Éternelle question que de savoir comment bien gérer son patrimoine ? De la théorie qui suggère diverses stratégies et concepts financiers, la pratique se confronte à une réalité nettement plus complexe. Gérer son patrimoine ne peut en aucun être automatisée et systématique.

A chacun sa bonne gestion de patrimoine.  Le patrimoine est propre à chacun. A chaque histoire personnelle, à chaque compétence, à chaque composition de famille, à chaque objectif de vie, Sa gestion de patrimoine. Et, c’est peut être le moment de relire, la baseline du site « Au service de vos projets de vie« .

« Investir dans l’immobilier » : Notre nouveau LIVRE et une FORMATION pour réussir votre investissement immobilier

J’ai écrit ce livre, non pas comme un livre, mais comme un outil qui doit vous permettre de vous former avant d’investir. Il est le résultat de 18 mois de travail de rédaction, mais surtout plus de 10 ans d’expérience, de conseils et de formations prodiguées auprès de professionnels de la gestion de patrimoine, notaire, expert-comptable ou d’étudiants.

Ce livre doit vous donner les moyens réussir votre investissement immobilier et ce, quelque soit votre niveau de connaissance et votre expérience dans l’investissement immobilier. 

 

En bonus, les acheteurs du livre ont accès à une formation « Investir dans l’immobilier » pour une maîtrise parfaite de l’investissement immobilier.
 

Découvrir le livre

Au final, la gestion de son patrimoine est une réflexion qui doit être personnelle à laquelle il n’existe pas de réponse typique. C’est la raison pour laquelle, je ne crois pas pertinente la théorie de la diversification et d’une répartition plus ou moins équitable de votre patrimoine entre les différentes classe d’actif (immobilier, action, obligation, monétaire …) telle que  nous vous l’avions exprimé dans cet article « Quelle répartition idéale pour votre patrimoine (Immobilier, action, obligation) ?« .

Chacun doit construire son patrimoine au gré de son expérience, de ses compétences et surtout de ses envies, en gardant toujours à l’esprit que votre patrimoine doit être au service de vos ambitions de vie et doit vous permettre de vous concentrer sur un essentiel qui est propre à chacun.

 

 

La question est alors de chercher ce qu’est cet essentiel pour vous ? Quel est ce projet de vie ?

Accumulation de capital et avarice ne peuvent des objectifs de vie mais simplement le moyen jugé comme nécessaire pour atteindre un objectif de vie supérieur. 

Honoré de Balzac (Tours 1799-Paris 1850) ; Beatrix « Quand l’avarice se propose un but, elle cesse d’être un vice, elle est le moyen d’une vertu. »

Lorsque l’on discute longuement avec chacun, lorsque l’on cherche à connaître les objectifs de vie de chacun, une réponse apparaît très souvent : La recherche de la liberté. 

 

 

Une bonne gestion de patrimoine, c’est utiliser son patrimoine pour devenir plus libre ?

Etre libre, c’est :

Comparateur de crédit immobilier : Comparez plus de 100 banques pour trouver le meilleur taux pour votre crédit immobilier

taux-credit-immobilier-plus-basBonne nouvelle ! Des baisses de taux de crédit immobilier pour ce mois de Novembre 2017 !

C’est le moment de relancer vos projets car cela ne devrait pas durer !

Les taux sont au plus bas, c’est le moment de s’endetter pour investir et valoriser son patrimoine. Voici le barème des meilleurs taux de crédit immobilier grâce à notre comparateur de meilleur taux de crédit immobilier. 

Comparez plus de 100 banques pour trouver le meilleur taux pour votre crédit immobilier ou votre renégociation :

Comparez plus de 100 banques pour trouver le meilleur taux

  • La liberté de profiter d’une retraite sans contrainte financière et sans dépendance économique vis à vis des enfants ;
  • La liberté professionnelle pour être libre face à un emploi alimentaire devenu source de frustrations.
  • La liberté de changer de vie pour chercher à satisfaire des convictions profondes et des rêves de jeunesse ;
  • La liberté pour la famille et ses enfants. Liberté pour consacrer davantage de temps pour la famille et les amis ? Liberté pour assurer une liberté financière à ses proches ;

 

Mais attention au piège de l’avarice qui conduit, nombre d’entre nous, à oublier cette recherche de liberté et ces projets de vie initiaux. L’accumulation d’un capital devient un objectif en lui même et perd alors tout son sens.

