Assurance vie et gestion de patrimoine

Vous ne vous en rendez peut être pas compte, mais nous vivons un moment historique : Nous participons à une mutation qui pourrait transformer en profondeur l’organisation de la vie de la cité. Progressivement nous perdons tous les repères sur lesquels nous avons construit nos certitudes et nos pratiques.

C’est le syndrome de la page blanche : Oubliez votre formation intellectuelle et vos certitudes et repensez toutes vos pratiques au regard de ce nouveau monde qui est peut être en train d’être construit devant nous. Plus que jamais, vous devez vous investir pour comprendre et utiliser votre bon sens pour essayer de vous frayer un chemin dans cette inconnue qui est devant nous.



Je ne suis pas loin de penser que nous sommes en train de vivre un changement de civilisation majeur, dont le cœur est la fin du capitalisme et du libéralisme mais dont nous ne connaissons pas encore le nouveau régime… mais qui ne devrait pas être dans les solutions de l’ancien monde telles sont le socialisme, le communisme, ou le nationalisme.

Le jeune génération, qui représente inévitablement notre avenir, ne comprend plus la société construite par nos parents et grands parents (et nos parents et grand-parents ne comprennent pas cette nouvelle génération dont le rapport au travail et à la réussite est radicalement différent). Les jeunes générations construisent une nouvelle société société dont les fondements et les objectifs sont différents. Pour comprendre comme sera ce nouveau monde … il faut comprendre les objectifs de vie de nos enfants et petit-enfants.

 

 

Cette mutation profonde de la société et cet effondrement progressif du capitalisme et de ses valeurs ne doit elle pas être au cœur de vos réflexions patrimoniales.

Depuis presque 20 ans et l’éclatement de la bulle du web, nous essayons de comprendre comment optimiser la gestion de votre patrimoine en construisant notre stratégie sur l’analyse politiques monétaires et autres agrégats de la théorie monétaire et économique.

Ne serions nous pas collectivement dans l’erreur en essayant de comprendre les symptômes sans nous attacher à la mutation profonde de la société ? Je crois que nous arrivons progressivement à ce moment de bascule ou est en train de se rendre compte de la profondeur des choses.

Déflation, politique monétaire, taux d’intérêt, endettement des états ne sont ils pas que des diversions qui cachent la mutation plus profonde sur laquelle vous devez vous concentrer pour optimiser la gestion de votre patrimoine à long terme.

Hier, une lectrice me téléphone pour me demander quelle était la répartition parfaite de son patrimoine entre immobilier, action, obligation, assurance vie … Ma réponse a été très simple : Je ne sais pas ! Il n’existe pas de répartition parfaite, tout ceci est périmé et construit sur des fondements économiques des années 70, et n’ont plus aucun sens aujourd’hui.



Prenons un exemple simple : Que vaut la diversification de son patrimoine ? Un expert des marchés financiers qui connaît par cœur les formules mathématiques construites en 1970 vous expliquerait que la diversification est une stratégie incontournable pour celui qui souhaite optimiser la gestion de son portefeuille sur les marchés financiers. Mais pourtant, je n’y crois pas ! Qui peut encore croire que la diversification est la solution dans un monde ou tous les actifs se valorisent dans le même sens ? (cf »Faut il remettre en cause la théorie de la diversification du patrimoine pour réduire les risques ? »).

Plus personne ne sais rien ! Moi le premier. Je ne sais plus comment placer votre argent ! Je n’ai pas de solution tant l’épargne m’apparaît comme une erreur. Mon conseil est toujours le même : Utiliser votre bon sens et vous aurez la réponse !

Hier, une autre lectrice me téléphone pour me demander si le moment était opportun pour investir en SCPI d’immobilier de commerce. Après l’avoir encouragé à acheter mon livre « Investir dans l’immobilier » dans lequel elle aurait la réponse, je l’ai aidé à trouver une réponse en lui demandant comment elle faisait ses achats et si ces enfants passaient beaucoup de temps dans les centres commerciaux ? Sa réponse a été limpide : Bah non, je fais mes achats sur internet. Voilà, un peu de bon sens permet simplement de trouver une réponse !

Comparateur de crédit immobilier : Comparez plus de 100 banques pour trouver le meilleur taux pour votre crédit immobilier

taux-credit-immobilier-plus-basBonne nouvelle ! Des baisses de taux de crédit immobilier pour ce mois d’Octobre 2017 !

C’est le moment de relancer vos projets car cela ne devrait pas durer !

Les taux sont au plus bas, c’est le moment de s’endetter pour investir et valoriser son patrimoine. Voici le barème des meilleurs taux de crédit immobilier grâce à notre comparateur de meilleur taux de crédit immobilier. 

