Le « vrai » taux de chômage est plus faible en France qu’aux États-Uni, et c’est Paul Krugman, prix Nobel d’économie qui l’explique, statistiques à l’appui.

Tout commence par la publication d’un article pasionnant dans le new york times sous le titre « Dans un coin industriel de la France, 18 000 emplois sont proposés. Pourquoi les gens ne les prennent-ils pas ?« . Il s’agit d’un article intéressant qui évoque le sujet désormais courant de la pénurie de main d’œuvre en France. Qui n’a pas entendu un chef d’entreprise affirmer qu’il n’arrivait pas à recruter des salariés qui aient envie de travailler ?

Voici quelques extrait :

« OYONNAX, France – Dans une vaste plaine alpine, des centaines d’usines produisent des bouteilles de parfum en plastique, des pièces automobiles et des outils industriels. Des camions sillonnent les montagnes et transportent des milliers de produits prêts à être exportés. Sur les panneaux publicitaires et les entrepôts, les panneaux «Nous recrutons!».

Tous nos conseils dans 3 livres !
 

  • « Investir dans l’immobilier » : Tous nos conseils et stratégies pour réussir votre investissement dans l’immobilier ! 375 pages de conseils et de stratégies.

 

Des livres vendus à des milliers d’exemplaires et dont les lecteurs reconnaissent la qualité !

Malgré un taux de chômage de plus de 8% – le plus élevé d’Europe après l’Italie, l’Espagne et la Grèce -, plus d’un quart de million d’emplois sont vacants. Les entreprises ne peuvent pas trouver des personnes pour travailler comme plombiers, ingénieurs, serveurs, cuisiniers. La liste est longue

Nulle part ailleurs, le défi n’est aussi frappant que dans le secteur manufacturier, où près de 40% des entreprises citent une pénurie de main-d’œuvre . Dans l’Ain, spécialisé dans la fabrication de produits en plastique et de pièces de machines, au moins 18 000emplois sont proposés. »

 

Formation inadaptée, mauvaise image de marque, salaire trop bas, coût tu travail trop élevé, sont ensuite avancés comme autant de raison à cette incapacité à trouver des salariés malgré 8% de chômage.

Paul Krugman commente alors cet article par ces mots « C’est intéressant de parler de la pénurie de main-d’œuvre en France, mais alors si les travailleurs sont rares, pourquoi les salaires n’augmentent-ils pas ? L’article fait référence au taux de chômage élevé en France. Mais nous avons appris aux États-Unis que le taux de chômage est un mauvais indicateur de la tension du marché du travail, beaucoup préférant se concentrer sur le taux d’emploi.

Et par cette mesure, la France est plus proche du plein emploi que nous !« 

 

Voilà qui est une donnée intéressante et une bonne nouvelle quant à l’appréciation de la santé économique de la France ! Paul Krugman d’ajouter : « la vision de l’Europe comme un pays en proie à un chômage de masse persistant est dépassée depuis des décennies« .

Le graphique ci dessus représente de le taux d’emploi en France et aux États-Unis. Le taux d’emploi est une statistique publique dont la définition INSEE est la suivante « Le taux d’emploi d’une classe d’individus est calculé en rapportant le nombre d’individus de la classe ayant un emploi au nombre total d’individus dans la classe. Il peut être calculé sur l’ensemble de la population d’un pays, mais on se limite le plus souvent à la population en âge de travailler (généralement définie, en comparaison internationale, comme les personnes âgées de 15 à 64 ans), ou à une sous-catégorie de la population en âge de travailler (femmes de 25 à 29 ans par exemple). »

Dans notre graphique, il s’agit du taux d’emploi des 25-54 ans : En France, 80.6% des Français âgés entre 25 ans et 54 ans sont actifs (salariés, indépendants, …) contre 79.4% aux États-Unis, alors que le taux de chômage en France est supérieur à 8% et qu’il est inférieur à 4% aux États-Unis.

Le taux d’emploi d’une classe d’âge se mesure en fonction du nombre des actifs occupés d’un âge donné rapporté à l’effectif total de cette classe d’âge.

Les actifs occupés sont les personnes de 15 ans et plus qui, durant la semaine de référence, déclarent avoir effectué un travail rémunéré pendant une heure au moins ou avoir occupé un emploi dont elles étaient absentes (attention donc à l’impact du temps partiel ou des mini-jobs)

Les taux d’emploi sont présentés pour trois classes d’âge :

  • Les personnes âgées de 15 à 24 ans sont celles qui font leur entrée sur le marché du travail à l’issue de leur scolarité,
  • Les personnes âgées de 25 à 54 ans sont celles qui sont au plus fort de leur activité professionnelle,
  • Et les personnes âgées de 55 à 64 ans sont celles qui ont dépassé le pic de leur carrière professionnelle et approchent de l’âge de la retraite.

