A l’occasion d’un interview dans la journal Le PARISIEN, Stanislas GUERINI, Le délégué général de LREM – La République En Marche, a fait deux propositions qui ont retenues notre attention. Nous portons une attention aux propositions du parti présidentiel : Même s’il est évident qu’il ne s’agit pas de propositions « validées » par Emmanuel Macron ou le gouvernement, les réflexions du parti majoritaire à l’assemblée nationale ne sont jamais sans conséquence

La première proposition concerne la préconisation d’une augmentation de l’Impôt sur la Fortune Immobilière (IFI) pour financer la suppression de la taxe d’habitation ; Nous avons rédigé un article dédié à cette nouvelle hausse d’impôt sur l’immobilier : Vers une augmentation de l’IFI pour financer la suppression de la taxe d’habitation ?.

La seconde proposition concerne la fiscalité des successions et notamment des donations. En effet, Stanislas Guérini fait référence par deux fois aux droits des successions. Dans un première temps, il explique que le parti présidentiel « ne propose pas d’alourdir cet impôt mais de le rendre plus juste » :

La porte d’une réforme des droits de succession ne semble pas fermée ! Et lorsque nos hommes politiques ouvrent un sujet fiscal, et vous annoncent plus de justice fiscale … Ce n’est pas pour baisser les impôts ! Dans la bouche de nos politiciens… plus de justice fiscale, c’est faire payer plus d’impôt à ceux qu’ils jugeront privilégiés.

Cette proposition de Stanislas GUERINI est d’autant plus étonnante qu’Emmanuel MACRON était limpide lors des dernières rumeurs qui allaient en ce sens : « Les droits de successions et les pensions de réversion, on n’y touchera pas tant que je suis là » (Même si nous savons depuis qu’une réforme des  pensions de réversion est en débat à l’occasion de la prochaine réforme des retraites – Réforme des retraites : Des pensions de réversion revues à la baisse pour les futurs veufs ou veuves – )

 

Dans un second temps, Stanislas GUERINI précise qu' »à court terme, nous préconisons plutôt de favoriser les donations du vivant, pour réinjecter plus rapidement cet argent dans l’économie« .

Voilà une proposition intéressante ! S’agit t’il d’augmenter les abattements disponibles pour transmettre des sommes et biens immobiliers sans droits de succession ? Réduire le délais de renouvellement des abattement actuellement fixé à 15 ans ? D’augmenter le montant de l’abattement disponible pour les dons de sommes d’argent ?

Bref, en tout cas, l’idée d’encourager les donations est une excellente initiative, même s’il faut toujours porter la plus grande attention aux détails ! Car dans une période ou le gouvernement est manifestement à la recherche de recettes fiscales, ce « cadeau fiscal » pourrait ne pas être « gratuit » !

 

Optimiser sa succession : Tous nos conseils pour réduire les droits de succession et optimiser la transmission de votre patrimoine dans nos livres « Succession » et « Assurance vie et gestion de patrimoine« 

A suivre !


Assurance vie et gestion de patrimoine

55 Comments

  1. Robert G says:

    Le principe de l’éritage est pourtant très injuste puisqu’il n’a rien à voir avec le travail de son bénéficiaire.
    Décidément les politiciens ne comprennent rien à rien.
    De quoi pourraient hériter les enfants d’un gilet jaune dont le salaire ne lui permet même pas de finir le mois ?
    Diminuer la fiscalité des successions ne fera que jeter de l’huile sur le feu.
    La vraie question c’est la question du niveau des salaires.

    • Benedicte says:

      Et vous ,vous avez tout compris sauf l’orthographe .

    • Louvion says:

      N’exagèrez pas. J’ ai travaillé pour mon fils. Dans ce cas là vendons tout et partons ns réfugier ailleurs. Croyez vs que payer des écoles, insister sur l’éducation cela tombe du ciel???

