L’évolution du #bitcoin est incroyable. Après avoir touché les 15 000€ en décembre 2017, le bitcoin est aujourd’hui valorisé à 5985€ (ou 7354$) au moment ou j’écris ces lignes. La chute est vertigineuse … mais n’est il pas trop tôt pour enterrer le bitcoin ? N’est ce pas, au contraire, le bon moment pour s’y intéresser à nouveau ? 

Sommes nous à la veille de l’effondrement final de la bulle du bitcoin qui sera le signe de la victoire du système sur les survivalistes qui se croyaient à la veille d’un reset, douloureux mais indispensable ?

Nos outils pour réussir votre investissement immobilier (locatif, location meublée ou résidence principale)

  • Notre nouveau livre « Investir dans l’immobilier«  (déjà plus de 1000 exemplaires vendus) pour y découvrir nos stratégies et conseils pour investir. Une lecture indispensable pour apprendre comment investir, sélectionner le meilleur bien immobilier, choisir le régime fiscal adapté, …

 

 


Ou au contraire, comme l’histoire du bitcoin semble le prouver, sommes nous dans une volatilité naturelle qui permet, lentement mais surement, de construire un nouveau monde monétaire ? 

 

Cours du bitcoin depuis sa création en 2011

 

Le bitcoin n’a aucune valeur intrinsèque… tout comme l’Or, le dollar, l’euro et autres actifs dont l’usage ne permet pas de créer un flux de revenu.

Le bitcoin n’a pas de valeur. L’euro n’a pas de valeur. Le dollar n’a pas de valeur. L’or n’a pas de valeur.

Ces actifs sont construits autour d’une croyance partagée par la collectivité : La croyance collective que ces actifs auront toujours une valeur puisque reconnus pas tous comme des monnaies, C’est à dire une valeur d’échange incontestable.

Le bitcoin est elle une croyance collective en devenir ou sera t’elle reléguée au rang des idées farfelues dominées par la croyance dominante que resteront le dollar, l’euro ou l’Or ?

Telle est la seule question qui doit guider votre décision d’investissement !

Quelle croyance, quelle narrative va réussir à s’imposer ? (cf »#Bitcoin : Les utopies d’aujourd’hui ne sont elles pas les réalités de demain ? ou encore Le Bitcoin est il « l’idiot utile » nécessaire à la construction d’un autre idéal économique et monétaire ?).

Extrait :



« Il y a deux manières d’analyser et de comprendre le phénomène Bitcoin :

  • Pour ceux qui ont confiance dans la résilience et le pouvoir du système économique et monétaire actuel, le bitcoin est une tulipomanie de plusun simple outil spéculatif à disposition de quelques spéculateurs amateurs qui croient pouvoir faire fortune sans effort. C’était là, notre analyse première. L’analyse superficielle accessible à tous ceux qui tirent leur pouvoir du système économique et monétaire actuel, de ce capitalisme financier qui permet une concentration du pouvoir et de l’argent entre les mains de ceux qui contrôlent le monde (et j’en fais partie, vous en faites partie, nous qui nous enrichissons sans rien créer grâce à la bulle immobilière, aux marchés financiers ou vous qui êtes « un col blanc qui ne produit rien » dans une « grande entreprise » qui tire ses profits (et donc votre salaire et votre bonus) de l’exploitation mondiale des opportunités offertes par le libéralisme financier).

 

  • Pour les autres, ces idéalistes (ou ces réalistes ?) qui ne croient plus dans le système économique et monétaire actuel et qui sont convaincus de la nécessité de construire autre chose, le bitcoin est une « monnaie de guerre », une monnaie frappée par temps de guerre pour se donner les moyens de la financer. C’est d’ailleurs le récent propos Alan Greenspan lorsqu’il déclare en milieu de semaine dernière que le Bitcoin lui rappelle la monnaie continentale de 1775. Une monnaie fiduciaire qui fut déclarée monnaie légale par le Congrès Continental en 1775. Elle tire sa valeur de la quantité de billets de papier disponibles et de la demande pour ceux-ci plutôt que par le soutien d’une marchandise telle que l’or ou l’argent. Créez en 1775, mais devenue sans valeur en 1882, la monnaie continentale a permis à des patriotes comme George Washington d’acheter des armements et d’autres fournitures. Est ce que l’indépendance des Etats-unis de 1776 eut été possible, sans ce financement rendu possible par la monnaie continentale ? 

