Depuis quelques semaines, vous semblez être de plus en plus nombreux à ne pas pouvoir obtenir votre crédit immobilier à cause d’un dépassement du taux d’usure. Cette impossibilité d’obtenir un accord de financement concerne depuis quelques mois, les emprunteurs en SCI ; Elle semble se propager progressivement vers les emprunteurs particuliers et notamment ceux dont le profil emprunteur est le recherché par les banques et ceux qui souffrent ou on souffert d’une maladie ou d’un problème de santé.

En effet, vous n’êtes pas sans savoir que la loi interdit la pratique des prêts usuraires : Les banques ne peuvent accorder des crédit immobilier dont le TAEG est supérieur au taux d’usure. Attention, il s’agit bien du TAEG, et non seulement du taux du crédit immobilier.

Ainsi, malgré des taux exceptionnellement bas (cf »barème actuel des meilleurs taux de crédit immobilier »), vous pouvez être empêché d’obtenir votre crédit immobilier pour dépassement du taux d’usure.

 

« Investir dans l’immobilier » Découvrez la nouvelle version enrichie de notre bestseller ! Investir dans l’immobilier, LE livre qu’il faut avoir lu avant d’investir dans l’immobilier !
 
375 pages de conseils, de stratégies, d’analyses juridiques, économiques et fiscales pour vous aider à investir de manière rentable dans l’immobilier !
 

Découvrir le livre et les avis des lecteurs

Pour mémoire, comme nous vous l’expliquions dans cet article « Crédit immobilier : Simulateur de calcul du TAEG et du TAEA des taux obligatoires mais souvent FAUX ! », le TAEG, c’est le taux de crédit immobilier, auquel on ajoute le coût de l’assurance emprunteur, de la garantie, des frais du courtier en crédit immobilier, les frais bancaires.

Ainsi, le TAEG, que l’on pourrait synthétiser comme le taux total de votre crédit immobilier ne peut pas dépasser le taux d’usure fixé par décret.

 

Voici les derniers taux d’usure publié le 15 Janvier 2019 :

Taux d’usure des crédits immobilier = TAEG Maximum des crédits immobiliers.
Crédits immobiliers et prêts pour travaux d’un montant supérieur à 75 000 euros
Taux moyen effectif Taux d’usure (Le TAEG du crédit immobilier ne peut légalement pas dépasser ce taux d’usure).
Prêts à taux fixe d’une durée inférieure à 10 ans 2,09% 2,79%
Prêts à taux fixe d’une durée comprise entre 10 ans et moins de 20 ans 2,12% 2,83%
Prêts à taux fixe d’une durée de 20 ans et plus 2,26% 3,01%
Prêts à taux variable 1,82% 2,43%
Prêts relais 2,43% 3,24%
Prêts aux personnes morales n’ayant pas d’activité industrielle, commerciale, artisanale, agricole ou professionnelle non commerciale (SCI).
Prêts à taux fixe d’une durée initiale supérieure à 2 ans 1,68% 2,24%

 

Attention, il ne faut pas sous-estimer les risques. Pour vous le démontrer, voici un exemple parfait d’emprunteur qui pourrait se voir refuser l’obtention de son crédit immobilier pour dépassement du taux d’usure :

Emprunt de 200 000€ sur 20 ans à 1.75% ; Frais de garantie = 2500€ ; Frais assurance de prêt = 20000€ sur la durée du prêt = TAEG = 2.84% soit égal au taux d’usure actuellement en vigueur ! Une hausse même minime du taux de crédit immobilier aura pour conséquence d’empêcher  l’obtention d’un crédit immobilier pour ce candidat emprunteur.

Le taux d’usure pourrait exclure un certain nombre d’emprunteur du marché immobilier : Incapable d’obtenir un crédit immobilier, certain ne pourront acheter le bien immobilier qu’ils convoitent malgré taux d’endettement satisfaisant. Les candidats à l’emprunt immobilier concernés sont :

 



Ainsi, alors que la tendance à la hausse des taux de crédit immobilier semble se dessiner dans les prochains mois, la question du taux d’usure pourrait devenir un frein pour le marché immobilier. Une augmentation, même modérée des taux de crédit immobilier pourrait empêcher de nombreux emprunteurs de trouver un crédit immobilier … Nous pourrions alors assister à un blocage du marché immobilier. 

A suivre…  Il n’existe qu’une solution, négocier âprement les conditions de votre assurance de prêt immobilier. A ce titre, vous pouvez utiliser notre comparateur d’assurance de prêt.

Barème des meilleurs taux de crédit immobilier

Consultez notre barème des meilleurs taux actuellement proposés par les banques via notre comparateur de crédit immobilier.
 

Comparer les taux immobiliers entre 100 banques



Posez vos questions et obtenez nos réponses

5 Comments

  1. Geoffroy ROQUES - Courtier en assurance emprunteur says:

    je rajouterai dans les cas complexe les emprunt de faible montant c’est à dire inférieur à 70 000€. en effet le montant de la garantie du prêt ainsi que des honoraires du courtier et/ou frais banque auront un impact fort sur le TAEG puisque nous parlons bien du poids de ces frais en % d’un somme.
    1000€ de frais de courtage par exemple ne pèse pas autant sur 70 000€ que sur 200 000€ par exemple.

  2. Bruno DELPECH says:

    On peut aussi considérer que c’est une bonne nouvelle, les prix de l’immobilier étant soutenus artificiellement à des niveaux de prix insupportables pour une majorité de Français par des taux d’intérêt très (ou trop) bas. Ce serait la fin du marché de dupes.
    L’interdiction des durées d’emprunt de 25 ou 30 ans permettrait aussi de peser à la baisse sur les prix.

  3. Fredy Gosse says:

    D après Fiorentino on vient ébattre le record de baisse des taux et les durées grandissent

  4. L 'alternative says:

    D’habitude en période de baisse les vendeurs attendent des jours meilleurs , mais maintenant on voit affluer des biens a tour de bras ! Anticipation politique de la suite ? effet ristourne à venir GJ ? Flicage airbnb ? Retour encadrement des loyers ? Vu l’image désastreuse internationale les investisseurs internationaux et les étudiants changent de direction . L’effet de mode à venir c’est le logement, l’alimentation, l’énergie pas chère . La pénurie organisée et les combines de destructions sont de l’histoire ancienne. L’euro doit donc être en hausse pour réparer la mauvaise inflation qui cause tous ces maux au pays !!

    • Bruno DELPECH says:

      Vous oubliez les jeunes diplômés français qui fuient en masse l’hexagone, de futurs salariés à haute valeur ajoutée qui n’abonderont pas les caisses de retraite et qui n’achèterons pas de bien immobilier dans les 10 ans. Ce phénomène d’expatriation n’est que très peu abordé dans les media et pourtant il est gravissime.

Répondre à Bruno DELPECH Cancel

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.