C’est la fin des vacances ; Reprenons nos réflexions immobilière avec une question, ou plus précisément une discussion, que je souhaite développer avec vous : L’adaptation du logement face au réchauffement climatique !

Avec le réchauffement climatique le Nord / Nord Ouest  va t’il attirer les populations du Sud / Sud Ouest de la France ?

L’été 2018 est un été chaud ! Très chaud !

Quel bonheur pour les heureux vacanciers qui profitent du bord de mer pour se rafraichir dans l’eau et profiter de ces moments agréables en famille. Mais derrière la carte postale, il est un sujet majeur : Combien de temps supporterez vous ces chaleurs infernales ?

Si ce réchauffement devait se confirmer ; Si ces vagues de canicules devaient se multiplier ne croyez vous pas que nous serons dans l’obligation de modifier notre mode de vie afin de rechercher la moindre chaleur ?

Allons nous longtemps rechercher le soleil et la chaleur du Sud / Sud Ouest de la France ? Cette chaleur agréable que nous aimons tous ne va t’elle pas se transformer en calvaire que nous allons chercher à fuir ?

Le réchauffement climatique ne pourrait il pas être à l’origine d’une modification de nos lieux de vie ? Les retraités vont ils continuer à affluer en PACA ou dans le Sud Ouest de la France ? Et si, le climat, plus doux de la Bretagne, Normandie et plus globalement du Nord Ouest de la France devenait une qualité recherchée pour vivre ou passer ses vacances moins caniculaires ?

Bordeaux, Toulouse, Lyon, Montpellier vont ils continuer à attirer des populations à la recherche de chaleur ? Quelle qualité de vie lorsque vous êtes enfermés dans votre appartement de 100 m² alors qu’il faut 40° à l’extérieur ?

Au contraire Nantes, Rennes, Vannes, Quimper, Cherbourg, … Ne vont ils pas attirer des foules à la recherche d’une douceur climatique impossible à trouver dans le Sud de la France ?

 

 

Face au réchauffement climatique, faut il revoir les normes de construction RT 2012 et la futur RT 2020 ?

Dans le même ordre d’idée, la construction de nos logements pourrait également s’en trouver affecter ?

Aujourd’hui, les normes de construction RT 2012 privilégie les économies d’énergie, et donc implicitement les économies de chauffage pour l’hiver :

  • Baie vitrée exposée plein sud pour profiter du soleil bas de l’hiver ; Mais qui se transforme en fournaise l’été rendant , obligatoire  les volet fermés une grande partie de la journée…
  • Isolation renforcée et hermétique pour empêcher le froid de rentrer ; Mais qui empêche aussi la chaleur de sortir la nuit l’été … (sauf à laisser les fenêtres ouvertes, mais ce sont les moustiques qui vous empêche alors de dormir).
  • … A croire que les nouvelles normes de construction RT 2012 et bientôt 2020 vous font dépenser en « climatisation réversible » l’été ce qu’elles vous font économiser en chauffage l’hiver ! Faut se protéger du froid ou du chaud ? 

Êtes vous satisfait du confort de votre logement neuf ou ancien ?

 

Finalement, rien ne vaut une maison en pierre 😉

 

 

J’aimerais avoir vos avis et vos retours d’expérience sur ces questions qui pourraient prendre de l’importance demain !

 

 

Ps : Je fais preuve d’une subjectivité assumée : J’habite une maison en Pierre et en Bretagne.




92 Comments

  1. Le problème de la Bretagne c’est les tempêtes et hop plus de toit :). et en plus la pluie tous les jours
    Hors plaisanterie, je pense que dans l’avenir avec le réchauffement effectivement les gens vont chercher des endroits plus frais qui permettent de mieux supporter les fortes chaleurs donc oui pour le 1/4 NO de la France mais je pense plutôt localisé sur les côtes pour profiter des vents , en pleine terre la chaleur reste.
    Je suis content de mon logement qui a 13 ans maintenant, mais je pense que l’on peut atteindre de bonnes températures en changeant le mode de construction (végétalisation des toits par ex) et en maintenant une bonne isolation thermique en hiver.

  2. Jean-Luc says:

    Bonjour,

    Ne pas oublier que le « réchauffement climatique » est un réchauffement global, qui masque des réalités très différentes selon les lieux et les moments. Je préfère parler de « dérèglement climatique ».

    Il est donc tout à fait possible qu’outre des étés caniculaires, on soit confrontés à des hivers particulièrement rigoureux (surtout en cas de ralentissement du gulfstream même si celui-ci ne serait pas à l’ordre du jour pour nos générations), ce qui conserverait l’intérêt de l’orientation sud.

    D’autre part, si votre bâtiment est bien isolé, il le sera autant du chaud que du froid. Pour les moustiques, il faudra privilégier les moustiquaires…

    En revanche, je partage votre vision à long terme : les régions aujourd’hui en désaffection pourraient se voir de nouveau plébiscitées ! Je pense que Nantes est bien placée pour profiter du mouvement, sachant qu’elle a déjà un fort pouvoir attractif et qu’elle n’est pas aussi exposée que Bordeaux à la fois à la chaleur et à la montée des eaux. Et ensuite évidemment les régions dont vous parlez, mais qui sont à ce jour moins bien dotées en emplois et en infrastructures.

    • Cela dit Nantes n’a pas besoin de cela, les prix sont déjà assez fous.

      • Dans le neuf, absolument.
        Ils restent en revanche plutôt raisonnables dans l’ancien, résidence principale comme investissement locatif. Avis personnel (j’ai ma résidence principale et un locatif à Nantes ;-))

        • Oui moi aussi mais les prix dans l’ancien sont chers quand meme et difficile de trouver des biens pour l’investissement immo « rentable »

  3. Moi, je vois plutôt constructeurs et vendeurs de clim faire fortune!

  4. Fredy Gosse says:

    Je vous aime bien Guillaume mais quand je lis cet article immédiatement vous me faites penser aux animaux malades de lla peste ,peut être parce que je suis trop vieux et que j ai vécu les récits des mêmes activistes qui nous annonçaient le refroidissement climatique et pourtant 40 ans en termes de période de comparaison avec les4 ,5 milliards d années de la terre ça laisse songeur.moi j ai ma théorie et je la partage :tout cela c est la plus grande manipulation depuis le communisme mais bon il y aura La minorité gagnante du capitalisme de connivence et puis les moutons …
    Bonne chance les jeunes

    • Comment peut-on parler de « plus grande manipulation » lorsque l’on sait qu’en quelques centaines d’années avec l’arrivée de l’industrie moderne, l’Homme détruit la planète à grands coups d’obsolescence programmée, de gadgets inutiles, de pollutions diverses et variées. Je ne parle même pas de la forêt amazonienne, poumon de notre terre qui se voit réduite de l’équivalent d’un terrain de foot toute les minutes.
      Ne pas avoir conscience et connaissance de cela, c’est grave. Effectivement bonne chance les jeunes, qui devront prendre des décisions, que nous n’avons pas su prendre, lorsqu’ils seront dos au mur.
      Si le dérèglement climatique était une grande manipulation, nul doute que tout le monde serait écolo plutôt que voulant le dernier I Phone….nous sommes bien loin de cela.
      Je précise que je ne suis pas écologique juste triste de voir que l’être humain détruit ce qu’il a de plus cher.