Cette réflexion n’est pas seulement philosophique, elle explique de nombreuses décisions qui peuvent apparaître comme non optimale pour de nombreux conseils en gestion de patrimoine.

 

La recherche de stratégie théorique et financière ne répond pas toujours aux objectifs de vie de l’épargnant :

  • Peut on devenir libre lorsque son patrimoine est exposé à la spéculation des marchés financiers dont la volatilité non maîtrisée est de nature à remettre en cause cette liberté durement acquise ?  ;
  • Peut on devenir libre lorsque son patrimoine immobilier est tellement lourd qu’il devient un second travail ? 
  • N’est il pas compréhensible qu’un investisseur refuse l’effet de levier du crédit immobilier et préfère financer cash tel ou tel bien immobilier pour ne pas s’encombrer l’esprit d’une stratégie trop complexe et parfois aléatoire ?
  • N’est il pas normal qu’un chef d’entreprise, indépendant ou salarié dont l’activité professionnelle génère un revenu de très haut niveau, ne perdent pas son temps à optimiser le rendement de son patrimoine ? Ne serait ce pas un temps perdu, et une perte d’énergie, non consacré à sa véritable source de revenu qu’est son activité professionnelle ? Cette capacité à se concentrer sur son activité professionnelle n’est elle pas la priorité numéro 1 d’une bonne gestion de patrimoine ?

 

Ne pas s’encombrer l’esprit avec des sujets non essentiels est probablement une question prioritaire. 

 

Et vous, quels sont vos objectifs de vie ? A quoi vous sert votre patrimoine ?

Ces autres articles devraient vous intéresser :


14 Comments

  1. Poser les bons objectifs est le truc le plus difficile car il faut cerner ses aspirations, ce qui n’est pas évident pour tout le monde

  2. Bonne synthese
    Voilà un rafraîchissement utile !

  3. Concernant votre paragraphe sur la liberté, vos voeux pieux sont ceux de tous.
    Mais comment confronter ce noble enthousiasme avec un état français liberticide qui rend chaque item de votre liste moins qu a demi réalisable (en moyenne) tant est oppressante la pression fiscale ou chacun constate que son énergie est aussi mal gérée sur les 56 ou 57 % qui lui sont arbitrairement ponctionnés.

  4. Badtimes says:

    « Peut on devenir libre lorsque son patrimoine immobilier est tellement lourd qu’il devient un second travail ? »

    Bonne question pour celui qui est encore en activité.
    Par contre pour quelqu’un à la retraite la gestion de ce patrimoine en plus d’améliorer financièrement sa vie de retraité lui permet également de garder prise avec le monde réel en restant actif sur le plan social, intellectuel et physique.

  5. je partage cette analyse pour moi par exemple avoirs des revenus alternatifs (immobiliers et dividendes) me permettent de ne pas être complétement « esclave de son travail et de sa hiérarchie » et d’être libre dans ses décisions.

    • Bonjour,

      Puis je vous demander votre âge ? J’ai le sentiment que ces réflexions autour de la liberté sont des notions relativement récentes proches des préoccupations de la génération Y.

      • Oui j’ai 37 ans, donc vous tombez juste, pour cela je suis aussi l’exemple de mon père qui s’est arrêté vers 50 ans après une vie d’artisan et qui vivait de ses rentrées immobilières (8 appartements).

  6. Pour ma part j’ai investi dans l’immobilier pour avoir une retraite. Aujourd’hui à 55 ans je me pose des questions sur ce choix. Je n’ai pas acheté cher, de préférence de petites maisons, réalisés beaucoup de travaux donc payés moins d’impôts. Je commence a vendre pour récupérer des liquidités ce qui me manque aujourd’hui, mais je ne suis pas à l’age de la retraite!