 

C’est alors que le Bitcoin prend un toute autre perspective. Une perspective politique et historique.

Le bitcoin n’est il pas l’outil de financement de la construction d’autre chose ? Un autre idéal économique et monétaire ? La question centrale est alors de savoir à qui profite la spéculation sur le bitcoin ?

Acheter du Bitcoin en 2017, c’est céder à l’euphorie spéculative de l’argent facile … mais c’est surtout enrichir ceux qui vendent leurs bitcoins, enrichir leur créateur, enrichir ceux qui en possèdent la majeure partie qui disposent maintenant, grâce à votre argent, du véritable argent libellé en dollar qui leur permettra de financer leur idéal. (Il serait néanmoins rassurant de savoir quels sont ces idéaux que la spéculation finance, qui sont les créateurs, ces créateurs du bitcoin qui sont à l’origine de cette spéculation ?). »

 

 

Bon alors ? Avec un Bitcoin à moins de 6000€ on y va ?

Les regrets, les remords…

Ces autres articles devraient vous intéresser :


17 Comments

  1. A la vue de l’inondation des devises traditionnelles par les banques centrales, je pense qu’une petite diversification sur la cryptomonnaie n’est pas inutile 🙂
    Le nombre de bitcoins est limité à 21 millions.

    Cela dit, à mes yeux, il y a d’autres crypto actifs au moins aussi intéressants que le bitcoin

  2. Dire que l’or n’a pas de valeur intrinsèque ma paraît totalement faux. L’or a toute sa place dans l’industrie, les composants électroniques…
    Ou alors on peut aussi considérer que le pétrole n’a pas de valeur.

    • RéflexionGP says:

      « Le bitcoin n’a aucune valeur intrinsèque… tout comme l’Or, le dollar, l’euro et autres actifs dont l’usage ne permet pas de créer un flux de revenu. »

      Egalement en accord avec Pietre: dur de lire sans réagir que l’or, matériau physique ayant des applications diverses et variées aurait tout comme le dollar, soit un morceau de papier avec le visage d’un président américain dessus, ou un bitcoin, quantité d’énergie mobilisée au travers d’un réseau informatique pour permettre de valider le paiement d’un actif (je simplifie…), aucune valeur et ne permettrait que comme les deux autres de sanctionner une transaction.

      Si d’ailleurs tel était le cas, pourquoi le USD aurait perdu 97% de sa valeur face à une once d’or depuis un siècle ? en effet, ils auraient alors du évoluer de façon identique si tous deux n’avaient que comme caractéristique intrinsèque d’être un moyen de transaction…

    • Complètement d’accord avec vous sur l’OR.
      Si il y a une monnaie qui a de la valeur intrinsèque c’est bien l’or. D’ailleurs beaucoup d’économistes réputés cotent les monnaies fiduciaires par rapport à l’or et pas l’inverse comme cela se fait sur les marchés aujourd’hui.

  3. RéflexionGP says:

    Dans tous les cas, le cours de l’or est le fait de bullion banks qui ont déjà acquittés des sommes considérables pour mettre fin à des poursuites quant à une manipulation des cours (cf. article du monde http://www.lemonde.fr/les-decodeurs/article/2017/07/07/depuis-le-debut-de-la-crise-en-2007-200-milliards-d-euros-d-amendes-pour-les-banques_5157137_4355770.html. Je ne retrouve plus le tableau EXCEL qui avait mis en ligne alors, fruit de la collaboration des journalistes du Monde avec d’autres rédactions, pour ceux qui auraient sans cesse l’argument oppsosable de « complotiste »…). Ce qui d’une certaine manière démontre (de mon point de vue…) la manipulation: à quoi bon acquitter une amende pour mettre fin à des poursuites si, de par les pratiques « parfaitement honnêtes », il n’y a pas de manipulation à révéler ????

    Donc savoir si le cours actuel reflète sa « véritable » valeur, cela est bien délicat ! Toujours est-il qu’on a pu observer l’évolution du cours lors d’une forte tension sur certains actifs financiers…
    Egalement, observer le nombre de contrats papier au regard du physique disponible n’est pas inintéressant.

