Le gouvernement est obsédé par l’augmentation des impôts ! C’est incroyable, tous les jours, une nouvelle proposition de hausse d’impôt. Cette petite musique devient insupportable pour ceux d’entre nous qui considèrent déjà payer beaucoup trop d’impôt.

En France, l’impôt sur le revenu est considéré comme un outil politique pour influencer le comportement des contribuables. Le taux de l’impôt sur le revenu est relativement élevé pour ceux dont les revenus sont supérieurs … mais les réductions et crédit d’impôt permettent de rendre acceptable le montant d’un impôt qui pourrait rapidement devenir insupportable.

Les niches fiscales sont alors un outil politique au service de l’intérêt général définit par la collectivité : Investissement dans le logement à loyer encadré, financement au capital des PME ou l’économie sociale et solidaire, Encouragement de la natalité, Financement des partis politique,

Les niches fiscales ne sont qu’un outil politique pour inciter les contribuables à utiliser leurs revenus au profit de l’intérêt général.

Ainsi, baisser les niches fiscales, c’est directement augmenter l’imposition de ceux qui en profitent et c’est rendre l’impôt sur le revenu insupportable pour nombre d’entre nous. La réduction des niches fiscale doit s’accompagner d’une baisse du barème de l’impôt sur le revenu !

 

Pourtant, la baisse de l’impôt ne semble pas être la voie choisie par le gouvernement. J’ai de plus en plus le sentiment que le raz le bol fiscal exprimé par les gilets jaunes va encore se transformer en une augmentation d’impôt pour tous, et notamment pour ceux qui payent déjà beaucoup d’impôt :

  • Impôt sur la plus-value sur la résidence principale (peut-être réservé au « plus gros biens immobiliers selon Bruno Le Maire ce matin)

 

 

  • Réduction des niches fiscales et plafonnement selon le niveau de revenu. Ainsi, ceux qui payent beaucoup d’impôt sur le revenu ne pourraient plus bénéficier d’un certain nombre de crédits ou réduction d’impôts dont le bénéfice serait réservé à ceux qui ne payent presque pas d’impôt. Voilà encore une excellente idée pour concentrer le paiement de l’impôt sur les quelque uns qui gagnent encore relativement bien leur vie en France. Pour mémoire, 10% des foyers fiscaux payent plus de 70% de l’impôt sur le revenu et ceux qui déclarent plus de 100 000€ / année payent déjà 40% de l’impôt sur le revenu.

 

 

 

Cette obsession à vouloir augmenter les impôts est insupportable !

On ne construit pas un projet de société uniquement sur un débat fiscal ! Les véritables enjeux sont ailleurs.

Mais qui est John GALT ?


Assurance vie et gestion de patrimoine

99 Comments

  1. votre titre est incomplet, vous auriez du écrire : « il faut augmenter les impôts des autres et baisser les miens »

      • Tellement vrai !
        Vous n’imaginez pas à quel point les français aiment les impôts… des autres ! J’ai un très bon ami altermondialiste (gros diplôme, mais petit job technique dans un ex-monopole public), militant LFI, ultra favorable à la hausse de l’IR, de l’ISF, de la dépense publique … Il vient de se marier avec sa copine, jeune radiologue, bon ben maintenant que son taux marginal est passé de 22 à 30% (pas 45%), il cherche un Pinel !!

  2. QUE des bons a rien dans ce gouvernement Macron ! Que ce soit pour les classes moyennes ou petites classes sociales .Y en a pas un pour relever l’autre et en plus ils font les malins sur des sujets qu’ils ne maîtrisent pas . Il est grand temps que ces idiots dégagent du pouvoir !!!!!!

    • Seriez-vous gilet jaune ? Il me semble que ce n’est pas en répétant comme un perroquet ce que certains disent sur les ronds points avinés que la France avancera de manière constructive. Pensez-vous que les extrêmes soient la solution ? Réfléchissez-bien, vous n’aurez peut-être (et nous aussi) un jour que vos yeux pour pleurer….

      • Pourquoi (ce n’est qu’une simple question sémantique) voulez-vous qu’à coup sûr en virant des incompétents, on bascule forcément sur des extrêmes ?
        On pourrait aussi voir surgir une « bande » de compétents capable de redresser la France …. de temps à autre !!!

      • Ceux que j’ai vu sur mes rond points étaient archi majoritairement des gens qui se lèvent tôt , ne boivent pas plus que cela ( et que moi ! ) et beaucoup de femmes ( ce qui est inédit ) . Alors un peu moins de mépris . De plus , le MOI ou le chaos commence sérieusement à gonfler beaucoup de gens

        • Comme vous dites … La ritournelle du « danger des extremes » fait gagner toujours les memes partis, qui eux ne font rien, ou si , le malheur du peuple de ce pays.

        • Se lever tôt ne demande aucun effort. En revanche, il semble que chercher à comprendre comment créer de la richesse demande des efforts insurmontables à certains gilets jaunes.
          La jalousie c’est la véritable raison de la crise des gilets jaunes et on va adopter une politique en fonction de ce sentiment.

          • Vonvon Moto says:

            Bien ! Allez, monsieur nous fait le coup de la méritocratie… C’est tellement confortable de penser qu’on a réussi seulement parce qu’on le vaut bien. Très américain comme concept. D’ailleurs, les USA ont pris la domination du monde très proprement, dans une ambiance de compétition internationale extrêmement fair play, c’est bien connu. Et voilà pourquoi ils ont obtenu Alstom…
            Une telle naïveté est confondante…

            • On réussit parce-qu’on a forcé la chance : « la fortune sourit aux audacieux », c’est même un concept développé dans la bible, laquelle ne saurait être accusée d’être capitaliste.
              C’est juste de la logique, celui qui tente quelquechose n’aura peut-être rien mais celui qui ne tente rien à déjà rien. Le reste c’est la loi des grands nombres.

