Autre mesure importante d’Emmanuel MACRON après la mauvaise nouvelle de la non indexation des retraites sauf pour les « petites » retraites, le président semblait vouloir annoncer une baisse de l’impôt sur le revenu pour les contribuables imposés au début de la tranche à 14% financée par la hausse de l’impôt des contribuables imposés à la tranche supérieure via une nouvelle baisse des niches fiscales.

Le président semblait aussi vouloir insister sur la nécessite de « travailler davantage ».

 

Une hausse d’impôt via la suppression de niches fiscales pour financer un nouveau barème de l’impôt sur le revenu

Selon les informations publiées par Médiapart, le taux d’imposition de 14% pourrait être remplacé par 3 taux et le mécanisme de la décote supprimé afin d’améliorer la progressivité de l’impôt sur le revenu. Médiapart évoque une baisse d’impôt pour un montant d’un milliard d’Euros concentrée sur les contribuables qui seraient au milieu de la tranche à 14%.

Mais pour financer cette baisse de l’impôt sur le revenu, payé par seulement 43% des contribuables, le gouvernement semble vouloir augmenter l’impôt sur le revenu (de ceux qui en payent déjà beaucoup trop) via une nouvelle la suppression de niches fiscales.

Bref, l’impôt sur le revenu risque d’encore augmenter pour les contribuables qui ont déjà l’impression de payer beaucoup d’impôt. Aujourd’hui seuls 43% des contribuables payent de l’impôt sur le revenu… quel sera ce taux demain ?

La révolte fiscale des #giletsjaunes va se transformer en hausse d’impôt ! C’est extra-ordinaire !

 

De la nécessité de travailler davantage …

Mais ce n’est pas tout. Le président évoque également la nécessité de « travailler davantage ». Enfin le président semble insister sur l’idée selon laquelle nous devrions « travailler davantage » pour financer ces baisses d’impôt. Certains médias avancent l’idée de travailler gratuitement à l’occasion d’un ou deux jours fériés (comme c’est déjà la cas pour la journée de solidarité du lundi de la pentecôte) ou encore de revenir sur les 35h.

Il s’agit, ni plus, ni moins que de payer plus d’impôt ! Travailler plus sans gagner plus est une autre manière de payer des impôts. S’il s’agit de mettre fin aux 35H, il s’agit de travailler gratuitement pour son employeur ; S’il s’agit d’une nouvelle journée de solidarité, il s’agit de travailler gratuitement pour les caisses de l’état.

En effet, le mécanisme de la journée de solidarité du lundi de la pentecôte pourrait être simplifié comme étant une journée de travail gratuit au profit de l’état. « Depuis 2004, le lundi de Pentecôte férié est en effet une journée de solidarité non payée pour les salariés. C’est-à-dire que l’employeur verse à l’Etat ce qu’il aurait dû verser au salarié. Cette contribution solidarité autonomie (CSA) s’élève à 0,3 % de la masse salariale de l’entreprise. Cette contribution est collectée par la Caisse nationale de solidarité pour l’autonomie (CNSA), également créée par la loi de 2004. » explique un article publié dans le parisien.

Travailler plus, sans gagner plus ! est tout simplement une nouvelle manière de payer plus d’impôt.

Besoin d’un conseil pour gérer votre patrimoine ?

Leblogpatrimoine.com, au delà d’un site d’informations sur la gestion de votre patrimoine, est la vitrine de la société de conseil en gestion de patrimoine Guillaume FONTENEAU Conseil.
 
 
Ce sont trois livres de conseils pour vous permettre d’optimiser la gestion de votre patrimoine : « Investir dans l’immobilier » ; « Succession » et « Assurance vie et gestion de patrimoine« . Déjà des milliers d’exemplaires vendus à ceux qui veulent comprendre comment investir, valoriser leur patrimoine ou le transmettre !
 