      • Michel 2 says:

        Et croyez-vous que spolier les personnes qui travaillent, entreprennent ou encore prennent des risques, ça les encourage à faire plus ?
        ou à rester et à contempler le fruit de leur travail distribué à des assistés et à (trop) de fonctionnaires sous occupés pour un certain nombre d’entre-eux alors que déjà à 28 ou 30h hebdo !

    • Et qu’est-ce que les successions ont à voir avec le niveau des salaires?
      Et si pour une fois vous réfléchissiez avec votre tête?
      Le pays s’en serait sorti il y a plus de 10 ans, si on réfléchissait correctement.
      Au lieu de cela, tout ce qui sort de la bouche de la plupart des gens c’est de l’envie et de la jalousie, à tous les niveaux : les gilets jaunes par rapport à ceux qu’ils considèrent comme riches (ceux qui gagnent plus de 1 900 € par mois), les chroniqueuses féministes qui veulent décapiter les hommes pour prendre leur place.
      Et si on disait stop et qu’on commençait à expliquer que l’argent ne tombe pas du ciel?
      Et si on en finissait avec cette idéologie d’inversion qu’est le marxisme qui explique que si les uns s’enrichissent c’est parce-que d’autres s’appauvrissent alors que l’histoire récente démontre absolument l’inverse?

  2. Fredy Gosse says:

    Et la réduction des dépenses ?

  3. Patrick D says:

    Je crois que vous vous trompez, Guillaume. Je suis presque certain qu’ils proposent de « favoriser les donations du vivant » en augmentant fortement les droits de succession pour pousser à donner avant.

  4. Goubard says:

    Guéri ni = pyromane. L’ifi Est l’omimpot le plus injuste qui soit. Il ne touche que les petits riches , 500 000 environ. S’il est augmenté ce n’est qu’a La condition de pouvoir le payer en investissant l’ans les Pme ou la Foret. Sinon c’est un million de voix en moins pour Macron à toute future élection. Sans doute un ancien socialo bien rouge ce GUERIN.

    • Michel 2 says:

      Qui peut faire confiance à ce gouvt rempli de socialistes qui n’ont qu’un leitmotiv: « augmenter les impôts » ? Réformer pour eux c’est forcément augmenter !

  5. julien bonnetouche says:

    Il ne sortira rien du « grand débat » tout simplement parce qu’il n’y a aucune marge de manœuvre.
    alors on fera peut être un peu de « cosmétique » ici ou là mais c’est tout.

    les déclarations de uns et des autres plus ou moins » non- responsables » ne sont à l’évidence que de l’enfumage, méthode Macron maintenant bien connue et éprouvée, et qui marche puis que on en parle !!

    Par contre au fil du temps, ce sont les prestations et pensions de toutes natures qui vont diminuer, et l’age de la retraite qui va s’allonger. Là aussi parce qu’il n’y a pas d’argent.

    Bref rien que du bien ( trop) connu !!

  6. Fredy Gosse says:

    La tactique est annoncée gagner du temps , continuer à parler le plus longtemps possible parler tous les jours du péril de l extrême droite (même si dans la rue on voit l extrême gauche) pour avoir de nouveau un combat Présidentiel Lepen /Macron avec l’éternelle histoire tout sauf Lepen . Avec le contrôle des médias c est jouable ..nos histoires d efficacité économique de meilleure gestion du pays n ont aucun intérêt

  7. Je partage l avis de Frederic Gosse : sans diminution des dépenses il n y a pas de solution .
    Il faut étudier sérieusement les économies qui peuvent être faites :
    – Le train de vie de l Etat est disproportionné , on devrait s en occuper en priorité –

  8. Ce n’est pas le train de vie de l’Etat qui est disproportionné seulement la fraude fiscale.

  9. julien bonnetouche says:

    selon vous,

    qu’est ce qu’il est plus réalisable ?

    réduire, la fraude fiscale ou bien le train de vie de l’État ?