 

Au delà des États-Unis et de la France, voici le taux d’emploi des différents pays de l’OCDE.

 

Taux d’emploi des 25/54 ans.

 

Barème des meilleurs taux de crédit immobilier

Consultez notre barème des meilleurs taux actuellement proposés par les banques via notre comparateur de crédit immobilier.  

Comparer les taux immobiliers entre 100 banques

Taux d’emploi des 54/64 ans.

La statistique est nettement moins favorable compte tenu d’un âge de départ à la retraite à 62 ans.

 

 

Le taux d’emploi des 15 – 64 ans dans les pays de l’OCDE

En agrégeant les deux graphiques précédents on obtient le résultat suivant. Le taux d’emploi en France des 15 – 64 ans est de 65.3% contre 70.7% aux États-Unis. 65.3% des 15-64 ans sont actifs en France contre 70.7% aux États-Unis. L’impact majeur est ici l’âge de départ à la retraite.

 

 

Taux d’emploi à temps partiel dans les pays de l’OCDE des 15 – 64 ans

Il s’agit de calculer le taux d’emploi des actifs occupés (salariés ou travailleurs indépendants) travaillant généralement moins de 30 heures par semaine dans le cadre de leur emploi principal.

 

 

Nombre d’heures travaillées dans l’année – OCDE

Le nombre moyen d’heures annuelles travaillées désigne, pour une période annuelle donnée, le nombre total d’heures effectivement travaillées divisé par le nombre moyen de personnes ayant un emploi. Sont dites effectivement travaillées les heures de travail ordinaires des travailleurs à plein temps, à temps partiel et saisonniers, les heures supplémentaires rémunérées ou non, et les heures de travail consacrées à des emplois complémentaires, à l’exclusion des heures non travaillées pour cause, notamment, de jour férié, de congé annuel rémunéré, de maladie, de blessure ou d’invalidité temporaire, de congé de maternité, de congé parental, de scolarité ou formation, de chômage technique ou économique, de grève ou conflit du travail, d’intempéries ou de congé compensatoire. Les données englobent les salariés et les travailleurs indépendants.

 

 

Conclusion : Ces chiffres semblent démontrer que la France est très proche du plein emploi en ce qui concerne la tranche d’âge 25-54 ans. Taux d’emploi très élevé, taux d’activité record, temps partiel limité, … et c’est du côté de l’emploi des 55 – 64 ans qu’il faut chercher des axes d’amélioration. Faut il y lire les conséquences d’un âge de départ à la retraite prématuré par rapport aux autres pays ? Repousser l’âge de départ à la retraite va t’il permettre de répondre à cette problématique de pénurie de main d’œuvre ?

Ces chiffres ne permettent ils pas également de relativiser la nécessité d’une réforme de l’allocation chômage qui sera probablement d’avantage source d’économies que d’efficacité puisque le taux d’emploi des 25 – 54 ans est déjà très élevé en France par rapport aux autres pays de l’OCDE.

A suivre …

Qui sommes nous ?

Leblogpatrimoine.com, au delà d’un site d’informations sur la gestion de votre patrimoine, est la vitrine de la société de conseil en gestion de patrimoine Guillaume FONTENEAU Conseil.
 
Le cœur de notre métier est le conseil en gestion de patrimoine indépendant. En accord avec nos convictions d’indépendance du conseil, nous ne sommes pas intermédiaire financier ou immobilier. Nous sommes rémunérés exclusivement par honoraires de conseil :   
 

Nouveau ! L’assistance patrimoniale – Une solution rapide et efficace pour répondre à vos questions, lever un doute ou simplement solliciter notre avis sur votre situation patrimoniale. L’assistance patrimoniale, c’est un rendez vous téléphonique d’une durée de 30 à 45 minutes pendant laquelle nous travaillons ensemble sur votre situation patrimoniale – Un service au tarif unique de 69€ TTC –   

 Réserver un rendez vous d’assistance patrimoniale

 

Le bilan patrimonial – L’analyse exhaustive et approfondie de votre situation patrimoniale. – Tarif variable selon la complexité de votre situation / En moyenne, ce service est facturé 590€ TTC.

  

Découvrir notre offre de conseil patrimonial



Posez vos questions et obtenez nos réponses

18 Comments

  1. Berlingen says:

    bonjour,
    déjà il faut comparer ce qui est comparable;, en France la retraite est à 62 ans!

