même pas le risque d’un ralentissement économique causé par le coronavirus.

Le Chine représente 30 % de la production industrielle mondiale et 15 % de toutes les exportations de biens manufacturés de la planète. Depuis bientôt 3 semaines, la Chine est a l’arrêt et c’est la production mondiale qui devrait ralentir. Airbus, Apple, Nike, Renault, Peugeot … toutes les lignes de production du monde dépendent de la capacité de la Chine à fournir des pièces détachées ; La Chine à l’arrêt et c’est le monde qui s’arrête de produire. Rien de ça.

Comment ne pas anticiper de lourdes conséquences sur la croissance mondiale ? Il ne s’agit pas de se faire peur de manière excessive, mais anticiper le risque est normalement l’attitude saine d’un marché efficient. La formation des prix par le marché, c’est sa capacité à intégrer toutes les informations et s’ajuster en temps réel. Force est de constater que ce rôle premier du marché ne fonctionne plus.

Le cours des actions n’est aucunement affecté par ce risque ; Rien ne semble pouvoir remettre en cause la hausse des cours comme si le coronavirus était réversible ; Comme s’il s’agissait d’une parenthèse que nous refermerons dans quelques jours. Cette illusion de réversibilité n’est pas raisonnable et ce n’est pas l’assurance d’une liquidité éternelle qui change le raisonnement.

Soyons bien d’accord sur un point : Le risque n’est pas tant celui de l’épidémie, mais celui d’un arrêt prolongé de la production. Une production à l’arrêt, ce sont des salaires qui ne sont pas versés, des bénéfices qui ne sont pas réalisés, des ventes qui ne se font pas … et surtout des agents économiques fragiles avant la crise qui ne se relèveront pas ; Des entreprises fragiles qui ne pourront pas rembourser leurs dettes, des touristes qui ne pourront pas dépenser leur argent dans les restaurants parisiens déjà fragilisé par deux années de mouvements sociaux, …

L’économie est un système complexe dynamique dans lequel l’économie chinoise possède une importance majeure. Ne pas anticiper des conséquences en cascade de cette économie majeure à l’arrêt n’est pas raisonnable. L’économie est un système complexe irréversible.

 

Comprendre la complexité de l’économie mondiale est central pour anticiper les conséquences de la crise du coronavirus

Pour mieux appréhender la question, je vous propose trois vidéos très intéressantes sur la complexité et son caractère irréversible :

Besoin d’un conseil pour gérer votre patrimoine ?

Vous rêvez d’un conseil en gestion de patrimoine qui n’a rien à vendre à part ses conseils ? Ça tombe bien, c’est notre métier !

Qu’il s’agisse d’une simple question ou d’un audit complet de votre situation patrimoniale, nous sommes en mesure de vous accompagner au gré de vos besoins et de vos projets de vie. Pour bénéficier de nos conseils, trois solutions :

 

 

L’assistance patrimoniale – Une solution rapide et efficace pour bénéficier de notre expertise pour gérer votre patrimoine ou trouver les réponses à vos questions fiscales, juridiques, financières. L’assistance patrimoniale, c’est un rendez vous téléphonique d’une durée moyenne de 45 minutes pendant laquelle nous travaillons ensemble sur votre situation patrimoniale – Un service au tarif unique de 69€ TTC –

 

Découvrir en détail notre offre d’assistance patrimoniale

 

Nouveau ! L’accompagnement patrimonial PREMIUM– Un abonnement mensuel pour bénéficier à tous moments des conseils de votre conseiller en gestion de patrimoine indépendant ! – Un service proposé au prix de 250€ TTC / mois (sans engagement de durée – 1 mois, 3 mois, 6 mois, 10 ans, c’est vous qui choisissez pendant combien de temps vous avez besoin de nos conseils).

 

Découvrir notre service d’accompagnement patrimonial

 

– La gestion conseillée – Un service de conseil financier indépendant pour vous accompagner dans la gestion financière de votre épargne ou de votre assurance-vie. Comment diversifier votre épargne sur les marchés financiers ? Quelles unités de compte choisir ? Comment prendre du risque pour espérer améliorer le rendement de votre épargne ?