 
Le cœur de notre métier est le conseil en gestion de patrimoine indépendant. En accord avec nos convictions d’indépendance du conseil, nous ne sommes pas intermédiaire financier ou immobilier. Nous sommes rémunérés exclusivement par honoraires de conseil :
 

Nouveau ! L’assistance patrimoniale – Une solution rapide et efficace pour répondre à vos questions, lever un doute ou simplement solliciter notre avis sur votre situation patrimoniale. Comme nous vous l’expliquons dans cet article « Comment rendre la gestion de patrimoine accessible à tous ? », l’assistance patrimoniale, c’est un rendez vous téléphonique d’une durée de 30 à 45 minutes pendant laquelle nous travaillons ensemble sur votre situation patrimoniale – Un service au tarif unique de 69€ TTC –

 

Réserver un rendez vous d’assistance patrimoniale

 

Le bilan patrimonial – L’analyse exhaustive et approfondie de votre situation patrimoniale. – Tarif variable selon la complexité de votre situation / En moyenne, ce service est facturé 590€ TTC.

 

Découvrir notre offre de conseil patrimonial


54 Comments

  1. Macron pense-t-il ainsi étouffer les revendications en cours ou relancer de plus belle les manifestations des Gilets Jaunes ?

  2. Oh la la quelles surprises !
    Des hausses d’impôts quelle bonne idée 🙂

  3. Hurluberlu says:

    Soyons transparents. Nous en sommes arrivés à un point où, pour combler les déficits mensuels (signes alarmants d’un dérapage budgétaire), le gouvernement a souhaité augmenter la taxe sur le carburant…celle-là même qui a déclenché le mouvement des gilets jaunes.
    Alors qu’attendent les gens ? Encore plus de cadeaux ? Le père Noël n’existe pas, et il va falloir encore payer…

    • Si si, le père Noël existe pour certains détenteurs de gros groupes qui ont notamment absorbé la majorité du CICE sans réelle contrepartie. Une petite pensée pour Bernard Arnault qui a doublé sa fortune en un temps record. Peut-être qu’avec ses 80 milliards il arrivera à boucler ses fins de mois.

      • Les grosses fortunes le sont par la valeur de leurs action essentiellement, et elles sont inflatees par les politiques monétaires laxistes

  4. Si j’en crois l’analyse de Guillaume, réaliste au demeurant, le logiciel économique de l’Etat ne change pas.
    je crains que l’on déplace le mécontentement ou plutôt qu’on augmente son périmètre.
    -les mécontents actuels le resteront. « toujours plus »
    -les classes moyennes deviendront les nouveaux mécontents
    -les gros riches resteront toujours plus riches et ne ressentent aucune pression insupportable

    A tout coup, le changement crée des déséquilibres réels ou perçus. Le français voit le plus souvent le verre à moitié vide (pessimisme)

    Emmanuel MACRON devra démontrer ce que :
    – les moins fortunés gagnent et combien
    -les classes moyennes gagnent combien ou, au pire, ne perdent rien.

    Chacun doit pouvoir faire le calcul pour vérifier sa propre situation et accorder crédit à de nouvelles annonces.

    Nos énarques ne vont pas se perdre dans la réalisation d’un simulateur…..mais Guillaume le peut !
    La réussite est un enjeu de communication….

    • Jean Claude says:

      Qui plus est il veut nous faire avaler la pilule en supprimant l’ENA geste pour le moins symbolique car on aura encore au moins 30 ans à les subir

    • calberg says:

      Un exemple concret après déclaration en ligne…
      pour un retraité ayant perçu 19659€ en 2018 (au lieu de 19905 en 2017!), l’impôt sur le revenu net passe de 415€ à 995€.
      Donc 246€ de baisse de retraite et hausse de 580€ de l’impôt à payer.
      par mesure d’équité, appliquons cette même proportion à chacun!

  5. Bonjour
    suivre le débat

  6. Jean Claude says:

    Qui plus est il veut nous faire avaler la pilule en supprimant l’ENA geste pour le moins symbolique car on aura encore au moins 30 ans à les subir

  7. J’attends de voir ce qui risque de se passer pour la création d’une tranche à 45%….A propos des gros salaires, qui parle encore de la CEHR ? Donc 45% + CEHR, je crains le pire à moins que l’on reste dans la situation actuelle qui est déjà lourde pour ces contribuables.

    Pour les autres catégories, je donne ces informations : Revenu imposable de 2018
    Impôt sur le revenu imposable
    Personne seule et/ou ayant élevée * 5 ans un enfant seule : RI 20 000 € pour 34€ d’impôt…ou 133 € d’impôt si condition des 5 années non respectée.

