Depuis la fin du mois de mars, je ne cesse de vous marteler que les phases de fortes baisses des marchés actions sont idéales pour l’investisseur de long terme.

Ainsi, depuis un peu plus de 6 mois, vous avez saisi chacune des baisses pour investir à long terme dans le capital de ces belles entreprises dont le cours de bourse s’était effondré du fait de la crise du coronavirus.

Récemment encore, vous avez saisi la rechute à 4600 points pour poursuivre vos achats à bon compte comme nous vous le suggérions une dernière fois le 30 octobre dernier dans cet article « Le CAC40, c’est 7.76% de rendement annuel net depuis 34 ans ! Comment en profiter ?« 

À chaque fois, nous agissons de manière naïve en suivant 4 principes :

  • À long terme, l’investissement en actions est l’investissement le plus performant et cela sera valable que nous serons dans un système capitaliste dont les fondations reposent sur la croissance économique et la capacité des entreprises à générer toujours plus de bénéfices à long terme ;
  • Les cours de bourse ne représentent pas la valeur des entreprises, mais seulement la confrontation à court terme des acheteurs et des vendeurs d’actions ;
  • Après la hausse, vient la baisse ; après la baisse, vient la hausse.
  • Je ne sais que je ne sais rien.

Bref, depuis 6 mois, ceux d’entre vous qui sont structurellement investisseurs de long termes ont profité des errements des cours de bourse pour se construire un beau portefeuille à long terme.

Vous êtes investisseur de long terme si vous êtes capable d’investir sereinement, sans avoir besoin du capital, pour les 15 prochaines années.

Malheureusement, avec la forte remontée des cours de bourse depuis ces 6 derniers mois, et notamment l’euphorie récente sur fond de vaccin contre le covid 19, cette période d’achat à bon compte est en train de se refermer. Il n’est plus aussi facile d’investir est profitant des cours de bourse massacrés.

Avec un CAC40 qui frôle des 5500 points, on ne peut plus dire que les cours de bourse sont bas. Il est donc venu le temps de ralentir votre flux d’investissement et de reconstituer la trésorerie qui vous permettra d’investir lors de la prochaine baisse. Il devient plus difficile d’investir. Les perspectives de rendement vont devenir plus aléatoires et probablement moins bonnes, même s’il serait une erreur de totalement arrêter d’investir.

Le CAC40 à 5 500 points signe la fin d’une période d’investissement extraordinaire. Nous retournons à l’ordinaire. Vous devez donc continuer à investir, mais ralentir le flux de vos investissements au fur et à mesure de la hausse des cours. La trésorerie ainsi constituée par les moindres investissements pourra alors être employée lorsque les cours retomberont.

N’oubliez jamais :

1- après la hausse, vient la baisse. Il suffit de l’attendre et d’être réactif lorsqu’elle se produit ;

2- mais pour ne pas tomber dans le piège de l’attente éternelle d’une baisse qui ne sera jamais suffisante pour investir, vous devez impérativement investir, même si vous jugez le marché un peu trop cher. Vous n’investirez jamais au plus bas.

3- vous devez donc investir en permanence mais garder de la trésorerie pour renforcer vos investissements lorsque les baisses se produisent.

4-faites confiances aux entreprises pour générer toujours plus de bénéfices à long terme. C’est intrinsèque au capitalisme.

A suivre…

Conseil personnalisé 
Assistance patrimoniale
Bilan patrimonial
Accompagnement patrimonial
Livres / Formations 
Investir dans l'immobilier
Succession
Assurance-vie et gestion de patrimoine

56 commentaires