Le dernier trimestre de l’année est traditionnellement le mois de la défiscalisation. Vous êtes nombreux à vous interroger sur les meilleures solutions pour réduire le montant de votre impôt sur le revenu et chercher le produit de défiscalisation qui vous permettra d’alléger la facture fiscale.

Les contribuables français sont allergiques à l’impôt. Nous sommes trop souvent obsédés par la perspective de trouver un moyen pour payer moins d’impôt au point de préférer réaliser un mauvais investissement, de préférer s’appauvrir plutôt que de payer des impôts.

Défiscaliser, c’est bien ! Investir pour valoriser son patrimoine, c’est mieux. L’obsession de la défiscalisation est bien souvent le signe d’une très mauvaise gestion de votre patrimoine ; vous ne devez pas chercher à défiscaliser à tout prix, c’est là une erreur majeure.

Lorsque votre banquier ou plus généralement votre vendeur de produits de défiscalisation développera son discours commercial, vous devez impérativement concentrer votre attention sur l’intérêt patrimonial de l’investissement et mettre l’avantage fiscal au second plan.

On ne réalise pas un investissement pour réduire ses impôts, on réalise un investissement parce que le ratio rendement/risque est attrayant et que les perspectives de performances sont satisfaisantes.

C’est la raison principale pour laquelle je ne préconise jamais les produits de défiscalisation comme les « SOFICA » ou autres « Girardin industriels ». Ce sont des produits de défiscalisation sans rendement, sans intérêt patrimonial autre que la défiscalisation.

À la sortie, parfois on a de bonnes surprises, mais généralement, il aurait été plus rentable de payer ses impôts et de ne pas s’embêter avec produits avec lesquels tout le monde gagne de l’argent, sauf l’épargnant !

Défiscaliser n’est pas un objectif patrimonial ! Au contraire, valoriser son patrimoine, préparer sa retraite, se constituer des revenus complémentaires sont des objectifs patrimoniaux ;

Les dispositifs fiscaux de défiscalisation ne sont que des outils qui vous permettront d’atteindre votre objectif plus rapidement. C’est avec cette vision que vous devez envisager l’investissement dans un produit de défiscalisation et pas autrement.

Envisager uniquement la réduction d’impôt est la meilleure solution pour investir dans de mauvaises conditions.

Essayons de « balayer » les différentes solutions qui vous pourront vous permettre d’atteindre vos objectifs patrimoniaux.

Préparer votre retraite avec une solution de défiscalisation.

La préparation de la retraite est un objectif patrimonial majeur. Vous êtes nombreux à vous inquiéter, à raison du montant de votre future retraite. Se préparer une retraite complémentaire, c’est épargner pour se constituer un revenu complémentaire.

Préparer sa retraite suppose d’investir à long terme et ainsi être capable de « prendre des risques » à court terme, accepter une volatilité à court terme pour espérer un meilleur rendement à long terme. C’est l’intérêt principal de l’investissement dans l’épargne-retraite. Réaliser une épargne retraite à très long terme sans investir en action est un non-sens.

Notez que l’investissement en actions pourra être réalisé via des OPCVM ou en titres vifs.

L’option titres vifs pour une détention très long terme est une option pleine de sens qui répond parfaitement à une stratégie d’investissement passif à long terme comme nous vous le détaillons dans cet article « Bourse : Investir avec la véritable « gestion passive » pour tirer profit du dynamisme à long terme des entreprises ? ».

Par exemple, le PER « Titres at PER » commercialisé par Alta profits et Swiss Life assurances permet d’investir dans 150 actions pour des frais de gestion de 0.84% chaque année calculé sur le montant de l’épargne investie.  Ce seront tout de même 840€ pour 100 000€ épargnés. C’est beaucoup ! (et probablement beaucoup trop)

Le PER (Plan d’Epargne Retraite) est un produit qui semble totalement adapté à cette stratégie d’épargne à long terme. Il s’agit d’un nouveau produit d’épargne dont la vocation est d’encourager une épargne régulière dans un produit « bloqué » jusqu’au départ à la retraite de l’épargnant.

Les sommes placées dans le PER sont déductibles du revenu imposable du contribuable et permettent donc de défiscaliser à hauteur de la tranche marginale d’imposition du contribuable l’année du versement.