Comparez plus de 100 banques pour trouver le meilleur taux pour votre crédit immobilier ou votre renégociation :

Comparez plus de 100 banques pour trouver le meilleur taux

La réponse est toujours dans le bon sens ! (cf « Arrêtez d’écouter ceux qui savent ! Réussir ses investissements, c’est retrouver le bon sens ! »)

 

Vous avez le droit de ne pas réfléchir comme votre banquier ou votre conseil en gestion de patrimoine ! Vous avez le droit d’avoir votre propre raisonnement… car votre conseil est excellent pour comprendre l’ancien monde… mais ne comprend pas toujours grand chose dans le nouveau monde (dans lequel il n’aura d’ailleurs probablement aucune place).

L’épargne est une erreur ! C’est une conviction que je partage avec vous depuis des mois ! (cf »L’épargne est une erreur, débarrassez vous en avant qu’il ne soit trop tard ! »).

 

L’épargne, c’est le reliquat du monde ancien qui s’écroule.

Vous devez vous en débarrasser avant que la mutation ne s’accélère et devienne irrémédiable. 

Vous devez au contraire utiliser votre argent pour participer à la construction de ce nouveau monde. Ne soyez que modérément acteur de l’ancien monde … et utiliser votre bon sens pour investir progressivement dans les valeurs et les usages qui se construisent et deviendront la norme de demain.

L’incroyable spéculation autour du bitcoin illustre parfaitement cette mutation, mais il y a aussi de nombreux autres supports d’investissement. Concernant le Bitcoin, vous pouvez relire cet article « #Bitcoin : Les utopies d’aujourd’hui ne sont elles pas les réalités de demain ? « .

Au titre de ces nouveaux supports, je crois aussi fermement dans le nécessaire retour aux fondamentaux de la vie en société, notamment autour des questions de la révolution « écologique et développement durable » (cf »Préparer votre patrimoine à la révolution « écologique » et « développement durable » qui s’impose« ).



Ces autres articles devraient vous intéresser :


59 Comments

  1. Mais l’épargne, lorsqu’elle est confiée à un professionnel (assureur, banquier, gestionnaire de fonds, etc.), n’est-elle pas également juste un investissement, certes indirect via les actions de ces professionnels ?

    Quand j’épargne dans mon fonds euros / eurocroissance / UC-OPCVM, ne suis-je pas en train de permettre à ce professionnel d’investir, et ne suis-je pas en droit d’attendre qu’il investisse justement dans les projets qui sont les plus porteurs et fondent la société de demain ?
    L’assureur peut investir dans la transition écologique via son fonds € / €croissance, le banquier peut prêter mon épargne au nouveau Google, le gestionnaire de fonds peut investir dans un OPCI qui favorise la lutte contre l’obsolescence énergétique, etc.

    Je ne comprends pas pourquoi vous opposez systématiquement épargne et investissement…

    • Non, le monde financier n’est pas là pour construire un idéal de société. Le monde financier est là pour maximiser son profit à court terme afin que le gestionnaire touche sa commission à la fin de l’année.

      Investir dans la mutation est un investissement à très très long terme. Les financiers n’ont pas ce luxe du temps long !

  2. Comment espérez-vous obtenir la moindre crédibilité avec un article qui présente une grave faute de grammaire ou d’orthographe par ligne, et souvent plusieurs?
    Consternant.

  3. Personne ne sait rien , faisons venir un savant de Marseille !

  4. Fredy Gosse says:

    vous avez raison Guillaume on fait du neuf avec du vieux bienvenu à Galashwinda
    http://www.paroles-musique.com › L › Les Bronzés -:)

    Pour le reste il y’a 2 moyens de financer une économie l’épargne dans des projets ou dans d es emprunts qui financent des projets . Le problème est qu’il parait que nous sommes dans une période biblique avec une manne gratuite qui descend du ciel créée exnihilo par les nouvelles divinités cad les banques centrales….et que nous n’avons plus besoin d ‘épargne….
    Et en plus que les solutions merveilleuse sont venir des nouvelles technologies vertes,il suffit de voir le premiers résultats pour entre convaincus
    Aux USA 45000 éoliennes sont à l ‘abandon faute de rentabilité et oui dans le monde ancien si ça ne rapporte pas ça s’arrête…en Allemagne c’est encore plus fantastique,arrêt des centrales nucléaires( vilain ,caca le nucléaire) mais il a fallu construire entoure hâte des centrales à charbon généralement à lignite ( très mauvais pour la Planète) et surtout de centrales à Gaz(+ 20%) finalement la part du fossile a légèrement augmenté mais le citoyen allemand paie son électricité 2 fois plus cher que nous.
    Déjà chez nous les taxes sur l »électricité représentent 40% de ma dernière note d’électricité et oui faut bien payer les mécanos publics qui seuls permettent de construire éolienne et autres panneaux solaires….
    on pourrait dire on va arrêter les frais ,pour une fois que nous avons un moindre coût de production que nos voisins germaniques et en se rappelant que le décollement du développement économique a correspondu au développement des machines et d’une énergie bon marché.OUI MAIS c’était le VIEUX MONDE…dépassé cette vieille pensée…