      • Voilà les « religieux » qui reviennent:
        1) vous mélangez tout, le réchauffement climatique (RC), les pollutions, la forêt, les plastiques …etc. C’est mieux pour argumenter les ânes en mal de discernement.
        Rappelez moi, car je n’ai toujours pas compris , le rapport entre l’obsolescence programmée (une ânerie de plus !), la pollution aux plastiques et le RC !

        2) « lorsque l’on sait », dites-vous ! Vous savez quoi en fait à part ce que relaient journalistes et politiques en mal de subventions, réélections et autres taxes.
        Alors si vous vous « SAVEZ », prouvez le moi, je suis preneur,

        3) vous ne vous êtes probablement jamais posé la question d’imaginer que le RC et non pas la météo (*), si toutefois il était prouvé, ce qui est loin d’être le cas, pouvait provenir d’autre chose que la main de l’homme, par exemple les cycles d’activité du soleil, l’écliptique de l’axe de rotation de la terre, etc…
        http://www.cnrs.fr/cw/dossiers/dosclim1/sysfacte/soleil/soleil1.htm
        (*) l’étude du climat s’entend sur une période d’au moins 30 ans, la météo sur quelques mois ou années

      • Fredy Gosse says:

        1/la terre a toujours changé de climat et dans des proportions bien plus amples qu aujourd hui
        2/d après les verts nous en sommes responsables 😀prouvez le
        Il y’a 5000 ans le Sahara n existait pas ..(peintures rupestres , réserves gigantesques d eau dans le sous sol)
        Quelles sont les causes humaines ?
        C est le point central du problème .si l homme n’est pas responsable alors pourquoi ces politiques de régression malthusienne du développement?
        Avez vous une idée de ce que signifierait la décroissance pour les humains ?
        Vous l homme occidental qui êtes vous pour décider pour les pays en développement ce qui est bon pour eux.
        En quoi la petite France pourrait imposer quoi que ce soit au Monde.
        La France peut se suicider les français les plus adaptables survivront ailleurs et les autres connaîtront la misère et les famines
        Le développement est récent milieu du 19 eme siècle coïncidant avec le machininisme et l énergie bon marche permettant d augmenter les rendements de travail
        Si vous voulez y retourner cela me parait être une colossale erreur d analyse,
        que vous vouliez l imposer aux autres me parait invraisemblable
        Le capitalisme a beaucoup de défauts
        Mais comparé aux expériences d autres systèmes il est évident que c est le moins pire de tous. Ce dont il faut se protéger c’est du capitalisme de connivence qui attend des subventions ,des prix protégés pour se faire du beurre sur le dos des masses.La dernière déclaration du nouveau président du Medef illustre à merveille mon propos il faut accélérer les énergies nouvelles même si ce sont nous les dindons de la farce.
        A combien faudra t’il
        Que votre note d’électricité grimpe pour que vous cessiez de répéter les dogmes et cantiques verts

        • Michel / Freddy
          Vos commentaires me laissent au mieux perplexe… bien-sûr que la terre à toujours changer de climat….sur des milliers d’années….pas sur 200 ans!!
          Le lien entre l’obsolescence programmé et les différentes pollutions: c’est très simple: l’activité de l’homme.
          Ignorer que la plupart des objets que nous utilisons maintenant ont une durée de vie artificiellement limitée pour toujours plus consommer, que l’on ne se soucis à peine du recyclage de tous ces plastiques, ça me laisse également songeur.
          Toutefois, je suis d’accord avec une partie de votre partage d’idées notamment sur le capitalisme de connivence
          Comme quoi nous pouvons avoir des points de discorde mais pas que. C’est rassurant…

          • Fredy Gosse says:

            il n’ y a pas de solutions vertes sans catastrophes humaines
            il n’ y a pas d’énergies vertes pas chères, taxer le co2 est une connerie monumentale comme si un impôt sur les vaches n’était pas pas payé in fine par des humains….
            la suppression des voitures c’est juste un fantasme vert et surtout une atteinte à laliberté de déplacement des individus sans compter les millions d’emplois qui vont avec. La voiture électrique pas chère ayant un rayon d’action large et rechargeable facilement en peu de temps reste à inventer.Aucun souci tout véhicule dont les performances égaleront ou fera mieux que les actuels n’aura aucun problème à se substituer aux moyens de locomotion.
            Quand les voitures à moteur sont apparues elles ont pris rapidement la place des diligences. les inventeurs de ce nouveau moyen de déplacement n’ont pas demandé de subventions; ( preuve en cela de la supériorité du vrai capitalisme par rapport au socialisme et au copinage actuel qui en découle)
            le principe de précaution ayant inversé la charge de la preuve permet débloquer toutes les initiatives au grand plaisir des verts.Peut on se passer du plastique ? à l’heure actuelle, surement pas ,il est partout et s’il est partout c’est qu’il est incontournable,le plastique en lui même n’est pas un problème ;le problème comme d’habitude c’est l’humain .
            Personne oblige les gens à se comporter comme des sagouins.
            il ya donc 2 actions
            une éducative et répressive et l’autre de recyclage si le recyclage ne coûte pas X fois le coût de production ( car là le copinage….. existe de manière éhontée)
            en plus il ne faut jamais douter de l’esprit humain, j’ai lu il ya peu de temps que des chiliens auraient inventé une matière plastique à base de calcaire ,soluble dans l’eau, et seraient en phase de tests grandeurs nature. SI ça retrouve pour nos course sans 2O ans c’est ce que nous utiliserons
            Enfin l e bio c’est bon parait il…. ça n’a jamais été démontré
            scientifiquement sauf des études bidon ou les traces d’insecticides à des doses infinitésimales sont mises en-avant pour déclencher les peurs des consommateurs et là nous sommes gâtés: la France a peur…. de tout
            il faut bien comprendre que les distributeurs sont ravis les rayons consacrés au bio, tous les jours ,s’agrandissent même à marges égale ils gagnent plus . Faites moi confiance sur le sujet j’ai été fournisseur de ela grande distribution pendant 20 ans..
            Bref les verts représentent la plus grande menace pour le futur du monde