            • Oui en France, il est très difficile de réussir quand on part d’en bas. Et bien si je vous disais que le simple fait d’aller hors des frontières de l’hexagone vous fait réussir, qu’en déduisez-vous?
              Sommes-nous toujours ce pays qui aime les choses à leur place? Les nobles entre eux puis le clergé et enfin le tiers-état ces besogneux! Oui je le crois. 2,5 millions de français ont mis le pied à l’extérieur, ils ne reviendront jamais, car ailleurs on aime les audacieux.

            • Si les Etats Unis ont pris « la domination du monde » comme vous dites, malgré toutes les aberrations et inégalités que l’on a connu, c’est principalement par leur libéralisme, leur esprit de liberté si vous voulez l’appeler autrement car rappelez-vous de la formule: « Pas de progrès sans liberté ».

              Quant à Alstom, ironie de l’histoire, qui a cédé son pôle turboréacteurs à Général Electrique au moment où celui-ci était en plein boom (*), a bien fait de le faire car cette activité a, depuis, baissé d’une manière sidérante, mettant en péril cette division énergie et l’entreprise elle-même !!!
              https://www.capital.fr/entreprises-marches/general-electric-scinde-sa-division-energie-alstom-laction-au-plus-bas-depuis-2009-1313620

              (*) baisse des turbocompresseurs du fait notamment de l’arrêt soudain des centrales à cycle combiné gaz ou fioul dans bon nombre de pays.

      • pourquoi gilet jaune ??? Faut-il etre nécessairement gj pour ne pas aimer ce gouvernement ? Sans vouloir remettre en cause les potentialités fondamentales d’un contexte plus global , il me semble que la stupidité ne vous a pas épargné cher ami .Désolé mais le perroquet est en panne alors pour aller droit au but ,il vous dit allez vous faire foutre !!!

  3. Bonjour

    Je venais de répondre sur un autre thème de ce site: oui c’est vraiment une obsession. On essaie de remplir un panier percé au lieu au lieu de réparer les fuites ce que font la plupart des bon « pères ou mères de famille » lorsqu’ils établissent leur budget

    Gérald DARMANIN

    @GDarmanin
    Des gens qui gagnent 20 000€/mois ont ils besoin d’être aidés autant que les classes populaires et moyennes ? Si l’on récupérait 1 milliard sur les niches qui profitent aux plus aisés, nous pourrions baisser de 180€ l’impôt sur le revenu de ceux qui gagnent jusqu’à 1800€/mois.

    Je ne fais partie de ces gens qui gagnent 7 -10000 €/ mois . mais c’est incroyable nous sommes 50 % à payer l’impôt sur le revenu! ils veulent encore baisser ce pourcentage. autant rester à dormir.
    Hier ce darmanin voulait envoyer une lettre à chaque français pour lui indiquer tout ce dont il profite! et bien qu’il le fasse ! ça en calmera peut-être certains!

    • Ils sont définitivement incorrigibles !
      Après Hollande et ses premiers ministres qui ont brillé par leur incompétence et n’ont eu de cesse d’augmenter les taxes et impôts, ce qui les a menés au plus bas qu’un gouvernement de la 5ème république ait connu (et qui ont tenté de se récupérer les derniers mois de leur pouvoir sans comprendre que leur crédibilité était définitivement perdue) est arrivé un Mr Macron plein de belles promesses qui ne voulait surtout pas faire du Hollande. Quelques mois ont suffit pour rebattre les cartes et continuer, entouré de ministres tout aussi incompétents (à part 2 ou 3), le combat fiscal contre les riches de plus de 4000€ par mois. (Nb: Macron a dû mal digérer que son prédécesseur l’accuse d’être le Président des ultra riches !!!)

      On a eu un petit répit avec les Gilets Jaunes qui, au début, ont clairement montré qu’il y avait un ras le bol fiscal dans ce pays avant de virer progressivement vers un rétablissement de l’ISF et une « justice fiscale », assertion qui ne veut absolument rien dire:
      – Définition justice:
      – Juste appréciation, reconnaissance et respect des droits et du mérite de chacun.
      synonymes : droiture, équité, impartialité, intégrité
      – Principe moral de conformité au droit.
      En quoi, faire payer les plus (un peu plus) riches qui ont pour bon nombre passé des années à étudier, ou qui ont des facultés intellectuelles supérieures à d’autres ou qui ont pris des risques sur leur propre patrimoine, ou …., pour le redistribuer à une partie de la population qui n’a rien fait de tout cela, serait-il une JUSTICE ?

      Ce gouvernement est définitivement incurable et se fourvoie chaque semaine un peu plus dans des stratégies dénuées de tout bon sens et opposées à ce qui se fait ailleurs et qui MARCHE !

  4. julien bonnetouche says:

    Quel doit être le rôle de l’impôt ?

    Doit ils financer les dépenses publiques ? ou c’est autre chose ?

    Le gouvernement comme d’habitude se trouve confronté à ce mal français qui consiste à dire que l’impôt a d’abord une fonction d’ égalité et de justice socio-fiscale devant ramener les revenus de tous à un niveau aussi proche que possible du revenu médian, en gros à peine plus que le SMIC.

    Ce problème touche aussi les parlementaires, dont les revenus doivent absolument baisser !!
    5000 ou 6000€/ mois c’est beaucoup trop !! 2000€ seraient surement plus convenable.

    Donc il faut taxer encore plus les plus « riches »

    le problème c’est qu’ils le sont déjà trop (comme expliqué ci dessus)

    Et que ce sont ceux à qui il reste un peu de sous après impôts qui font marcher le pays.
    Par exemple et pour revenir sur les niches fiscales :

    Qui fait changer ses fenêtres pour des doubles vitrages ?, qui emploie des aides à domicile ? qui investit dans le logement à visée locative ?
    Forcément ceux qui ont encore un peu d’argent une fois les dépenses contraintes payées.

