Vous êtes nombreux à vouloir investir en bourse ! C’est un classique. Les cours montent, les performances passées apparaissent comme excellentes… et c’est tout naturellement que les épargnants veulent investir. Un classique tant l’intérêt pour la bourse est inversement proportionnel à l’opportunité d’y investir : Investir après une série de hausse forte est rarement une idée rentable à court terme.

Il faut parfois attendre très longtemps pour retrouver l’envie d’investir. Celui est a investi en 2000 sur le CAC40 a du attendre 2014/2015 pour récupérer sa mise, dividendes réinvestis.

15 ans, c’est long ! Aujourd’hui, cet investisseur est content, mais pendant 15 ans, il a détesté la bourse.

La bourse, ça monte, ça baisse.. .mais à long terme, la tendance haussière est très favorable pour celui qui saura accepter le stress générer par ces variations de cours (cf. « Bourse : Êtes vous capable d’assumer le stress de la volatilité ?« ).

Théoriquement, il faut essayer d’investir lorsque les cours de bourse sont faibles … et essayer de vendre lorsque les cours de bourse sont élevés.

En pratique et dans la vraie vie, c’est impossible. Ce qu’on appelle le market timing est en réalité un fantasme de joueur de casino qui ne gagne jamais, mais qui croit qu’un jour il y arrivera. Parfois, il a un coup de chance, permettant d’augmenter son capital confiance, mais à long terme, cela ne fonctionne pas.

La spéculation est une utopie, pour les professionnels comme pour les particuliers.

La bourse est un marché. C’est le lieu de rencontre entre les acheteurs d’actions et les vendeurs d’actions.

Parfois, il y a plus d’acheteurs que de vendeurs, alors les prix montent, et parfois même les cours montent de manière excessive. Aujourd’hui, il y a beaucoup d’acheteurs. Les prix montent.

Parfois, il y a plus de vendeurs que d’acheteurs, alors les prix baissent, et parfois même les cours baissent de manière excessive. En Mars 2020, la panique conduit de nombreux détenteurs d’actions à vendre ; Il y a avait beaucoup de vendeurs d’actions, peu d’acheteurs. Le prix des actions à fortement chuté sans lien direct avec la valeur de long terme des entreprises.

Ainsi, la bourse n’est pas un investissement. Le bourse n’est qu’un moyen ; C’est le moyen pour acheter des actions et investir dans l’économie en prenant des participations dans le capital des entreprises cotées.

Les professionnels de la finance jouent avec le marché ; Ils parient sur l’évolution du nombre d’acheteurs et de vendeurs d’actions pour générer une plus-value. Parfois, ce jeux avec les forces du marché s’apparente à du casino.

Les professionnels de la finance encouragent les épargnants à spéculer sur les forces du marché.

C’est là une grave erreur.

La bourse n’est pas un investissement, c’est un moyen. L’épargnant particulier doit être capable de revenir aux fondamentaux et utiliser la bourse pour investir à long terme dans le capital des entreprises.

Il est important de faire la différence entre :

  • La spéculation en bourse, c’est à dire, la bourse casino qui consiste à parier sur l’évolution du nombre d’acheteurs et de vendeurs ;
  • L’investissement à long terme dans le capital des entreprises, c’est à dire, utiliser la bourse comme le moyen pour devenir actionnaire de long terme d’une entreprise ;

La spéculation ne fonctionne pas et elle ne fait qu’enrichir l’industrie de la finance.

L’investissement à long terme dans le capital des entreprises est une source de forte rentabilité à long terme dès lors que vous êtes capable de sélectionner les entreprises qui vont être capables de se développer dans les prochaines années.

La question est alors de savoir comment sélectionner les entreprises dans lesquelles investir.

L’expérience veut que l’exercice est loin d’être aisé pour celui qui ne veut pas s’investir dans cet exercice.

L’épargnant devra alors accepter son incompétence et se contenter d’acheter la tendance. Dans la grande majorité, acheter la tendance permet d’éviter de prendre de mauvaises décisions guidées par des biais comportementaux.

Les ETF, la gestion indicielle, la diversification sont les clefs de la réussite pour ceux qui ne voudraient essayer de sélectionner les entreprises dans lesquelles investir. Pour les autres, il existe des services à forte valeur ajoutée comme hiboo.expert par exemple.

Conclusion : Les 5 conseils à suivre pour investir en bourse quand on y connaît rien !