          • Mais alors pourquoi dans votre premier propos vous mélangez tout ?
            N’avez-vous pas de faculté de discernement ou alors vous faites comme tous les bobos ou incultes, vous mélangez pour mieux faire valoir vos arguments.
            Je côtoie dans mon activité de tourisme des dizaines de personnes et au petit déjeuner très souvent les discussions abordent ce fameux réchauffement climatique. Dans 95% des cas mes interlocuteurs font comme vous: et la pollution, et la montée des océans (qui entre parenthèses n’a pas bougé d’un iota sur ma côte atlantique, en 60 ans), et les plastiques, et l’immigration (qui n’a rien à voir avec le RC) et les pesticides, etc, etc .
            Quant à l’obsolescence programmée, bien sûr que c’est une ânerie de plus: imaginez un fabricant qui fabriquerait des appareils ou objets pour une période donnée d’utilisation sans se soucier du concurrent qui lui les fabriquerait avec une durée de vie plus importante ! Ce premier verrait vite son image ternie et cela le précipiterait très rapidement vers la faillite.
            Imaginez encore qu’une entreprise chinoise qui fabrique des machines à laver qui durent 2 fois moins de temps qu’une Bosh ou une Siemens. Elle ne fera pas long feu sur le marché de l’électro ménager devenu aujourd’hui international. A moins que ceci n’ait été inventé par tous les pays sauf l’Allemagne (Deutch quality) !
            Regardez les voitures, dans les années 70 /80 vous ameniez les meilleures à 150 à 200 000 km. Aujourd’hui les mêmes fabricants construisent des autos qui font 500 000 km en Europe et encore 500 000 en Afrique (LoL). Mais où est l’obsolescence programmée ?
            En fait ce sentiment, inventé par les écolos en mal de notoriété, vient du fait que, dans un système super concurrentiel, les fabricants cherchent à minimiser leur prix de vente et donc de fabrication au détriment pour certains de la qualité, d’où un sentiment de durée de vie insuffisante au regard de ce qui se faisait il y a 40 ans mais à quel prix ? Achetez une machine à laver Mièle à 1000€ et vous constaterez qu’elle n’a pas d’OP!

            Bien entendu, que vous trouverez quelques « tricheurs » qui essaient de provoquer un renouvellement plus rapide de leurs appareils, mais ils sont à la marge et très souvent rapidement dénoncés (force des réseaux sociaux et autres sites de comparaison) et bien fait pour eux cela leur coûte cher en terme d’image notamment.
            Bien sûr également que vous trouvez des constructeurs qui font en sorte que leurs appareils sont difficile à réparer, sinon par ensemble vendu cher sur le marché de la réparation, plutôt qu’une réparation unitaire (ex: changer une pompe entière sur une machine à laver à 50€ plutôt que le roulement défaillant à 5€)

            Regardez cet article du point, il me semble objectif:
            http://www.lepoint.fr/economie/epson-enquete-ouverte-pour-obsolescence-programmee-visant-le-fabricant-d-imprimantes-28-12-2017-2182874_28.php

            Je sais bien que je ne vous aurais pas convaincu. J’espère seulement que vous prendrez conscience que l’on peut voir les choses autrement que par l’intermédiaire tous ces journalistes incompétents, émissions de télévisions tendencieuses et autres sites internet simplificateurs ou répéteurs, tout simplement en réfléchissant par vous même ou en allant chercher sur Internet « l’autre information », celle qui raisonne, celle qui s’appuie sur de faits ou des techniques scientifiques ou des faits vérifiés, celle qui prouve plutôt que celle qui affirme.
            Cordialement

  5. Philippe says:

    Comme je suis Breton, je suis bien content de savoir que notre maison familiale (à 20 km de Concarneau) sera en bord de mer dans moins d’une centaine d’année avec le climat méditerranéen actuel. Trève de plaisanterie, comme dit Patrick (prénom celtique), achetez plutôt des climatiseurs et de gros ventilateurs à vapeur d’eau avant d’acheter une maison en Bretagne ou en Normandie. Le changement climatique çà va prendre un certain temps et nous devenu vieux, on défendra notre terre contre les envahisseurs.

  6. Un américain répondrait par une grosse piscine et une bonne clim quant à la construction !
    Après faut penser qu il est plus facile de profiter de l’extérieur sous des températures fraîches que caniculaires…
    L isolation du lieu d habitation reste toujours une bonne solution.
    La proximité de toute source de fraîcheur pendant l’ete sera appréciable par ailleurs (altitude, mer, eau, forêts,…)
    NB : (A mon avis il faudra privilégier les heures fraîches et permettre la sieste (ou équivalent) au travail)
    Côté construction il reste à inventer des solutions (économiques ) qui permettent à la fois la lumière et la protection contre le rayonnement…
    NB 2 : big problème pour les déplacements en velo ou à pied : solution planter des arbres en ville (l ombre est systématiquement oubliée des urbanistes et autres aménageurs…)

  7. Quel plaisir de vous lire!

    Déja pour pouvoir lutter contre la chaleur, vivre dans un environnement végétalisé et pas au bord d’une route, ni surplomber les toits des voisins qui sont des accumulateurs de chaleur pour la nuit.

    Etonnement souvent l’humidité de l’air rend celle ci irrespirable au bord de l’eau; un deshumidificateur électrique rend l’air du coup beaucoup plus respirable et même rafraîchit!

    Ensuite avoir un appartement ou une maison avec des pièces  » traversantes » ou l’air peut rentrer d’un côté et sortir de l’autre en emportant la chaleur les soirs : faut voir alors le souci des moustiques! je croyais que la citronellle marchait… apparemment d’après 50 millions de consommateurs c’est pas le cas!.. j’ai du avoir un effet placebo?!?…

    En ce qui concerne la clim qui réchauffe par ailleurs l’air ( j’avais fait la bêtise d’en acheter une mobile ( c’est de la m…) j’ai trouvé un super système gratuit et très efficace; des habits en coton mouillé avec un vaporisateur, une baignoire remplie d’eau froide qui absorbe un peu la chaleur; depuis je ne crains trop plus la canicule…des fois il peut y avoir une cave à aménager pour se réfugier! (je rigole… jaune).

    Mais c’est vrai que c’est déprimant de vivre tous volets fermés!

    Pour sortir sous le cagnard; un polo foncé et foulard sur la tête (voir un bob ) mouillés et hop ça passe!…( un polo clair devient transparent ..) c’est ainsi que j’ai pu sortir dans le désert avec une température de rôtisserie et le sourire!

    Pour ma migration dans le sud, justement je reste au bord de la mer pour l’air et la trempête mais en été avec l’invasion touristique c’est l’enfer! d’où l’achat d’une petite maison dans une ruelle bien ombragée avec des grands oliviers, figuiers et mimosas dans le petit jardin mais en ville loin du rivage.

    J’aurais voulu l’arrière pays ‘début des Cévennes) mais aux vues des températures que je surveille de près et en comparant avec le bord de mer directement, je vais juste dans un autre quartier ; là les prix sont aussi moins chers que » vues sur l’eau » on peut avoir plus grand qu’un bocal.. surtout si une fois de plus vous levez les manches et rénovez par vous même.

    Beaucoup de résidents  » au soleil » que je connais dans l’Hérault justement partent en été pour fuir la foule; c’est une migration inversée!.

    Vu le nombre de gens qui « y migrent » pour leur retraite ils s’attendent à un vieillissement de la population et m’ont l’air assez dynamiques en associations et services pour personnes âgées.. je n’ai pas encore testé… heureusement 🙂 Ce qui m’a étonnée c’est qu’ils vous considèrent 3em âge dès 60 ans ! (carte sénior etc) bon je ne me sens pas encore vieille, ça m’a fait  » un coup »!!!!….