    Dans cet exercice de démagogie populiste, messieurs Le Maire et Darmanin sont pitoyables.

    Et cela même si l’on se dit qu’ils plaident le faux pour au final faire accoucher la montagne d’une souris.

    • Un petit bémol dans votre commentaire et vous en verrez l’absurdité ! Il concerne les doubles vitrages. Je connais plusieurs personnes qui avec le cumul de toutes les aides, ont fait procéder au changement de leurs fenêtres et portes ainsi qu’à l’isolation de leur toit pour ZERO Euro et …. même ils ont gagné de l’argent!

    • Avec votre « raisonnement », nous n’aurions plus de députés : 2000 euros/mois ? Plaisanteriez-vous ? J’espère ! : Vous êtes inconscient de la réalité de ce travail et du niveau qu’il requiert !

      Mais pour vous, quel est le seuil pour être considéré comme « riche » ???

      Mais quelle est la définition en France de la jalousie ?

      • « Avec votre « raisonnement », nous n’aurions plus de députés : 2000 euros/mois ? Plaisanteriez-vous ? J’espère ! : Vous êtes inconscient de la réalité de ce travail et du niveau qu’il requiert ! »

        Hé bien, cher Monsieur, dans d’autres pays les parlementaires peuvent avoir une autre activité comme tout le monde et assumer leur mandat pour des rétributions raisonnables!
        https://www.tdg.ch/suisse/Combien-gagne-un-parlementaire-suisse/story/26982943

      • Le niveau des deputes LREM ? Vous plaisantez ? Ils n’ont pour la plupart aucune connaissance du simple fonctionnement constitutionnel de notre pays ! Ces sont des godillots qui off ce que papa Macron leur dit !

        • Macron papa ? depuis quand, je n’ai pas reçu de faire-part ?

          C’est peut être bien là le problème…..psychologique profond…..

  5. guy landais says:

    Vous exprimez votre colère et prenez pitié des plus riches. N’est-il pas indécent de gagner des millions d’euros alors qu’un nombre important de citoyens « tirent le diable par la queue » chaque mois. Oui certains profitent du système, mais moi je regarde celui qui travaille pour un salaire de misère. Est-il logique que des personnes passent leur vie à faire de la politique ? Ceux-là même qui disent qu’ils ne s’enrichissent pas, alors pourquoi continuer s’il en était ainsi ? Revenons aux niches fiscales dont je « profite » à petite dose, Oui je le redis, à petite dose car mes revenus que je juge correctes ne me donne pas la possibilité de profiter de niches fiscales importantes. Quelques milliers d’euros, chaque année, (environs 7000 €), vous voyez moi je n’ai pas honte de donner des chiffres, ce qui me « baisse » mon imposition d’environ 1000 €. Face à certaines situations de mes concitoyens cela peut paraître important, mais que cela représente face à des revenus multipliés par 10,100,1000 fois le mien, et qui peuvent profiter de ces niches fiscales en y plaçant des sommes astronomiques … Sinon profiter de paradis dorés hors de nos frontières……. Selon votre situation, vous approuverez ou rejetterez mon commentaire. Respectueusement.

    • Dans une économie mondialisée, si vous voulez diminuez la pauvreté il faut attirer les investisseurs qui créent la richesse par l’investissement et non les faire fuir en les stigmatisant tous les jours et en les surtaxant comme on le fait depuis 40 ans.

      • Voilà une question quasi insoluble entre le commentaire de Guy dont la cause peut paraître équilibrée et la position de Mathe qui considère qu’à trop taxer les riches, une partie d’entre eux, les investisseurs et ceux qui créent ou maintiennent de l’emploi, fuiront notre pays.
        Où se trouve LA solution ?
        A mon humble avis, la solution se trouve dans l’intermédiaire, c’est à dire taxer les riches investisseurs, certes mais pas au delà de certains seuils car c’est le TROP (comparé à d’autres pays ayant un système économique équivalent) et l’instabilité fiscal et politique qui fait fuir celui-ci.
        Mais n’oublions pas que taxer plus les riches dans un pays dont l’endettement dépasse l’entendement, n’aura aucun effet ou presque sur le pauvre.

      • Fredy Gosse says:

        +2 lire Ayn Rand

      • Nicolas C says:

        N’en demandez pas trop au enarques

    • julien bonnetouche says:

      @ Guy Landais,

      + de 50% des français ne paye pas du tout d’impôt sur le revenu.
      Ceux que l’on appelle les riches disons les 10% les plus riches payent déjà les 3/4 de l’impôt sur le revenu.
      A votre avis , faudrait il qu’ils en payent la totalité ? quitte à devenir eux mêmes pauvres ?
      Et question subsidiaire : est ce que cela changerait quelque chose au mode de vie des autres ?
      Dernière question : en quoi cela vous gène t il que d’autres soient plus fortunés que vous ? est ce que cela vous gène plus que la présence de plus pauvres que vous dans la rue ?

      • J’aime bien votre dernière question Julien !

      • Je ne comprends pas pourquoi certains jalousent les gens qui gagnent très bien leur vie : mon voisin est multi millionnaire (énorme maison, BMW série 5 neuve tous les an, travaux de renovation en permanence, personnel de maison, appartements, actions etc etc), et pourtant nous nous entendons bien , lui et moi-le-même-pas-smicard……..

    • Je croyais que les niches fiscales étaient plafonnées à 10 000€ toutes confondues. Donc pas de placements de sommes astronomiques!