Découvrir notre service de gestion conseillée

 


44 Comments

  1. Riche&Célèbre says:

    Le plus bel exemple de système non réversible que je connaisse (essayez de le démonter et de le remonter !) : les meubles IKEA.

  2. Riche&Célèbre says:

    La marotte des vendeurs d’électroménager qui veulent vous dissuader d’acheter l’appareil premier prix de leur marque distributeur : « Celui-là c’est juste de l’assemblage ». Et le modèle de grande marque, c’est quoi ? Du sculpté dans la masse ?

  3. Riche&Célèbre says:

    Petite interprétation de l’irréversibilité (cette fois, je suis sérieux) de la crise du coronavirus : en devant me passer de tel ou tel bidule produit en Chine qui n’arrive plus, ou renoncer à mon voyage touristique en Asie, je découvre que 1/ je peux faire sans 2/ ça ne me frustre pas tant que ça 3/ j’ai développé d’autres façons de faire face à mes besoins ou de trouver du plaisir.
    Si bien qu’une fois l’épidémie éteinte, l’économie ne revient pas à l’état antérieur. Ce que les Bourses ignorent… Comme humain et comme consommateur, je suis déjà un autre qu’hier. Vous aussi ?

    • D’accord avec vous, dommage qu’il faille une épidémie pour que vous en preniez conscience…

      • Vous pensez vraiment que c’est à l’occasion de cette épidémie qu’on se rend compte qu’on peut vivre de manière plus rustique, sans superflu ?

        Savoir qu’on peut se passer de biens des choses n’empêche de toute façon pas d’apprécier les posséder et en user.

        Je peux me passer de mon aspirateur balai chinois, mais c’est tout de même plus pratique qu’utiliser un balai et une pelle.

  4. En physique, cela s’appelle l’entropie et qualifié l’état de dégradation d’un système.
    La base de la définition correspond bien à notre époque :
    Le terme entropie a été introduit en 1865 par Rudolf Clausius à partir d’un mot grec signifiant « transformation ». Il caractérise le niveau de désorganisation, ou d’imprédictibilité du contenu en information d’un système.

  5. Petite information en passant : « 90% des principes actifs pour les médicaments dans le monde sont produits en Chine »

    humm…

    • Patrick D says:

      Peut-être parce que les labos y ont mis leurs usines de production. Cela va les inciter à diversifier leurs sites de production.
      Au passage, merci pour les films de Mr Halévy.

    • En Chine, ou en Asie ?
      Des principes actifs des médicaments princeps, ou des médicaments génériques ?

    • Un chinois en france says:

      Oui mais seulement pour les génériques , la part étant largement inférieure pour les originaux !

    • 90% des principes actifs des génériques sont produits en Asie. Dont l’Inde.

      50% des principes actifs des princeps sont produits en Asie.

      Le vrai on est celui de la qualité. L’organisme européen de contrôle estimé que dans 50% des cas, les principes actifs ne sont pas au bon niveau de qualité.

      • J’ai voulu tout récemment acheter des médicaments originaux, donc non génériques, et non seulement ils m’ont coûtés 43% plus cher et ne sont pas remboursés (sur la base du générique) par transmission automatique via la carte Vital. Le pharmacien a dû me faire une fiche de soins que je dois transmettre à ma caisse. Alors qu’avant cette année, il suffisait que le médecin inscrive « non substituable » sur l’ordonnance pour avoir le médicament original.
        Vraiment encore une loi à c.. !
        Bon maintenant, si vous dites que les principes actifs des génériques (Source ?) ne sont pas de bonne qualité, je me rassure d’avoir payé 43% de plus 🙂

        • Non, pas systématiquement. Disons que vous avez plus de chances de tomber sur des non conformités avec un générique qu’avec un princeps. De toute façon, générique ou pas, il y a de moins en moins de médicaments remboursés. On va finir comme chez nos grands-parents, chez l’herboriste.

          • Certes mais pour l’instant les pharmacies distribuent quelques 90% de génériques quand ceux-ci sont moins chers que les originaux.
            Il y a quand même des soucis à se faire sur la santé publique si les génériques n’apportent pas la garantie d’efficacité que l’on nous rabâche à longueur de pub et d’affirmations publiques !