  8. Miss Tip says:

    Connaissant bien le midi, je peux vous assurer qu’il existe des techniques de construction éprouvées qui font que les logements restent agréables, sans climatisation, même en période de canicule, avec des terrasses où même à 13h, on peut manger sans souffrir de la chaleur… Ces principes ont bien souvent été contestées par les architectes réputés des années ’60 et les législateurs (qui méprisaient le savoir de leurs confrères méridionaux…). C’est ainsi que dans les années ’70, les propriétaires qui faisaient des travaux étaient obligés, s’ils voulaient bénéficier de subventions, d’ouvrir de grandes fenêtres, même plein sud et qu’il a été construit nombre d’établissements scolaires qui sont des fournaises dès la fin mai…

    Le réchauffement climatique permet même de raccourcir considérablement l’hiver et d’avoir l’impression (du moins pour ceux originaires de contrées plus au nord) d’être en été de mars à novembre.

    Bref, avis aux lecteurs, il est temps de vendre certains biens construit durant la 2e moitié du XXe s./début du XX1e s. selon des techniques inadaptées pour le sud et qui s’ils ne sont pas construit sur du rocher vont finir par mal vivre les mouvements de terrain dus à l’alternance des épisodes de sécheresse et de fortes pluies. Il est temps de rénover des ruines ou de construire en écoutant les conseils d’architectes qui connaissent bien les principes de construction dans les pays méditerranéens…

  9. Bien dit Miss Tip ! 🙂
    Je suis vos conseils !

  10. Philippe says:

    Ou partir en Norvège, d’autant qu’il y a là bas moins eu d’usage des pesticides… Gaffe à nos algues vertes et nos marées noires en Bretagne.

  11. En Norvège c’est le paradis justement des moustiques, ils prolifèrent dans les fiords! … à moins qu’ils aient été exterminés depuis que j’y étais allée!…j’en garde un très mauvais souvenir!

  12. Philippe says:

    La Sibérie ? Non, çà va sentir le méthane…

  13. le mecreant says:

    La Bretagne, laissez tomber, c’est moche, il pleut tout le temps, y a du vent, les gens ne sont pas accueillant, ils vous torturent avec des fruits de mer qui filent la courante, ils s’empiffrent de kouign-aman et autre kig a farz, en buvant du chouchen au son du biniou… Laissez tomber… 🙂 Et la maison en pierre c’est pas ecolo, ni durable comme chacun sait… 🙂
    Et de toute manière pour les inconscient on a Miz Du et la aucun ne resiste, passer miz du en Bretagne et la baraque est a vendre a noel.
    ,

  14. On peut passer un super été à Paris avec la clim et juillet et août sont les seuls mois où on peut aller à la piscine tranquillement. Pour prendre l’air, Paris est entouré de forêts et en plus on peut proposer aux amis qui habitent en banlieue d’aller arroser leur jardin pendant qu’ils grillent au soleil sur la plage. Lorsque l’automne est revenu on peut aller partout et être accueillis à bras ouverts. Ne changez rien !

  15. Dérèglement climatique. Plus chaud, plus froid, on entend tout et son contraire. Dire que la canicule sera désormais la règle me semble hâtif. Je n’en sais rien. En revanche, je crois profondément que nous abordons une nouvelle ère. Tant d’un point de vue climatique, que sur le plan financier et économique. On ne peut pas indéfiniment tirer sur la corde, sans finir par en payer le prix. Cela signifie non seulement une multiplication des crises sanitaires sur la planète, qu’un effondrement des marchés similaire à 29. Je vois déjà poindre les critiques me qualifiant de noir corbeau. Mais qu’est ce qui est le plus logique ? Une croissance illimitée où une avalanche mémorable ? L’Histoire me donne raison. Pieds au mur, nous serons alors peut-être à même de réformer le système. Nous avons cru depuis la chute du mur de Berlin et la faillite du modèle soviétique que le capitalisme avait gagné. Aussi avons nous accéléré le mouvement. Autant en termes de mondialisation que d’impact sur notre écosystème. Il est donc à attendre comme en bourse qu’un excès en corrige un autre. Les plus riches, les initiés, s’achètent une île ou une propriété loin de tout en Nouvelle Zélande, font construire une villa ultra sécurisée, avec potager, eau de source et système autonome d’électricité. Merkel a fait une allocution télévisée à ses compatriotes il y a 1 an pour leur conseiller de garder 1 mois de salaire à la maison et 3 semaines de ravitaillement. Madame Lagarde envisageait déjà publiquement il y a 5 ans de procéder à une chypriotisation des épargnants européens. Nos contrats d’assurance vie peuvent être gelés avec la loi Sapin 2 et nous devenons à titre personnel caution des banques. Qu’est-ce que tous ces gens savent et ne nous disent pas ? Donc oui, prévoir une petite maison à la campagne avec jardin ne me semble pas farfelu. Il est évident que si les choses tournent mal, la vie y sera moins difficile. Pour ma part, je conserve de bonnes relations avec une tante célibataire en Corrèze et ne m’interdis pas d’acheter mon ticket en participant aux travaux de rénovation.

  16. Miss Tip, j’adhère à vos propos. Mieux vaut retaper de vieilles pierres qui ont fait la preuve et retaper qu’acheter du récent ou du neuf.

    Je confirme également l’intérêt des méthodes traditionnelles du Sud, pour atténuer la chaleur ou le froid. Par exemple, il convient de fermer les volets en journée et de laisser respirer pendant la nuit. De même qu’en hiver, une cheminée ou un poêle à bois vous permet de ne dépendre de personne. Un pull en plus et on en parle plus.

    Pour répondre à l’humour de Philippe, je crains que les pays du Nord partent dans une dérive nationaliste. Suède, Islande, Norvège, etc… Ayant quelques amis sur place, je peux affirmer qu’ils aiment de moins en moins les étrangers. L’esprit viking sans doute.

    Ne les culpabilisons pas trop, nous sommes mal placés pour donner des leçons.

  17. Correction 1ère phrase : mieux vaut retaper de vieiles pierres qui ont fait leurs preuves qu’acheter du récent ou du neuf.

    Désolé.

  18. La question de Guillaume est très pertinente.
    Avec un prix au m2 de l’ordre de 1500 € soit 3 ou 4 fois moins cher que dans d’autres régions maritime du sud, la Bretagne et la Normandie peuvent devenir rapidement un placement qui devrait allier l’agréable au rendement financier.

  19. filblanc says:

    ……avant de changer de région pour trouver du frais, il serait peut être temps d’acheter des appartements exposés Nord qui valent , pour le moment, moins chers que les expo sud. A l’ombre, la chaleur ressentie est moindre, et la façade qui n’est pas ensoleillée, emmagasine bien moins la chaleur.
    Je suis en Savoie, et mes voisins qui ont leur pièce à vivre plein sud ont les volets fermés toute la journée…en hiver il me rétorque qu’il profite du soleil rasant, tout en sachant qu’il fait nuit très tôt !
    Acheter expo Nord…..

