Alors que vous êtes très nombreux à préparer votre déclaration de revenu 2017 pour le paiement de l’impôt sur le revenu 2018 (et toujours de plus en plus nombreux à utiliser notre simulateur disponible dans notre application gratuite « Mon Patrimoine« ), je vous propose d’analyser avec vous l’imposition de la prime de départ à la retraite qui vous auriez perçu en 2017.

Attention : Seules les primes de départ à la retraite perçues en 2017 devront être déclarées dans la déclaration des revenus 2018. Si vous êtes en retraite depuis le 31/12/2016, mais que vous n’avez perçu votre prime de départ à la retraite qu’en Janvier 2018, vous ne devrez la déclarer qu’en 2019, c’est à dire lors de la déclaration des revenus 2018. 

C’est l’année d’encaissement du revenu exceptionnel et donc de la prime de départ à la retraite qui détermine l’année d’imposition. Si vous avez touché votre prime de départ en 2018 (date du virement sur le compte chèque ou date de signature du chèque en 2018), vous ne devez pas déclarer cette somme en 2018, mais lors de la déclaration des revenus perçus en 2018, c’est à dire en 2019 !

 

 

Les primes de départ à la retraite sont imposables à l’impôt sur le revenu après étalement sur 4 ans ou application du mécanisme du quotient.

Afin d’éviter de vous faire changer de tranche et donc de subir une imposition confiscatoire de ce revenu exceptionnel, deux mécanismes d’imposition sont proposés aux contribuables :

 

Soit l’étalement sur 4 années de la prime de départ à la retraite. Cela signifie qu’un quart de la prime de départ à la retraite sera imposé tous les ans pendant 4 années. Il s’agit simplement de diviser le montant de la prime par 4, puis d’ajouter ce quart à vos autres revenus imposables de l’année en cours puis des trois années suivantes. L’étalement de la prime sur 4 années permettra de lisser le paiement de l’impôt sur 4 ans et d’éviter les changements de tranche d’imposition. 

 

Soit l’application du quotient lors de la déclaration du revenu exceptionnel qu’est la prime de départ à la retraite. Toujours dans l’idée d’éviter le changement de tranche, le système du quotient est un mode de calcul de l’impôt favorable au contribuable. En deux mots, l’impôt sur le revenu est calculé en ajoutant seulement 1/4 de la prime de départ à la retraite et le surplus d’impôt sur le revenu correspondant à l’imposition de ce 1/4 est multiplié par 4 pour obtenir le montant final de l’impôt sur le revenu à payer. Mais attention, l’impôt sur le revenu est alors payé en une seule fois l’année de la déclaration et non pendant les 4 prochaines années comme tel est le cas pour le mécanisme de l’étalement. 

Pour vous aider dans vos calculs, je viens de finaliser un simulateur qui devrait vous permettra d’affiner votre choix entre « étalement sur 4 ans » ou « mécanisme du quotient ».

 

Imposition de la prime de départ à la retraite : Comment choisir entre l’étalement de la prime sur 4 ans et système du quotient

 

 

 

L’option pour l’étalement de la prime de départ à la retraite sur 4 ans pourrait être une solution parfaite pour le contribuable dont les revenus seraient susceptibles de fortement baisser dans les 4 prochaines années et notamment pour le stratège qui manipulera suffisamment les niches fiscales pour cumuler les 10 000€ de plafonnement annuel (cf « Plafonnement des niches fiscales : détail du mécanisme et liste des avantages fiscaux concernés« ).

Besoin d’un conseil pour gérer votre patrimoine ?

Leblogpatrimoine.com, au delà d’un site d’informations sur la gestion de votre patrimoine, est la vitrine de la société de conseil en gestion de patrimoine Guillaume FONTENEAU Conseil.
 
 
Ce sont trois livres de conseils pour vous permettre d’optimiser la gestion de votre patrimoine : « Investir dans l’immobilier » ; « Succession » et « Assurance vie et gestion de patrimoine« . Déjà des milliers d’exemplaires vendus à ceux qui veulent comprendre comment investir, valoriser leur patrimoine ou le transmettre !
 
