Depuis l’annonce du confinement le marché du crédit immobilier est totalement à l’arrêt. Les banques se sont organisées pour accorder les prêt garantis par l’Etat aux entreprises subissant le confinement et ayant un besoin urgent de trésorerie.
Les taux de crédit immobilier ont augmenté d’environ 0.20% en Avril 2020 par rapport au mois de Mars sans que l’on comprenne trop pourquoi. Comme nous vous l’expliquions le mois dernier, il s’agit probablement d’un effet conjoncturel pour limiter l’afflux de nouveaux dossiers de crédits immobilier dans des services prêts non opérationnels ou totalement orientés au service des prêts aux entreprises.
Comme le confirme les taux publiés par notre comparateur de crédit immobilier , le taux de crédit immobilier restent toujours très faibles pour ce mois de Mai 2020, mais l’incertitude est grande pour l’avenir.
 

Barème des meilleurs taux de crédit immobilier pour Mai 2020

Durée du crédit immobilier – Mai 2020Taux immobilier « Excellent »Taux immobilier  « Très bon »Taux immobilier « Bon »Taux immobilier « Standard »
7 ans0.36%0.62%0.65%0.82%
10 ans0.48%077%0.80%0.96%
15 ans0.66%0.95%1.00%1.14%
20 ans0.81%1.19%1.25%1.32%
25 ans1.03%1.35%1.45%1.59%

*Attention, il s’agit là de taux immobilier « moyens ».
Pour connaître votre taux personnalisé qui tiendra compte de vos revenus, de votre apport personnel et de votre situation patrimoniale vous devez utiliser le comparateur de crédit immobilier.
 
 

Le grand flou de l’après confinement pour les taux de crédit immobilier

Dans l’absolu, rien de semble réellement justifier une hausse des taux de crédit immobilier dans les prochains mois, sauf si les banques fragilisées par la crise du coronavirus devaient réduire le volume de prêts immobilier accordés.
Comme vous le savez, les volumes de prêt annuel accordés par une banque ne sont pas illimités ; Ils dépendent du niveau des fonds propres de la banque, de l’appréciation du risque par les marchés financiers et plus globalement de sa solvabilité.
Plus la valeur de ces actifs sera élevés, plus sa solvabilité sera forte et plus ses capitaux propres importants, plus une banque peut accorder des crédits immobiliers à des taux faibles.
La dégradation violente des marchés financiers n’est pas sans conséquences négatives sur la solvabilité des banques qui doivent dorénavant être plus prudentes sur leur capacité à octroyer des crédits immobiliers, et donc augmenter les taux de crédit immobilier pour réduire les volumes de prêts accordés sans réduire trop fortement leur marge sur intérêt.
Dans une note publiée aujourd’hui :

« l’agence de notation Standard and Poor’s (S&P) a averti que la situation financière des banques françaises pourrait se dégrader avec la crise économique liée au coronavirus d’ici la fin de l’année et en 2021.

« Si nous nous attendons à ce que les banques en France restent résistantes face à ce choc économique de court terme, nous pensons qu’il aura un impact important sur la qualité des actifs, le chiffre d’affaires, la rentabilité, la liquidité et éventuellement, la capitalisation », a indiqué l’agence.

« Nous pensons que très peu de ces tendances négatives devraient être visibles dans les résultats du premier trimestre des banques françaises mais nous envisageons qu’elles deviennent de plus en plus évidentes au cours de l’année 2020 et qu’elles persistent en 2021. »

 
A suivre …

Pour aller plus loin :
Conseil personnalisé 
Assistance patrimoniale
Bilan patrimonial
Livres / Formations 
Investir dans l'immobilier
Crédit immobilier 
Comparateur de crédit immobilier
Comparateur d'assurance de prêt
Expertise comptable 
Expert-comptable spécialiste
en location meublée et SCI

8 commentaires