    il suffit de créer une nouvelle monnaie à partir de rien de spéculer et bien sûr de toujours gagner ,de toutes façons si on prend toute les économies dans le monde et bien on peut payer tout cela. c’est évident
    Vous savez quoi, Guillaume ,je sais que vous jouez es provocateurs pour faire le buzz et faire tourner la boutique MAIS au fonds de vous mêmes vous y croyez à Bisounoursland.
    Finalement malgré le fardeau de la dernière ligne droite de ma vie ( vous verrez si vous y arrivez c’est pas simple) je vais être content de quitter ce monde /le conditionnement que vous avez subi et qu’aujourd’hui vous faites la promotion conduira à des catastrophes dont vous ne semblez même pas avoir idée..
    on peut tuer les fourmis une fois et danser, danser à Galashwinda c’est le lendemain de la disparition des fourmis que la gueule de bois sera extrêmement dure pour les cigales….qui n’auront plus qu’ à crever ou devenir esclaves des nouveaux maitres possédant la force armée

    • Attention, je ne conseille pas de spéculer sur le Bitcoin. Je ne préconise jamais la spéculation. Je dis simplement que nous avons là peut être un élément fort qui participe à la construction d’autre chose.

      L’objectif de cet article est simplement d’insister sur la déconnexion qui me semble très forte entre la population et le régime ! C’est surtout la question de jeunes générations, ceux qui ont aujourd’hui 20 ans, qui ne me semble pas s’inscrire dans notre modèle de société.

      C’est l’impression que nombreux sont ceux qui ne font plus confiance dans le modèle actuel. Il ne faut pas être économiste pour constater le désarroi massif de nombre d’entre vous dans les commentaires. Il ne me semble plus y avoir d’adhésion au modèle.

      Dès lors que l’on considère cette non adhésion comme sérieuse et à l’origine d’autre chose… il ne faut pas y investir ou spéculer sur un avenir radieux.

      N’êtes vous pas d’accord ? Avez vous des petits enfants ? Quelles sont leurs aspirations ?

      • Fredy Gosse says:

        Vous ne répondez pas à la question si l’épargne disparaît pour combler les déficits publics abyssaux comment financez vous un quelconque système nouveau.Mes petits enfants a priori s accommodent du systeme.
        Le premier va partir faire un stage en Australie le second vient d entrer à centrale Supelec à priori tente lui aussi par l extérieur et la cadette va partir faire un stage à Tokyo …bref ils ont apparemment compris que leurs avenirs étaient ailleurs comme quoi faut pas généraliser sur les jeunes

        • L’idée n’est pas tant qu’elle va disparaître … mais simplement que les épargnants n’ayant aucune conviction dans la pérenité du modèle, n’ont plus aucun intérêt à continuer de le financer…

          Bravo pour vos petits enfants qui semblent parfaitement « construit » pour affronter le monde. Félicitation ! Pourrais je vous demander un service ? J’aimerai bien connaître leur opinion sur ce article. Non pas nécessairement sur la question de l’épargne, mais sur l’idée générale de l’aspiration de cette nouvelle génération ? et leur projet de vie ?

          J’ai au contraire le sentiment que vos petits enfants seront assez d’accord avec quelques idées développées ici.

          • Fredy Gosse says:

            le système construit au nom de « l’intérêt général  » permet momentanément de continuer à tourner.
            les choix publics sont
            développer l’inflation pour rembourser la dette en monnaie de singe.Quand vous invitez le détenteurs de capitaux ,qu’ils ont pu sauver de griffes des pouvoir Public, à ne pas garder leur argent mais à le dépenser ,vous semblez ne pas comprendre que si tout le monde fait cela l’inflation va vraiment repartir . Pour avoir vécu l’inflation à 2 chiffres je peux affirmer qu’ à part pour les débiteurs heureux de rembourser en fausse monnaie mais dépités tout de même de voir l’addition aux supermarchés en hausse constante, que l’inflation est une catastrophe . ce n’est pas le Vénezuela ou l’Argentine qui me feront changer d’opinion

            D’autre part c’est aussi oublier que dans 15 ans à part la nourriture( et encore) la majorité de objets vendus seront nouveau.
            Nous vivons une époque de transition et de transformation comme il en a existé depuis toujours simplement ça va plus vite et c’est plus visible mais tout cela est tellement fragile…..quelque hackers habiles et pof plus d’avions, plus de trains, pas moyens d’encaisser et de payer quoi que ce soit dans les magasins ,les banques etc etc…

