Simulateur d'investissement immobilier à l'IMPOT SUR LES SOCIETES (IS)     
  Dernière mise à jour le 02/01/2018            
                   
              Durée d'amortissement (en année)    
 
Indiquez ici le montant de votre investissement HT si vous récupérez la TVA.
Montant de l'investissement ( hors TVA)
     
  dont immobilier          
  dont meubles            
  dont terrain              
 
Les frais d'acquisition de l'immeuble (Frais d'ingenierie financière, frais d'agence et autres frais de rédaction de l'acte) sont déductibles des revenus générés par l'investissement.
dont Frais d'acquisition (frais notaire, frais agence, …)
     
  Apport personnel dans le financement          
  Loyer attendu de l'investissement          
  Rendement locatif (Loyer/Prix de revient)          
  Taux de charges d'entretien et/ou propriété payés par la SCI        
 
Le bail commercial signé avec l'exploitant de l'immeuble prévoit une revalorisation triennale, soit en fonction de l'inflation, de l'indice du coût de la construction ou forfaitaire (1% ou 2% / an)
Taux de revalorisation des loyers
   
 
A titre de comparaison, le taux de rendement de l'épargne permet de comparer cet investissement avec un placement en assurance vie.
Taux de revalorisation annuelle de l'immeuble
   
 
Il s'agit là de la somme des revenus imposables à l'impôt sur le revenu du couple. Disponible sur l'avis d'imposition.
 Revenu fiscal de référence de l'investisseur 
   
   Nombre de parts fiscales     
 
La tranche marginale d'imposition est la dernière tranche de l'impôt sur le revenu.
 TMI (Tranche marginale d'imposition) 
   
 
Les associés de la SCI peuvent décider de percevoir des dividendes. Ces dividendes seront imposables selon la tranche marginale d'imposition de l'associé après un abattement de 40%.

En l'absence de distribution de dividende, aucun impôt ne sera dû.

En principe, vous déclarez le montant de vos dividendes annuels au barème progressif de l'impôt sur le revenu. Vous bénéficiez alors d'un abattement de 40 % sur les sommes perçues.

Une fois l'abattement de 40 % appliqué, si le montant de vos dividendes est inférieur à 1 525 euros par an pour une personne seule (3 050 euros pour un couple marié ou pacsé), aucun impôt n'est dû.

Si les sommes perçues dépassent ces niveaux après abattement de 40%, l'excédent vient se cumuler à l'ensemble de vos revenus imposables au titre de l'impôt sur le revenu.


Quel que soit leur montant, le montant brut de vos dividendes (avant abattement) est soumis aux prélèvements sociaux (au taux de 12,1 % en 2010 et de 12,3% en janvier 2011 puis 13,5% en octobre 2011) ; ces prélèvements sont retenus à la source lors du paiement des dividendes lorsque l'établissement payeur est établi en France. Une partie de la CSG (5,8 %) est déductible des revenus imposables de l'année de son paiement.

Au final, un investisseur marié ou pacsé peut toucher jusqu'à 5.083 euros de dividendes exonérés d'impôt sur le revenu. Seuls les prélèvements sociaux sont dus.
Distribution des dividendes aux associés
   
                   
  Type de Crédit       
   
                   
  Montant du crédit            
  Durée du crédit (en année)            
  Taux du crédit (assurance comprise)          
  Taux de rendement de l'épargne    
  Mensualité du crédit            
  Dont reconstitution du capital sur un contrat d'assurance vie pour crédit IN FINE    
  Coût total du crédit    
  Dont intérêts déductibles     
                   
     
                   
  Le résultat financier de l'investissement.     
   Effort d'épargne moyen sur 20 ans     
  Taux de rendement interne de l'investissement sur 20 ans      
  Total impôts payés (Impôt sur les sociétés, sur les dividendes et les plus values)    
  dont impôt sur la plus value payé par la SCI lors de la vente de l'immeuble après 20 ans de détention    
         
  Les résultats en détails…     
     
                   
    Capital initial   Annuités Dont intérêt Dont capital Capital restant    
  1      
       
       
       
       
       
       
       
       
       
       
       
       
       
       
       
       
       
       
       
       
       
       
       
       
                   
                   
                   
  La détermination du résultat comptable de l'activité de location immobilière par la SCI imposée à l'IS    
                   
  Loyers Intérêts  d'emprunt Charges de propriété Amortissements Imputation frais d'acquisition Résultat comptable distribuable      
1      
2        
3        
4        
5        
6        
7        
8        
9        
10        
11        
12        
13        
14        
15        
16        
17        
18        
19        
20        
       
                   
  Le sort des déficits et conséquences fiscales  de l'investissement.  Calcul de l'impôt sur les sociétés payé par la SCI    
                   
   Résultat comptable   Déficit non imputés  Cumul des déficits non imputés Utilisation des déficits Solde Bénéfice imposable à l'IS Impôt sur les sociétés (y compris plus value au terme des 20 ans) Impôt sur dividendes payé par l'associé CRL (Contribution revenus locatifs)
1 0 €
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
           
                   
   L'impact sur la trésorerie de l'investisseur     
                   
  Loyers Annuité du crédit immobilier Charges de propriété Impots sur les sociétés + sur les dividendes versés aux associés Trésorerie nette Enrichissement patrimonial Tresorerie  
1  
2  
3  
4  
5  
6  
7  
8  
9  
10  
11  
12  
13  
14  
15  
16  
17  
18  
19  
20  
                   
         
                       
   Simulateur d'investissement immobilier à l'IMPOT SUR LES REVENU (IR)         
  Dernière mise à jour le 01/02/2018                
                       