  20. Fredy Gosse says:

    @Guillaume
    vous devez être classés dans les fake news…. chaque fois que je veux me connecter, un message me dit :attention ce site pourrait être dangereux.. voulez vous vraiment l’ouvrir..lol

  21. Keep simple ! deja ne pas habiter en appart en ville ou les murs restituent la nuit la chaleur du jour . Imaginez si les propriétaires de ces biens commencaient graduellement a les fuir ….
    Mais il faut relativiser , quelques jours par an seulement !
    a mon sens pas de quoi en faire un sujet . A prendre en compte tranquillement …
    lors de l’acte d’achat les paramétres sont nombreux : prix , proximité transports , ecoles , commerces etc sinon vous passez votre temps en voiture !

  22. julien bonnetouche says:

    En général, vont habiter au fin fond de la Bretagne (ou similaire ) dans des endroits loin de tout, (nombreux) où il n’y a ni tel ni internet, les gens qui n’ont pas les moyens de vivre dans le midi, ou en ville.
    Le climat n’a rien à voir avec ça !!
    c’est en choix par défaut !!

    • Julien,

      Quel bonheur de vous lire ! Sur tous les sujets que nous évoquons ici et pour lesquels vous nous offrez votre vision, vous êtes une idée reçue !

      Cette phrase est un exemple formidable « En général, vont habiter au fin fond de la Bretagne (ou similaire ) dans des endroits loin de tout, (nombreux) où il n’y a ni tel ni internet, les gens qui n’ont pas les moyens de vivre dans le midi, ou en ville. » qui décrédibilise l’ensemble de vos propos :

      1- Ce n’est pas le sujet ;
      2- Vous savez qu’en Bretagne, il y a l’électricité ;
      3- Les habitants savent lire, et pas seulement le breton ;
      4- Il y a même internet …
      5- Il existe même des villes dynamiques 😉

      Quelle pauvre image avez vous de la France. Vous devriez sortir de Paris quelques fois… en 2h30 vous êtes à Vannes et en 1h30 à Rennes 😉

    • Philippe says:

      Ce n’est qu’une récidive de son propos à Julien, déjà ici
      https://www.meilleursagents.com/actualite-immobilier/2018/03/evolution-prix-immobilier-1er-mars-2018/
      il n’aimait pas les pauvres : « Les habitants des petites villes et campagnes sont dans l’ensemble peu solvables hélas. »

  23. Julien; détrompez-vous dans l’Hérault tout au bord de la mer, où je vais aller, je suis très surprise de voir le niveau socio-économique des personnes qui y ont un petit appartement ( de 20 à 40m2!) et logent par ailleurs en HLM et ne sont pas imposables !!!

    Ils ont souvent repéré le coin pendant leurs vacances au camping….

  24. julien bonnetouche says:

    Bonjour à tous,

    je vois que vous êtes bien réveillés !!
    Mais enfin, heureusement que je suis là pour vous rappeler certaines vérités et vous éviter de vous conforter dans votre vision commune du repli sur soi territorial au prétexte d’écologie, de climatologie ou autre, alors que l’avenir appartient aux grandes villes.
    L’avenir économique français n’est pas industriel (les autres font mieux que nous) il est dans les nouvelles technologies parce que là on est bons, et avant qu’une entreprise de ce type aille s’installer au milieu des champs, il s’en créera des centaines à Paris, ou à Lyon…, parce que tous ceux qui y travaillent sont des jeunes qui le préfèrent.

    Mais non Philippe, il est faux de dire que je n’aime pas les pauvres, je regrette seulement qu’il y en ait trop !!
    Ceux que je n’aime pas, ce sont tous les larmoyants, les misérabilistes, les profiteurs de la crédulité publique, autrement dit les politiques, les syndicats, les journalistes, qui pendant les décennies ont tout fait pour maintenir les français dans un état de dépendance économique et psychologique vis à vis d’un État lui même incapable de tenir ses promesses et des responsabilités.

    Laure,
    l’Hérault comme l’ensemble du sud ouest est de longue date de tendance politique communiste. Cela vient d’un type familial communautaire où les enfants mariés vivaient avec, et sous l’autorité du chef de famille mais avec la notion d’égalité entre les enfants. (comme c’était le cas en Russie et en Chine) Ici le communisme a ainsi pu se développer car il correspondait aux structures mentales de ces régions.
    On n’y peut hélas rien, mais le communisme rend pauvre, (sauf les dirigeants)
    Il est donc normal que les moins bien lotis s’y retrouvent.

    Guillaume,
    Comme tout le monde il m’arrive de prendre le train. Et je constate que les zones « blanches » sont nombreuses . Pour avoir du réseau, il faut souvent se rapprocher des villes. Dès qu’on est dans la cambrousse, plus rien !!
    Et quand je dis le train, il vaut mieux le TGV, car le Corail qui mène justement en dehors des grands axes, il faut voir leur état !! La dernière fois il n’y avait pas d’eau dans les toilettes, et comme j’ai pris le même train au retour, ce n’était toujours pas réparé.
    Bref ça montre le peu d’engagement de l’État vis à vis des provinces ….

  25. Le puit canadien, peu cher, efficace et en france inconnu par tous.
    Combien d’habitations avec récupérations des eaux de pluie ?
    Les toitures goudronnées de nos immeubles, du chauffage gratuit en été. Un revettement clair limite cet effet, je n’étais pas au courant…
    Le végétal, pourquoi faire en ville ? On bétonne à fond, les gamins ont 20m2 sur une aire de jeux avec gravillons, nickel !

    Alors oui je pense que la Bretagne, la Manche bref le grand ouest vont devenir des choix pertinents. J’y pense de plus en plus même si économiquement ce n’est pas l’extase. Pour une retraite j’y serai pas mal et la descendance en apprecira encore plus ses avantages (surfaces plus importantes et température en baisse vs un bien plein sud).

    Maintenant amis architectes, essayez de réflechir avant de lancer vos projets !

  26. Bonjour Guillaume.
    Vous dites,
    « Aujourd’hui, les normes de construction RT 2012 privilégie les économies d’énergie, et donc implicitement les économies de chauffage pour l’hiver : »
    – Ce qui vaut pour l’hiver vaut aussi pour l’été: si une bonne isolation empêche/ ralentit la sortie d’une quantité de chaleur en hiver, elle empêche/ ralentit l’entrée de la chaleur dans les maisons l’été, si bien sûr on ne laisse pas ouvert portes et fenêtres, ce qui est plus tentant l’été. En fait on tempère plus les appartements et maisons l’hiver parce que ça « coûte plus »! On accepte en général mieux plus de chaleur que de froid !

