La revitalisation des centres des villes moyennes pourrait être l’un des prochains objectifs du gouvernement. Au cœur de ce plan de revitalisation, nous pourrions trouver un nouveau dispositif fiscal pour encourager la rénovation des logements anciens dégradés des centres villes de quelques 250 villes moyennes. Le ministre Jacques MEZARD va t’il réussir à créer sa loi MEZARD ? Nous devrions avoir une première réponse vers la mi décembre 2017.

Cette nouveau régime fiscal dédié à la rénovation des logements anciens situés dans le centre des villes moyennes serait complémentaire du dispositif PINEL recentré lui dans les quelques métropoles ou il manque des logements (cf »La loi PINEL reconduite en 2018 jusqu’en 2021 sur les zones A, Abis et B1. »).

Les 250 villes moyennes dans lesquelles il ne manque pas de logement, le dispositif MEZARD permettrait d’engager la rénovation des logements existants afin d’y attirer à nouveau les habitants à fort pouvoir d’achat.

C’est alors un cercle vertueux qui pourrait être créé :

Tous nos conseils dans 3 livres !
 

  • « Investir dans l’immobilier » : Tous nos conseils et stratégies pour réussir votre investissement dans l’immobilier ! 375 pages de conseils et de stratégies.

 

Des livres vendus à des milliers d’exemplaires et dont les lecteurs reconnaissent la qualité !

Rénovation des logements anciens = Arrivée de nouveaux habitants attirés par le confort des logements rénovés = Plus grande fréquentation des centres villes = Besoin de commerçant = Dynamisation des centres … 

 

C’est là un nouveau dispositif fiscal qui pourrait avoir du sens et confirmer notre récent conseil qui consistait à s’intéresser à nouveau à l’investissement dans les villes moyennes : « Immobilier : Faut il (re) investir dans les centres-villes des villes moyennes ? »

Extrait de notre analyse :

« Et si investir à contre-courant était d’investir dans les centres-villes des villes moyennes aujourd’hui abandonnée et en voie de désertification ?

Bien évidemment, les décideurs et commentateurs n’ayant que de très rares connaissances au delà du périphérique Parisien, il apparaît totalement absurde d’envisager s’investir dans l’acquisition d’un bien immobilier dans une région dans laquelle il paraît que l’électricité est livrée en intermittence ;-)… Pourtant, entre LGV, décentralisation et surtout nouvelles possibilités offertes par le digital et le télétravail, il n’est pas interdit de croire que nous sommes à la veille d’une évolution majeure de la demande. Aujourd’hui, l’offre de logement est abondante, la demande faible … mais ne peut on croire à une augmentation prochaine de la demande ?

S’il est indispensable de se loger à côté d’un noyau de communication, la distance en kilomètre de la route n’est elle pas sur le point d’être dépassée par l’instantanéité et la gratuité de la communication internet ? Pourquoi continuer de payer 9000€ / m² pour habiter à Paris, alors que l’on travaille la moitié de la semaine en télétravail, depuis n’importe où avec une connexion internet ? 

De surcroît, la revitalisation des villes moyennes n’est elle pas un projet de long terme nécessaires au regard des conclusions de la récente élection présidentielle ? Ne faut il pas chercher à réduire les inégalités régionales entre des métropoles qui profitent pleinement de la mondialisation et des régions qui s’appauvrissent ? »

Barème des meilleurs taux de crédit immobilier

Consultez notre barème des meilleurs taux actuellement proposés par les banques via notre comparateur de crédit immobilier.  

Comparer les taux immobiliers entre 100 banques

 

La revitalisation des centres des villes moyennes n’est pas seulement un défi d’urbaniste, c’est un défi majeur portant la cohésion des territoires. C’est là un point central de l’analyse.

L’investisseur immobilier, convaincu que la cohésion des territoires passera par la dynamisation des villes moyennes, ne doit il pas se saisir du désamour actuel pour les villes moyennes pour s’y investir ?

Investir dans les villes moyennes n’est ce pas l’investissement contrariant pas excellence ? 

C’est vrai qu’il est plus facile d’investir dans un bien immobilier qui affiche un historique de plus-value extraordinaire … mais est ce bien raisonnable ?

L’investisseur habille ne doit il pas au contraire s’investir pour rechercher l’investissement aujourd’hui délaissé qui sera recherché demain ? L’investissement dans les villes moyennes est peut être une stratégie sur laquelle il convient de réfléchir.

 

A suivre.

Qui sommes nous ?