  10. Fredy Gosse says:

    On peut faire les 2? Il paraît qu il’y Aurait 14 milliards de fraudes aux prestations sociales

  11. Imaginez un peu…14 milliards de fraude sociale à additionner à 80 à 100 milliards de fraude sociale d’entreprises par an !

  12. Fredy Gosse says:

    Et 1 million de fonctionnaires en moins pour avoir le même rendement que les fonctionnaires allemands

  13. Ça se défend. Mais un million de chômeurs en plus est-ce bien raisonnable ?

    • Fredy Gosse says:

      M enfin si on a 1 million de mecs inutiles on économise des milliards en quantités industrielles qui permettent de baisser les impots des entreprises et des particuliers , donc le secteur privé crée des emplois car ils sont redevenus compétitifs .reflevhissrz un peu si vous considérez qu il
      Faut garder les inutiles pour raison de lutte contre le chômage alors tous fonctionnaires inutiles non’???sinon pour Lutter contre le chômage c est facile la moitié des chômeurs creuse des trous et l autre moitié les bouche

  14. Quand va-t-on comprendre en France que c’est le privé qui crée la richesse et pas l’Etat?

  15. julien bonnetouche says:

    Aujourd’hui la fraude fiscale avec des fraudeurs qui mettent leur argent en Suisse ou dans une autre paradis fiscal, c’est terminé avec les accords de communication entre États.

    Mais Il reste la fraude des millions de travailleurs au noir (ou gris) que pratiquent beaucoup de fonctionnaires territoriaux ( puisque ils ne bossent pas beaucoup et ont le temps) mais aussi les employés à domicile, dans le bâtiment, la restauration, et j’en passe ainsi que tous les étrangers plus ou moins sans papiers qui vivent de cela et de prestations diverses.

    ça commence à faire du monde !!

    Vous même n’avez vous jamais fait un petit boulot non déclaré ?

    Mais il y a aussi la fraude sociale, à tous niveaux, et alors là il y a aussi un paquet de milliards.

    Sans compter les, arrêts de maladie injustifiés qui permettent d’ailleurs de  » bricoler  » au lieu de travailler.

    Je veux dire par là que ceux qui veulent trouver des sous dans la fraude fiscale ( 100Milliards €) selon certains, feraient bien de regarder les pierres qui se trouvent dans leur propre jardin.

    • Cette fourchette de 80 à 100 milliards ne vient pas de mon imagination mais du constat des syndicats de contrôleurs du Trésor Public « freinés » dans leur élan pour une lutte juste de la VRAIE fraude. En même temps comment être surpris de vos propos sur un site dédié à ceux qui veulent faire de l’argent sans travailler.

      • Patrick D says:

        « ceux qui veulent faire de l’argent sans travailler » : je crois que vous n’avez aucune idée du travail et du temps nécessaire pour être bailleur aujourd’hui en France ( Je ne parle pas des loueurs de sommeil qui se fichent des lois et de leurs locataires ).
        Personnellement, je n’ai jamais autant travailler que depuis que je suis rentier. Et pourtant je ne chômais pas avant, je n’étais même pas fonctionnaire avec les 35 heures et ses RTT.
        Quant à ce blog, c’est vrai qu’il parle beaucoup plus aux investisseurs qu’aux syndicalistes. Mais il est ouvert à tous et c’est un vrai plaisir d’avoir des opinions divergentes.

      • Nicolas C says:

        Tu veux quoi ? Defendre les assistés qui touchent allocs sur allocs sans rien faire ?

        Car il y en a qui gagnent des fortunes à vraiment rien foutre de leur journée à dépenser de la thune que même ceux qui payent des impots ne peuvent pas se permettre.

    • Michel 2 says:

      Vous avez raison sur le travail au noir/gris. Mais qui favorise celui-ci si ce n’est l’Etat avec ses taxes et cotisations grotesques !
      Je me rappelle une époque ou certains travaux dans le bâtiment étaient passés de 20% à 5,5% de TVA. Le travail au noir a alors été divisé par 10 me semble t-il ? CQFD

    • Fredy Gosse says:

      L éducation nationale combien de petits cours au noir ?