    Si pas d’enfant et marié : 48 000 € et 3 930 € d’impôt
    Si mariés et 2 enfants : 48 000 € et 2 262 € d’impôt.

    Un retraité déclarant 16500 € aura un impôt de 324€

    (avant les différentes réduction possibles)

    Avant de me polariser sur les tranches, je regarde le montant de l’impôt, seule vraie vérité selon moi.

    • Michel 2 says:

      Ce gouvernement, tout comme les précédents d’ailleurs, est pris dans le piège de la dette et rien ne pourra se passer de concret et substantiel tant que ces gouvernants n’auront pas compris qu’ « un bol d’air » pour baisser les impôts (de tous) est nécessaite et cela passe obligatoirement par la réduction des dépenses publiques, du train de vie de l’Etat, ainsi que par des réformes structurelles.

      • Ce gouvernement, tout comme les précédents d’ailleurs, est aussi et surtout pris dans le piège de l’UE et des GOPÉ qui dictent la marche à suivre.

        • Michel 2 says:

          Aussi, mais notez tout de même qu’au sein de cette UE, certains pays s’en sortent pas si mal (Allemagne, Pays Bas, …)

  8. « La révolte fiscale des #giletsjaunes va se transformer en hausse d’impôt ! C’est extra-ordinaire ! »
    la révolte des #giletsjaunes n’est pas une revolte fiscale.
    ils mettent en parallèle la HAUSSE des impôts avec une DEGRADATION des services publics.
    çà n’est pas du tout la même chose !

  9. Bonjour

    Une simple remarque. Loin de moi de dire les autres doivent payer. Ce n’est peut-être pas le moment opportun mais j’étais un actif lorsqu’on a mis en place les 35 heures, il y en avait qui parlaient de 32 heures. Il y en avait même qui disaient qu’on s’acheminait vers une société sans travail,(j’exagère un peu)parce que les robots le feront à notre place ( ce n’est pas faux non plus) ; Mais enfin pour l’instant 35 heures——–> on arrive et on repart (j’exagère encore). Un mi-temps par exemple, on ne peut pas lui confier des responsabilités et on veut s’acheminer vers là).
    Je ferais remarquer que lors de la mise en place des 35 heures les enseignants n’ont pas vu leur temps de travail diminuer, et heureusement. J’ai toujours entendu ma femme, qui était prof de math, ( durant des décennies), me dire qu’elle manquait de temps pour boucler le programme. Je vous prie de croire qu’elle ne faisait pas partie des utopistes( celle là). Dans cette institution: on rajoute on retire des heures de cours dans les matières fondamentales. Certes les technologies ont changé, mais si on ne sait pas compter ou écrire ou lire( en comprenant ce qu’on lit). on ne comprend pas la question donc on ne peut apporter la réponse.
    On veut mettre deux langues étrangères en 6ème alors que beaucoup ne maîtrisent pas leur langue maternelle. Où va -t-on prendre ce temps pour enseigner ces 2 nouvelles matières; Evidemment, pour ceux qui le peuvent c’est bien venu( mes enfants ont commencé à étudier l’allemand en CE1. Ceci dit, les connaissances théoriques c’est bien mais l’ouverture sur le monde du travail(en fin de scolarité c’est autre chose). Pour ce qui me concerne(en tant que parent) c’est là que j’ai vu poindre les difficultés. Je prends pour exemple une maîtrise d’informatique on s’en va dans des théories (pour des futurs doctorants oui) qu’on en arrive à ignorer le basique. Enfin, trouver dans une autre université un master plus pratique qui nous ramène sur terre est bien utile et même indispensable . Et cela ne ferme pas la porte pour continuer vers un doctorat si on en a envie.
    Tout le monde le sait( j’en suis pas sûr), les cadres ne comptent pas leurs heures ( il n’est pas question d’heures supplémentaires). C’est sûr que si les cadres, aussi bien que les artisans faisaient 35 heures autant fermer la boutique.
    J’ai débordé un peu mais c’était pour illustrer un peu comment on peut utiliser son temps quand on en a suffisamment; Imaginons nous un artisan embaucher un nouvel employé sur la base des 35 heures, alors que lui il en fait cinquante; il est tout simplement étranglé ou alors on le subventionne( là encore, et encore des dépenses financés par l’état ).
    C’est certain, en ce moment parler de remettre les 35 heures en question, c’est une déferlante qui nous attend.
    Peut-être que ça ne va pas plaire, mais en regardant de près, aujourd’hui nous parlons beaucoup de temps libre et de distraction. Quelqu’un qui commence à 9 heures pour terminer à 6 h a encore le temps de faire son jardin.
    ça c’est théorique puisqu’il faut quand même ajouter le temps de trajet pour aller au travail.
    Tout ce que dis là il ne faut surtout pas le dire, ça fait partie des choses qui fâchent.