  6. « Comme s’il s’agissait d’une parenthèse que nous refermerons dans quelques jours. Cette illusion de réversibilité n’est pas raisonnable et ce n’est pas l’assurance d’une liquidité éternelle qui change le raisonnement. »

    La Chine en est à sa troisième ou quatrième crise du genre: SRAS en 2003, H1N1, etc.
    Celles-ci ont été (relativement rapidement) enrayées en quelques semaines sans trop de « dégâts » économiques. Fort de ces constatations et de la réaction rapide et concerté des autorités Chinoise et autres pays touchés, les acteurs de l’économie mondiale misent sur un évènement identique qui va être rapidement circonscrit. Voilà pourquoi, à mon sens, l’économie n’a que peu ralenti, seulement au fait d’annonce et l’immense médiatisation qui a été faite autour de cette crise..
    Si, cependant après le pic de l’épidémie, celle-ci devait durer, ce serait une autre affaire.
    L’investisseur ou l’épargnant devrait se poser la question dès aujourd’hui et miser sur le scénario à ses yeux le plus probable: la crise va t-elle durer ou s’éteindre dans quelques semaines comme les fois précédentes ?
    Pour ma part, je pense que ce genre de virus est d’une part saisonnier donc il devrait s’éteindre dès les beaux jours arrivés (pour appuyer mon raisonnement, on peut se demander pourquoi le virus ne sévit pas en Afrique) et d’autre part, il est raisonnable de penser qu’un traitement ou un vaccin sera très vite trouvé, tous les pays ayant une technologie avancée s’y attèlent.

  7. Effectivement, ça a déjà des effets économiques :
    « La Chine a annoncé samedi l’annulation des surtaxes appliquées sur certains produits médicaux américains importés, afin de mieux contrer la pneumonie virale. Les biens concernés vont des désinfectants aux combinaisons de protection, en passant par les véhicules de secours américains.

    Cette réduction des droits de douane «est modérée, mais c’est une carotte plutôt attractive» dans les pourparlers entre les deux pays, commentait Stephen Innes, analyste du cabinet AxiCorp. «Après les turbulences économiques générées par l’épidémie du coronavirus, ce n’est pas très difficile d’imaginer que la Chine est très impatiente de débuter ses négociations (commerciales) de phase deux» avec les Etats-Unis, a-t-il souligné. »

    On apprend donc :

    1) que si la Chine ne pratiquait pas un protectionnisme éhonté, sa balance commerciale serait beaucoup moins flamboyante

    2) On fabrique encore des trucs aux Etats Unis qui ne se font pas en Chine.

    3) les USA sont en position de force dans les négos qui commencent.

    Évidemment, l’UE, c’est pas les USA.
    Surtout, l’UE, c’est l’Allemagne et l’Allemagne a besoin d’exporter ses voitures.

  8. julien bonnetouche says:

    bonjour,

    Merci Guillaume, le sujet est vraiment d’un grand intérêt, et nécessite pour ma part plusieurs commentaires.

    Celui ci est consacré aux virus.

    Lorsque l’information sur ce virus est apparue en occident il y a maintenant 3 semaines, en même temps que les mesures de confinement prises en Chine , l’épidémie avait déjà commencé depuis un bon mois voire 2.

    Ceci permettait d’avoir un certain nombre de renseignements sur sa réelle dangerosité :
    taux de mortalité, taux de transmission d’homme à homme, typologie des personnes atteintes et de celles qui en meurent.

    J’en ai d’ailleurs immédiatement parlé sur le blog : globalement pas plus grave qu’une grippe banale.

    J’attache désormais la plus grande attention aux facteurs susceptibles de déstabiliser les marchés, et cette épidémie aurait pu avoir des conséquences désastreuses, si le virus avait été plus transmissible et plus mortel en particulier pour les personnes jeunes.

    En effet, il existe des souches virales nettement plus graves, dont certaines ont pu être confondues par le passé avec des épidémies de peste pulmonaires (lesquelles sont dues à un bactérie et non un virus)

    Dans l’Histoire des contaminations passées en Europe, une trop grande rapidité de la transmission alors que les gens se déplaçaient peu, ( quelques jours parfois depuis le sud de la France jusqu’au nord), plaide pour cette hypothèse.

