Le mouvement est violent mais personne ou presque n’en parle.

Les taux augmentent très violemment. Le taux d’emprunt de l’état Français atteint aujourd’hui 1.35% ; Il était à 0% le 21/12/2021. Il était encore à 1% au début de ce mois d’avril.

Le mouvement est violent et fait des ravages sur les gestion obligataires et autres actifs dont le prix est sensible aux taux d’intérêt comme l’immobilier parisien, l’immobilier de rendement et notamment l’immobilier d’entreprise dans lesquelles investissent les SCPI.

Mais ce mouvement devrait aussi et surtout impacter les taux de crédit immobilier. La hausse des taux de crédit immobilier promet d’être violente dans les prochains mois, et cela dès le mois de mai prochain.

Déjà, la hausse des taux a été violente en avril avec -+ 0.40% de hausse sur certains profils ; En Mai, la hausse pourrait être au moins équivalente !

Non, vous ne rêvez pas. Les taux de crédit immobilier pourraient doubler en trois ou quatre mois.

Au début de l’année 2022, le taux moyen des crédits immobiliers était autour de 1% sur 20 ans.

Aujourd’hui, sur les barèmes d’avril, il faut compter 1.35%.

Demain, sur les barèmes de Mai ou Juin, on pourrait rapidement se rapprocher des 2% au rythme de la hausse actuelle des taux.

Sans évoquer la délicate question du refus de prêt pour dépassement du taux d’usure qui risque sérieusement de bloquer l’obtention de votre crédit immobilier (cf. « Les refus de prêt pour dépassement du taux d’usure explosent avec la hausse des taux de crédit immobilier. Solutions ?« ), c’est tout le marché immobilier qui pourrait subir cette violente dégradation du pouvoir d’achat des candidats investisseur dans l’immobilier.

C’est simple à comprendre :

  • Avec un taux de 1% sur 20 ans, vous pouvez emprunter 217000 € pour une mensualité de 1000€ / mois.
  • Demain, avec un taux de 2% sur 20 ans, vous ne pourrez emprunter de 197 000€ pour cette même mensualité de 1000€ / mois.

==> Soit une perte de pouvoir d’achat immobilier de 10% ! Cette perte de pouvoir d’achat immobilier pourrait avoir pour conséquence un baisse des prix de l’immobilier, là ou le pouvoir d’achat était déjà très faibles … et freiner la dynamique du marché immobilier ailleurs comme nous vous l’expliquions déjà dans cet article « Quelle tendance pour le marché immobilier en 2022 ? Baisse des prix à Paris et Lyon ; Hausse en province ? »

Bref, les taux de crédit immobilier pourraient bien très fortement augmenter dans les prochains mois… et cela rebat clairement les cartes de la dynamique du marché immobilier !

A suivre.

ps : Et c’est la raison pour laquelle j’ai écrit cet article hier « Prix de l’immobilier : Non, il n’y a pas de bulle immobilière sauf peut être à Paris et Lyon. » ; Ce sont les fondamentaux du marché immobilier qui permettront de fixer les conséquences de la hausse des taux d’intérêt sur les prix.

Besoin d'un conseil ? Découvrez nos services :
Conseil indépendant 
Bilan patrimonial
Gestion conseillée
Conférences patrimoniales
Livres et formations 
Investir dans l'immobilier
Optimiser sa Succession
Assurance-vie et gestion de patrimoine
Epargne et placement 
Assurance-vie
Plan Epargne Retraite (PER)
SCPI
Groupement forestier & viticole
Immobilier locatif 
Chasseur en investissement immobilier locatif
Crédit immobilier
Assurance emprunteur
Expert-comptable Location meublée et SCI

19 commentaires