    Il est par conséquent pertinent de mon point devue d’être attentif à ce « matériau » (sur la décision d’en acheter, et de quelle manière, à chacun de voir), par exemple sur un volet géopolitique et à certaines « interférences » sur des mouvements de « goldeux » !!

  4. Deux scenarii possibles : le premier, le bitcoin ne s’impose pas comme monnaie et on peut continuer à spéculer tranquillement pour gagner des dollars, des euros etc.. jusqu’au jour où on comprend le pot-au-rose ; le second, le bitcoin s’impose comme monnaie et là il y a encore deux possibilités, soit le bitcoin devient une devise parmi les autres, soit le bitcoin devient monnaie unique. Si ce second scenario se produit, pour quelle raison aurais-je perdu mon temps et mon argent alors que les échanges se font systématiquement en bc?
    Si le premier scenario se produit, dans combien de temps je perdrai tout mon argent et combien de fois pourrais-je prendre ma plus ou moins-value avant que cela n’arrive?
    Je garde ce raisonnement pour toutes les cryptos.

  5. OlivierSPb says:

    Les applications industrielles de l’or sont ridicules en volume, il n’a donc pas de valeur intrinsèque.
    Si l’or cessait d’être une valeur refuge, le stock existant suffirait à l’usage industriel pour des millions d’années On dorerait peut-être toutes les connexions mais toujours en couches hyper-minces car le seul intérêt de l’or est d’être le métal se corrodant le moins mais il est bien plus mauvais conducteur que le cuivre.
    Dire que l’or a une valeur intrinsèque c’est comme dire que le BTC a une valeur intrinsèque car avec 1 BTC je peux acheter 1.000 pizzas.
    LE $, l’€ et autres £, l’or, le diamant et les cryptomonnaies n’ont aucune valeur intrinsèque et ne reposent que sur un consensus et la confiance.
    Que ce consensus s’effrite ou que la confiance disparaisse, on assiste à une dévalorisation des monnaies (Souvenons-nous des dévaluations du Franc ou de la Lire) ou à leur disparition ou quasi-disparition ($ zimbabwéen ou Bolivar vénézuélien sans évoquer le Reichsmark).
    De même leurs valeurs entre elles n’a que peu de relation avec l’évolution des économies: qui pourrait soutenir que des variations économiques expliquent la fluctuation du $ contre l’€ entre 0,83 et 1,59?
    Je reste persuadé que le BTC n’a en fait jamais été créé pour être une véritable monnaie. Je pense qu’il s’agit d’une mise en œuvre à effet démonstratif de la théorie de Satoshi comme quoi l’on pouvait résoudre le « paradoxe des généraux byzantins », c’est à dire faire une transaction sécurisée entre deux personnes ne se connaissant pas sans l’intervention d’un tiers de confiance.
    Le BTC est devenu une « monnaie » quand les premières plateformes d’échange sont intervenues et la conversion entre les monnaies traditionnelles et le BTC a été rendue possible, permettant à un détenteur de BTC d’accéder au monde réel.
    La bitcoinmania qui a eu lieu est pour l’essentiel le fait d’imbéciles qui croient à l’argent facile et achète quelque chose qu’ils n’ont pas compris reposant sur une technologie survendue (La blockchain) à laquelle ils ne comprennent pas grand-chose.
    Mais elle a aussi d’une façon imprévisible permis l’émergence d’un nouveau système de financement des start-ups avec les ICOs, système malheureusement encombré par les escrocs en tous genres.
    Elle est aussi la manifestation d’un ras-le-bol général des atteintes à la vie privée.
    Nos moindre faits et gestes sont épiés par les Facebook ou les gouvernements.
    Michel Charasse aujourd’hui membre du Conseil Constitutionnel grâce à ses amitiés avec Sarkozy, mitterandien pur et dur, fut un ministre du budget d’une rigueur et d’une dureté exceptionnelles. Néanmoins il était connu pour payer l’intégralité de ses dépenses en espèces, sans doute le fait-il encore, car il ne supportait pas l’idée que l’on puisse tracer ses déplacements, savoir dans quels restaurants il allait et bref que sa vie privée puisse être pistée. C’est certainement un contribuable irréprochable et personne ne peut soupçonner qu’il se livre à des trafics en tous genres, mais il tient à sa vie privée.
