Pour ce mois d’Avril 2018, les taux des crédits immobiliers devraient rester globalement stables malgré un conjonction d’éléments économiques qui devraient être à l’origine d’une remontée, lente mais certaine, des taux d’intérêt.

Notre analyse est constante depuis plus d’une année : L‘amélioration de l’économie, le retour de l’inflation et surtout la modification annoncée de la politique de la banque centrale Européenne militent pour une hausse graduelle des taux d’intérêt dans les prochains mois. Néanmoins, cette hausse tarde à concrétiser à cause d’un marché immobilier trop calme.

Découvrez le livre « Investir dans l’immobilier » écrit Guillaume FONTENEAU, fondateur et rédacteur du site Leblogpatrimoine.com.

 
Le livre que vous devez lire pour préparer et réussir votre investissement immobilier ! Presque 1000 exemplaires vendus en 4 mois !
 
Un livre de conseil, un guide pour vous aider à réussir votre investissement immobilier.  
Où Investir ? Dans quelle ville ? Quelle fiscalité choisir pour optimiser le rendement ? Location nue ? Location meublée ? SCI ? Location équipée ? Quel financement ? …
 

Découvrir le livre « Investir dans l’immobilier »

Nous entrons dans une période connue des agents immobiliers pour être la période de l’investissement immobilier : C’est le printemps, et les envies de changement, de maison plus grande, d’appartement mieux placé, de petit troisième qui oblige à changer de maison, font le bonheur du marché immobilier qui connaît ses meilleurs mois de l’année. Le printemps est en général la saison de l’immobilier !

Pendant cette période importante pour le marché immobilier, les banques ont tendance à maintenir des taux très bas (ou du moins éviter de les augmenter quand elle ne les baisse pas légèrement) pour d’attirer le prospect.

Bref, on n’augmente pas les taux d’intérêt pendant le printemps de l’immobilier… C’est un principe de base 😉

 

Le printemps de l’immobilier 2018 est pourtant à l’immobilier est pourtant à l’image de la météo : Ce n’est pas vraiment le printemps tant il est évident que le marché immobilier est au ralenti.

Le marché est calme et notre indicateur anticipé annonce même un changement de tendance vers une baisse prochaine des prix de l’immobilier (cf » »La baisse des demandes de crédit immobilier est elle le signe d’une baisse future des prix de l’immobilier ? »).

Tous les indicateurs sont favorables à l’investissement dans la grande majorité des régions Françaises pourtant le marché immobilier est calme, trop calme … et surtout aucun élément factuel ne permet d’expliquer cette situation :

Comparateur de crédit immobilier : Comparez toutes les banques près de chez vous et trouvez le meilleur taux !

Nous avons construit un outil gratuit et efficace pour faire le tour des banques près de chez vous de manière simple et terriblement efficace.

 

Comparateur de crédit immobilier

  • Les taux de crédit immobilier sont au plus bas ;
  • Les prix de l’immobilier sont encore faibles et n’ont pas encore retrouvé leur niveau de 2011 sauf dans quelques régions telles que Paris ou Bordeaux…  que l’on pourrait qualifier de bulle « La bulle immobilière à Paris en 2018 peut t’elle éclater comme la bulle de 1991 ? ».
  • Le chômage baisse avec le retour de la croissance économique ;
  • … Rien n’explique la faiblesse du marché … mais elle est réelle !

 

 

Barème meilleur taux de crédit immobilier en Avril 2018 – Des taux immobilier toujours très bas dans un marché très calme.

Durée du crédit immobilier –Avril 2018 Taux Excellent Taux Très bon Taux Bon Taux Standard
7 ans 0.54% 0.70% 1% 1.05%
10 ans 0.78% 0.95% 1.18% 1.20%
12 ans 0.95% 1.10% 1.35% 1.40%
15 ans 1.10% 1.22% 1.45% 1.50%
20 ans 1.25% 1.43% 1.65% 1.70%
25 ans 1.50% 1.65% 1.85% 1.90%
30 ans 1.70% 2.25% 2.50% 2.75%

 

Attention : Il s’agit de taux de crédit immobilier moyen obtenu par notre service de courtage de crédit immobilier. Pour connaître le meilleur taux pour votre crédit immobilier, vous pouvez utiliser notre comparateur de crédit immobilier.

Ces autres articles devraient vous intéresser :


3 Comments

  1. Patrick D says:

    Peut-être que nous pouvons expliquer la faiblesse du marché par la forte augmentation des taxes et impôts, par la disparition des plus value hormis Paris et Bordeaux, par l’IFI, par le déséquilibre des lois en faveur des locataires,par la baisse des loyers et la hausse des charges, par les diagnostics et les mises aux normes, par les travaux imposés en centre ville, etc..
    Mais peut-être que tout ceci n’est qu’un cauchemar et que dans la vraie vie ca n’existe pas.

  2. Belle époque says:

    Merci pour votre clairvoyance guillaume , ceux qui hésitent encore vous remercieront un jour !

  3. et ossi il faux dire ka paris ya rien a vendre que les merdre dont persone ne veus perso g cherch depuis des moit et jeu trouv pas paradossalement je vé sans doutte acheté dans leu neufs au maitre caré c pas plus chère

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*