    En général, la gravité du virus ne vient pas directement de son développement pulmonaire,(pneumopathie) mais de ses effets délétères sur le reste de l’organisme :

    Ce peuvent être, soit un affaiblissement des défenses immunitaires facilitant l’apparition de surinfections bactériennes (heureusement il existe aujourd’hui les antibiotiques) ou aussi il peut exister une hémolyse ( avec hémorragies internes) Dans ces cas tout le monde est touché surtout les jeunes. Cela est d’autant plus grave lorsque la contagiosité est forte.

    Nous somme loin d’être à l’abri de telles infections, on peut même supposer que cela viendra un jour. Elles seraient catastrophiques compte tenu des échanges mondiaux de notre époque.

    Dans ce sens les mesures de confinement prises par la Chine sont extrêmement intéressantes puisqu’elle constituent une sorte de répétition de ce qu’il faudra faire le jour où le monde sera confronté à un problème de cette nature.

    • Préparer l’avenir, c’est quelque chose que nos dirigeants maîtrisent mal.

      Préparer l’avenir, aujourd’hui, c’est réintégrer au plus près nos capacités de production.

  9. julien bonnetouche says:

    adnstep,

    Je suis totalement en phase avec vous lorsque vous dites « Effectivement, ça a déjà des effets économiques ».

    Avec humour, vous prenez le contre pied de l’idée de Guillaume selon laquelle les effets pernicieux de la crise du virus passeraient inaperçus aux yeux des marchés, toujours aveuglés par un enthousiasme irraisonné.

    Mais je l’ai déjà dit à Guillaume , et apparemment sans effet, il persévère dans l’erreur de croire en ses idées.

    Ici la seule idée qui vaille c’est celle des marchés. Ils ont réfléchi quelques jours, puis ont choisi : le virus c’est terminé ! voilà leur verdict.

    Alors effectivement, je pense comme vous, que la demande d’aide ( ou l’acceptation de l’aide proposée par les USA) a été vécue comme un point extrêmement positif pour les futures relations Chine /US, mettant en exergue la « complexité » de l’économie mondialisée, dans laquelle la Chine à son niveau d’évolution a encore plus à perdre que l’Amérique. Ils ont très vite compris que Trump pourrait en profiter pour relocaliser certaines productions.

    Mais les américains vont donc aider les chinois pour que leurs capacités de production reprennent le plus vite possible et ce, dans le but que tout se calme.

    C’est une sorte de leçon d’économie de terrain :

    Quand on voit les marchés partir dans un certain sens d’une manière pour certains surprenante (pas pour moi dans le cas présent), on ne doit pas se dire : ils n’ont rien compris !! Mais plutôt : « qu’est ce qu’ils ont compris ? »

    Réponse

    la Chine ne sera pas à l’arrêt

    • Vous ne pensez pas que Trump, maintenant que ses soucis d’Impeachment sont terminés, jubile un max. Il (pense) a gagné sa guéguerre commerciale avec les Chinois et maintenant IL domine l’économie mondiale.
      Soit il a le c.. bordé de nouilles et les circonstances sont avec lui, soit il est très fort !

      Guillaume persévère dans son pronostic parce qu’il pense que cette épidémie va durer et s’intensifier. Si c’est le cas je pense que les événements lui donneront raison!

  10. Exemple de système complexe irréversible : Coronavirus : immense indignation en Chine après la mort du docteur lanceur d’alerte

    https://www.lesechos.fr/monde/chine/coronavirus-immense-indignation-en-chine-apres-la-mort-du-docteur-lanceur-dalerte-1169907#xtor=CS1-3046

    La mort du docteur Li Wenliang, sanctionné début janvier par la police de Wuhan pour avoir colporté des « rumeurs » concernant l’émergence d’une épidémie a soulevé une immense vague de tristesse et de colère dans le pays.