            Ce qui est exact c’est que tous les Etats sont endettés à des niveaux stratosphériques et que la liberté individuelle est en train de disparaitre même montrée du doigt. Ce qui pend au nez des générations actuelles est orwellien…
            Sur le Bitcoin,les USA réagissent,il va falloir que les plus values soient déclarées et payées aux USA … j’ai déjà dit que l es Etats étaient des monstre froids et qu’ils ne vont pas se laisser plumer….
            Pour mes petits enfants ,merci de vos paroles , mais je n’y suis pour rien ils ne doivent et ne devons leurs réussites ( ou pas) futures qu’ à leurs intelligences ,persévérances, et travaux personnels… et ils sont à un âge ou les exigences hormonales ………..sont au maximum alors que la vie soit avec eux

          • Preuve que je ne comprends plus rien à ce monde, on en vient à etre contents que nos jeunes aillent travailler à l’autre bout du monde,. Pour  » l’affronter », ce que je trouve tout à fait grave . Enfin, ça doit etre le résultat de l’esprit de compétition qui leur a été inculqué dès l’école, puis aussi par les compétitions sportives passant en boucle à la TV. Cet état de fait ne me ravit pas du tout. Surtout que les allers et retours en avion en chine ou aux USA me semblent tout à fait incohérents avec la lutte contre le réchauffement climatique ( le plein, pour un A 380, c’est 330 000 litres de kérozène….) , qui est soit disant le défi majeur dont les occidentaux se sont fixé.. ( là, je me marre…) Si c’est ça, le rêve des jeunes, la multiplication des déplacements lointains, la pollution que ça engendre, l’éloignement avec leur famille, pour faire les zigotos dans une banque Singapourienne, grand bien leur fasse. Je me sens dépassé. Bon courage, les jeunes, et surtout, bonne chance….

            • Au contraire, je crois votre bon sens d’une grande pertinence, et c’est aussi (surtout ?) ca le retour aux fondamentaux. J’ai félicité le parcours scolaire et universitaire des enfants car ils disposent alors de tous les moyens pour s’adapter aux évolutions de la société. De la à croire que l’avenir est ailleurs, je vous rejoins, quel avenir ? Est ce que l’ambition professionnelle doit dominer l’ambition personnelle ? Je crois justement que ces nouvelles générations retrouvent le sens des priorités.

              Pourquoi tant de jeunes font ils de l’humanitaire ? Pourquoi tant de jeune cadre abandonnent ils leurs super job de cadre pour revenir travailler dans la vraie vie ?

              La recherche de sens domine cette génération … Et il ne faut pas confondre l’ambition que les parents ont pour eux et leur propre ambition 😉

            • Fredy Gosse says:

              Moi je suis content que mes descendants aient compris une chose fondamentale ,la mondialisation c’est définitif . Les écoles supérieures d’ingénieurs ou de commerce françaises ‘y préparent nos meilleurs cerveaux tant mieux car la France repliée sur elle même c’est fini ou alors juste dans un futur nouveau quart monde
              le champ de jeux des entreprises français doit être mondial… ça suppose que les entreprises soient beaucoup moins taxées beaucoup de libéralisme ( ouch ..l’horreur) ,Probablement pas possible eu égard aux certitudes françaises de nos énarques qui ne veulent pas lâcher le Pouvoir ….alors autant être en mesure de vivre ailleurs si la France continue dans le même sillon
              Sur le réchauffement climatique que vous dire .sinon que je fais partie des mécréants à brûler en place publique car je n’ y crois pas une seconde comme des milliers de chercheurs étrangers ( les français aussi mais ils se taisent …)ils ont pu apprécier l’immense liberté d’expression qui règne dans nos lucarnes TV quand un responsable météo été viré du jour au lendemain pour avoir simplement dit que le réchauffement( ( s’il y a réchauffement) pourrait avoir des effets positifs…
              Quand à votre image du kérosène d’un avion qui ne se vend pas , je ne peux que sourire vu le ço2 émis par mr Hulot depuis toujours pour faire ses productions TV idem Arthus Bertrand ou nos politiques qui déplacent par avion des dizaines de milliers de « responsables » pour des COP gouffres à pognon …et puis à chaque grève il faut faire bruler des pneus … …
              on est chez les fous …mais les fous gouvernent et nous imposent leurs folies .

              • Échange intéressant et riche.

                Mais Fredy, il me semble que vous n’avez pas répondu clairement aux questions:
                – êtes-vous pour ou contre l’Épargne?
                – va-t-elle disparaitre?

                Je répondrais au sujet, en biaisant comme souvent: Le syndrome de la page blanche ne commence pas par l’Épargne, mais par mettre l’Homme au centre du monde, et non la Finance.

                Les déclinaisons seront ensuite plus faciles.