 
Le cœur de notre métier est le conseil en gestion de patrimoine indépendant. En accord avec nos convictions d’indépendance du conseil, nous ne sommes pas intermédiaire financier ou immobilier. Nous sommes rémunérés exclusivement par honoraires de conseil :
 

Nouveau ! L’assistance patrimoniale – Une solution rapide et efficace pour répondre à vos questions, lever un doute ou simplement solliciter notre avis sur votre situation patrimoniale. L’assistance patrimoniale, c’est un rendez vous téléphonique d’une durée moyenne de 45 minutes pendant laquelle nous travaillons ensemble sur votre situation patrimoniale – Un service au tarif unique de 69€ TTC –

 

Découvrir en détail notre offre d’assistance patrimoniale

 

Le bilan patrimonial – L’analyse exhaustive et approfondie de votre situation patrimoniale. – Tarif variable selon la complexité de votre situation / En moyenne, ce service est facturé 590€ TTC.

 

Découvrir notre offre de bilan patrimonial


21 Comments

  1. stanko says:

    Bonjour,

    Avez-vous l’intention d’aller plus loin dans votre raisonnement avec un comparatif avec une prime touchée en 2017 et les impacts du futur prélèvement à la source en 2018 ?

    • Je n’y avais pas pensé… mais il suffit de demander et je fais. Qu’aimeriez vous savoir sur le sujet ?

      D’un premier abord, je ne vois pas ce que le prélèvement à la source changerait. Le prélèvement à la source ne modifie par le montant de l’impôt, mais seulement le mode de paiement de l’impôt.

      Pourriez vous être un peu plus précis dans votre demande ? (et je fais les simuls).

      Au plaisir,

      Guillaume

  2. Question: depuis quand cette prime est-elle imposable?
    Merci

  3. Bonjour
    Malgré la simulation par votre outil très bienfait d’ailleurs j’ai un gros doute sur le résultat du montant final imposable de ma prime retraite.étant donné que je doit faire ma déclaration pour 2018 et sachant de plus que le choix du mode de paiement d’impôt est irrévocable une fois la case choisie du coup j’ai de grand doute sur le choix final pour ma déclaration fiscal a faire

  4. Bonjour,
    Est-il pertinent pour mon cas personnel, de se poser la question sur le mode de déclaration de la prime de départ en retraite (quotient ou étalement), au regard des plafonds de revenus annuels mis en place pour l’exonération de la taxe d’habitation ? Je crois que je vais flirter avec ces plafonds.
    Cordialement

  5. Bonjour,
    j’ai fait le calcul. Dans les deux cas, l’impôt sur ma prime de départ en retraite est le même. Est-ce normal ? J’ai un TMI à 30 % dans le premier tableau (dans le calcul « hors prime de départ en retraite ». Et ce taux reste à 30 % dans les deux cas. Merci de votre réponse.

  6. Bonjour

    En fait après consultation de votre site pour le calcul et le reste il nous laisse dans le même grand doute au final sur nos questions du coup on repart sans réponse concrète nette et précise après consultation du votre site hélas ceci est bien dommage

  7. Bonjour,
    En complément de votre simulation, vous serait-il possible de l’expliciter d’avantage par rapport à mon cas.
    Je perçois déjà une retraite et puis 10 ans, j’ai repris une nouvelle activité que je vais cesser le 31 décembre 2018. Je percevrai donc une prime de départ non en décembre 2018 mais au cours de la 1 ère semaine de janvier 2019.
    Comment je me positionne sur votre grille?
    Tous mes remerciements

  8. Bonjour en fait on a pas une réponse vraiment fiable est complète pour faire notre choix au moment de la déclaration d’impôts dommage une fois la case choisie sur notre futur feuille d’impôts ben la ! autant faire le choix a pile ou poile merci quand même

  9. Bonjour,
    Pour la déclaration aux impôts quel montant prendre de la prime retraite
    le montant brut de cette prime figurant dans ma fiche de paie ou il faut déduire ce que nous versons aux différends organismes comme la C.P.A.M. et retraite par exemple.
    Merci pour votre réponse

  10. ACCARION says:

    Bonjour et merci pour votre travail,
    Il me semble que, dans votre calcul, en cas d’étalement, vous ne prenez pas en compte un paramètre, c’est que le gouvernement a décidé de taxer les revenus exceptionnels de l’année blanche au taux MOYEN d’imposition et non au taux marginal comme vous le faites.
    Cela a un impact non négligeable et pourrait faire pencher dans certains cas le choix du côté de l’étalement si une au moins des années concernées correspond à l’année blanche.
    Qu’en pensez-vous ?
    Merci de votre réponse.
    Luc Accarion