      • Quel lieu commun ! Si cela était la réalité et que l’on pouvait «dépenser des fortunes» en vivant très confortablement des allocs, vous vous empresseriez de faire la même chose. Pourquoi ne pas avoir fait le choix de passer toute votre vie rémunéré au SMIC pour avoir toutes ces aides généreuse et vivre le bonheur absolu ?

  16. Encore normal de pouvoir transmettre un bien en payant moins ! Déjà que j’ai payé injustement de l’ISF et de l’IFI, JE VEUX transmettre en payant le moins possible d’impôts ! Sinon, c’est simple, je vais mourir au Portugal et mes enfants me suivront au soleil, travailleront au Portugal, paieront leurs impôts au Portugal. La France est trop imposée pour ceux qui travaillent ou on travaillé.

    • Oui oui…le Portugal et son exonération fiscale de dix ans pour les revenus des retraités étrangers et son salaire minimum aux environs de 900 € pour vos enfants et sa couverture sociale extraordinaire.

  17. Pour la secu, j’ai laissé assez de plumes en France
    Tout ça pour ceux qui foutent rien, ont le temps d’aller consulter ou vont remplir les urgences pour des petits bobos.
    Salaire minimum de 900, oui mais pour celui qui ne compte pas ses heures, bien plus.
    Mes enfants sont aussi convaincus de me suivre, ils ont 20 ans. Qu’ils remettent l’isf, je me tire et sans regrets.
    La France est un pays instable et trop de jaloux dans ceux qui vivent du social et donc sur mes efforts.
    J’ai exactement le même avis que les gens au-dessus, j’aurais donc de bons amis là-bas

  18. J’ai de très bons amis portugais. Ils préfèrent vivre en France …et depuis 45 ans. L’herbe serait-elle plus verte chez le voisin ?

  19. LOL. Leurs neveux et nièces et les enfants de la majorité de leurs amis restés au pays vivent dans la précarité.

  20. Fredy Gosse says:

    Oui mais ils reviennent au pays maintenant que le gras public a été enleve

    • Le gras public portugais ? Il y en avait donc ? Mes voisins et très bons amis portugais, dont je vous parle, sont venus en France au début des années 70 pour le travail car chez eux il n’y en avait pas. Une fois carrière faite, pourquoi ne pas retourner au pays fréquemment une fois la retraite arrivée ? C’est ce qu’ils font. Ils me disent cependant qu’au Portugal il y a tout (merci à l’Europe) sauf une chose : du travail et de l’argent pour les portugais. Ils me disent aussi que le système de santé français est bien meilleur. Ce n’est pas compliqué, ce sont les dates de rendez vous médicaux en France qui fixent leurs dates de retour.
      Cependant il est vrai que là bas un francais bien nantis et exonéré d’impôts pendant dix ans vit bien, entouré d’une très grande majorité de pauvres.

      • Patrick D says:

        Entre les années 70 et aujourd’hui, le Portugal a bien évolué. Par son travail, celui des expatriés (merci la France) et l’Europe (Merci à ceux qui l’ont créée dont .. la France).
        Aujourd’hui le Portugal continue à évoluer et rattrape son retard en développement. Il profite des expatriés français qui fuient l’enfer fiscal de … la France mais sans créer de paradis fiscal. Bref, les portugais sont des gens raisonnables, intelligents et travailleurs. Tout ce qui manque aux français, LOL.
        Par contre c’est vrai que le système médical français est meilleur. La France y mets plus d’argent en étant mieux organisée ou en faisant payer beaucoup plus d’impôts qu’au Portugal ?

  21. Quand on a bossé 75 heures par semaine dans le froid et le vent pendant 40 ans, on n’aime pas se faire traiter de nanti.
    Même si c’est la mentalité de bien des Français d’être profiteurs, assistés et jaloux. Au Portugal, on va dans un quartier avec d’autres français, on créé des emplois, on consomme donc les caisses portugaises se remplissent via la TvA, etc…soit aucune culpabilité à avoir. En France, je paie tellement d’IFI et anciennement isf qu’il ne me reste rien pour vivre moyennement.