  10. « Quelqu’un qui commence à 9 heures pour terminer à 6 h a encore le temps de faire son jardin. »
    il en a peut-être le temps, mais en a-il encore l’envie après 9h de boulot !moi je bosse de 7h à 18h avec 2h de pauses, et crois moi qu’en rentrant, j’ai qu’une envie : ne rien faire parceque je suis naze !

  11. julien bonnetouche says:

    Travailler 39 heures payées 35. !!
    Ce ne serait qu’un juste retour des choses .

    • Francois says:

      C’est le futur des 35h qu’avait prédit Raymond BARRE. Inéluctable…
      Fuyons tant qu’il en est encore temps… dans 10 ans nous serons 2 fois plus pauvres… ou 2 fois moins riches selon…

  12. Je propose que l’on travaille toute l’année gratuitement comme ça cela officialisera notre situation d’esclaves.

    • @gerald : pas mieux

    • Michel 2 says:

      Vrai camarade, que l’on importe l’ex URSS en France, tout le monde payé pareil, pour le même nb d’heures (sauf les initiés du parti bien sûr).

    • Sans avoir de tels propos démagogiques, ouvrez les yeux. Les Français sont ils si extraordinaires pour travailler dans l’année en moyenne moins que leurs voisins Européens, partir en retraite 2 à 3 ans avant ces mêmes voisins. Pourquoi ? parce qu’on est plus intelligent ? certes il y en a qui réussissent, mais à vous lire plus haut, il faudrait les éradiquer. Nous vivons dans un monde ouvert à la concurrence internationale, les Chinois achètent à tout va en France ,la majorité du capital de la plupart des nos grandes entreprises n’est plus Français (Total n’a que 30% de son capital aux mains de Français !!!). Nous vivons simplement à crédit, en repoussant sur nos enfants le problème. Esclave ! vous savez ce que veut dire ce mot ? inculte et analphabète sûrement, mais esclave … allez donc en Libye voir le sort des migrants et là oui, vous parlerez d’esclave

  13. Bonjour

    Et bien ça fait un peu plus que les 35 heures. Si je n’avais fait que 40 heures ( comme beaucoup de gens qui en veulent) je ne serais pas allé bien loin. C’est comme pour l’école, si on ne fait que les exercices qu’on nous donne à faire! Certes, si on est un gros dormeur ou en mauvaise santé c’est pas facile et j’y pense. Dans ma ville il y a beaucoup de festivals et dans mon propre entourage, on est souvent fatigué, sauf pour les festivals. Ceci dit, il y a quand même une bonne entente intergénérationnelle, mais j’observe tout de même. Je suis ans doute un vieux ringard, toutefois bien utile lors des déménagements pour prendre un exemple. « Mais ton père c’est une pile électrique ai-je entendu » Je ne m’en glorifie pas parce que j’ai pas trop de mal quand j’observe la cadence de tout ce monde. Ceci dit c’est entre nous ça ne sortira pas d’ici.

  14. Rebonjour

    On nous promet moins d’impôts, on n’augmente* « des remboursements sécurité sociales » ( moi je préfère payer mes implants … et même ma mutuelle qui explose etc), et ma taxe d’habitation. On on va nous la supprimer sans savoir comment la financer.
    Bien sûr que pour la santé nous avons un bon système que beaucoup envient dans le monde; Je sais ce qu’il en est, je vais me rendre dans les pays de l’est prochainement. Il vaut mieux être en bonne santé.
    * Bien sûr que tout ça est appréciable mais ne tirons pas trop sur la corde!!

    A moins de faire une multiplication des petits pains, ça ne va pas être facile.