  7. Oui, il est important de prendre du recul régulièrement pour faire le point sur ses objectifs et vérifier que notre quotidien va bien dans la direction que nous voulons nous fixer pour l’avenir.
    Un des plus grands risques de nos sociétés ultra connectées est l’éparpillement et est un risque majeur de perte de temps.
    Temps passé à des futilites qui masquent l’essentiel

  8. « Et vous, quels sont vos objectifs de vie ? A quoi vous sert votre patrimoine ? »
    Vivre 🙂

    Bien d’accord avec la philosophie qui se dégage de cet article, car c’est la mienne.

    Je ne vais insister que sur ce point aujourd’hui:  » je ne crois pas pertinente la théorie de la diversification »
    C’est très important.
    Je suis contre la diversification:
    – par principe
    – elle est trop vantée par tous les organismes financiers divers et avariés dont les objectifs ne sont pas les vôtres.

    J’ai l’habitude de dire qu’on diversifie les pertes des investisseurs, et les gains des banquiers.

    Par ailleurs, Guillaume je vais encore me permettre mon clin d’œil de la journée.
    Je pense que la question posée en fin d’article n’est pas correcte 😉
    Vous auriez du dire: « A quoi vous servent vos revenus ? »

    Pour rester sur une certaine philosophie de Vie.

  9. A quoi me servent mes revenus, c’est en effet la bonne question.
    Je viens de faire ma simulation 2018, sans tenir compte des revenus de mon mari ni des revenus d’une indivision que nous détenons, donc uniquement sur mes revenus et biens propres
    Salaires: 21%
    Bnc: 24%
    Loyers: 55%
    Prêts achats immobiliers sur 20 ans: 36%
    Prêts travaux sur 12, 24 ou 36 mois: 25%
    Impôts revenus et fonciers: 13%
    Charges: 12%
    Disponible: 14%
    Et il me manque 6 000€ pour boucler mon budget 2018
    Donc mes revenus me servent à payer les banques, puis les impôts et les charges, mais que si je ne payais pas les banques je payerais des impôts en plus.
    Donc je dispose en réalité que de 14% de mon budget global
    C’est bien évidement, à mon avis, trop peu compte tenu de l’énergie dépensée
    Je suis pour la diversification 1/3 liquidités, 1/3 actions et 1/3 immobilier, mais jusqu’à présent je n’ai jamais pu le faire donc mon capital est 100% IMMOBILIER.
    Avis aux jeunes amateurs: ne perdez pas votre temps comme je l’ai fais, trouvez une autre voie ou un autre pays plus reconnaissant du travail

  10. Rectificatif, j’ai omis des revenus fonciers que je déclare au fisc et qui change un peu la donne.
    En effet je loge mes 2 filles dans des appartements qui m’appartiennent, fiscalement il semblerait que ce ne soit pas intéressant mais je préfère qu’elle soit bien logée: un choix.
    Ce qui change la répartition comme suit:
    Salaires: 18%
    Bnc: 21%
    Loyers: 61%
    Prêts achats immobiliers sur 20 ans: 32%
    Prêts travaux sur courtes durées: 21%
    Impôts revenus et fonciers: 12%
    Charges: 10%
    Disponible: 25%
    Peu importe les chiffres, c’est bien peu payé. Alors on peut toujours penser qu’il y a le capital en plus
    Aujourd’hui en effet ce capital peut-être considéré comme important, mais demain malheureusement il ne vaudra plus grand chose, même s’il a été bien entretenu.

  11. Découvrir ses objectifs est clairement l’étape essentielle pour développer son patrimoine car c’est la source de la motivation. Pour travailler cette question essentielle il faut regarder du coté du développement personnel pour découvrir ses besoins perso permettant de définir des objectifs de vie motivants

  12. Je ne savais pas que tous ces critères étaient à prendre en considération lorsqu’on se lance dans un investissement. Merci beaucoup pour cet article qui me donne les informations nécessaires.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*