      • Pour l’imposition 2019 de vos revenus de 2018, le total des avantages fiscaux ne peut pas procurer une diminution du montant de l’impôt dû supérieure à (10 000 € ou 18 000 € en présence d’investissements outre-mer et de Sofica).

  6. La baisse des niches fiscales peut-elle s’appliquer aux contrats déjà conclus (type Scellier, Pinel et autres…) ?
    Je pense que cela poserait un problème de droit, mais je n’ai pas de réponse…

  7. Aides, niches ne sont que des moyens de prendre de la richesse de pleins de citoyens et d’en donner à certains beaucoup pour s’acheter leurs influences, des voix etc.
    Si nous avons un moyen de bloquer le principe des « aides » alimentées par des ponctions fiscales alors on a aura fait un grand pas.

    En dehors du referendum d’initiative populaire, je ne peux RIEN espérer des politiques. Rien !

    Beaucoup de nos élus sont tout de même relativement cortiqués et doivent bien être conscients de la folie fiscale. Une fois en train de faire reluire les cuirs de leurs fauteuils ministériels, la course à la taxe devient leur sport favori. Doit y avoir des virus neurotoxiques pour provoquer autant de dégâts dans les ministères.

  8. Jean Paul says:

    On ne va pas demander à un conseil en gestion de patrimoine d’apprécier l’impôt , mais votre intitulé est un peu provocateur !!

    Certaines réactions sont évidemment outrancières et inappropriées . On peut constater que les débats sur l’impôt ou les impôts sont totalement irrationnels.
    On ne peut néanmoins nier que la fiscalité est lourde dans notre pays . Il faut donc lire les rapports de la Cour des Comptes et suivre ses conseils en réduisant drastiquement la dépense publique.

    De la à provoquer des réactions aussi épidermiques !!!

  9. Depuis 2012 a revenus en petite augmentation mon impot a quadruplé…je bouffe du capital tout les ans pour le payer…bref, la mission est réussie > de riche je deviens moins riche, jusqu’au jour ou je n’aurais plus de revenus hors ceux de mon travail..si j’en ai encore un…qui prendra le relais pour payer ensuite?

  10.  » Il faut donc lire les rapports de la Cour des Comptes et suivre ses conseils en réduisant drastiquement la dépense publique. »
    N’y a t-il pas la un conflit d’intéret, quand ceux qui font le diagnostique et ceux chargés de réformer et de faire des économies sont payés par cette même dépense publique .

    • Hé ben la cour des co.s je ne la lis plus depuis longtemps, notamment depuis que le dit Didier Migaud se prend pour à minima le premier ministre voire le Président de la République.
      Sa dernière provocation démagogue, s’en prendre aux soi-disant avantages d’EDF, en pleine crise des GJ !!!

    • Fredy Gosse says:

      le jour ou le rapport deviendra obligatoire pour le gouvernement sauf à être viré. peut être quelque chose changera sinon ça fait un titre et puis le lendemain on passe à autre chose

  11. Il ne s’agit pas de remettre en cause l’intégrité des magistrats de la Cour des comptes mais de souligner l’inertie qu’il peut y avoir dans la chaine de la haute fonction publique pour mettre en oeuvre les réformes.

    • Jean Paul says:

      Nul n’est parfait. Je crois néanmoins que la Cour des Comptes doit être écoutée et entendue.

      Pour ma part je préfère un financement public de cette institution même si elle est effectivement  » consommatrice » de fonds publics et donc d’impôts.

  12. Un sujet intéressant de SW, où l’on pourrait faire des économies substantielles:

    [ 1 500 Mds$ pour -0,17°C en 2100

    Les gentils contre les méchants
    Les pauvres contre les riches
    Le gouvernement contre le climat
    Le gouvernement pour les pauvres et contre les riches
    L’argent pour les riches
    La monnaie pour les pauvres
    Le climat contre tout le monde

    Ha, cher lecteur, que de soucis.

    Je suis censée vous parler très sérieusement de finance, de devises, de marchés. Mais tous ces combats me préoccupent, m’encombrent l’esprit. Comment choisir mon camp ?

    Aujourd’hui je me demande s’il n’y a pas un grand complot des gouvernements contre les contribuables.

    J’appartiens au camp des contribuables, comme tout le monde.

    Je n’appartiens pas au camp des gouvernements. Je ne suis ni fonctionnaire ni professionnelle de la politique.

    L’année dernière, les dépenses consacrées au changement climatique ont atteint 1 500 Mds$, selon le Climate Change Business Journal qui est un journal américain. C’est l’équivalent des dépenses de consommation en achats en ligne aux Etats-Unis.

    Il y a cependant une différence entre les deux.

    Dans le premier cas, vous n’avez pas le choix, c’est de l’impôt.
    Dans le second cas, vous avez le choix. Vous achetez librement un produit qui vous convient à une entreprise qui paie des employés et est soumise à la concurrence.

    En Allemagne, la transition énergétique s’avère un désastre. Son coût serait de 1 000 Mds€ à horizon 2030, selon le ministre (CDU) Peter Altmaier. En 2013, 345 000 foyers allemands ne pouvaient assumer leur facture d’électricité, dont le coût s’est renchéri en raison de la transition énergétique (Energiewende).

    En France, le mouvement des gilets jaunes a commencé en raison de l’augmentation brutale du gazole sous le prétexte fallacieux du changement climatique.

    Qui a pris ces décisions ? Qui a été consulté ?

    Une politique doit se juger sur ses résultats. Que vous croyez ou non à l’origine anthropique du réchauffement climatique n’a strictement aucune importance.

    Bjorn Lomborg est un statisticien danois, professeur à la Copenhagen Business School, ancien directeur de l’Environmental Assessment Institute, ancien membre de Greenpeace et fondateur de l’Institut de Copenhague.