    Tout ça c’est de l’enfumage, du discours. Pour ça on est brillant rien qu’à regarder le discours christique sur la cathédrale, qu’on se mettrait à pleurer. C’est vrai que personnellement, j’aime bien l’histoire avec les monuments qui la racontent.
    Mais là toute occasion est bonne à saisir pour nous unir et nous dire que nous sommes un grand peuple (à la dérive).

    • Francois says:

      « Bien sûr que pour la santé nous avons un bon système que beaucoup envient dans le monde »…
      On l’entend souvent celle là, mais beaucoup de pays aussi font mieux que nous pour moins cher, en général via une couverture mixte public-privé plus orientée vers le privé.

  15. Une journée de travail en plus , ou une heure par semaine pour financer l’allongement de la vie en retraite ou la future dépendance, c’est le seul moyen pour financer sans encore augmenter les impots , mais il faut absolument que tous les salariés y contribuent; le fameux lunde de pentecote que les petites boites respectent, aucune administration ne la partique, quand a la sncf, les syndicats avaient obtenue de travailler 1.25
    minutes de plus par jour !! la belle affaire,quand on sait qu’ils rangent les outils au moins une heure avant la cloche pour etre sur de ne pas depasser ;

    • Paulus, permettez-moi de ne pas être d’accord: des journées et des heures de travail gratuits seraient certainement les pires des mesures: 1) seuls les salariés seraient concernés, ce qui serait inique; c’est un sujet de société, par conséquent les indépendants, les non salariés et les retraités doivent aussi être mis à contribution 2) mettre un impôt à 100% sur le travail, une journée de corvée au sens médiéval du terme, serait une injure aux actifs: ce qui ne rapporte rien ne vaut rien. La baisse de motivation serait immense et parfaitement compréhensible, la qualité de ce ‘travail’ gratuit, très faible. Perso si je ne suis pas payé, je me débrouille à faire autre chose, présent ou pas (et croyez-moi, je suis assez malin pour y arriver).
      Le financement de l’augmentation de la durée de vie est un problème sociétal: TOUS les français, actifs et inactifs, doivent être mis à contribution à concurrence de leur capacité contributive. Pas de resquilleurs. Pas de favoritisme. Pas d’exemptés. Alors oui, la perspective d’une augmentation des impôts ne me fait pas non plus sourire (taux marginal de 30%, zéro défiscalisation: sur le plan IRPP, je morfle pas mal). Mais c’est le seul moyen de faire en sorte que tous le monde soit concerné, et pas seulement les malheureux salariés, encore une fois.

      • Michel 2 says:

        Mais COMMENT font les autres pays ? Je vous le demande sérieusement !

        • Je vous réponds sérieusement: ils ont un système de retraite public beaucoup moins généreux que le nôtre, donc des cotisation sociales –
          et des pensions publiques – très sensiblement moins élevées. Le différentiel peut également s’opérer par des cotisations plus faibles: ainsi, en Allemagne, beaucoup de mini jobs ne paient pratiquement pas de cotisations retraite; les pensions seront bien entendu à l’avenant. Aux Pays-Bas, le temps partiel est extrêmement répandu (la durée moyenne du travail est de l’ordre de 32H Hebdo, bien loin de la France; mais il y a beaucoup moins de chômage donc plus de monde qui travaille et cotise…). Tous ces pays ont fortement développé les retraites complémentaires par capitalisation. La Norvège a même un des fonds souverains les mieux dotés au monde.
          Comprenez bien que je ne prétends absolument pas savoir quel système est le meilleur ou le plus souhaitable: je réponds seulement à votre question ‘mais comment font les autres pays ?’: ils font autrement que demander à leurs actifs salariés de travailler un certain nombre de jours ou d’heures pour rien, comme cela est proposé uniquement en France.

