Je suis conseil en gestion de patrimoine depuis 15 ans. C’est mon seul métier depuis la sortie de mes études universitaires.
Pourtant, malgré une connaissance approfondie des stratégies patrimoniales les plus complexes et un délice intellectuel à chercher l’optimisation juridique, fiscale ou patrimoniale ultime, mes préconisations patrimoniales sont finalement assez simples (ps : et c’est peut être la raison pour laquelle j’ai innové avec l’assistance patrimoniale alors même que nombre de mes confrères ne comprennent pas comment il est possible de proposer un tel service à un tarif aussi faible).
 

« Ce que l’on conçoit bien s’énonce clairement, et les mots pour le dire arrivent aisément« 

A la sortie de mes études, il y a 15 ans, j’adorais manier les stratégies complexes, la multiplication des tableaux excel les plus poussés pour calculer le gain fiscal et patrimonial qui permettront d’atteindre des objectifs, souvent fiscaux, que l’on croyait pourtant inatteignables.
Aujourd’hui, l’expérience et 15 années de pratique du conseil patrimonial ont profondément modifié mon approche du conseil au profit du bon sens, de la simplicité et de la capacité d’adaptation de la stratégie patrimoniale aux projets de vie évolutif de mes clients.
Les objectifs de mes clients sont simples (protéger la famille, préparer leur retraite, optimiser leur succession, valoriser un patrimoine), la stratégie qui permettra de réaliser ces objectifs doit l’être tout autant pour être efficace.
Ce sont aujourd’hui trois leitmotiv qui animent chacun de mes conseils : Bon sens, simplicité et souplesse.
Si la complexité est intellectuellement rafraichissante, elle est finalement rarement un bon conseil patrimonial tant les effets secondaires sont trop souvent mal anticipés et contreproductifs à long terme. On ne construit pas un patrimoine sur la fragilité de la complexité à court terme.
 

Le bon sens : Une stratégie patrimoniale doit suivre de véritables objectifs de long terme que sont les projets de vie ; On parle famille et pérennité des relations familiales, cadre de vie, revenus complémentaires, dépendance, préparation de la transmission du patrimoine avant d’envisager l’hyper-optimisation fiscale et la complexité.

Réduire la fiscalité n’est pas un objectif de vie. Protéger sa famille, aider ses enfants à se construire ou encore s’assurer une retraite décente sont des objectifs de vie bien plus important que l’obsession fiscale. Le conseil patrimonial ne doit donc pas se focaliser sur la fiscalité alors même que ce n’est pas un objectif principal.

Parfois, mes clients pensent que réduire leur imposition est leur objectif principal. Mon rôle de conseiller est alors de travailler sur la réalité de cet objectif et permettre au client de prendre conscience que son réduire ses impôts n’est pas un projet de vie prioritaire.

Parfois, satisfaire ces projets de vie prioritaires aura pour conséquence une moindre optimisation fiscale. A chaque fois, vous devez vous poser la question : Quel est le plus important pour moi ? Protéger ma famille, satisfaire nos besoins de vie … ou payer moins d’impôt ? Il n’est pas toujours possible de satisfaire ces deux objectifs et le bon conseil consiste donc trouver le compromis qui permettra avant tout de satisfaire le projet de vie, puis, dans la mesure du possible, de le faire dans un cadre fiscal le moins désavantageux.

 

La simplicité : Un bon conseil, c’est avant tout un conseil qui peut être suivi à long terme. Cela suppose donc qu’il soit totalement compris et intégré par le client afin d’être durablement appliqué. Une stratégie qui se conclut par « Je ne sais pas pourquoi, je mets en place cette stratégie, c’est mon conseil qui m’a dit qu’il fallait le faire » est rarement un bon conseil.

En effet, lorsque le client ne maîtrise pas les tenants et les aboutissants de la stratégie mise en place sur les conseils d’un expert, il ne l’appliquera pas… et c’est toute le complexité de la stratégie initiale qui montre ses faiblesses. Une stratégie complexe suppose une rigueur extrême dans sa mise en œuvre. A long terme, c’est très difficile tant on a bien souvent mieux à faire dans la vie que de se compliquer le quotidien avec des questions fiscales et patrimoniales.

Gérer son patrimoine doit être aussi simple que ses projets de vie.

3 citations illustrent parfaitement mon propos :

      • “La simplicité est la sophistication suprême.”
      • “La simplicité est la réussite absolue. Après avoir joué une grande quantité de notes, toujours plus de notes, c’est la simplicité qui émerge comme une récompense venant couronner l’art.”
      • “La simplicité n’est pas un but dans l’art, mais on arrive à la simplicité malgré soi en s’approchant du sens réel des choses.”

 

La souplesse : La vie est longue et pleine de surprises. Les projets de vie d’un jour, ne seront peut être plus les mêmes dans 10 ans. La stratégie patrimoniale devra donc être souple et capable de s’ajuster à l’évolution logique de la vie.

Il n’y a rien de pire que de s’enfermer dans une stratégie patrimoniale que l’on croit parfaite aujourd’hui, mais qui révèlera son caractère irréversible lorsque l’on ajuste ses projets de vie. La souplesse rime souvent avec la simplicité et le bon sens.

 
N’oubliez pas que c’est la stratégie patrimoniale qui doit s’adapter à votre vie ; Ce n’est pas votre vie qui doit s’adapter à votre stratégie patrimoniale.
A suivre

Pour aller plus loin :
Conseil personnalisé 
Assistance patrimoniale
Accompagnement patrimonial
Livres / Formations 
Investir dans l'immobilier
Succession
Crédit immobilier 
Comparateur de crédit immobilier
Comparateur d'assurance de prêt
Expertise comptable 
Expert-comptable spécialiste
en location meublée et SCI

22 commentaires