                • Fredy Gosse says:

                  1/il faut de l épargne ……pour investir
                  2/ oui il y a un risque qu’elle disparaisse puisque des apprentis sorciers font ce qui est expliqué dans le lien suivant
                  https://www.contrepoints.org/2017/12/01/304335-reforme-de-fond-de-letat-francais-possible
                  Apres le discussions philosophiques sur la place de l’homme… ça fait riche e savant mais ça n’a jamais nourrit son homme
                  le système que notre ami semble envier est un système sans effort ou « in fine » un Dieu accorde l’argent pour faire ce qu ‘on dit aux moutons de faire.la liberté individuelle est un gros mot et pourtant ,sans elle, la société se prive de la lliberté de penser donc d’inventer et de créer …Apres on a des GIEC à tous les niveaux. je m’arrête, la taille du format dr réponse m’indique clairement qu’il faut que je cesse mes élucubrations

  5. Épargner c’est placer son surplus financier sur des supports, certains évoluent positivement d’autres non. Mettre son argent ailleurs c’est entreprendre et là aussi il y a des échecs.Quelque soit l’option il faut choisir les bons sports il n’y a rien de nouveau , seulement une évolution lente, continue, qui n’est visible que d’une certaine hauteur, comme toujours.

  6. « Vous devez au contraire utiliser votre argent pour participer à la construction de ce nouveau monde. Ne soyez que modérément acteur de l’ancien monde … » Construire le nouveau monde, avancer, je veux bien, le seul problème est que j’ai du mal à comprendre à comprendre où nous cherchons à arriver. Par exemple, les jeunes veulent investir dans le bitcoin, truc auquel je ne comprends rien de rien, je n’ai pas du tout envie d’investir dans des trucs du même genre auxquels je ne comprends rien de rien. La raison d’être de nombreuses starts-ups m’échappe complètement. Je crois donc que je ne vais plus investir du tout, nulle part. je laisse les jeunes faire le monde qu’ils veulent et profiter des dernières 20 ou 30 ans de ma vie calmement et tranquillement, ( dans la mesure du possible, car vu comme le monde tourne, c’est pas gagné..)

  7. Ancien Monde, Nouveau Monde, peu importe. Ce qui compte c’est l’adaptabilité. Et on ne me fera jamais avaler qu’avec 100% d’immobilier ou 100% d’actifs financiers on peut s’adapter au changement.

  8. En ce qui me concerne, je considère mon epargne ni comme un investissement ou un placement mais comme de la trésorerie qui me permet d’accompagner mes investissements immobilier réalisés à crédit.
    L’epargne à mon sens dans l’époque actuelle n’est jamais qu’ un «tranquillisant » et un outil qui permet de voir l’iceberg de loin…et d’avoir ainsi le temps ( et le luxe ) de redresser la barre.
    Je considère néanmoins détenir « trop » d’épargne du moins d’un point de vue intelligence patrimoniale.
    Le rendement d’une assurance vie comparé à celui d’un studio payé cash en y incluant la fiscalité suffit à me renforcer dans ce constat.
    Néanmoins, je considère que la perte est le prix de ma tranquillité.
    On ne peut pas toujours appliquer la stratégie de la calculatrice.
    J’ai bien conscience également que mon « tranquillisant » puisse disparaître demain en cas de gros pépin etatique, ce qui va bien finir par arriver…

    • Oui, voilà c’est exactement ce genre de raisonnement que je sous entend lorsque je dis que l’épargne va disparaître.

      Aujourd’hui, on veut vous faire épargner pour la retraite, pour des projets, pour transmettre à vos enfants et l’argent accumulé sur ces produits financiers est très élevé. Demain, on ne pourra plus utiliser l’épargne de cette manière. Elle devra être une partie réduite de votre patrimoine (cette sécurité dont vous parlez très bien), le reste sera dans la vraie vie ! (terre, immobilier, part dans des entreprises, …)

    • Votre tranquilisant peut être pris par l’état si vous persistez à ne pas être propriétaire de vos fonds : compte courant, livrets réglementés, livrets d’épargne, fonds en euro assurance-vie.
      Devenez propriétaire, prenez des unités de compte actions ou SCPI ou ne soyez pas créancier de l’état ou de la banque.
      Prenez un PEA, des comptes-titres.
      Il y a des solutions.

      • N’oubliez pas qu’en assurance vie les UC ne sont jamais 100% en sécurité. Personnellement je ne serais pas rassuré d’avoir une AV…

      • Ne soyez pas non plus créancier de votre assureur vie, évidement …

        • Pour ne pas être créancier, il suffit d’être investi en UC. Qu’y a t-il de compliqué à comprendre?