              Durée d'amortissement (en année)        
 
Indiquez ici le montant de votre investissement HT si vous récupérez la TVA.
Montant de l'investissement ( hors TVA)
         
  dont immobilier              
  dont meubles                
  dont terrain                  
 
Les frais d'acquisition de l'immeuble (Frais d'ingenierie financière, frais d'agence et autres frais de rédaction de l'acte) sont déductibles des revenus générés par l'investissement.
dont Frais d'acquisition (frais notaire, frais agence, …)
         
  Apport personnel dans le financement              
  Loyer attendu de l'investissement              
  Rendement locatif (Loyer/Prix de revient)              
  Taux de charges d'entretien et/ou propriété payés par la SCI            
 
Le bail commercial signé avec l'exploitant de l'immeuble prévoit une revalorisation triennale, soit en fonction de l'inflation, de l'indice du coût de la construction ou forfaitaire (1% ou 2% / an)
Taux de revalorisation des loyers
       
 
A titre de comparaison, le taux de rendement de l'épargne permet de comparer cet investissement avec un placement en assurance vie.
Taux de revalorisation annuelle de l'immeuble
       
 
Il s'agit là de la somme des revenus imposables à l'impôt sur le revenu du couple. Disponible sur l'avis d'imposition.
 Revenu fiscal de référence de l'investisseur 
       
   Nombre de parts fiscales         
 
La tranche marginale d'imposition est la dernière tranche de l'impôt sur le revenu.
 TMI (Tranche marginale d'imposition) 
       
 
Les associés de la SCI peuvent décider de percevoir des dividendes. Ces dividendes seront imposables selon la tranche marginale d'imposition de l'associé après un abattement de 40%.

En l'absence de distribution de dividende, aucun impôt ne sera dû.

En principe, vous déclarez le montant de vos dividendes annuels au barème progressif de l'impôt sur le revenu. Vous bénéficiez alors d'un abattement de 40 % sur les sommes perçues.

Une fois l'abattement de 40 % appliqué, si le montant de vos dividendes est inférieur à 1 525 euros par an pour une personne seule (3 050 euros pour un couple marié ou pacsé), aucun impôt n'est dû.

Si les sommes perçues dépassent ces niveaux après abattement de 40%, l'excédent vient se cumuler à l'ensemble de vos revenus imposables au titre de l'impôt sur le revenu.


Quel que soit leur montant, le montant brut de vos dividendes (avant abattement) est soumis aux prélèvements sociaux (au taux de 12,1 % en 2010 et de 12,3% en janvier 2011 puis 13,5% en octobre 2011) ; ces prélèvements sont retenus à la source lors du paiement des dividendes lorsque l'établissement payeur est établi en France. Une partie de la CSG (5,8 %) est déductible des revenus imposables de l'année de son paiement.

Au final, un investisseur marié ou pacsé peut toucher jusqu'à 5.083 euros de dividendes exonérés d'impôt sur le revenu. Seuls les prélèvements sociaux sont dus.
Distribution des dividendes aux associés
       
                       
  Type de Crédit       
       
                       
  Montant du crédit                
  Durée du crédit (en année)                
  Taux du crédit (assurance comprise)              
  Taux de rendement de l'épargne        
  Mensualité du crédit                
  Dont reconstitution du capital sur un contrat d'assurance vie pour crédit IN FINE        
  Coût total du crédit        
  Dont intérêts déductibles         
                       
                       
  Le résultat financier de l'investissement.         
   Effort d'épargne moyen sur 20 ans         
  Taux de rendement interne de l'investissement sur 20 ans          
  Total impôts payés (Impôt sur les sociétés, sur les dividendes et les plus values)        
  dont impôt sur la plus value payé par la SCI lors de la vente de l'immeuble après 20 ans de détention        
             
  Les résultats en détails…         
         
                       
    Capital initial   Annuités Dont intérêt Dont capital Capital restant        
  1          
           
           
           
           
           
           
           
           
           
           
           
           
           
           
           
           
           
           
           
           
           
           
           
           
                       
                       
                       
  La détermination du résultat comptable de l'activité de location immobilière par la SCI imposée à l'IR        
                       
  Loyers Intérêts  d'emprunt Charges de propriété Amortissements Imputation frais d'acquisition Revenu foncier Brut          
1 0 € 0 €          
2 0 €            
3 0 €            
4 0 €            
5 0 €            
6 0 €            
7 0 €            
8 0 €            
9 0 €            
10 0 €            
11 0 €            
12 0 €            
13 0 €            
14 0 €            
15 0 €            
16 0 €            
17 0 €            
18 0 €            
19 0 €            
20 0 €            
             
                       
  Le sort des déficits et conséquences fiscales  de l'investissement.  Calcul de l'impôt sur les revenus fonciers        
                       
   Résultat comptable   Déficit non imputés  Cumul des déficits non imputés Utilisation des déficits Solde Revenu foncier imposable Impôt sur le revenu foncier + CSG/CRDS - CSG déductible N+1        
1 0 €        
2        
3        
4        
5        
6        
7        
8        
9        
10        
11        
12        
13        
14        
15        
16        
17        
18        
19        
20        
                 
                       
   L'impact sur la trésorerie de l'investisseur         
                       
  Loyers Annuité du crédit immobilier Charges de propriété Impots sur le revenu Trésorerie nette Enrichissement patrimonial        
1      
2      
3      
4      
5      
6      
7      
8      
9      
10      
11      
12      
13      
14      
15      
16      
17      
18      
19      
20