  11. Gérard HOTIER says:

    Bonjour,
    Je souhaite optimiser « fiscalement » ma date de départ en retraite afin de payer le moins possible d’impôts sur ma prime de départ en retaite.
    En utilisant votre simulateur je tombe sur des résultats proches l’un de l’ autre avec le choix étalement sur 4 ans et l’option quotien. Par contre la date de départ influe pas mal….
    J’ai déjà plus que l’âge et le nombre de trimestres pour partir à taux plein, et mon employeur me donne le choix de partir quand ça me convient le mieux entre le 30/6/2019 et le 30/6/2020
    Je souhaite partir vers fin 2019 (disons entre le 30-9-2019 et le 31-1-2020)
    Jusque 2020 inclus je bénéficie de 2,5 parts fiscales (date de naissance de mon dernier enfant encore étudiant = 25/11/1995) puis par la suite seulement 2 parts.
    Mon revenu en activité est variable (dépendant de missions à l’étranger) avec un revenu net imposable compris entre 90000 et 95000E. plus de 10000 à 15000 de revenus étrangers non imposables.
    Je toucherai une prime de départ en retraite d’environ 40000E
    En retraite mon revenu net imposable sera de 60000E, sans revenus étrangers
    J’ai donc 2 questions:
    1) Quelle est la meilleure date de départ ? 30-9-2019, 31-12-2019 ou 31-1-2020
    2) dans chacun des 3 cas faut-il choisir l’étalement sur 4 ans ou le quotien ?
    En résumé quelle est la meilleure combinaison possible date+option

  12. Bonjour Guillaume,

    Je vois que vos lignes avec simulateur n’est pas à jour, est-ce toujours d’actualité ?
    Une petite chose me semble bizarre.
    L’année d’avant (2018), une personne travaillait.
    En 2019, la même personne travaille jusque fin avril et a son salaire : A soit 13 600 euros (de janvier à avril)
    1er mai 2019 : B soit 6 000 euros (sa prime de retraite) donc 1 500 c’est le quart.
    Le 1er mai 2019, elle prend sa retraite : C soit 8 000 euros (mois qui lui restent pour l’année donc ce qu’elle perçoit de la retraite)

    Si la personne a 3.5 parts on regarde qu’avec l’ étalement est moins avantageux ou il vaut mieux privilégier avec Quotient ?

    Puis je suis sceptique sur mon calcul un peu avec le prélèvement à la Source…
    Merci de m’aider

  13. Jean Pierre says:

    Bonjour
    Est il possible d’utiliser ce simulateur pour la déclaration de 2018.
    Exemple je suis parti à la retraite en Octobre 2018
    j’ai eu une prime de départ à la retraite en 2018.
    Que choisir étalement ou système du quotient.
    Est ce que cet impôt liée a la prime de 2018 doit être payé a date fixe pendant 4 ans si je choisi l’étalement ou non il rentre dans le prélèvement à la source.
    Merci de votre réponse
    Cdlt
    Jean Pierre

  14. LEVEL EVELYNE says:

    J’ai touché ma prime de départ à la retraite fin décembre 2017. Jusqu’alors j’étais non imposable.
    Avec cette prime , je suis devenue imposable mais étalé sur quatre ans.
    Par contre cette deuxième année : faut-il déclarer la totalité de la prime exceptionnelle (et les impôts font le calcul)° ou faut-il n’en déclarer qu’un quart lignes 1AJ 1AX
    Merci pour votre réponse. CDT
    EvelYne

  15. Bonjour,
    Lorsque l’on choisit l’étalement, on ne déclare que le 1/4 chaque année.
    Cordialement

  16. Thierry Desjardins says:

    Bonjour,
    Une actualisation de votre simulateur pour 2019 serait très appréciée.
    En effet le revenu exceptionnel en cas d’étalement est imposé au taux moyen et non au taux marginal.
    Je ne trouve pas de précisions sur le calcul dans le cas du système du quotient : le quart de prime est il également imposé au taux moyen ou est il au taux marginal ?
    La décision de choisir l’une ou l’autre formule est un casse tête d’autant plus que le simulateur des impôts ne traite pas le cas du quotient.
    Bien cordialement

Répondre à Jojo Cancel

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

NewsletterInscrivez vous gratuitement pour recevoir nos articles par mail.