    Il a mouliné les chiffres de la COP21 de Paris durant laquelle les pays ont communiqué librement sur leurs dépenses concernant la lutte contre le changement climatique (INDC comme Intended Nationally Determined Contributions).
    En utilisant le modèle prévisionniste actuellement mis en avant par les climatologues, dans le meilleur des cas, la baisse de température en 2100 serait de 0,17°C.

    Des milliers de milliards pour 0,1°C.

    N’auriez-vous pas l’impression qu’on se paye notre tête, cher co-contribuable ?

    Choisissez votre camp et remettez une bûche dans votre cheminée. ]

    • Tiens je vais mettre une bûche et lancer le feu dans ma cheminée.
      Sur ces 1000 milliards dépensés, 80% à 90% iraient irriguer les flux des états au regard des prélèvements, TVA, taxes et impôts et dépenses de ceux qui bénéficieraient des investissements. Les 10% restant iraient enrichir quelques opportunistes tout de même. Si ce n’est pas le climat, c’est pour d’autres projets comme la défense, le logement social, que sais-je encore etc.
      Bon je vous laisse, faut que je remette une autre bûche…

    • Fredy Gosse says:

      oui mais ça permet de « diriger » publiquement et ça c’est l’ivresse absolue

  13. Fredy Gosse says:

    /Users/fredygosse/Desktop/Darmanin1.mp4

    j’espère que vous arriverez à le lire

    • Hummm Freddy… faut mettre la video sur Youtube ou dans un repertoire Cloud comme Google One ex Google Drive, iCloud, DropBox, même ceux d’Orange ou Free fonctionnent. Et partager votre video via un lien. Bon je sais, la tique n’est pas votre truc mais sinon nada, niet, no partage de videos :). Vous n’avez pas un jeune geek en stock autour de vous ?

    • Pas réussi à lire ! Ce n’est pas une URL ! mais le chemin de votre répertoire.

      • Fredy Gosse says:

        dommage c’était très marrant .que voulez vous la génération de la remington à rubans arrive à ses limite technologiques lol
        et cela nous montrait Darmanin en pleine sincérité politique ..

  14. Bonjour

    « Avec votre « raisonnement », nous n’aurions plus de députés : 2000 euros/mois ? Plaisanteriez-vous ? J’espère ! : Vous êtes inconscient de la réalité de ce travail et du niveau qu’il requiert !

    Mais pour vous, quel est le seuil pour être considéré comme « riche » ???

    Mais quelle est la définition en France de la jalousie ? »

    je pense que c’était de l’humour

    « Mais quelle est la définition en France de la jalousie ? » en ce sens c’est vrai que les français ont un gros défaut : regarder dans l’assiette du voisin A pat les grands voleurs il ne faut envier personne et s’occuper de ses affaires afin qu’elles fructifient. Mais ce qui est aussi vrai et malheureux c’est qu’il faut veillr à ce qu’on ne nous dérobe pas tout ce qu’on a gagné .

    Voilà un bel exemple qui crie au voleur et ensuite, la situation ayant changé il change de camp . Effectivement avec ce raisonnement on n’ira pas loin.
    J’ai lu :
    « Tellement vrai !
    « Vous n’imaginez pas à quel point les français aiment les impôts… des autres ! J’ai un très bon ami altermondialiste (gros diplôme, mais petit job technique dans un ex-monopole public), militant LFI, ultra favorable à la hausse de l’IR, de l’ISF, de la dépense publique … Il vient de se marier avec sa copine, jeune radiologue, bon ben maintenant que son taux marginal est passé de 22 à 30% (pas 45%), il cherche un Pinel !! »

  15. Bonjour

    Les niches fiscales j’en ai profité que très peu peut-être mille euros d’impôt. Mais l’opportunité se serait présenté aurais été bien sot de ne pas en profiter..
    Mais d’une manière générale certaines niches fiscales coûtent cher et n’encourage pas à l’effort. Au contraire certains opportuns en profitent sans mettre la main à l’ouvrage.

    écrit ci dessus

    « Vous n’imaginez pas à quel point les français aiment les impôts… des autres ! J’ai un très bon ami altermondialiste (gros diplôme, mais petit job technique dans un ex-monopole public), militant LFI, ultra favorable à la hausse de l’IR, de l’ISF, de la dépense publique … Il vient de se marier avec sa copine, jeune radiologue, bon ben maintenant que son taux marginal est passé de 22 à 30% (pas 45%), il cherche un Pinel !!

  16. Ces espèces de toupies qui ne font que faire avant arrière sur différents items à la c–.

    Franchement, un pays cela se gère avec des lignes directrices et pas comme une girouette.

    Diable tu as gagné 20000€ en te donnant du mal sur ta RP, faut que je t’en prélève 45%… même les maras mexicaine prélèvent pas 45%.

    Suis un pro Macron initialement (pour ce qu’il représentait) mais là j’en peux plus c’est toujours au milieu que la frappe tombe.

    Je vais basculer vers Wauquier au moins lui il sait ou est le problème et nettoie chez lui (Administration publique type RRA).

    Et pourtant le personnage en soit, n’a rien vraiment d’attirant mais il sait ou est le problème.

  17. On est Tous le riche Ou le pauvre d’un autre. La question de l’impôt renvoie à la citoyenneté plus qu’à l’économie.

  18. Fredy Gosse says:

    Merci Philippe j ai appris GD

  19. Les remingtons avaient du bon: elles permettaient d’employer tout un pool de sténo/dactylos qui apportaient un peu de charme en pus de moins de chômage dans l’univers assez sombre des entreprises industrielles françaises! Nostalgie…..

  20. Fredy Gosse says:

    DeGaulle avait dit

    les hommes politiques ne croient jamais ce qu’ils disent ils sont toujours étonnés quand on les croit sur paroles

    s’il y a des pieds noirs ou descendants sur c e blog ils vont apprécier/En ce sens on comprend pourquoi aujourd’hui De Gaulle est devenue une icone pour l a Gauche et même pour Lepen :quant à Darmanin..