Leblogpatrimoine.com, au delà d’un site d’informations sur la gestion de votre patrimoine, est la vitrine de la société de conseil en gestion de patrimoine Guillaume FONTENEAU Conseil.
 
Le cœur de notre métier est le conseil en gestion de patrimoine indépendant. En accord avec nos convictions d’indépendance du conseil, nous ne sommes pas intermédiaire financier ou immobilier. Nous sommes rémunérés exclusivement par honoraires de conseil :   
 

Nouveau ! L’assistance patrimoniale – Une solution rapide et efficace pour répondre à vos questions, lever un doute ou simplement solliciter notre avis sur votre situation patrimoniale. Comme nous vous l’expliquons dans cet article « Comment rendre la gestion de patrimoine accessible à tous ? », l’assistance patrimoniale, c’est un rendez vous téléphonique d’une durée de 30 à 45 minutes pendant laquelle nous travaillons ensemble sur votre situation patrimoniale – Un service au tarif unique de 69€ TTC –   

 Réserver un rendez vous d’assistance patrimoniale

 

Le bilan patrimonial – L’analyse exhaustive et approfondie de votre situation patrimoniale. – Tarif variable selon la complexité de votre situation / En moyenne, ce service est facturé 590€ TTC.

  

Découvrir notre offre de conseil patrimonial



Posez vos questions et obtenez nos réponses

7 Comments

  1. « La revitalisation des centres des villes moyennes n’est pas seulement un défi d’urbaniste, c’est un défi majeur portant la cohésion des territoires. C’est là un point central de l’analyse ».

    100% d’accord. Faire venir aussi des entreprises. La population suivra avec toutes les conséquences positives induites…

  2. Patrick D says:

    Bonjour Guillaume
    Vous connaissez comme moi la situation du centre ville historique de Niort : c’est un quartier piétonnier. Les appartements s’y louent très difficilement car il n’y a pas de garages ni d’accès en voiture. Dans beaucoup d’immeubles, il faut passer dans les magasins du RDC pour accéder aux appartements des étages.
    Je ne vois pas comment une loi va changer cela. Cependant je pense que cette loi devrait beaucoup aider certaines villes. Nous verrons bien quand elle sortira.

  3. Mais quelle excellente idee !!
    La meilleure et la probablement plus efficace depuis des décennies dans le domaine de la défiscalisation dans l’immobilier
    Il faut aussi lever les contraintes des ABF qui renchérissent le coût des travaux alors que les loyers attendus sont plus faibles qu’ailleurs

  4. Fredy Gosse says:

    1984 … et certains aiment…. bof ,ce texte de Guillaume prouve juste que j’ai raison dans mon analyse et encore un nouveau texte et encore une prise d’otage et encore une atteinte à NOS libertés…
    Donc et encore de futur impôts pour ceux qui ne suivront pas le troupeau…
    bof …ça me fait penser à Bossuet …
    « Dieu se rit des hommes qui se plaignent des conséquences de leurs actes alors qu’ils en chérissent les causes »

    • D’accord avec Bossuet

      Mon cher vieil ami, nous ne sommes pas écoutés.

      « C’est là un nouveau dispositif fiscal qui pourrait avoir du sens »
      Non Guillaume, aucun sens, ras le bol de ces dispositifs qui ne font qu’augmenter le déficit de la France, près de 30% aujourd’hui alors que le budget allemand est excédentaire.

      Laissons faire les Investisseurs.

      Que l’état se recentre sur le basique!

  5. Attention, tous les centres anciens ne seront pas adaptables aux goûts et aux besoins modernes (je vois mal une ruelle obscure et humide, inaccessible en voiture, où le plus proche parking (payant bien sûr) est à 15 minutes à pied, avec des appartements desservis par des escaliers si étroits qu’on ne peut y faire passer un canapé attirer des personnes âgées ou des cadres, surtout si la gare a déménagé en périphérie de la ville… Par contre, dans les villes moyennes, je miserai plutôt sur des quartiers proches du centre-ville ou de centre commerciaux, où il est facile de se garer, avec des appartements lumineux…et où les appartement sont bradés. En effet, le jour où le législateur décidera de mettre des sanctions réellement dissuasives aux tapageurs nocturnes multirécidivistes qui empêchent tout un quartier de dormir, ces appartements seront très recherchés…

  6. Investir dans les villes moyennes permet d’éviter la concurrence de nombreux investisseurs préférant jouer la sécurité des grandes villes en vogue.
    On peut donc plus facilement négocier sur un marché qui présente naturellement une meilleure renta.
    Mon dernier investissement est dans une « ville » de 2000 habitants

Répondre à Ankou Cancel

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.