Une nouvelle vidéo passionnante de Guillaume ROUVIER et de notre partenaire Hiboo.expert. Guillaume ROUVIER nous explique l’art délicat du market timing et du trading.

Le trading, c’est l’art du spéculateur. C’est le talent (ou la chance ?) qui consiste à essayer de vendre ses actions lorsque les cours sont au plus haut pour essayer de mieux les racheter lorsque les cours sont au plus bas.

La question est alors de savoir si l’investisseur de long terme peut faire confiance à la spéculation pour valoriser son portefeuille actions. L’investisseur de long terme, c’est celui qui investit à long terme dans le capital d’une entreprise cotée et qui croit dans la capacité de cette entreprise à générer toujours plus de bénéfices pour valoriser son capital.

A titre personnel, je ne fais aucun achat/revente. J’essaye de profiter des excès pessimistes des marchés (lieu de rencontre entre l’offre et la demande) pour investir dans le capital de belles entreprises et puis c’est tout. J’attends et laisse l’entreprise créer de la valeur, mettre en œuvre son modèle économique et ne m’occupe jamais du cours de bourse. On verra dans 15 ans (cf »Vous devez investir en bourse comme vous investissez dans l’immobilier ! » ou encore « Bourse : Investir dans un marché qui n’est qu’une suite d’excès de pessimisme puis d’optimisme.« )

Guillaume ROUVIER nous démontre, exemples à l’appui que la spéculation est un art compliqué et peut être même contreproductif lorsque vous détenez des entreprises de grandes qualités. En revanche, pour celui qui investit dans les entreprises de piètre qualité, la spéculation peut être une manière d’essayer de gagner de l’argent à défaut de fondamentaux économiques puissants qui permettent une valorisation régulière de la valeur de l’entreprise.

Cette nouvelle vidéo est une réponse directe à un lecteur qui m’interpellais dans une récent article dédié à l’investissement dans air liquide (cf »Bourse : Faut-il investir dans AIR LIQUIDE au cours actuel ?« ).

Dans cet article, j’expliquais « investir dans Air Liquide (et dans de nombreuses autres entreprises) comme j’investirais dans l’immobilier. Il ne s’agit pas de spéculer à court terme sur l’évolution du cours de bourse dans trois mois. Il s’agit d’investir dans un modèle économique que je juge pérenne et d’accompagner le développement de l’entreprise sur les 15 prochaines années minimum (et jusqu’à ce que juge le modèle économique périmé et incapable de croissance).

Un lecteur m’interpelle alors sur cette question délicate du market timing et de la spéculation avec ces mots intuitifs :

Je ne comprends pas cette distinction que vous faites entre le spéculateur et l’investisseur de long terme. Elle n’est pas nécessaire, car ces deux modes d’investissement ne sont pas nécessairement incompatibles.

Vous voulez investir long terme car vous croyez au modèle de l’entreprise et à son potentiel, très bien, vous auriez tort de vous en priver.

Mais si, à court terme, vous estimez que le cours et sur-évalué et devrait faire l’objet d’une correction, je ne vois pas pourquoi vous ne revendriez pas aujourd’hui vos actions à 136€ pour en reprendre quand elles seront retombées sur une résistance inférieure (mettons 110€).

Plutôt que de posséder 100 actions à 136€ et d’attendre que le cours retombe à 110€ pour se renforcer avec 50 actions supplémentaires (pour un total ~13 600€ § 5 500€ = 19 100€ pour 150 actions) , il me semble intelligent de vendre aujourd’hui vos 100 actions (ou une partie de celles-ci) à 136€, empocher les 13 600€, vous retrouver avec 19 100€ en liquide (les 13 600 de la vente et les 5 500€ que vous aviez prévu de trouver pour vous renforcer), et le moment venu, acheter 174 actions avec ces liquidités.

Ce sont deux leviers qui peuvent être complémentaires et combinés avec une grande efficacité. Je ne vois aucune raison de se priver de l’un d’eux, à part l’aversion au risque et la probabilité que l’action ne redescende jamais et que vous perdiez de l’argent sur ce trade court-terme.

Mais c’est aussi ça la Bourse, on ne gagne pas sur toutes les lignes, mais si on fait de bonnes analyses, on gagne plus souvent que ce que l’on perd, et dans l’ensemble on gagne. »

Bourse : Faut-il investir dans AIR LIQUIDE au cours actuel ?

Voici l’analyse argumentée de Guillaume ROUVIER :

Et vous que pensez vous de l’art du trading ou du market timing ?

Selon vous s’agit il d’une stratégie pertinente pour investir à long terme en actions ?

Besoin de nos conseils ? Découvrez nos offres et services :
Conseil personnalisé 
Assistance patrimoniale
Bilan patrimonial
Accompagnement patrimonial
Livres / Formations 
Investir dans l'immobilier
Succession
Assurance-vie et gestion de patrimoine
Crédit immobilier 
Comparateur de crédit immobilier
Comparateur d'assurance de prêt
Expertise comptable 
Expert-comptable spécialiste
en location meublée et SCI

8 commentaires