          • Et non, je ne suis pas d’accord. Vous restez créancier de la compagnie d’assurance vie. Pour ne pas être créancier de la compagnie, il faut investir dans les OPC via un compte titre directement pour en être propriétaire

            • Dès que vous ouvrez un compte vous êtes un déposant donc un créancier. L’assurance-vie n’est pas un compte.
              La particularité de l’assurance-vie est que pour partie les risques de la chose sont supportés par la compagnie d’assurance (le support en euro) et donc vous êtes le créancier sur cette partie, et pour autre partie les risques sont supportés par le souscripteur (les UC), sur cette partie vous êtes propriétaire.

            • Mea Culpa vous avez raison.
              L’assureur reste propriétaire et il vaut mieux avoir des titres ou des OPCVM via un compte.

              • Eh oui, il a raison. Quel que soit le support.
                Pour tous les comptes dans les organismes financiers, banques, assurances, et divers avariés.
                Ce sont des lignes de crédit.
                Vous n’êtes propriétaire de rien.

    • Le studio payé cash peut avoir un bon rendement certes. Mais, peut-être que chaque année il connait une période de vacances. Disons qu’elle est d’un mois : tx de rendement – 1/12.
      Peut-être qu’au bout de 8 ans il faut faire quelques travaux.
      Et puis que cherchez-vous? Un rendement ou une rentabilité?
      Si vous cherchez uniquement le rendement pourquoi comparer avec l’assurance-vie et pas avec une SCPI?
      Bien investis sur une assurance-vie, avec de la chance et un bon timing vos fonds peuvent doubler en 5 ans. Tout dépend de votre aversion au risque. Admettons que vous recherchiez une rentabilité qui correspondrait à du 8% par an donc 40% sur 5 ans. Vous pensez que c’est impossible avec l’assurance-vie?

  9. Et qui vous dit que dans un avenir plus ou moins lointain en cas de faillite de votre banque celle ci ne serait pas autorisée à vendre vos titres pour se renflouer. L’exemple de Chypre montre que dans les situations extrêmes les hommes politiques peuvent choisir des solutions extrêmes.

    Cela dit les actions des sociétés non cotées offrent plus de tranquillité me semble t’il car elles ne sont pas détenues dans un compte en banque.

    Pensez y …

    Que Mr Fonteneau suive mon regard

    • Si la banque le fait elle est obligée de vous indemniser. La propriété est un droit inaliénable.
      En revanche si vous êtes sur le support en euro c’est la banque qui est propriétaire de vos fonds, donc le seul mécanisme d’indemnisation possible est prévu par l’état à hauteur de 100k€ max si ma mémoire est bonne et si le texte n’a pas trop changé.

    • Merci pour la petite subtilité que vous apportez, détenir des titres via un compte pourrait effectivement ramener à la situation selon laquelle vous êtes créancier de la contrevaleur de vos titres de propriété.
      Cela plaiderait une nouvelle fois en faveur de l’assurance-vie qui ne nécessite pas d’ouvrir un compte spécifique.

  10. Bonjour,

    Je ne suis pas certain de comprendre cette affirmation :

    « Je ne suis pas loin de penser que nous sommes en train de vivre un changement de civilisation majeur, dont le cœur est la fin du capitalisme et du libéralisme mais dont nous ne connaissons pas encore le nouveau régime… mais qui ne devrait pas être dans les solutions de l’ancien monde telles sont le socialisme, le communisme, ou le nationalisme. »

    Où y a t il du capitalisme dans des économies quand il n’y a plus de capital mais uniquement de la dette absolument non remboursable (225 000 Mds de dette contre 75 000 Mds de PIB mondial)

    Où y a t il du libéralisme lorsque l’Etat enchaine depuis 30 ans des budgets déficitaires et culmine à 57% de dépenses publiques ?
    Le curseur semble bien plus proche de l’économie contrôlée que de l’économie libérale…

  11. Fredy Gosse says:

    Orwell a tout expliqué… et apparemment ça marche

  12. Comme le dit le proverbe (anglais), les 4 mots les plus dangereux dans le monde financier sont : « This time,it’s different. » 😉

  13. Il n’y a ni ancien monde, ni nouveau monde.
    Il y a la France et le reste du monde,
    Heureusement ou malheureusement.

  14. Fredy Gosse says:

    vous avez raison laurent et le monde va se convertir au modèle Français puisque tout le monde nous l’envie

    • Je suis surpris de constater cette unanimité à croire que le mal est uniquement Français. Croyez vous vraiment meilleur le sort des autres pays développés ? Cette mutation n’est pas nationale, elle est internationale.

      • Ce qui est sûr c’est que la fiscalité française est excessivement lourde et pourtant l’état est continuellement en déficit.
        Les prélèvements sociaux qui ne devaient être que temporaires ont non seulement perduré, mais ils ont augmenté en taux et en assiette.
        Aujourd’hui, nous en sommes à voir naître des taxes qui ne disparaîtront que si certaines conditions sont remplies, par exemple la CEHR.
        Le pire est qu’on ne sait pas comment sont dépensées ces recettes.

