C’est une information confirmée ce jour par Le Figaro dans cet article « La suppression totale de la taxe d’habitation sera finalement financée par… le déficit » : La suppression de la taxe d’habitation pour 100% des Français est confirmée pour 2020, mais … elle ne sera pas financée ! Cela signifie que le gouvernement compte simplement sur le déficit public pour trouver les moyens d’assumer cette promesse d’exonération d’impôt.

Comme nous vous l’écrivions déjà dans cet article du 27 avril 2018, La suppression de la taxe d’habitation sera financée par un « miracle », la suppression de la taxe d’habitation ne sera pas financée par un nouvel impôt ! Sans réduire les dépenses par ailleurs, ce sera donc bien la dette publique qui permettra d’assumer cette promesse de réduction d’impôt pour 2020 !

Nos outils pour réussir votre investissement immobilier (locatif, location meublée ou résidence principale)

  • Notre nouveau livre « Investir dans l’immobilier«  (déjà plus de 1000 exemplaires vendus) pour y découvrir nos stratégies et conseils pour investir. Une lecture indispensable pour apprendre comment investir, sélectionner le meilleur bien immobilier, choisir le régime fiscal adapté, …

 

 


Nous sommes de plus en plus loin de la révolution annoncée par le candidat révolutionnaire devenu président !

 

La taxe d’habitation sera donc supprimée pour toutes les résidences principales à l’horizon de 2020, mais ….

La taxe sur les résidences secondaire sera transformée en surtaxe foncière. Dans un premier temps, mais pour combien de temps, il ne s’agit pas d’augmenter la taxation des résidences secondaires … mais qui peut encore croire que cette taxation ne sera pas exponentielle ?

De surcroît, les communes pourront compter sur le produit de la taxe foncière pour compenser la suppression de la taxe d’habitation. En effet, la suppression de la taxe d’habitation posait interrogation sur le financement des communes. Ce manque à gagné sera compensée par attribution aux communes du produit de la taxe foncière.

Ainsi, les maires qui ne cessent de se plaindre d’un désengagement financier de l’état auront la liberté d’augmenter la taxe foncière et le gouvernement pourra continuer de dire « Nous, nous n’augmentons pas les impôts, ce sont les communes ».

 

Quelle hypocrisie insupportable qui consiste à réduire drastiquement les ressources financières des communes et transférer des compétences toujours plus onéreuses … afin de les laisser assumer les conséquences politiques de la hausse de la taxe foncière.

Demain, les communes n’auront pas d’autres choix que d’augmenter la taxe foncière, à commencer par les résidences secondaire c’est écrit d’avance !

 

 



Mais le déficit d’aujourd’hui ne sont ils pas les impôts de demain ?

Comment un pays dont l’endettement atteint déjà presque 100% du PIB peut il se permettre de supprimer des impôts, c’est à dire réduire ses ressources, sans chercher à réduire ses dépenses !

En l’absence de réduction des dépenses, ce non financement de la suppression de la taxe d’habitation n’est elle pas simplement une imposition différée ?

Et ce n’est pas la réforme des retraites, dont le déficit à long terme est estimé à -+ 3 milliards d’euros (contre 10.50 milliards pour le coût de la suppression de la taxe d’habitation) qui va permettre de changer les choses. La réforme des retraites, n’est pas une réforme qui vise à réduire la dette publique, c’est une réforme de compétitivité qui vise à réduire le coût du travail (mais aussi le montant des retraites futures) en réduisant le montant des cotisations salariales (mais attention, pas de miracle, si on réduit le montant des cotisations … on réduit mécaniquement le montant des prestations retraites…)

 

J’ai hâte de lire le projet du gouvernement qui doit trouver 60 milliards d’économie avant la fin du quinquennat !

Ces autres articles devraient vous intéresser :


28 Comments

  1. Patrick D says:

    Je pense que nous allons vers un doublement de la taxe foncière.
    Déjà que son niveau est actuellement insuportable dans la plupart des régions ..

    • Jean-Luc says:

      Après l’IFI, une nouvelle attaque contre les propriétaires non occupants. C’est une stratégie pour décourager l’investissement immobilier et faire baisser les prix. Pas sûr que ça fonctionne et ça risque de provoquer beaucoup de dégâts notamment des difficultés à trouver des logements pour ceux qui n’ont pas les moyens d’acheter.
      Mais pour les propriétaires occupants, à partir du moment où la taxe d’habitation est « transférée » vers la taxe foncière, ça ne change pas grand-chose, si ?