    De nombreux moutons bêlant vous diront « cela ne me gêne pas, je n’ai rien à cacher ». On se demande pourquoi, pour ceux qui sont encore en support papier, ils feraient sans doute un scandale s’ils recevaient leurs relevés bancaires dans une enveloppe non cachetée! Après tous les préposés des postes sont assermentés, les concierges sont tenues au secret professionnel et ils peuvent leur faire confiance tout autant qu’aux autorités.
    On nous rebat les oreilles que c’est pour lutter contre le terrorisme, les trafics de tous poils, le blanchiment de l’argent sale et que bien sur aucune utilisation autre ne sera faite. Mais souvenez-vous des écoutes clandestines de la cellule occulte de l’Élysée quand un monarque florentin vieillissant faisait écouter une actrice célèbre. Était-ce pour . la sécurité nationale?
    Faisons confiance à tous les pouvoirs pour abuser de leurs prérogatives.
    En utilisant les données, le pouvoir peut ou pourrait savoir en permanence où je suis, tracer mes déplacements, savoir quelle voiture j’ai utilisée pour me déplacer, connaître l’heure ou je fais pisser mon chien, savoir que j’ai un faible pour le chocolat à forte teneur en cacao, que je préfère les restaurants de poisson avec une préférence pour la sole… Sans compter mes mœurs, mon état de santé, mes habitudes sexuelles…
    Bien évidemment tout cela sans que j’y contribue volontairement en m’épanchant sur les réseaux sociaux. Cela fait bien longtemps que j’ai clos ma page Facebook et je réfléchis à ma page Linkedin.
    Fort heureusement des messageries comme Telegram ou Signal me permettent d’avoir la discrétion des communications téléphoniques, les VPN et TOR me permettent d’être discret sur Internet.
    Le BTC apporte un peu plus de discrétion à notre vie privée, mais l’anonymat apporté par le BTC est faible, d’ailleurs on parle de pseudo-anonymat, mais c’est un progrès.
    Mais le BTC n’est que peu anonyme, mon anonymat est très limité. Toutes les transactions faites par un utilisateur sont tracées, les soldes d’une adresse BTC sont connues, l’adresse des destinataires est connue, le seul pseudo-anonymat qui existe est l’association entre une personne et une adresses. Mais cette association est facile à faire dès lors que j’utilise une plateforme d’échange et que je fais une conversion BTC/FIAT.
    Pourquoi croyez-vous que toutes les autorités se dépêchent d’obliger toutes les plateformes à faire des diligences KYC/AML? Bien sur, pour faire voler en éclat l’anonymat. Une fois que tous les KYC/AML auront été faites, les autorités se dépêcheront de faire inclure ces données dans les échanges automatiques et votre anonymat volera en éclat.
    Oui, je sais « vous n’avez rien à cacher » mais comme disait Billy Wilder « « Les juifs optimistes ont fini à Auschwitz, les pessimistes à Beverly Hills ». Et il savait de quoi il parlait, l’essentiel de sa famille ayant été dans le camp des optimistes.
    Les cryptomonnaies devront évoluer vers plus d’anonymat et j’espère que le Gram de Telegram qui a déjà récolté 1,7 milliards de Dollars auprès d’investisseurs accrédités (Mise minimum: 1 million) opérera un changement radical (Je déteste le barbarisme de disruption) et permettra à l’individu de préserver sa vie privée.
    Faut-il acheter du BTC? Oui et non. Oui, je pense que cela sera une relique, une espèce d’or digital et on peut en acheter pour cela, non car il sera remplacé par d’autres cryptomonnaies.

    • « LE $, l’€ et autres £, l’or, le diamant et les cryptomonnaies n’ont aucune valeur intrinsèque et ne reposent que sur un consensus et la confiance. »

      Un nouveau film « Les Visiteurs » vient de sortir. Les 2 acteurs principaux Christian et Jean viennent de la dynastie Song en 1168 en Chine, pour se transposer en 2017 en France. Le premier revint avec 300 Kg de Jiao Zi, le deuxième avec sont équivalent, 300 Kg d’or.
      Que croyez-vous qu’il firent de ces pactoles ? Comme c’était en hiver le premier s’en servit dans son poêle d’une cabane qu’on lui prêta et pu se chauffer pendant 5 jours, le second s’acheta le château de Montmirail et y fit installer un super chauffage central avec régulation électronique et il lui restait même 100kg d’or .
      Non, l’or n’a pas de valeur intrinsèque après tout !!!