        • Oui, les prélèvements obligatoires sont très élevés en France à cause de la retraite. Pour autant, il serait intéressant de s’intéresser aux prélèvements non obligatoires des pays dans lesquels, il n’y a pas de cotisation retraite (et donc moins de charge et plus de compétitivité.

          Supprimez les cotisations retraites et le problème de la compétitivité est partiellement résolu. Peut être qu’il faudra un jour quantifier les effets favorables des pensions retraites dans le PIB…

          • Fredy Gosse says:

            Assez de mauvaise foi, reprenez ce qu’ont fait les neo zélandais ( travaillistes…..) dans les années 80 ( excellent rapport du sénat sur le sujet) s’il n’ avait que la retraite….
            ne voyez vous pas ce qui se passe sous vos yeux ?la Corse a priori va être unique ;on se dit bravo pour la gestion des comptes , ben non, si j’ai bien lu ,on ne va pas économiser on va avoir plus de fonctionnaires.
            un pays qui a plus de fonctionnaires,plus de circonscriptions administratives,autant d’associations ,qui pense que travailler 35 h c’est la galère, qu’au-dessus ,faut des heures supplémentaire très bien payées,et qui ne comprend pas pourquoi les autres pays dans le même cadre sont plus compétitifs est un pays qui pense de travers et en subit les conséquences en un mot c’est foutu.
            et j e ne parle pas du candidat President qui en campagne dénonçait les normes française supérieures aux norme européennes et qui une fois élu ,se couvre de ridicule face au round up et s’il va au bout de son raisonnement actuel vert va mettre un coup définitif à notre agriculture moderne encore debout
            Guillaume il faut arrêter de regarder par le petit bout de la lorgnette en se disant ,génial, ne payons plus les retraites de nos parents tant pis pour eux .juste une remarque faudra aussi changer le code civil parce qu’à défaut faudra que vous payez quand même une pension alimentaire à vos ascendants. mais c’est vrai j’ai lu chez certain verts et autres extrême rouge que la solution euthanasie forcée est la bonne ,j’espère vraiment que vous ne faites pas partie du lot de cette réapparition de l’incarnation absolue du MAL

            • « Guillaume il faut arrêter de regarder par le petit bout de la lorgnette en se disant ,génial, ne payons plus les retraites de nos parents tant pis pour eux . ».

              Je n’ai jamais dit cela et bien au contraire, j’essaie de vous démontrer tous les jours que la retraite par répartition est un très bon succès qui ne va pas faire faillite !

              • Arnaud Sylvain says:

                Elle ne fera pas faillite mais ce n’est pas pour ça que c’est un bon système. Trop de régimes différents, de règles différentes, qui créent un système illisible.

                Par ailleurs, le choix d’assurer l’équilibre en jouant sur le flux et non sur le stock n’est pas forcément le plus pertinent.

            • « Assez de mauvaise foi, reprenez ce qu’ont fait les neo zélandais…….. »
              Fredy, soyons sérieux, un petit peu, et puis tant pis, sur votre lancée, reprenons ce qu’ont fait les indiens, indonésiens, chinois, russes, polonais, slovènes, etc, etc
              Et vous verrez ce que vous allez voir!
              On sera le pays le plus mieux du monde

              Soyons effectivement sérieux, désolé, mais j’appelle ce type de raisonnement le nivellement par le bas.

              C’est comme les taxes, les charges et autres dépenses, vous trouverez toujours une personne pour faire mieux et moins cher.

              Et après?

              Je sui pour la mondialisation si on nivelle par le haut, sinon c’est la mort des Peuples.

              Pas tout à fait la mort, les castes au Pouvoir ont encore besoin de main d’œuvre pour s’enrichir. Mais ça va diminuer.

              Vous voyez que je suis sérieux 🙂

              • Fredy Gosse says:

                Ben ouais …faut juste pas faire du bench marking Etatique c’est aux autres de faire comme nous ,
                boudiou boudiou j’arrive pas à me mettre ça dans la tête. Pourtant ma vieille maman médisait dans son patoi paysan t’es une vraie tête de hollz— toi

                c’est vrai quoi on été à tête d’un empire colonial ,on a été le phare du monde ( de temps en temps on se battait contre les anglais , ils pensaient, eux ,que c’étaient eux les maitres du monde , quelle idée…)

                faudrait quand même que le monde ingrat s’en rappelle
                les usa ,faudrait pas oublier Lafayette ,les allemands qu’on les a viré de chez nous en39/45 grâce à De Gaulle

                Nous avons le meilleur système du monde parce que nous avons le énarques merci De Gaulle;D’ailleurs le nouveau President a tout compris à ce sujet

                moi aussi j’ai tout compris Ankou -:)

                • 🙂

                  Je n’ai jamais dit ça: « c’est aux autres de faire comme nous »

                  Je n’ai jamais dit que ce que nous franchouillards faisions était parfait.