  11. Quand le coronavirus sème le trouble dans le monde de la Tech

    https://www.presse-citron.net/quand-coronavirus-seme-trouble-monde-tech/

    Le coronavirus souffle un vent de panique sur le monde de la Tech. Les usines chinoises ralentissent les cadences alors que 2020 s’annonce comme une année charnière. Comme un symbole, certains constructeurs annoncent leur retrait du salon mondial du mobile.

    Rien ne va plus dans le monde merveilleux de la Tech. Alors que la guerre commerciale entre les Etats-Unis et la Chine s’éternise, le coronavirus vient mettre son grain de sel. D’abord en gâchant la fête au MWC 2020, plus grand salon au monde dédié à la téléphonie mobile, qui voit la liste de ses participants diminuer à mesure que l’événement approche.

    Dans le même temps, les mesures de sécurité et de confinement prises par le gouvernement chinois commencent à peser sur la productivité des usines. Depuis décembre, on constate même un effet domino menaçant la chaîne logistique et les ventes des plus grand fabricants mondiaux.

    • Dans le même esprit, les temps vont être durs pour Peugeot PSA.

      Source Monfinancier:
      « Implanté en Chine depuis 1992, PSA subit lourdement de cette tendance de fond. Les ventes du groupe n’ont de cesse de se replier depuis cinq ans et il n’en a dénombré que 117 000 en 2019, contre 740 000 en 2014.

      Dans ce contexte, la direction a décidé de frapper fort cet été, annonçant la suppression de la moitié de ses effectifs dans l’empire du Milieu, soit 4 000 emplois, la fermeture d’une usine (sur les quatre que PSA compte dans le pays) et la location d’un autre site à d’autres constructeurs. Elle se veut néanmoins rassurante, comme en témoignent les propos d’une des porte-paroles du groupe : « Nous n’abandonnons pas la partie. Nous poursuivons la mise en œuvre de notre plan d’action visant à faire baisser les coûts fixes. »

      Dans l’immédiat, il est néanmoins à craindre que l’ensemble des sites de production du constructeur, qui a donc nettement réduit la voilure dans le pays, voient leur fermeture prolongée sur décision du gouvernement. »

  12. Les boîtes oscillent entre tenir en attendant que ça se tasse, et donc que l’industrie chinoise redémarre, où se barrer en Inde. Voire rapatrier en occident.

    Quand un système optimisé rencontre un grain de sable, ça grippe vite. Quand il y a un peu de gras, ça passe mieux.

    Le gras, c’est la vie.

  13. Bonjour

    Suivre le débat

  14. Actualité says:

    C est devenu une vraie censure , pour peu qu il y est des commentaires qui permettent de mieux comprendre ils sont supprimés, c est bien dommage ignorant !

  15. « Le coronavirus a temporairement réduit d’un quart les rejets de CO2 de la Chine. »

  16. Coronavirus : effet déflationniste à court terme, inflationniste à moyen terme pour l’OCDE

    A court terme la crise du coronavirus est déflationniste pour les pays de l’OCDE : il y a recul de la croissance et recul de l’inflation, avec le recul de la croissance et celui du prix des matières premières.
    Mais à moyen terme la crise du coronavirus va faire apparaître une hausse de l’inflation. Elle va conduire les entreprises des pays de l’OCDE à produire davantage dans leur région et moins dans les pays émergents, ce qui implique que les pays de l’OCDE profiteront moins des importations à prix bas en provenance des pays émergents, qui seront remplacées par des productions locales plus chères, d’où l’effet inflationniste.

    https://www.research.natixis.com/Site/en/publication/4GvVk85-OZwDCPEAy0J0Y5yv0qRQlxLeJddswHoLhmg%3D?from=email

  17. « La présidente de la BCE, Lagarde, a déclaré aux dirigeants de l’UE: l’Europe est menacée d’une crise de style 2008 en raison du #coronavirus … ».

    • Michel2 says:

      Elle m’aurait consulté dès l’année dernière, je lui aurais dit à la Méga Christine qu’une crise allait arriver. LoL

    • adnstep says:

      Mon cerveau hésite entre : « enfoncement de portes ouvertes » et « enc… de mouches »

Répondre à alain Cancel

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

NewsletterInscrivez vous gratuitement pour recevoir nos articles par mail.