          • Michel 2 says:

            Voici un système bien plus intelligent (et libéral) que notre vieille et désuète retraite à la Française:

            https://www.ca-frontaliers.com/preparer-ma-retraite/comprendre-le-systeme-de-retraite-en-suisse/

            • Lien très intéressant, merci.
              Toutefois, sur le principe, le système français ne me paraît pas si différent, avec ses 3 piliers:
              1) la retraite par répartition de la sécurité sociale
              2) les retraites complémentaires paritaires par répartition et par points AGIRC-ARCCO
              3) les retraites surcomplémentaires par capitalisation, fiscalement avantagées: soit au niveau de l’entreprise (PERCO, Article 83 etc) avec abondement de l’employeur, soit à titre personnel (PERP, Madelin, PREFON etc) avec déductibilité des cotisations

              Après, le diable se niche dans les détails et pour être objectif, il faudrait faire un comparatif détaillé et chiffré des deux systèmes, avec les taux de cotisation, les assiettes, les valeurs de point, les incitations fiscales etc. Ce doit être extrêmement complexe. Mais je ne serai pas étonné que, au global, la retraite publique par répartition soit plus faible en Suisse qu’en France, et que les retraites par capitalisation aient plus d’importance.

              • Michel 2 says:

                « ….et que les retraites par capitalisation aient plus d’importance. »
                Ça, c’est une évidence, on est dans un pays libéral !

      • Mon propos était surtout sur l’obligation ,pour etre juste , d’exiger cette journée supplémentaire de TOUS les salariés et autre travailleurs, et non réservés aux seuls productifs de la société

  16. rebonjour

    Il ne faut surtout pas dire ça; si vous êtes retraité vous aller vous faire assassiner; J’aime pas trop l’humour du genre « mais ça fera un retraité de moins »

    « Une journée de travail en plus »

  17. Un gauchiste ce macron, et après on nous dit que nous vivons dans une société ultralibérale…..

    • Il faut bien avouer que Macron est assez inclassable et provoque des réactions de rejets aussi bien à gauche qu’à droite: communiste et gauchiste pour Les Républicains, ultra-libéral pour LFI, le PS et les verts… c’est d’ailleurs assez amusant et très intéressant.

      • Michel 2 says:

        C’est surtout du grand n’importe quoi !

        • Toujours est-il que je ne crois pas un instant qu’un seul de ses adversaires à la Présidentielle aurait pu faire quoi que ce soit de plus consensuel que ce qu’il fait. Je ne parle évidemment pas en valeur absolue mais en relatif.

          • Michel 2 says:

            Certes, mais il a le défaut de sa jeunesse (politique) et sa représentativité minimale !
            Il a aussi fait une « opa » sur le système politique français et je me pause toujours la question de la mise à l’écart étrange (pour rester correct) de la droite fillonnaise en 2017.

      • Oui mais à 55% de PO sur le PIB on se rapproche plus d’une économie dirigiste (au sens économique ) que de l’ultralibéralisme.
        Et les augmentations d’impôt et baisse d’allocations familiales pour certains
        quand il était conseillé à Hollande ou son ministre. On est loin aussi de l’ultralibéralisme

  18. Guillaume, je trouve votre étonnement bien naïf: depuis le début, je pense que vous vous êtes un peu enflammé sur les ‘gilets jaunes’ et leur supposé caractère de ‘chevaliers blancs’ de la fiscalité. Personnellement j’étais très réservé car j’ai toujours eu conscience que, compte tenu de la contrainte de déficit de 3% à laquelle Macron est très attaché (à tord ou à raison, le problème n’est pas là), les ‘cadeaux fiscaux’ aux GJ devraient bien être payés par quelqu’un; et les classes moyennes aisées/supérieures me paraissent être les contributeurs idéaux. Donc oui, bien entendu, ce sont elles qui vont payer l’addition, c’était prévisible dès le début. Sous quelle forme ? Augmentation de l’IFI, augmentation des droits de successions, suppression de certaines niches fiscales (étant donné le peu d’affection que Macron porte à l’immobilier, je parierais bien sur le Pinel et le Denormandie), jours de travail gratuit (qui sont bien un impôt comme vous l’avez écrit dans un autre billet), taxe CO2 concentrée sur les 2 ou 3 derniers déciles, diminution ou annulation de certaines prestations sociales au-dessus d’un certain revenu (la barre des 2000 euros mensuels par personne semblant revenir comme un seuil de manière assez générique)… La palette des possibles est aussi large que la fiscalité française est complexe.