  2. Fredy Gosse says:

    Le monde nouveau ressemble furieusement à l ancien

  3. Philippe says:

    Personnellement, je n’ai toujours pas compris pourquoi aucun élu ne soulevait l’éventuelle anticonstitutionnalite de cette réforme
    L’article 72-2 de la constitution prévoit que les ressources propres des collectivités doivent être majoritaires
    Pour entrer dans ce cadre les’collectivites doivent avoir la main sur la base et le taux
    En supprimant la TH, elles perdent la main sur cet impôt et par suite sur une part de leur ressource propre quel que soit le dispositif mis en place pour compenser la perte

    • C’est pour cela qu’elles auront maintenant la main sur la taxe foncière ! Le financement des communes ne reposera donc plus que sur les propriétaires immobiliers !

      • Philippe says:

        Elles avaient déjà la main sur la taxe foncière…ou enfin presque car elles ne peuvent que voter le taux
        La révision des valeurs cadastrales est à nouveau repoussée sine Die

        Et sauf à intégrer l’esuivalent de la TH dans la taxe foncière, ce qui reviendrait à p’us Que doubler la TF, la part des ressources propres va diminuer

        Pour rappel la TH c’est 30% des recettes fiscales d’une coloc et donc environ 15% de ses recettes globales

        Et c’est encore plus important dans les plus petites communes

  4. La gestion de la France depuis des lustres, nous démontre si besoin est, qu’ENA c’est l’anagramme d’ANE. Pour ma part, je vends et je pars m’installer dans un pays où je ne risque pas de me faire lyncher si je croise une bande de djeuns, où le coût de la vie est raisonnable parce qu’il n’y a pas 380.000 élus, 750 comités « Théodule » genre CESE et des dizaines de milliers de « chargés de missions » inutiles de la FPT à entretenir. Il est évident que l’Etat n’a pas les moyens de financer le manque à gagner et que les municipalités vont faire exploser les taxes foncières. Autant toujours taper sur les mêmes, c’est tellement plus facile.

  5. sage décision valentin robert voulais-je dire

  6. GAUTHIER says:

    On tourne en rond : les classes qui ont la capacité de construire vont effectivement se détourner des investissements immobiliers, – voir les commentaires ci-dessus-l’Etat n’en a plus les moyens et les sociétés HLM n’en peuvent plus des loyers impayés car les occupants n’ont plus les moyens de les payer !
    Alors où est la solution ? Finalement, peut-être que les fabricants de tentes-chinois, sans doute- vont bénéficier de ces décisions irréfléchies.

  7. Honteux.J’avais accordé quelques crédits à ce jeune président.Je suis déçu , déçu ,très déçu. Comment peut-on financer une réduction d’impôt avec des impôts futurs. Par pitié,laisser_moi payer ma taxe d’habitation pour que mes petits-enfants ne viennent pas « cracher sur ma tombe »

  8. Le scénario est bien connu depuis le depart malheureusement
    La voie est ouverte pour « remettre à jour les bases de la taxe foncière », bon en gros la doubler
    Ça tombe bien d’ailleurs car dans les grandes lignes montant de la TH = montant de la TF
    Du coup l’état va compenser son manquent à gagner par des baisses de dotations aux communes, qui vont se gaver de TF… et Bing l’état va les charger auprès des contribuables
    Un grand classique desormais

  9. La taxe foncière va augmenter,certes.Mais cela n’empêchera pas un déficit , c’est tellement facile de se gaver sur le futur.Comme çà , si une brêle comme Hollande revient celui-ci pourra toujours accuser son prédécesseur.

  10. Je me rappelle encore avec quel enthousiasme le blog accueillait notre nouveau président , jeune , intelligent , éduqué, ouvert , équilibré …. Ce n’est que le banal rejeton ingrat de toumou 1er qui aurait fauté avec Juppé. Plus grave , autant la taxe d’habitation avait une forme de cohérence ( faire payer les frais de la ville par ceux qui en profitent ) , autant sa substitution par un surcroit de taxe foncière est injuste et aménera à des graves déconvenues sur l’entretien du parc immobilier dans de nombreuses communes. De toute façon nos 57 % du PIB en dépenses publique sont toujours là et n’attendent que le pire moment pour se rappeler à notre souvenir.