    • Oui…oui….ils m’en ont parlé. Il parait que là bas il se dit la même chose qu’en France : une bonne réforme est celle supportée par les autres.

      • Patrick D says:

        N’empêche qu’ils finissent par s’en sortir. Il va falloir que la France fasse pareil, j’espère seulement qu’il ne va pas falloir attendre une semi-faillite, les aides de l’Europe et les contraintes qui vont avec pour que nous commencions à évoluer.

        • Michel 2 says:

          Comme vous dites, il faut aller au fonds du trou pour qu’enfin ILS se décident à réagir/ agir efficacement et en profondeur.

          En même temps, on comprend facilement qu’il plus facile en ce sens que le peuple se rend compte que des réformes importantes de structure s’imposent, quand leur pays est au fond du trou.
          Les exemples sont nombreux, les derniers en date: Brésil, Argentine ou Vénézuela, …

  22. La « semi faillite» et les «réformes importantes». Peut être la plus importante reforme devrait-être dans un premier temps l’uniformisation de la fiscalité au niveau européen ?
    Je ne regrette qu’une chose lorsque je vois le compteur en temps réel de la «dette publique»…qu’il n’existe pas le même pour les fraudes fiscales (y compris celles sous couvert d’«optimisation fiscale»)
    La dette publique est sans doute ce que certains veulent qu’elle soit.

  23. Patrick D says:

    Il est évident que l’Europe doit mettre en place une uniformisation de la fiscalité. Sachant que jamais les autres états ne voudront casser leur modèle actuel qui leur permet d’évoluer, il va falloir que la France casse le sien en s’imposant de grandes réformes.
    Jamais les français ne l’accepteront tant qu’ils n’auront pas compris qu’il vaut mieux garder 50 % des avantages actuels plutôt que de perdre 100 % au final.

    • Michel 2 says:

      Uniformisation de la fiscalité Européenne c’est l’arlésienne !

      En même temps, il faut savoir ce que l’on veut (pour l’Europe)
      Soit une Europe des nations souveraines et alors il est normal que les réglementations dont fiscales, soient différentes d’un pays à l’autre
      Soit une Europe fédérale et là il est plus facile et logique de faire converger les réglementations de chaque pays.
      Tout le monde (parmi les principaux dirigeants de l’Europe) veulent garder un système de nations souveraines et donc rejettent ardemment le fédéralisme, et ce sont les mêmes qui se plaignent des différences quand celles-ci sont à leur désavantage.

      N’oublions pas, pour reprendre Charles Gave, que l’Europe telle qu’elle a été pensée et conçue par Robert Schuman, Jean Monnet et consorts, n’est pas une Nation mais une civilisation, basée sur le libre échange dans la communauté.

  24. «L’Europe…. n’est pas une Nation mais une civilisation, basée sur le libre échange dans la communauté.»
    Elle a eu pour principal but de faciliter la circulation des capitaux et celle des personnes pour les mettre en concurrence. Là nous sommes bien d’accord.

    • Michel 2 says:

      Pourquoi seulement « des capitaux » !
      Libre échange et circulation des hommes, des biens, des marchandises, de l’immobilier (achat/ vente), des idées, etc . , etc.

  25. Thomas D. says:

    On paye déjà une taxe foncière pour avoir la propriété d’un bien, et ensuite on doit payer des droits de mutation pour le donner, la France (avec la Belgique pour l’Europe) est l’un des rares pays qui taxe plusieurs fois ses citoyens.

    La encore, ce sont les classes moyennes qui payent le plus !

    Vous êtes pauvres –> abattement
    Vous êtes riches –> montage fiscale (SCI avec holding à l’étranger) et hop

    Il faut changer la fiscalité pour la classe moyenne !

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.