1 – On n’investit pas en bourse.

La bourse n’est que le moyen pour devenir actionnaire de long terme d’entreprises cotées. Ne pas confondre Investir en actions et spéculer sur les cours de bourse.

La spéculation ne fonctionne pas contrairement à l’investissement à long terme en actions :

  • L’investisseur particulier doit investir à long terme ; Il faut investir l’argent dont on a pas besoin dans les 15 prochaines années.
  • Il ne sert à rien de regarder l’évolution du cours de bourse tous les jours. Faites confiance aux entreprises pour créer de la valeur à long terme.

2- La bourse n’est qu’une succession de hausse puis de baisse du prix des actions.

Acheter après une forte hausse, c’est prendre le risque d’investir avant la baisse, même si en réalité personne ne sait par avance quand sera la prochaine hausse, ou quand sera la prochaine baisse. ==> L’idéal est donc :

  • D’investir régulièrement pour lisser les prix de revient et éviter d’investir massivement au mauvais moment ;
  • De conserver des liquidités pour profiter des phases de forte baisse des cours des actions ;

3 – Investir en actions, c’est investir à long terme dans le capital des entreprises cotées.

La rentabilité de votre investissement en action ne repose pas sur votre capacité à anticiper l’évolution à court terme des cours de bourse mais dans votre capacité à accompagner à long terme la croissance des entreprises.

Il faut donc investir passivement et vous laisser porter par la capacité des entreprises à créer toujours plus de bénéfices à long terme.

Ne pas chercher à faire des coups de bourse, mais profiter de la faiblesse des cours pour investir à long terme dans le capital d’une belle entreprise.

4- Il faut accepter votre incompétence.

Vous ne savez rien ; Vos certitudes seront le plus souvent à l’origine de vos plus grandes erreurs. Vous êtes votre pire ennemi.

Il faut donc (et c’est la mission d’Hiboo.expert de vous aider dans cette sélection) :

  • Être humble ; Plus vous avez le sentiment de savoir, moins vous savez. Par exemple, plus vous avez envie d’investir… moins c’est le bon moment.
  • Diversifier entre de nombreuses (20/25) entreprises que vous aurez sélectionnées :
    • Pour la qualité de leur modèle économique ;
    • Pour leur capacité d’adaptation à la conjoncture ;
    • Parce que personnellement, vous aimez les produits ou services apportés par l’entreprise ;
    • Et ne pas les acheter trop cher. Payer trop cher une très belle entreprise n’est que rarement rentable.
    • Et donc de manière générale, acheter à bon prix la capacité de l’entreprise à croître à long terme.

A défaut d’être capable de sélectionner ces entreprises, vous adoptez une stratégie passive de gestion indicielle. Vous utilisez un ETF / Trackers pour investir à long terme avec diversification.

5- Les frais sont l’ennemi de l’investisseur en actions. Vous faites la chasse aux frais.

A quoi bon payer des frais de gestion sur OPCVM alors que le gérant actif ne parvient pas à générer une performance supérieure à l’indice de référence ; Pourquoi accepter de payer 1% de frais de gestion dans un contrat d’assurance-vie pour … rien.

Au total, ce sont -+3% de frais annuels qui détruisent vos perspectives de rendement. Vous devez donc :

  • En assurance-vie ou PER : privilégier l’investissement en ETF dans un contrat dont les frais de gestion sont au plus bas (autour de 0.60% max) ;
  • Ne pas tomber dans le piège de la gestion pilotée ou gestion sous mandat, onéreuse et à la valeur ajoutée limitée ;
  • Privilégier l’investissement en titres vifs ou ETF dans un PEA ou PER Compte titres.

A suivre.

Conseil indépendant 
Bilan patrimonial
Gestion conseillée
Conférences patrimoniales
Livres & formations 
Investir dans l'immobilier
Assurance-vie et gestion de patrimoine
Optimiser sa Succession
Epargne et placement 
Plan Epargne Retraite (PER)
SCPI
Groupement forestier & viticole
Assurance-vie
Immobilier locatif 
Assurance emprunteur
Crédit immobilier
Expert-comptable Location meublée et SCI

51 commentaires

Vous êtes les meilleurs ambassadeurs !

Depuis quelques mois, j'ai mis en place un système d'avis client (indépendant et certifié).
Un client vient de déposer un nouvel avis. C'est grâce à ce genre de commentaires que j'adore mon métier ! #MERCI :