    En plus, il y a un quart de million emplois pour 6 million de chômeurs! ça ne va pas aller bien loin;

    les emplois proposés sont essentiellement plombiers, serveurs, cuisiniers, ouvriers d’usine, bref des emplois assez « physiques » et vous demandez que ce soit des séniors, 54 -64 ans, qui doivent les accepter après une vie et des formations qui n’ont rien à voir avec?

    vous voulez rallonger la vie active jusqu’a 64 ans alors qu’il y a pleins de jeunes sans emploi; cela ne ferait que transformer des retraités en chômeurs supplémentaires;

    et puis avez vous déjà vécu la situation de vous trouvé au chômage à plus de 60 ans? toutes les lettres de refus polis à vos demandes d’emploi? qui va emboucher une personne de plus de 60 ans qu’il faut former et une fois pleinement rentable demandera sa retraite 4 ans plus tard?
    sans parler de problèmes de santé plus nombreux à cet âge qui peuvent handicaper sa rentabilité;

    les statistiques trafiqués ou non sont très différents de la réalité

    cordialement
    AB

  2. En France il est possible d’avoir , sans travailler , un niveau de vie proche d’un travailleur , beaucoup font donc le choix de ne pas subir la contrainte du travail et restent chez eux se plaisant dans l’oisiveté , emmagasinant allocations diverses et variées cotisées par ceux qui bossent ..

    • Berlingen says:

      vous ne devez jamais avoir connu le chômage;
      et diminuer les indemnités ne fera pas augmenter la création d’emploi: 250 000 emplois pour 6 000 000 de chômeurs , ça fera 5 750 000 pauvres , c’est tout;

      et si les politiciens s’attaqueraient à la création de l’emploi? baisser les impôts sur les sociétés, de-tricoter tout ces lois de travail inutiles sous prétexte d’écologisme politiques (en faite communiste) et de principe de précaution?
      le premier employeur de France, c’est l’artisanat; il ne demande qu’à se développer, mais aucun patron à intérêt à dépasser le premier seuil d’imposition, après, travailler plus = travailler pour l’état.

      • Thierry says:

        Vous avez complètement raison, 250 000 emplois pour 6 000 000 de chômeurs , ça fera 5 750 000 pauvres. Pour les années qui viennent, étant donné la baisse énorme de la natalité en france depuis 2014 ( on est passé de 800 000 naissances/an à 720 000 naissances/an ), on ne risque pas ce créer bcp d’emplois pérennes. (mais j’admets qu’ il y aura toujours des emplois de « merde » de quelques jours à quelques semaines, qui ne seront jamais pourvus, sauf par des migrants sans doute, qui accepteront d’etre payés 35 heures/semaine pour un travail effectif de 40 à 50 heures)

      • bah non je n’ai jamais connu , je suis au chomage depuis 9 ans seulement

    • Guillaume fonteneau says:

      Justement, ces statistiques tendent à prouver que cette idées reçues est fausse.

  3. Volante says:

    il faut pas comparer les Etats Unis et la France une ce n’est pas la meme surface ,comparez l’Europe et les Etats Unis aux Etats Unis la plus part du travail ce sont des travaux précaires c’est ce que l’on est entrain de nous créer les Etats Unis puis le Canada c’est lameme choses j’en parle en titre de connaissance j’y suis passé par la sa remonte très loing mais sa na pas changé

  4. Jean Claude says:

    L’INSEE dépendant du ministère des finances je n’ai aucune confiance dans leurs données en particulier en ce qui concerne le taux de chômage et l’indice des prix.Par exemple pour ce dernier les variations du prix des logements ne sont même pas pris en compte.
    Le directeur de l’insee étant sur un siége éjectable il est la voix de son maître.

    • Thierry says:

      D’ailleurs, il y a 3 500 000 chomeurs inscrits en catégorie A , et selon les statistiques de l’INSEE, il n’y a que 2 800 000 chomeurs. j’ai plutot tendance à croire les chiffres officiels de pole emploi, plutot que des « statistiques », ( statistiques qui ne se justifient pas, sauf pour tromper les « gogos », puisque on a le nombre d’inscrits officiels en cat A.)

  5. investisseur lambda says:

    « Sont dites effectivement travaillées les heures de travail ordinaires des travailleurs à plein temps, à temps partiel et saisonniers, les heures supplémentaires rémunérées ou non, et les heures de travail consacrées à des emplois complémentaires, à l’exclusion des heures non travaillées pour cause, notamment, de jour férié, de congé annuel rémunéré, de maladie, de blessure ou d’invalidité temporaire, de congé de maternité, de congé parental, de scolarité ou formation, de chômage technique ou économique, de grève ou conflit du travail, d’intempéries ou de congé compensatoire. » Eh bien, il y a fort a parier que les congés annuels rémunérés, les congés de maladie (de complaisance parfois), les jours fériés, les congés maternité ou parental, les congés de formation, et les grêves etc. sont beaucoup plus importants en Europe / France (surtout !) qu’aux Etats-Unis. Et si on regardait aussi les statistiques sur l’emploi sans en tenir compte ?