     » Baie vitrée exposée plein sud pour profiter du soleil bas de l’hiver ; Mais qui se transforme en fournaise l’été rendant , obligatoire les volet fermés une grande partie de la journée… »
    – ceci est moins vrai aujourd’hui, l’innovation est là avec de nouveaux vitrage ou films qui « filtrent » les rayons du soleil, laissant entrer la lumières et stoppant 60 à 80% des UV.

    https://www.travaux.com/dossier/fenetres-vitrages/20/Vitrage-de-fenetre-:-des-innovations-incroyables-mais-vraies.html

  27. Comme je suis d’accord avec Freddy; tout cela fait le bonheur des médias, des hommes politiques; des industriels…………alors le réchauffement climatique ????……….j’aimerais que l’on m’explique pourquoi les vikings cultivaient du blé il y a 1000 ans. dans le nord de l’Europe…….. alors que l’on en fait plus depuis plusieurs centaines d’années .on ne parlait pas de réchauffement …………… les médias, il y a quelques jours, ont annoncé que le record de 1947 à Paris de 40.8 degrés à l’ombre n’avait pas été battu !!!!!!!!!!!!!!! si je me souviens bien on ne parlait de réchauffement, les trente glorieuses débutées seulement……….seulement il avait fait chaud cet été là

  28. Le pouvoir par la peur
    L’église catholique a régné durant 2000 ans avec la peur de l’enfer .On vendait des indulgences (taxe carbone.de l’époque….)pour éviter l’enfer.
    Dès que Vatican 2 a émis des doutes sur l’enfer la pratique religieuse s’est effondrée
    Avec la peur du climat nos politiques ont trouvé le moyen d’asseoir leur pouvoir
    Pourtant le climat a toujours changé bien avant le pétrole et l’homme n’y était pour rien

  29. Nicolas Hulot et ses amis écologistes ont une vision : celle d’un monde nouveau où le vélo remplace la voiture ; où l’on produit moins ; où l’on se chauffe peu ; où l’on mange moins ; où l’on consomme moins d’énergie ; où l’on recycle tout ; où l’on vit dans de petites communautés autonomes et indépendantes.Utopie, disent certains. Pas du tout. Un tel monde est possible. La preuve : il a existé, en France, dans les années 1940-1950. La vie économique et sociale de la France de l’occupation allemande (et par extension des années qui ont suivi) coche toutes les cases du programme de M. HULOT

    • Certes mais on ne peut pas « désinventer » ce qui a été inventé !
      Revenir à vos années 40/50 avec le téléphone portable et son accessibilité mondiale, les avions supersoniques, internet, le système universitaire, la menace du nucléaire, etc…. est une Utopie !

  30. julien bonnetouche says:

    Tous ces gens œuvrent dans une sorte de mouvance fasciste de gauche.
    Terrorisme intellectuel, mais parfois physique, comme ces vegans qui ont attaqué les bouchers en juin dernier.
    Ils ne se contentent pas d’être différents, mais ils veulent que nous pensions comme eux !!

    https://www.lexpress.fr/actualite/societe/attaques-vegan-les-bouchers-demandent-une-protection-policiere_2020220.html

  31. Julien, on ne peut pas laisser dire n’importe quoi. Un groupe de vegan a effectivement cassé une vitrine de boucher. Point. Maintenant sur le fond, J’ai récemment revu un débat sur youtube entre Aymeric Caron et un critique gastronomique. Ils sont d’accord sur un point : nous mangeons trop de viande et de qualité médiocre. Cela n’est pas sans conséquence sur notre santé comme sur les conditions d’élevage. Aussi ne me semble t’il pas aberrant de manger moins de viande, mais de meilleure qualité. Tout le monde est gagnant.

  32. Fredy Gosse says:

    Ronin
    Vous avez oublié pas chère car il semble vous échapper que toutes c?es bonnes âmes ont le porte feuille bien rempli pour se permettre de vivre des meilleurs choses au meilleur prix question combien de pourcentage de la population représentent ils

    • Bonjour Fredy,
      J’émettrais un petit bémol à votre propos, un tout petit !
      Calculez ce que vous dépenseriez en plus si vous achetiez par exemple que les fruits, légumes, viandes et poisson bio ou issus d’une culture naturelle. Vous seriez surpris du chiffre, disons 15% supplémentaire soit environ par mois, pour 2 personnes: +25€ sur viandes et poisson et autant sur légumes= +50 à 60 € par mois, facilement rattrapables sur les dépenses de santé en moins non remboursables et encore moins si vous faites vous même vos légumes.

  33. Fredy Gosse says:

    @michel
    ça relève de la liberté individuelle pas du matraquage médiatique car le BIO n’a aucun avenir pour nourrir des milliards d’individus comme par hasard ce sont les nantis du globe qui vous disent c’est bon pour la planète
    d’un autre côté le but des verts c’est justement la diminution d’au moins 2 milliards d’individus pour sauver le Dieu planète.le hasard fait bien les choses
    on vous présente le problème avec une affirmation c’est mieux de manger sain ( parce que le non bio n’est pas sain?) peu importe le prix votre santé n’a pas de prix ….quelle bonne blague
    quand chaque année il ya plus de gens au resto du coeur ,quand les finances communales sont
    dans le rouge et que j’entends faut du bio à la cantine ,parce que c’est sain ,j’ai des envies de tout casser et quand ce sont des mecs bourrés de thunes qui en font la promotion je démarre au quart de tour.
    ça prouve que je suis resté jeune d’esprit -:)))))))))

    • Vous avez raison, mais ce que je voulais dire, à titre individuel je l’entends, on peut MIEUX se nourrir malgré un « petit budget nourriture », pas forcément dans le bio avec toutes ses contraintes dont beaucoup administratives, mais dans des produits « NATURE » comme le font beaucoup de petits jardiniers et quelques professionnels regroupés en coopérative.
      Ceci n’est pas un message pour les écolos/ religieux mais simplement un raisonnement de bon sens me semble t-il
      Cordialement

  34. Fredy Gosse says:

    Dis comme cela 😀😀j opine du chef

  35. @Fredy

    Je m’attendais à cette objection. C’est l’histoire véridique d’un citadin américain qui décide de se mettre au vert pendant les vacances en pleine forêt canadienne. Sur place, il décide de pêcher dans la rivière. Il attrape des truites sauvages. A sa grande stupéfaction, il s’aperçoit qu’un seul de ces poissons suffit à le sustenter, là où d’habitude il commande 2 specimen, 2x plus gros chez son poissonnier. Il poursuit ce régime pendant son séjour et fait une nouvelle découverte : il perd du poids et dispose d’une bien meilleure énergie.

    Que nous raconte cette anecdote ? 1- Qu’il convient de manger la nourriture la moins industrielle possible, 2- Que les proportions nécessaires ne sont pas les mêmes. Donc oui, on peut à la fois mieux manger, sans nécessairement dépenser plus. Ainsi à titre personnel, je préfère manger moins de viande ou de poisson, mais de meilleure qualité. Si le budget est moindre, on mange moins souvent ces produits riches pour favoriser les aliments simples, mais toujours de bonne facture. Par exemple, les fruits et légumes non calibrés ou légèrement abimés de culture maraichère traditionnelle valent mieux que les produits hors saison élevés hors terre de façon industrielle. Le sucre non raffiné coûte plus cher, mais son pouvoir sucrant est supérieur. Etc…

    La malbouffe ne se limite pas aux classes populaires. Manque de temps ou de moyens ne peuvent justifier l’abus de Mc Do ou de plats transformés. Ce que j’oppose ici, c’est le principe de cellules vides contre cellules pleines. Vous comprenez bien que l’escroquerie consiste à nous faire avaler davantage de cochonneries qui impacteront nécessairement notre santé, alors qu’une alimentation plus simple et plus qualitative est possible pour le même budget. Deux tartines d’un pays artisanal à l’ancienne tiennent bien mieux au corps qu’une baguette de chez Leclerc et se conserve bien plus longtemps.