    • C’est précisément parce qu’il était ancien conseiller, puis ministre du pillage des classes moyennes de Toumou 1er ,et énarque comme lui que je l’avais accueilli avec la circonspection que donne l’observation de 40 années de vie politique française. Les énarques sont génétiquement programmés pour le déficit et les prélèvements. La seule différence c’est que la promotion Senghor, a chassé la promotion Voltaire, mais nourrie aux mêmes sources, elle aura les mêmes résultats affligeants.

  11. Les impôts viennent de m’écrire pour me prévenir que ma taxe foncière sur mon gîte qui n’a pas changé de surface allait être augmentée de 147%!
    Si mes autres taxes subissent le même sort, nous ne pourrons plus payer et devrons vendre si on peut encore en tirer quelque chose !
    On n’en peut plus de ce roitelet qui nous étrangle fiscalement et à côté laisse toute l’Afrique nous envahir!

    • Sandrine says:

      Je suis dans le même cas que vous .Je viens d’être prévenue par les impôts aussi pour moi cela double!!!

      • Mais cela n’a rien à voir avec la suppression de la TH 🙂
        La preuve ça arrive AvANT lol

        • Et en plus ma taxe d’habitation demeure car c’est une résidence secondaire!
          J’en ai plus qu’assez de ce politicard véreux que je n’ai pas élu et qui nous entraîne droit dans le mur! Nous avons travaillé toute notre vie pour monter des biens immobiliers pour faire notre retraite et aujourd’hui nous sommes la vache à lait d’un état qui ne veut pas faire les réformes qui seraient nécessaires et qui préfère dégoûter et appauvrir ceux qui ne demandent jamais rien et qui payent toujours pour les autres! Avec 20 ans de moins nous serions partis de la France qui devient un pays anxiogène !

  12. N’oubliez pas que c’est lui qui a engagé les hausses d’impôts sous Hollande
    C’est son mode de fonctionnement
    Faut pas être surpris

  13. On en arrive à un résultat de plus en plus pitoyable et scandaleux. Le gouvernement fait peser sur un nombre toujours plus restreint la charge fiscale. Alors qu’il faudrait tout remettre à plat et s’inscrire dans la durée (rôle et périmètre de l’Etat, suppression des institutions inutiles, des agences inutiles, des fonctions inutiles et superflues, recentrage sur les fonctions régaliennes de l’Etat, nettoyage du maquis des aides sociales en tous genres, arrêt des subventions aux associations inutiles … Mais pour cela il faudrait de vrais hommes politiques (au sens noble du terme) avec du courage pas des politiciens dont l’horizon de vue est le court terme et les prochaines élections. Mais le politicard de base veut une clientèle et la soigne en la caressant dans le sens du poil. Il lui donne des subventions, des aides, des logements sociaux (une façon d’acheter des votes). Le citoyen qui cherche à se débrouiller par lui même, qui veille à ne pas devenir une charge pour la société, qui cherche à bâtir un patrimoine pour sa famille bref qui se prend un minimum en charge n’intéresse pas le politicard. Parce que ce citoyen n’attend de l’homme politique que l’essentiel : un Etat qui assure efficacement ses fonctions régaliennes (police, justice, armée, contrôle des frontières, affaires étrangères, bonne gestion des deniers publics) et qui assure un filet de protection sociale efficace mais contrôlée (assurance maladie, retraite) tout en laissant un minimum de liberté de choix aux citoyens sur ce dernier point. Forcément pour le politicard ce n’est pas intéressant. Un citoyen qui se prend en charge, on ne peut pas le modeler, l »acheter, lui dicter sa conduite, l’influencer. Non pour lui, il vaut mieux « taper » sur une base réduite de contribuables, pour financer d’une part le train de vie d’un Etat obèse, et financer les aides sociales fournies généreusement à une bonne partie de la population. Avec une obsession que le système tienne, que la classe moyenne paie pour les autres (pour éviter des émeutes de masse ?)

  14. Vous avez bien compris Pierre. Remettre à plat les politiciens y auraient beaucoup à perdre. Donc ils ne le feront pas. J’attends avec impatience les propositions de réforme des retraite. Notamment celles des parlementaires (le jour ou leur régime sera aligné sur celui du francais lambda, les poules auront des dents …)

  15. didou je suis d’accord avez vous d’ailleurs certains sur le fofo ne juraient que par Macron ; donc les voir critiquer me fait bien rire

  16. Je suis d’accord avec Pierre et sur le fond avec l’article, l’état se décharge sur les collectivités locales qui n’auront pas le choix à terme d’augmenter les impôts dit « locaux »

  17. Fredy Gosse says:

    Ou baisser les dépenses locales

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*