En revanche, lors du départ à la sortie, le capital ou la rente versés seront imposables à l’impôt sur le revenu. Les sommes qui correspondent aux sommes épargnées seront imposables en fonction de la tranche marginale d’imposition du contribuable à la retraite alors que les plus-values accumulées pendant la phase d’épargne seront imposables au taux forfaitaire de 30% (taux du PFU).

Bref, vous l’aurez compris l’avantage fiscal n’est pas déterminant pour justifier l’ouverture d’un PER.

Le PEA pourra également être une option particulièrement attrayante pour préparer votre retraite. Contrairement au PER, le PEA n’offre pas de défiscalisation lors du versement des sommes. En revanche, la sortie du PEA, en rente ou capital, sera totalement défiscalisée après 5 années de détention (pas besoin de bloquer l’épargne pendant toute sa vie active).

De surcroît, l’investissement en titres vifs pourra être réalisé sans frais de gestion (contrairement au PER).

La question est alors de savoir si les frais de gestion élevés du PER se justifient au regard de la faible économie d’impôt et du blocage de l’épargne. Je ne le crois pas. Le Pea me semble préférable.

Valoriser son patrimoine avec des produits de défiscalisation

Au-delà du PEA et du PER qui permettent de préparer votre retraite, mais également d’espérer une valorisation importante de votre patrimoine grâce à l’investissement dans le capital des entreprises, il est possible d’utiliser des produits de défiscalisation pour valoriser votre patrimoine, c’est-à-dire pour investir dans des solutions dont les perspectives de rendement sont élevées.

En théorie, et le discours est séduisant, l’investissement dans les entreprises non cotées, des PME et autres sociétés innovantes sont naturellement des investissements à l’origine de ces promesses fortes.

Malheureusement, et c’est souvent le cas lorsque l’on parle de défiscalisation, ces produits financiers (FIP, FCPI) sont tellement chargés en frais que la performance n’est pas à la hauteur du risque pour les épargnants.

L’investissement immobilier locatif, une solution efficace pour défiscaliser et satisfaire les principaux objectifs patrimoniaux.

L’investissement immobilier sera la  solution idéale pour l’épargnant qui cherche à valoriser son patrimoine, mais aussi préparer sa retraite. L’investissement immobilier est alors une réponse adaptée à toutes les problématiques patrimoniales, ou presque.

Non seulement, l’investissement immobilier, qu’il soit en PINEL, DENORMANDIE, mais aussi en déficit foncier, permettra :

  • De préparer votre retraite grâce aux revenus fonciers qui constitueront un revenu complémentaire parfait à la retraite ;
  • De valoriser votre patrimoine grâce à l’effet de levier du crédit immobilier, l’indexation des loyers et des prix de l’immobilier en fonction du dynamisme de l’économie.
  • De défiscaliser de manière particulièrement efficace avec un effort d’épargne réduit. La rentabilité fiscale est plus élevée dans l’immobilier locatif que dans toutes les autres solutions de défiscalisation.

Par exemple, un investissement PINEL de 250 000€ / 12 ans, ce sont 52 000€ de réductions d’impôt sur le revenu cumulées sur 12 ans. C’est là une très grande efficacité fiscale qui pourra être obtenue grâce à un effort d’épargne relativement limité grâce à l’effet de levier du crédit immobilier.

Néanmoins, comme nous vous l’expliquons dans notre livre « Investir dans l’immobilier », l’industrie de la défiscalisation a tendance à profiter de l’obsession fiscale pour majorer les prix de vente et réduire l’intérêt patrimonial de l’investissement immobilier locatif. L’immobilier neuf dans lequel vous devez investir pour bénéficier de la loi PINEL par exemple est -+ 30% plus onéreux que l’immobilier ancien.

L’investisseur devra être excessivement attentif au prix d’acquisition de son bien immobilier s’il souhaite réussir son investissement, même si aujourd’hui, le recentrage de la loi PINEL sur les zones tendues réduit le risque d’investir dans un emplacement de piètre qualité.  

A suivre …

Leblogpatrimoine.com vous conseille dans la gestion de votre patrimoine
Assistance patrimoniale
  • Conseil en gestion de patrimoine INDÉPENDANT
  • Un tarif unique de 89€ TTC, sans surprise
Découvrir le service
Accompagnement patrimonial
  • Un abonnement pour un accompagnement patrimonial PREMIUM
  • Un tarif unique de 350€ / mois, sans surprise, sans engagement de durée
Découvrir le service
Livres et formations

3 livres pour vous former et apprendre à gérer votre patrimoine

Découvrir les livres

14 commentaires