Pouvons nous encore parler de tendance ou d’évolution des taux de crédits immobiliers tant la stabilité domine dans un drôle de marché immobilier ?

Les taux de crédit immobilier retrouvent leur niveau historiquement bas. Il n’a jamais été aussi peu onéreux de s’endetter pour investir dans l’immobilier.

C’est là une excellente nouvelle pour les investisseurs immobiliers habiles qui sauront saisir cette opportunité pour se lancer dans l’acquisition de leur résidence principale, secondaire ou locative. (cf »Stratégie d’investissement immobilier 2018 : L’obsolescence immobilière et taux de crédit trop bas sont source d’opportunités »).

Malheureusement, la réalité paraît moins évidente car nous sommes face à un marché immobilier dont le comportement est étrange.

Du côté du marché du crédit immobilier, c’est le pessimisme chez les banquiers qui anticipent, mois après mois, une baisse des demandes de crédit : La faiblesse des taux immobiliers ne suffit pas à donner de l’élan au marché immobilier. Il en faut davantage pour convaincre les investisseurs de revenir sur le marché.

Les statistiques de la banque de France font état de 12 mois d’anticipation négative d’évolution de la demande et ce n’est que depuis 1 ou 2 mois que la tendance semble se stabiliser à des niveaux très bas. Historiquement, ces périodes longues pendant lesquelles les banquiers anticipent une baisse de la demande de crédit immobilier ont toujours précédé des périodes de baisses des prix de l’immobilier.

Pourtant, d’un point de vue théorique, rien ne semble pouvoir expliquer ces anticipations de baisse des prix de l’immobilier ! Le maintien des taux de crédit immobilier à des niveaux incroyablement faibles pourrait même justifier une hausse future importante des prix (cf « Une prochaine forte hausse des prix de l’immobilier grâce aux taux de crédit immobilier inférieurs à l’inflation ? »).

 

Bref, nous vivons un drôle de moment !

 

 

Barème des meilleurs taux de crédit immobilier actuellement – Août 2018.

mise à jour : 01/08/2018

Durée du crédit immobilier – Août  2018 Taux Excellent Taux Très bon Taux Bon Taux Standard
7 ans 0.55% 0.64% 0.98% 0.95%
10 ans 0.70% 0.90% 1.16% 1.15%
12 ans 0.81% 1.05% 1.30% 1.40%
15 ans 0.96% 1.20% 1.40% 1.45%
20 ans 1.12% 1.40% 1.60% 1.60%
25 ans 1.35% 1.64% 1.84% 1.85%
30 ans 1.78% 2.20% 2.50% 2.65%

Attention, il ne s’agit que d’un barème « moyen ». Pour connaître avec exactitude le meilleur taux que vous pourriez obtenir et surtout le nom de la banque qui vous le proposera, vous pouvez utiliser notre comparateur de crédit immobilier.




11 Comments

  1. Patrick D says:

    Les taux bas, c’est très bien pour ceux qui veulent acheter leur résidence principale. Sauf si cela fait payer l’IFI et avec l’épée de Damocles du doublement de la TF.
    Idem pour ceux qui veulent investir avec en sus tous les problèmes liés aux locataires et à la législation actuelle.
    Le problème actuel de l’immobilier n’est pas les taux d’emprunt mais le fait que cela ne rapporte plus et peut devenir très dangereux.

  2. Problème: j’ai 1 million à placer en immobilier sans en faire un usage personnel avec espoir de plus value à 10 ans. Avec une perspective de baisse, que privilégier ? Quelle devrait être la durée de la baisse au regard des baisses précédentes ?

    • Si vous souhaitez anticiper une baisse, diversifiez vos investissements immobiliers. Sinon, diversifiez votre patrimoine et n’investissez pas tout en immobilier.
      En 10 ans, avec une gestion conseillée sur-mesure, vous ferez une plus-value qui peut-être plus ou moins importante selon les conditions de marché. En ce qui concerne l’immobilier aucune gestion conseillée ne vous protégera des moins-values.
      On ne sait pas non plus combien de temps pourrait durer une éventuelle baisse.

  3. Daylanasa says:

    Bonjour, personne n’a la boule de cristal.
    Par contre placer un million d’euro sans s’endetter, je trouve cela dommage.
    Je pense qu’il faut au minimum un montage crédit in fine et assurance vie.

    De la part d’un « non professionnel ».

    Cordialement,

    • Patrick D says:

      Bien d’accord sauf sur le placement AV (cela ne rapporte plus rien) et sur le crédit in fine (trop de mauvais souvenirs).
      Jouer aussi sur les achats en démembrement, peut-être, pour garantir la plus value mais seulement avec des sociétés très sérieuses et des contrats garantissant la remise à neuf.

      • « Il faut au minimum un in fine et l’adossement assvie », vous avez raison de dire de la part d’un non pro, car c’est désormais un suicide annoncé…..
        Vous ne serez pas lynché. cette fois-ci…:=))

        Le crowdfunding immo en touches, effectivement le démembrement dans l’ancien (et pas le neuf) sur des durées entre 10 et 12 ans,idem en scpis de qualité et d’autres niches immo rares, voire de l’agricole en mode détention inusité.

  4. Moi je me méfie des périodes ou tout le monde et n’importe qui achète comme poussé par la force des choses .

    • Tout à fait d’accord. Nous sommes des humains et donc avons tous en commun une aptitude au mimétisme que les marketeurs utilisent à gogo pour nous vendre toutes sortes de biens. « On dit qu’il faut acheter ce produit » ou mieux il est présenté comme « le produit dont tout le monde va parler » et hop… notre cerveau mimétique se met en route et nous pousse à faire pareil ou se préparer à faire pareil que les autres. C’est automatique, compulsif, efficace.

  5. A paris , il y a une multiplication des zones du style porte de la chapelle. S’endetter à vie pour vivre dans un guetto .

  6. Exact et bien plus que ce qui est montré…

    Mais chut, Juju Goodtouch a dit que le M2 n’allait pas baisser, jamais, car la ville Lumière est la poubelle ville du monde

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*