                  J’ai simplement dit de faire très attention avec un tel raisonnement.
                  J’ai l’expérience de l’Indonésie, j’ai donné en exemple, ils font mieux que nous, mais, mais …….. vous voyez ce que je veux dire.

                  La mondialisation ne peut mathématiquement pas fonctionner tant que le Monde est inféodé à la Finance.

                  • Fredy Gosse says:

                    ben mon ami ,avec ce qu’on nous annonce pour les énergie vertes directement impulsées par la Grande finance et ses relais ONG on va être gâté…
                    j’ai l’impression de voir les dictatures nazies et communistes se mettrent en place.les ONG demandent l’interdiction de financer les énergie fossiles….le chef a toujours raison

          • Je ne parlais que des prélèvements sociaux et non des cotisations sociales qui constituent un autre sujet.
            Les prélèvements sociaux sont constitués de la contribution sociale généralisée (CSG) et de la contribution au remboursement de la dette sociale (CRDS).
            La CSG qu’est-ce que c’est? Définition de l’INSEE :

            « Créée en 1991, la contribution sociale généralisée (CSG) est un impôt dû par les personnes physiques domiciliées en France pour l’impôt sur le revenu. C’est un prélèvement à la source sur la plupart des revenus, son taux variant selon le type de revenu et la situation de l’intéressé.

            La CSG sert à financer une partie des dépenses de Sécurité sociale relevant des prestations familiales, des prestations liées à la dépendance, de l’assurance maladie et des prestations non contributives des régimes de base de l’assurance vieillesse ».

            La CSG et la CRDS ne servent aucunement à financer les retraites mais plutôt à financer la sécurité sociale.
            Pour financer les retraites vous devez cotiser auprès de différentes caisses. Or, ce que dit le Conseil d’Orientation des Retraites c’est que peu importe le scenario de croissance, les pensions vont mécaniquement baisser. Donc, oui le système sera sauvegardé, mais derrière le système il y a des gens avec des besoins liés à l’âge. Le problème est que c’est l’Etat qui essaie de s’occuper de ces besoins, et comme d’habitude il s’en occupe mal car cela fait longtemps qu’il n’est plus un bon gestionnaire, et il n’a jamais été un bon investisseur. Les besoins vont en croissant, les moyens en décroissant.
            C’est ce déséquilibre que nous cherchons, à notre échelle, en tant que CGP avec ou sans I, à modifier.
            Tout le monde aura bien une retraite, mais certains retraités seront contraints de s’en aller avant l’heure car ils n’auront plus les moyens de se maintenir en vie de manière décente. Sauf, bien entendu, obligation alimentaire des enfants vis-à-vis de leurs parents.

      • « Cette mutation n’est pas nationale, elle est internationale. »
        Pouvez-vous nous donner des liens prouvant ce que vous dites?

        Si c’est vrai, la solution pour un monde nouveau sera plus rapide, la France sera moins seule pour imposer des idées nouvelles sur le devenir de la Terre, un bien donc!
        Mais je n’en suis pas si certain.

        Par exemple, la Chine, le monde anglo-saxon, l’Allemagne ne me semblent pas dans cette ligne.

  15. Fredy Gosse says:

    le monde est dirigé par des fous ..la preuve
    http://www.lapresse.ca/international/amerique-latine/201712/03/01-5145742-venezuela-maduro-annonce-la-creation-dune-monnaie-virtuelle.php

    et oui Chavez ayant ruiné son pays , viré le sociétés étrangères, et déclenché une inflation hors de contrôle son successeur ne pouvant financer les dépenses publiques lance sa monnaie virtuelle… GOOD LUCK

  16. L’épargne existera toujours car elle répond à un besoin de sécurité.

    D’ailleurs elle existe depuis la nuit des temps. Le néandertal qui stocke son surplus de nourriture était déjà une forme d’épargne.

    En revanche la forme évolue avec les époques et c’est là que je vous rejoins. La forme est peut être en train d’évoluer.

  17. Le mois dernier, il y avait une panne électrique géante en Corse. La population a vécu une journée de l' »ancien monde » (ou du « vrai monde ». ) Plus d’ordi, plus de CB….
    Car ce que nous vivons est la folie pure qui n’a pas qualité à durer.

    Oui, je crois en l’épargne. Je crois en la terre, la pierre. Il n’y a que ça de vrai.
    La preuve, les chinois viennent acheter nos hectares à l’abandon pour nourrir leur population.
    (ma copine nigériane dit toujours : « qu’est-ce qu’ils sont couillons, les français ». )

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*