  21. Vous parlez d’intérêt général? C’est une plaisanterie? Depuis longtemps il a disparu de notre horizon et il n’en est plus question. Plus aucune parole audible pour en prendre la défense et en faire la pédagogie. De surcroît vous remarquerez que même les plus fortunés disent désormais appartenir à la classe moyenne. Les médecins par exemple s’estiment déclassés, appauvris. J’ai souvenir du témoignage d’un couple de chirurgiens-dentistes : madame avait les larmes dans la voix car elle craignait de ne plus pouvoir habiller ses enfants (sic!) pour la rentrée des classes à la perspective de la baisse des allocations familiales. Pendant ce temps l’immobilier flambe, les ventes de berlines de luxe explosent (Mercedes sort une berline familiale sportive à…170 000 euros), le nombre des millionnaires en France a augmenté de 210 000 l’année dernière. Combien parmi les râleurs prennent leurs 2 ou 3 semaines à la montagne chaque hiver? Et qui sont ceux qui bouchonnent les routes au moindre pont? Ce sont sans doute les mêmes….Non vraiment, je ne suis pas sûr qu’il ne faille pas augmenter l’impôt sur le revenu, lequel rapporte d’ailleurs bien moins que d’autres impôts qui touchent, eux, le contribuable de façon immédiate et non progressive.
    Le nivellement auquel nous contraint la mondialisation se paie par la précarité, par le chômage, mais aussi par des augmentations d’impôt si l’on veut justement ne pas perdre totalement de vue l’équité et l’intérêt général.

    • La mondialisation n’a jamais contraint notre pays, au contraire de l’accumulation des choix malheureux que nous avons fait jusqu’ici.
      Il n’est pas question d’équité dans les revendications des GJ mais d’égalité. Et lorsque l’on parle d’égalité dans notre pays ça veut dire qu’il faut faire la chasse à celui qui s’en sort bien.
      Exemple : la TVA est un impôt équitable car chacun paye en fonction de ce qu’il dépense, mais beaucoup le présentent comme un impôt inégalitaire car il n’est pas progressif.
      Comment a t-on pu arriver à de telles dérives rhétoriques? Très simple, il a suffit d’utiliser des termes qui ont un sens et de les appliquer à l’économie pour qu’ils le perdent.
      Comment la notion d’égalité, qui est une notion juridique, a t-elle pu se retrouver dans l’économie? Demandez aux politiques.
      L’égalité de fait entre les hommes est impossible, il y a toujours plus beau, plus grand, plus intelligent que soi. Or, on a voulu faire croire que par la politique chaque homme allait devenir le même.
      Tous les projets de société basés sur cette approche ont échoué et ne peuvent qu’échouer.
      Notre constitution rappelle ce qu’il faut entendre par égalité, en ce sens elle est naturaliste. Ce qui est viable à long terme car on en vient à l’essence des choses : sur quoi pouvons-nous naturellement nous mettre d’accord?
      L’application de la notion d’égalité à l’économie est une approche positiviste, c’est-à-dire : ce que je décrète est vrai.
      Sauf, que si cette approche marche pour faire des lois, elle ne peut pas marcher pour faire société car l’approche positiviste a un ennemi de taille : le doute. Pour faire simple : je ne peux pas douter que nous soyons égaux en droit car la loi est la même pour tous. En revanche, je peux douter que nous soyons égaux en fait car mon voisin ne me ressemble pas et nous n’avons pas le même vécu.

      • Cette distinction entre égalité et équité me donne mal à la tête ! On la sort à chaque souhait de contredire son interlocuteur.
        Suivant ce que l’on mesure, on pourra être égaux ou pas et avoir fait preuve d’équité ou pas.
        Dans l’illustration ci-après, si on avait pris comme mesure (ou objectif) le fait de pouvoir suivre le match, en donnant plus cubes au petit, on aurait été égaux devant l’objectif.

        C’est pourquoi, avant d’entrer dans des discussions sans fin sur les différences sémantiques, faudrait préciser l’objectif mesurable à atteindre. Ensuite on discutera de comment y arriver.

        @Luc, quel est votre objectif ? Réduire le nombre de plus riches que vous ? Réduire le nombre de ceux qui partent en vacances plus de 2 semaines par an ?

        http://2.bp.blogspot.com/-2I5dSTQGmOE/VU8Jy5Z5bWI/AAAAAAAABLY/na2R6ZxOVQs/s1600/EgaliteEquite.jpg

  22. Fredy Gosse says:

    la bonne question est faut il encore augmenter les impôts ou baisser le dépenses ;si oui lesquelles…

    • Je vois les choses autrement:
      Les dépenses publiques DOIVENT BAISSER !
      Par lesquelles devons-nous commencer ?
      … et après nous (ils) pourrons baisser l’impôt !

      • Fredy Gosse says:

        Ben oui mais tous les politiques promettent il’faudrait Leur demander la liste quand et comment

        • Voici ce qu’écrit Marc Fiorentino ce jour:

          « LA LUTTES DES CLASSES

          Ce sujet ne fait pas partie du passé. Il est au devant de la scène qu’il n’a d’ailleurs jamais quittée. En France, nous n’avons toujours pas passé le cap. Et le gouvernement, pour tenter d’endiguer le mouvement initié par les gilets jaunes, l’alimente.

          VOUS ÊTES DANS QUELLE CLASSE?

          Il y a la classe populaire. Et parmi eux ceux qui vivent sous le seuil de pauvreté.
          Il y avait la classe moyenne, mais maintenant la mode est de les diviser en deux:
          – la classe moyenne « inférieure »,
          – la classe moyenne « supérieure » qu’on appelle de plus en plus souvent « les aisés ».
          Et il y a les riches, et parmi eux les hyper riches.