      • Non, aucune valeur intrinsèque, juste une valeur de reconnaissance collective qui consacre une valeur monétaire à ce métal.

        • Si bien sûr que l’or a une valeur intrinsèque. Une pièce d’or a une partie en valeur intrinsèque, la plus conséquente et une prime correspondant à des critères plus subjectifs, le tout faisant la valeur faciale.
          http://www.piecedemonnaie.fr/lexique/valeur-intrinseque/

          Et puis, à la fin de la foire du grand krack monétaire, économique, etc.. s’il se produit, on comptera les bouses, comme dit le proverbe et les pièces d’or !

        • Guillaume, comment se fait-il que je ne vois pas le commentaire de Loïc posté à 18h40 d’après le mail d’annonce ? Ce n’est pas la première fois que ça arrive, d’ailleurs.
          Cordialement

          • Parce que c’était de la pub déguisée, et donc spam.

            Nombreux sont les rédacteurs d’autres sites à poster des liens dans les commentaires pour améliorer leur référencement et attirer du trafic vers leur site, sans effort, et surtout sans rien apporter au fil de discussion.

            Je n’aime pas ces pratiques qui nuisent à la qualité des échanges. Depuis 10 ans que je tiens le site, je supprime toujours ces commentaires. Ce n’est pas tant le fait de mettre un lien dans le commentaire qui me gène, mais l’aspect spam qui consiste à mettre un commentaire bidon, juste pour insérer le lien.

            • Ok, je comprends bien, mais à quoi ça sert d’envoyer un mail d’annonce type « Mr ‘untel’ a répondu à votre commentaire ».
              Les lecteurs assidus cherchent ce commentaire dans les nombreuses pages, parmi les différentes dates (il y en a qui répondent 6 mois, voire un an ou plus après le débat initial), cela devient vite rébarbatif !
              Vous allez probablement me répondre que c’est automatique ! En fait rien n’est automatique, il suffit de programmer ce que l’on veut obtenir. Cdlt

  6. Donald Duck says:

    Je soumets à votre sagacité le fait que l’argent métal est un marché infiniment plus petit que l’or. Par ailleurs, en plus d’être un métal monétaire, c’est un métal industriel très en vigue (ex. panneaux solaires, automobile, chimie…). Le ratio or-argent fût historiquement (disons depuis Alexandre le Grand et Newton) de 1-15, il est actuellement de 1-80 !! Donc…

    Par ailleurs j’ai un peu de métal jaune, pas mal de cryptos achetée en 2016 pour pas cher…

    Et je hais la tournure 1984 que prennent les gouvernements, notamment avec la création par l’UE d’un Ministère de la Vérité aka commission (grosse commission) sur les “Fake News”…

    Je me demande dans quel monde de tarés vivront nos enfants…

    • OlivierSPb says:

      L’argent est un métal industriel très utilisé pour les soudures et les alliages pour brasures, les batteries, la dentisterie, la verrerie, les puces LED, la médecine, les réacteurs nucléaire, la photographie, l’énergie solaire ou photovoltaïque, les puces RFID, les semi-conducteurs, les écrans tactiles, la purification de l’eau et beaucoup d’autres utilisations… Donc le ratio or/argent a autant de sens que cuivre/or, c’est-à-dire aucun.
      L’argent est un loser en monnaie constante en tant que valeur-refuge. Il a beaucoup baissé en monnaie constante à cause de la disparition de l’essentiel des pellicules argentiques et son offre est très équilibrée par rapport à la demande.
      Mieux vaut acheter du cobalt si l’on veut spéculer sur les métaux industriels mais c’est un peu réservé aux gros joueurs car il faut en stocker des dizaines de tonnes. Si vous faites cela en kgs, vous vous ferez plumer et à l’achat et à la vente.
      N’écoutez pas les vendeurs de placements alternatifs qui vont essayer de vous vendre de l’argent ou d’autres métaux industriels.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*