    Je le dis et le répète: fondamentalement, depuis 2008, la France est en – très légère – décroissance: le PIB calculé par tête (le seul indicateur qui vaille) n’augmente plus. Il n’y a plus aucun ‘grain à moudre’. Que dalle. Nada. Pour de multiple raisons, le gâteau n’augmente plus. L’analyse des raisons de cette décroissance est complexe et multifactorielle (je n’ai pas la prétention de pouvoir la faire), mais le constat est implacable. Donc si vous voulez agrandir la part de certaines catégories sociales, vous devez inévitablement diminuer la taille des parts d’autres catégories. Lesquelles vont très logiquement couiner. Pour habiller Pierre, il n’y a rigoureusement aucune autre alternative que de déshabiller Paul. Cela me laisse d’ailleurs rêveur quant aux probabilités de maintient de la paix sociale si le programme de certains partis politiques réellement décroissants était appliqué (on parlerait là de vrai décroissance hein, -1 ou -2 % par an, pas juste 0% sur 10 ans…).
    A chacun de voir comment s’en accommoder. Pour ma part, c’est fait: ayant calculé avec effarement le niveau de mon taux marginal d’imposition tout compris sur mon salaire (69%, et je ne suis que cadre très moyen), j’avoue qu’après avoir été un très gros bosseur, je me suis mis en ‘roue libre’; j’ai sensiblement réduit mon temps de travail, donc mes revenus (pas grave, mes investissements compensent et sont nettement moins taxés), ma consommation (c’est bon pour la planète), mes milliers de km de trajet domicile-travail, et – plus gênant pour la collectivité – mes impôts donc ma contribution aux transferts sociaux.
    Et, égoïstement, je vis mieux.

    • Michel 2 says:

      Je ne suis pas toujours d’accord avec vous, mais j’avoue que sur ce dernier post, j’adhère à 100% sans restriction ! 🙂 🙂 +1

  19. Francois says:

    Quelques chiffres :
    % du PIB en prélèvements IDH, Indice développement humain
    France 48% 0,901 34eme
    Irlande 24% 0,938 11eme
    Suisse 28% 0,944 9 eme
    Canada 32% 0,926 19 eme
    Etats Unis 27% 0,924 20 eme
    Royaume Uni 35% 0,922 21 eme

    Il serait bon d’ajouter une colonne pour le taux de croissance, mais c’est déjà bien de constater que comme on dit pour l’impôt… trop de providence tue la providence…

  20. Badtimes says:

    Bonjour,
    Pour suivre le débat

  21. macron dit que pour réduire les impots , il faut travailler plus, il faudrait surtout produire plus,c’est a dire encourager les emplois industriels productifs et , en même temps , réduire le nombre de fonctionnaires ,par essence , improductifs.Bref , l’inverse de ce que préconisent les socialistes depuis que leur gourou miterrand ait détruit le pays a partir de 1981.

  22. vivement le revenu universel, je ne travaillerai plus….

  23. Guillaume says:

    L’homme n’est pas fait pour ne pas travailler … Mais vous travaillerez différemment 😉

    • Oui c’est sur en même temps c’était de l’ironie. Car je ne crois pas au monde sans travail et sans production. ??

      • Le revenu universel, est une mesure qui remet en cause le marché du travail (marché dans le sens « les salariés mettent à disposition leur capacité de travail contre un salaire). C’est une mesure impossible dans notre société actuelle construite sur le tout marché… mais de nature à reconstruire une société différente.

        Dans la mesure ou le citoyen dispose d’un revenu « universel », la nécessité d’offre sa capacité de travail est moindre … et donc son prix plus élevé. Quand les salariés n’ont pas le ventre vide, leur volonté de participer au marché du travail, c’est à dire à échanger leur force de travail contre un salaire, n’est pas aussi intense.

        Néanmoins, l’homme se réalisant dans le travail, il continuera de travailler… mais sans échange nécessaire contre un salaire.

        L’écart est aujourd’hui trop éloigné de la société actuelle pour être réaliste. Je ne présente pas ici une conviction… juste l’idée derrière le revenu universel

        • Michel 2 says:

          « Je ne présente pas ici une conviction… juste l’idée derrière le revenu universel …. est soit une (dangereuse) nouvelle idéologie socialo/ communo/ écolo … soit une idée en avance sur son temps !
          Verrons bien dans 40 ou 50 ans.

Répondre à Ronny Cancel

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

NewsletterInscrivez vous gratuitement pour recevoir nos articles par mail.