          MACRON

          a favorisé les hyper riches qui sont devenus encore plus hyper riches avec la suppression de l’ISF, la flat tax à 30% sur les revenus du capital, tout cela dans un contexte de taux d’intérêt bas qui a fait exploser leur capital immobilier, entre autres.
          Problème: la classe populaire, et surtout la classe moyenne « inférieure », la partie de la classe moyenne qui a été déclassée et qui rejoint doucement la classe populaire, s’est révoltée…

          LA SOLUTION

          Taper sur la seule classe qui ne se plaint pas.
          La classe moyenne « supérieure ».
          Les « aisés ».
          Parce qu’il y en a plus que de riches ou hyper riches.
          Parce qu’on n’aura jamais besoin d’eux si on quitte un jour la politique pour revenir dans le business.
          Parce qu’ils ne manifestent pas.
          On trouve pêle-mêle dedans les retraités qui perçoivent plus de 2000 € de pensions, les salariés du privé qui gagnent plus de 3500 ou 4000€, les entrepreneurs, les professions libérales.
          Les nouveaux « salauds ».

          LA CIBLE

          La cible c’est eux.
          L’idée est simple.
          Accélérer le transfert entre la classe moyenne supérieure et la classe moyenne inférieure en laissant les hyper riches tranquilles (ils peuvent servir un jour).
          Dernier exemple en date: Darmanin qui a précisé hier qu’en conditionnant les niches fiscales à des conditions de revenus on « peut baisser les tranches d’impôt sur le revenu des gens qui gagnent 1700€ par mois de 180 € en moyenne ».
          Vive la lutte des classes.
          A bas la classe moyenne « supérieure ».

          ET PENDANT CE TEMPS

          bien sûr, on ne s’attache pas à l’essentiel.
          Par manque de courage.
          La réforme à faire en priorité c’est la baisse des dépenses publiques.
          Sans baisse des dépenses publiques, on passera son temps à prendre dans la poche de l’un pour donner à l’autre, tout en augmentant régulièrement tous les impôts et les taxes.

          COMME LE DIT LA COUR DES COMPTES

          Le « redressement » budgétaire est insuffisant.
          Nous dépasserons sûrement les 3.2% de déficit public en 2019, qui étaient déjà un dérapage important.
          Impôts, taxes, déficit, dette.
          Avec un zeste de lutte des classes.
          L’exception française. »

        • LES NOTES DE ERIC VERHAEGHE

          Le gouvernement ne baissera pas les dépenses et augmentera les impôts des classes moyennes

          Les solutions qui seront finalement choisies par le gouvernement pour sortir de l’ornière des gilets jaunes : augmenter les impôts des classes moyennes sans toucher aux dépenses !

          Le gouvernement ne s’est pas encore exprimé clairement sur ces sujets sensibles de fiscalité, mais par petites touches se dessine, pour sortir de la crise des gilets jaunes, la solution à la fois la moins imaginative, la plus facile et la plus toxique : augmenter les impôts sans toucher aux dépenses. Sur ce point, un bref tableau des 15 derniers jours permet de mesurer l’ampleur des dégâts qui se préparent.

          Quand Le Drian parle de « conneries »

          Dans un récent Canard Enchaîné, des propos de Le Drian au séminaire gouvernemental étaient rapportés : le ministre le plus chevronné de Macron préconisait vertement de ne pas s’attaquer à la réforme de la fonction publique. Ce faisant, il anéantissait les derniers (maigres espoirs) que les libéraux pouvaient placer dans une baisse de la dépense publique.

          Dans ces conditions, la seule possibilité pour sortir de la crise des gilets jaunes par le haut sera d’offrir des cadeaux financés par les classes moyennes. Une augmentation de la pression fiscale est en vue et le ballet des euphémismes pour la camoufler a commencé. Par exemple, Édouard Philippe a affirmé qu’il était pour une « fiscalité plus progressive » (1). Cette formulation châtiée peut se traduire par : « nous n’augmenterons que les impôts des classes moyennes et supérieures ».

          Blanquer enterre la réforme des rectorats

          Au rang des mesures enterrées au nom du « pas de vague », on compte la réforme des rectorats. En juin, le ministre Blanquer avait annoncé la réduction (2) du nombre de ces usines à gaz qui consomment de la main-d’oeuvre et produisent du gaspillage. On vient d’apprendre qu’il ne toucherait finalement à rien et que rien ne bougerait (3) ! La chiraquisation du régime s’accélère.

          Des ministres sans aucune idée

          Plus inquiétant : le gouvernement et la majorité semblent totalement dépourvus d’idées sur ce qu’il faut faire et sur ce qui est bon pour le pays. Ainsi, les députés commencent à plaider pour un report de la dangereuse réforme des retraites (dont nous pronostiquons depuis plusieurs semaines qu’elle sera abandonnée discrètement au printemps, ou, pudiquement, reportée à 2022…).

          La ministre Buzyn avoue n’avoir aucune idée sur la réforme des allocations familiales.

          L’interview de Darmanin

          Dans ce contexte qui ressemble quand même à une fin de règne, l’interview de Darmanin au Parisien (4) a le mérite de clarifier la ligne conductrice du gouvernement. L’intéressé déclare notamment :

          « On peut imaginer d’autres sujets qu’un retour plein de l’ISF. Les niches fiscales par exemple, c’est 14 Mds€. Soit quatre fois plus que l’ISF ! Et plus de la moitié de ces 14 milliards profite aux 9 % des Français les plus riches. Eh bien, je propose que l’on revienne dessus en diminuant le plafond global des niches, ou alors qu’on les mette sous conditions de ressources pour qu’elles profitent aux classes moyennes et populaires plutôt qu’aux plus aisés. »

          L’amusante dialectique de Darmanin sur les dépenses

          On s’amusera de ces propos. Si Darmanin entend ne pas augmenter les impôts, il a aussi l’intention de réduire les niches… ce qui se traduira tout de même par des augmentations d’impôts pour ceux qui en bénéficient. Dans cette dialectique, l’introduction d’un « plafond de ressources » dans les niches ne devrait pas faire que des heureux.