  6. Laurent says:

    Bel article.
    Personnellement , je n’ai jamais cru que les taux d’emploi soient très différents Entre les principaux pays de l’OCDE.
    Les contextes domestiques sont différents et tres difficile de les comparer. Qu’est ce qu’un emploi Sans contrat , ni horaire en Angleterre Ou à 1€ en Allemagne ? En france, ces personnes sont au chômage. Et c’est probablement la « juste » comptabilisation. Comment peut on considérer qu’un job à 1€ de l’heure Soit un job Et permette de vivre dans un pays de l’OCDE ?

  7. Patrick D says:

    Je suis d’accord avec la plupart des commentaires précédents : Les charges étranglent les entreprises qui n’ont aucun intérêt à grossir ; Il est impossible dans beaucoup de professions d’embaucher un jeune qui va rester, même s’il s’agit du seul travail qu’il connaisse ; Il y a beaucoup de chômeurs en France mais très peu qui sont prêt à changer de région pour travailler plutôt que rester près de leurs racines et vivre des aides publiques.
    Il n’y a pas que les taxes qui doivent changer, il y a aussi les lois et les mentalités. Tant que l’embauche d’un CDI sera un exercice dangereux qui risque de mettre l’entreprise en difficulté, voire en faillite, nous n’y arriverons pas.
    Idem tans qu’il n’y aura pas un minimum de respect et de reconnaissance pour les « patrons tous pourris ».
    Idem tans qu’on aura pas compris que le système social et les lois actuels, très avantageux pour le salarié et le sans emploi, ne peuvent plus perdurer.
    Idem tant qu’on continuera à croire que la France est un grand pays capable d’accueillir et de soigner toute la misère humaine.
    En bref, il est temps de comprendre que nous sommes devenus un petit pays et qu’il y a beaucoup de changements à faire à TOUS les niveaux et de toutes les façons possibles.

    • Berlingen says:

      je suis d’accord avec vous sur pleins de points sauf sur un en particulier: « Il y a beaucoup de chômeurs en France mais très peu qui sont prêt à changer de région pour travailler plutôt que rester près de leurs racines et vivre des aides publiques. »
      changer de région veut aussi dire changer de logement, et là ça se complique; car trouver une location quand on est au chômage est quasi impossible; ma fille avec un CDI de notaire salarié avait besoin de la caution de sa mère à la retraite! alors pour un « petit » boulot et éventuellement sans famille pour se porter caution, je vous souhaite bien de la chance

    • Michel 2 says:

      Voilà un résumé assez proche de la réalité, certes avec des variantes et des cas particuliers.

      Quant à l’Amérique, le taux de chômeurs affiché est une vaste rigolade par rapport aux inactifs réels.

      De faux chiffres, non! Seulement des chiffres mensongers, juste pour un affichage politique afin de « cacher » la réelle récession de l’Amérique aux yeux du monde, celle qui a amenée Trump au pouvoir avec l’espoir que …..

      http://www.economiematin.fr/news-chomage-etats-unis-chiffres-mensonge-statistique-faux-sannat

      • Michel 2 says:

        En fait des spécialistes non gouvernementaux disent qu’il y a 90 millions de personnes inactives dans la population en âge de travailler aux US (320 Millions d’habitants) soit déjà 28%. Je vous laisse imaginer le pourcentage de ces inactifs rapportés à la population en âge d’activité.
        Dans ces 90 Millions, il y aurait 65 Millions de 18 / 55 ans !!!

  8. Pour avoir connu une période de chômage, je peux vous dire que dans les emplois « qualifié », l’un des problème est aussi que l’employeur cherche (très très souvent) le mouton à 5 pattes qui n’existe pas….. et refuse ainsi bcp de candidats motivés.

    L’employeur ne souhaite jamais investir dans la formation d’un nouvel arrivant, il cherche quelqu’un qui soit opérationnel au premier jour dans un métier et domaine spécifique à son entreprise …….

    Si l’employeur élargit un peu son critère de sélection, il trouverait des candidats.
    Il faut faire changer le mindset des employeurs et de la filière RH des employeurs.

    C’est aussi un des problèmes de la France : faire confiance et donner sa chance !

  9. Delperbe says:

    Krugman est un socialiste qui avait soutenu la politique économique de Hollande

  10. bonjour,
    déjà il faut comparer ce qui est comparable;

    En plus, il y a un quart de million emplois pour 6 million de chômeurs cela revient à faire rentrer une brique dans un kinder, on n’a beau être ingénieur cela ne fonctionne pas. En plus je me pose la question, et les personnes qui ont deux jobs elles sont comptées deux fois car souvent j’ai l’impression que ce n’est pas retraité dans les statistique?

    Mais surtout il faut avoir bac+5/avoir de l’expérience tout en étant jeune et être pas cher… Difficile.
    Cordialement

Répondre à Laurent Cancel

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.