Mince alors ! Alors que nous n’avons cesse de vous affirmer que la tendance des taux de crédit immobilier est à la hausse à moyen terme… voilà que les chiffres infirment notre propos. L’organisme de caution crédit logement fait état d’une stagnation des taux d’intérêt entre le Avril et Mai 2017 avec un taux moyen à 1.56% contre 1.55%.
Faut il en déduire que la hausse des taux de crédit immobilier est déjà terminée ? Notre réponse est claire : NON. Nous confirmons notre analyse de moyen terme d’une hausse des taux de crédit immobilier à moyen terme, même s’il est vrai que la hausse est plus lente depuis Avril 2017.
Nous observons même quelques petites baisses dans certaines banques en ce début Juin 2017. (cf pour comprendre »Meilleur taux immobilier Juin 2017 : Des baisses pour relancer le marché du crédit au ralenti ?« ).

 

Evolution des taux d’intérêt des crédits immobilier entre Avril et Mai 2017 : De légères baisses pour les crédits long terme (20 ans et 25 ans) une stabilité pour les crédits de courte durée (15 ans).

On constate une légère baisse des taux de crédit immobilier pour les crédits longs (20 ans / 25 ans) et une relative stabilité pour les crédits de court terme (15 ans).

juin-1715 ans 20 ans 25 ans
avr-17mai-17avr-17mai-17avr-17mai-17
Excellent1,11%1,11%0,00%1,33%1,33%0,00%1,55%1,52%-0,03%
Très Bon1,30%1,29%-0,01%1,50%1,50%0,00%1,83%1,80%0,03%
Bon1,44%1,44%0,00%1,67%1,64%-0,03%1,99%1,94%-0,05%
Moyen1,72%1,77%0,05%1,98%1,97%-0,01%2,26%2,20%-0,06%
Ensemble1,39%1,41%0,02%1,62%1,60%-0,02%1,91%1,87%-0,04%
Moyenne du marché1,63%

La moyenne pondérée est de 1.56% (pondérée selon les volumes de crédits et notons la prépondérance des crédits < 20 ans) alors que la moyenne arithmétique est à 1.63% pour mai 2017.
 
meilleur-taux-de-credit-juin-2017
 
 

Un investissement immobilier toujours plus onéreux malgré des taux très faibles. La solvabilité des emprunteurs est dégradée.

C’est la faiblesse du marché immobilier.
Après une augmentation déjà rapide en 2016 (+ 4.7 %), les coûts des logements anciens achetés par les ménages progressent à un rythme très soutenu depuis le début de 2017 (+ 7.4 % sur les 5 premiers mois de l’année 2017, en glissement annuel). Le coût relatif des opérations s’est établi à 4.84 années de revenus en mai 2017 (contre 4.62 années de revenus, il y a un an à la même époque), à son niveau le plus élevé depuis le début des années 2000.
 
 

La combinaison entre hausse des taux et hausse des prix de l’immobilier n’est pas tenable : Soit les taux baissent ! Soit les prix baissent !

Le coût relatif des opérations d’investissement immobilier est au plus haut et en parallèle, la solvabilité des emprunteurs se dégrade de manière inquiétante depuis quelques mois.
Attention : Demain, si la hausse des taux devait se confirmer, le marché pourrait il tenir ? Les prix ne devront ils pas baisser ? 
La situation devient délicate pour le marché de l’immobilier, et nos statistiques de trafic confirment qu’il se passe quelque chose de bizarre depuis la début d’avril 2017 (cf »La dynamique du marché immobilier semble cassée depuis début Avril 2017. La cause aux fakes news ?« ).
Pourtant le marché immobilier n’a pas entièrement intégré cette fragilité.

D’un côté, la demande, c’est à dire les candidats acquéreurs, subit de plein fouet la petite remontée des taux d’intérêt et n’a pas les moyens de payer plus cher !

D’un autre côté, l’offre, c’est à dire les vendeurs, ont le sentiment d’un retour d’un marché immobilier euphorique et cherchent à augmenter les prix de vente.

 

Lorsque l’offre ne rencontre plus la demande… le marché se grippe. C’est ce que nous vivons depuis quelques semaines.

 
cout-investissment-immo-ancien-juin-2017
 
solvabilite-de-la-demande-dans-lancien
 
 

Le marché immobilier va t’il tenir malgré ces fondamentaux divergents ?

Pour aller plus loin :
Conseil personnalisé 
Assistance patrimoniale
Livres / Formations 
Investir dans l'immobilier
Succession
Crédit immobilier 
Comparateur de crédit immobilier
Comparateur d'assurance de prêt
Expertise comptable 
Expert-comptable spécialiste
en location meublée et SCI

0 commentaires