          Bientôt du shaming contre les entreprises

          Dans cette ambiance anxiogène, le gouvernement, tel un tracteur qui aurait perdu son pilote, continue sur sa lancée sans tenir compte des obstacles. Le ministre Denormandie a ainsi annoncé qu’une campagne de shaming aurait lieu prochainement contre les entreprises du SBF 120 qui discriminent les enfants issus de l’immigration.

  23. Bruno Delpech says:

    La France est un pays très fertile. On y sème des fonctionnaires et on y récolte des impôts.
    Clémenceau

  24. Allez une petite blague pour détendre les esprits ….quoique ….!

    A quoi reconnait on un bon socialiste ?
    Mais c’est bien sur , a sa capacité d’augmenter les impots et les taxes !

    E Macron est passé chez Rotschild , mais son contact dans l’équipe Hollande l’a pollué !
    Et il sait diviser pour régner : quand on parle de ces « salauds  » de riches qui gagnent 10 000 €
    par mois , ca fait bondir les « pauvres travailleurs  » qui gagnent 2000 € par mois , mais la principale vertu , c’est que ca fait oublier ceux qui gagnent 100 000 et plus par mois . Les uns habitent a coté des autres , mais les derniers ne sont pas mélangés .

  25. Fredy Gosse says:

    histoire à dormir debout, coûteuse
    je viens de découvrir l’histoire de la protection des combles des maisons individuelles à 1 euro…
    tout cela au nom de la transition énergétique ;terminées les passoires énergétiques.ceux qui peuvent en profiter disent mais c’est formidable c’est Total, EDF etc qui paie ..lol.une plus honnête a dit pour une fois que je peux en profiter et ceux qui râlent sont ceux de la classe moyenne qui en sont exclus.. pas moyen de faire comprendre que le père Noel n’existe pas ou alors RAB.Ce qui est croquignolesque comme dirait notre bon President c’est que dans la plupart des cas cette isolation est faite à base de polypropylène……..ouille ??? juste un produit chimique fait à partir du pétrole….Donc si j comprends bien pour lutter contre le réchauffement climatique, on interdit la recherche et l exploitation du pétrole de schiste Chez nous, on importe du pétrole, pour faire du polystyrène /et on oublie de dire aux gens que ce produit est inflammable ( base de pétrole) et toxique en cas d’incendie le tout dans le cadre d’une procédure faisant du bonneteau fiscal au détriment de ceux qui n’ont pas une maison et qui ont trop de revenus ( attention ç a va pas chercher loin) question revenus )

    c’est tellement « henaurme » que personne ne semble voir cette folie furieuse ;faut il que les lobbys verts soient nombreux dans les allées du pouvoir et que la gamelle verte soit bonne

  26. Fredy Gosse says:

    j’ai écrit une. ».bêtise »; je parle de polystyrène le polypro c’est plutôt pour les pare-chocs lol

  27. Fredy Gosse says:

    ah bon.. continuons alors importons du pétrole pour protéger la planète ,un petit tanker plus ou de moins n’est ce pas..

  28. julien bonnetouche says:

    s’il faut résumer la situation actuelle en matière de communication du gouvernement je dirais que :

    La cacophonie fiscale de Darmanin et de Le Maire, est incompréhensible de la part de dirigeants dont on pourrait penser qu’ils sont intelligents.

    Même si l’on suppose que ce sont des ballons d’essais, histoire de voir les réactions, des sondages plus discrets et plus performants, seraient mieux venus en la matière.

    En effet l’habitude délétère de l’instabilité fiscale française propre à déstabiliser l’action des acteurs économiques revient de plus belle avec ces gens qui sont davantage irresponsables que responsables politiques.

  29. Confirmation donc, plus que largement démontrée par la quasi totalité des commentaires, que l’intérêt général n’est plus une exigence, voire a disparu des consciences comme le montrent certaines questions posées….

    • Vous n’y êtes pas. Nous allons bientôt connaître une récession, et nous n’avons quasiment plus de marges de manoeuvre alors que tous les indicateurs ont été au vert pendant des années.
      Les solutions que nous pondent les politiques ou que demandent les GJ sont de concentrer l’impôt de manière plus forte encore. Les vrais problèmes sont ailleurs, dans l’éducation qui fabrique la reproduction sociale, dans l’innovation qui est entravée par une paperasserie administrative digne de l’ex URSS (les chercheurs passent plus de temps à remplir des papiers qu’à faire leur boulot), l’absence de projet de société laissant la place à une simple gestion technique des pays de l’UE.
      A ce propos, je ne suis pas fan de Trump, mais son discours lors du SOTU était le meilleur que j’aie entendu ces 25 dernières années de la part d’un président. C’est dire à quel point nous sommes dans la mouise.
      Si on cherche à tout régler en donnant la becquée aux uns en allant chercher dans les poches des autres et qu’on appelle ça égalité alors on mérite de disparaître.

  30. # JGoodtouch

    Bien sûr, des ballons d’essai :
    Puisque l’Elysée « retoque » la sortie anti -niches de Darmanin et récupère ainsi le rôle du gentil qui protège…

    Du mauvais boulevard vous dis-je

    Les fumigènes et yeux crevés en plus

    On abandonne quand le théâtre de papa pour Teminator ??

Répondre à Fredy Gosse Cancel

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.