    Maintenant, comme vous le savez, ce qui est redistribué aux Restos du Cœur, ce sont précisément ces produits industriels qui s’approchent de la date de péremption. mais si nous consommateurs, étions mieux éduqués et plus exigeants, nul doute que toute la chaîne en profiterait jusqu’aux plus modestes. La question n’est pas d’avoir l’alimentation la plus riche possible, mais la meilleure possible. En Asie, on l’a bien compris. Je suis toujours frappé de constater que les proportions dans l’assiette sont inversées : viandes et poissons viennent seulement en complément du riz et des légumes. Et ils ne s’en portent pas plus mal, je dirais même franchement mieux si on occulte les statistiques de diabètes, d’infarctus, d’obésité et même de dépression. Le problème n’est donc pas économique, mais bien culturel.

  36. Correction : avant dernière phrase : « si on ausculte… »

  37. julien bonnetouche says:

    Dans le BIO il y a a boire et à manger si je puis dire ….

    Mais pour l’essentiel, et pour répondre à ronin, il me semble que la liberté individuelle elle, n’a pas de prix.
    Je veux pouvoir continuer à avoir le droit de m’empoisonner si cela me fait plaisir avec des entrecôtes bio ou pas , car les contraintes qui nous sont imposées en tous domaines, la plupart du temps au nom de la morale ou du soi disant intérêt collectif commencent à me courir sérieusement sur le haricot !!

    Cela dit, parmi les « plus  » apportés par les nouvelles façons de se nourrir, je vois deux points intéressants à signaler :

    les circuits courts, organisés par des producteurs eux-mêmes.

    On en voit même sur les marchés de la région parisienne, et c’est plutôt moins cher que ce qui vient de Rungis. C’est surtout le cas pour les fruits et légumes. Mais on trouve aussi des producteurs de viande et volailles (plus rarement hélas)
    Et jamais de poisson. Pourquoi ? je ne sais pas car la mer n’est jamais loin en temps de transport.

    la viticulture qui a beaucoup progressé :

    les vins bio ou mieux en bio-dynamie sont en général beaucoup mieux tolérés à l’estomac comme à la tête, sans doute aussi parce qu’ils y mettent un peu moins de soufre.
    Et puis il est vrai que si la viticulture bio demande une préparation des terres beaucoup plus importante on n’utilise presque plus de pesticides sauf en cas d’urgence.
    la vie des viticulteurs s’est également trouvée améliorée, parce qu’il y a moins de cancer dans ces populations.
    Et les vins bio au final ne sont pas plus chers.

  38. Julien bonnetouche says:

    Je n’ai pas dit le contraire. Mais justement il y en a qui vînifient mieux que d’autres

  39. Fredy Gosse says:

    Vous avez raison il vaut mieux manger beau , bon en ayant bien au dessus du minimum vital dans son porte feuille que des produits étiquetés mal bouffe cad industriel’ ou encore pire selon vous OGM
    Sauf que sans ces produits industriels si décriés il n y a ni les quantités disponibles en bio ni les budgets pour acheter des produits beaucoup plus chers
    Quand à fournir en bio les resto du cœur donnez nous une solution … je reste persuadé qu avant les produits bio et avec des produits industriels on n était pas plus gros et mal nourris c est juste une question de moyens financiers et d éducation alimentaire
    Vous aimez le bio grand bien vous fasse mais svp laissez nous la liberté de choisir et n imposer pas vos certitudes discutables
    Quand je vais aux usa je vois beaucoup’de Français dévorant de succulents viandes quasiment toutes OGM ,les mêmes rentrés en France s étranglent à l idée. de voir commercialiser des produits avec OGM
    (90pour cent des français) comprenne qui pourra

    • La la confusion m’interpelle !
      Un produit OGM n’est pas forcément un mauvais produit, il peut même dans un certain nombre de cas être meilleur que son modèle ou qu’un produit bio sauf bien entendu pour José Le Mauvais (LoL) et sa bande d’écolos incultes.

      C’est simplement le risque qui est différent.
      N’oublions pas que nos ancêtres ont de tout temps mangés des OGM sans le savoir, que ce soit des croisements naturels ou artificiels plus tard. Et c’est grâce à eux et les accidents ou déconvenues que nous savons ce qui est bon ou pas aujourd’hui.
      Ne bannissons pas les OGM trop vite, ils pourraient peut-être sauver une partie de l’humanité plus tard ! Cela n’empêche pas de se méfier, d’étudier, de comparer avant d’adopter. Autrement dit observer un moratoire sur chaque produit nouveau OGM.

  40. @julien & fredy

    Qui parle de bio ? Pas moi. gardez votre susceptibilité pour vous. Vous remarquerez qu’aux États-Unis les proportions sont gigantesques, riches en graisses et en sucre raffiné. c’est l’inverse en Asie. Aussi ne nous étonnons pas que le tour des taille des uns et des autres n’ait rien à voir, comme la récurrence de nos maladies de riches. En effet, on peut avoir moins et mieux se nourrir. Devant cette évidence, que j’ai porté à votre attention et qui balaye vos certitudes, vous n’avez pipé mot.

  41. Vous êtes quand même gonflés, entre l’un qui veut me faire passer pour un ayatollah du bio et l’autre qui me présente comme un grand bourgeois déconnecté des réalités, il y a effectivement de quoi s’exaspérer. Jugez moi sur les écrits, par sur vos fantasmes. Nous sommes dans une société en quête de sens, et dans la vie, et dans l’assiette. Il me semble que notre consommation est bien trop compulsive et que nous gagnerions à revenir à l’essentiel. En réaction vous vous drapez dans la lutte des classes ou les libertés fondamentales. C’est absurde, le monde n’est pas aussi manichéen.

  42. Je ne pense pas à vous Michel. Jetez un coup d’œil à mon message précédent. Bonne soirée.

  43. Et une maison en Pierre en Bretagne vous en pensez quoi? :):)

  44. Fredy Gosse says:

    Si ça vous plait faites vous plaisir tant que des ayatollahs verts ne viennent pas me demander de fournir des subventions et des exemptions d impôts pour lutter contre le réchauffement climatique causé par l homme
    Je suis désespérément pour plus De libertés individuelles et moins de contraintes réglementaires
    En un
    Mot comme en cent vous croyez aux balivernes millénaristes parfait ça ne me gêne pas du tout à la condition de ne pas me présenter l addition et les complications réglementaires urbanistiques
    J adore llaBretagne avec un faible pour la cote de granit rose😀
    Ronin juste un dernier mot ne vous fâchez pas c est juste un débat pas une émission TV😀
    Au fait vous ne semblez pas connaître la cuisine cantonaise😀question manque de graisse et de sucre😆

  45. julien bonnetouche says:

    Ronin,

    Je crains qu’il ne soit trop tard pour revenir à l’essentiel, c’est à dire non pas « vivre pour manger mais manger pour vivre »

    Au delà des aspects culturels incluant les habitudes alimentaires, qui font qu’ une grande partie de l’Asie, était pauvre et l’est encore pour certains, l’enrichissement les populations amène progressivement dans leur assiette des aliments également plus riches donc la consommation excessive est forcément néfaste.

    Trop peu c’est pas bon, trop riche non plus. on est d’accord là dessus.

    Beaucoup de facteurs influent sur le mode d ‘alimentation, en dehors du niveau de vie.

    Le premier est génétique, certains vont grossir ou générer des facteurs de risque (cholestérol diabète…) d’autres moins.

    le second est culturel : pour certaines catégories de population, s’ils ont la possibilité de manger, ils mangent tout ce qui se présente (comme les poissons ils voient, ils mangent)

    le troisième est éducatif : soit on a appris en temps voulu les dangers des excès comme des insuffisances alimentaires soit on l’ignore.

    Le quatrième est psychologique : la nourriture est aussi une drogue, et beaucoup sont incapables de résister à cette drogue (chacun ayant son truc favori , sucreries, charcuteries, alcool…)

    Il y a aussi un cinquième qui est l’apprentissage de la cuisine dans le sens de l’allègement des préparations, en privilégiant le goût. mais ça c’est plutôt élitiste.

    Je ne sais pas où en sont les programmes scolaires, mais il serait surement aussi important d’insister sur ces points que sur d’autres matières traditionnelles.

  46. Ah bien voilà. On peut s’entendre quand on échange argument contre argument. Messieurs je suis tout à fait d’accord avec vous.
    Oui Fredy, je déplore comme vous que nous vivions de plus en plus dans une « démocrature ». Cela me dérange à ce point que j’ai envisagé d’aller vivre ailleurs.
    Oui Julien, j’adhère entièrement aux nuances que vous apportez. L’alimentation est tout sauf une chose simple. Nous ne sommes pas égaux.
    Je peux résumer mon point de vue par cette citation de Jung : « trop d’animalité défigure l’homme civilisé, trop de civilisation créé des animaux malades ».

  47. @ Thibault : Vous avez raison. Nous avons digressé. Mais peut-être pas autant que vous le croyez. Ma thèse est la suivante : nous risquons une crise similaire à 29. Tôt ou tard. Une maison traditionnelle autonome éloignée des cités peut constituer un refuge. Dans ces conditions, une alimentation directe ou de proximité devrait également constituer une priorité. Je crains en effet qu’un retour à l’essentiel nous soit imposé par les évènements.

    • Attention, vous tournez survivaliste.

      A ce titre, je vous conseille la lecture de ce livre passionnant « Survivalisme »

      Il y est décrit de manière « sociologique » le développement du mouvement survivaliste et surtout essaie d’expliquer les origines du phénomène.

    • Plutôt que le survivalisme, dans la crainte d’une crise majeure suivie à quasi coup sûr d’une guerre, le plus simple, dès les premiers signes et avant tout le monde, fuyez avec votre famille aux US (le pays le moins vulnérable , technologie militaire oblige, avec un peu (ou plus) d’or et des $ dans votre banque ou site de collecte Américain en ayant choisie au préalable, une banque internationale type HSBC ou Américaine.

  48. julien bonnetouche says:

    Il y aura surement une crise un jour.

    Ne serais ce qu’à cause d’une surpopulation mondiale évidente.
    A l’heure actuelle ( 7 milliards d’habitant) si une guerre ou une épidémie en tuait la moitié, il en resterait encore autant qu’il y a 50 ans !!!! On ne perdrait donc pas beaucoup de temps à l’échelle de l’Histoire….

    Mais concernant la maison autonome et vivre en autarcie, là encore c’est une question de pari. Un peu comme ceux qui enterraient un abri antiatomique dans leur jardin dans les années 70.

    Ou même comme ceux qui investissent tout leur capital dans le l’OR.

    Si on se place purement sur le plan de la stratégie d’investissement, si rien ne se produit de particulier dans les 10 ou 20 prochaines années,( et cela est tout à fait possible voire probable) les tenants de la stratégie défensive maximale seront perdants.( Et ici je m’adresse plus particulièrement aux CGP dont c »est le rôle de faire gagner de l’argent à leurs clients.)

    Mais ceci n’est pas nouveau, les entreprenants, ceux qui vont de l’avant, réussissent en général mieux que ceux qui restent assis sur leur lopin de terre.

    •  » les tenants de la stratégie défensive maximale seront perdants. »
      Je dirais plutôt « non gagnants » à la place de perdants mais vraiment GAGNANTS dans le cas contraire !

  49. Merci Guillaume pour la proposition de lecture. Toutefois, je vous avoue qu’il n’est pas dans mon intention de me radicaliser, tant ma réflexion tient davantage « Des temps Modernes » que de « Mad Max ». Que julien se rassure, je ne compte pas m’enterrer dans mon bunker, simplement repérer la sortie de secours.

  50. Ah si dernière chose, en me relisant je m’aperçois que mon accord avec Fredy doit être relativisé pour ne pas prêter à confusion. Si je déplore la « démocrature » qu’on nous impose l’air de rien (il faut croire que Chomsky et Michiavel sont les livres de chevet de nos dirigeants), l’outrance de notre consommation participe du même modèle. Aussi je ne comprends pas qu’on puisse s’immuniser d’un hypothétique diktat vert – dans les faits, la dernière roue du carrosse, pour en épouser un autre. Je veux bien que la règle des 68tards soit de jouir sans entrave, mais à un moment ou un autre, il faut bien régler l’addition.

  51. Fredy Gosse says:

    Déjà conseillé par mes soins « non ce n était pas mieux avant . « bonne lecture
    Ça remet les pendules à l heure😀
    Moi un soixante-huitard
    Mais pas ecolo😀😀😀lol
    Au fait on va manquer de nourriture parait il’surtout quand la moitié des céréales produites serve à faire du carburant ,vive l ecologie
    Bon. on dérive trop alors mon Dernier mot foutez nous la paix les’millenaristes ou allez décider les indiens , les chinois les indonésiens les gens du Maghreb de cesser de tout polluer puissance 10
    Ça ne changera rien à l évolution du climat mais ça ne gaspillera pas les ressources naturelles .
    Au fait merHulot est partî il va pouvoir utiliser son parc automobile reprendre hélicoptères et avions et Toucher son écot sur des centaines de bouteilles plastiques Ushuaïa
    Le pire est à venir ,pour le remplacer on parle du représentant du WWF 🤢🤢autrement dit le lobby vert par excellence installé au cœur du pouvoir.. c est autre chose que le lobby des chasseurs
    Fin de l histoire pour moi

  52. Mais qu’est-ce que tu as Fredy à vouloir me coller une étiquette dans le dos ? Millénariste ? Ben voyons. Aller essaie encore. Avec toi c’est le jeu des 7 familles décidément.

  53. Fredy Gosse says:

    Faut pas tout ramener à soi je parle des écolos en général

  54. Comme tu répondais à mon post, il me semblait logique de le prendre pour moi. Alors mea culpa. Je n’ai jamais voté écolo, bien que je sois sensible au discours environnemental.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*