Dans plusieurs articles précédents, je vous présentais le mode de détermination des revenus fonciers et l’optimisation fiscale qui pouvais en découler.

En effet, parfois, nous proposons des biens immobiliers locatifs pour lesquels il est nécessaire d’envisager des travaux avant de le proposer à la location.

Ces travaux peuvent, dans certaines conditions limitativement énoncées dans l’article 31 du Code Général des Impôts, être déductibles des revenus fonciers et imputables sur le revenu global.
Pour autant, bien souvent, vous m’interrogez sur la nature des travaux déductibles des dits revenus fonciers. La frontière étant souvent mince entre travaux déductibles et travaux non déductibles, nous allons étudier ci après quelques pistes de réflexion afin de nous aider à déterminer la déductibilité des travaux.

 

Le code général des impôts nous précise, quand matière de revenus fonciers, seuls les dépenses de réparation, d’entretien et les dépenses d’amélioration afférentes aux locaux d’habitation sont déductibles, à l’exception, des frais correspondant à des travaux de construction, de reconstruction, ou d’agrandissement.
==> Même si le texte semble assez simple à comprendre, l’application concrète est autrement délicate. La jurisprudence nombreuse est d’ailleurs là pour nous le démontrer.

 

Cependant, afin d’y voir plus clair, il existe un indice qui nous permet de nous assurer de la déductibilité ounon des dépenses et autres travaux : il s’agit du taux de TVA appliquée aux travaux.


En effet, l’article 279-0 bis du même code général des impôts, nous précise que «  la TVA est perçue au taux réduit (5.5%) sur les travaux d’amélioration, de transformation, d’aménagement et d’entretien portant sur des locaux à usage d’habitation, achevés depuis plus de deux ans »


Le taux réduit de TVA n’est pas applicable:

  • aux travaux qui concourent à la production ou à la livraison d’immeubles, tels que définis par les critères objectifs figurant au c du 1 du 7° de l’article 257 du CGI ;
  • aux travaux qui aboutissent à une majoration de plus de 10% de la surface de plancher des locaux existants ;

 

Ainsi, dès lors que le taux de TVA appliquée sur les travaux est un taux réduit de 5.5%, il est fortement probable que les travaux ainsi taxés soit déductibles des revenus foncier.
Il s’agit là bien  évidemment d’une approche que nous appuyons toujours sur un examen très précis de la situation.

 

Besoin d’un conseil ?

Vous rêvez d’un conseil en gestion de patrimoine qui n’a rien à vendre à part ses conseils ? Ça tombe bien, c’est notre métier !

Qu’il s’agisse d’une simple question ou d’un audit complet de votre situation patrimoniale, nous sommes en mesure de vous accompagner au gré de vos besoins et de vos projets de vie. Pour bénéficier de nos conseils, trois solutions :

 

 

L’assistance patrimoniale – Une solution rapide et efficace pour bénéficier de notre expertise pour gérer votre patrimoine ou trouver les réponses à vos questions fiscales, juridiques, financières. L’assistance patrimoniale, c’est un rendez vous téléphonique d’une durée moyenne de 45 minutes pendant laquelle nous travaillons ensemble sur votre situation patrimoniale – Un service au tarif unique de 69€ TTC –

 

Découvrir en détail notre offre d’assistance patrimoniale

 

Nouveau ! L’accompagnement patrimonial PREMIUM– Un abonnement mensuel pour bénéficier à tous moments des conseils de votre conseiller en gestion de patrimoine indépendant ! – Un service proposé au prix de 250€ TTC / mois (sans engagement de durée – 1 mois, 3 mois, 6 mois, 10 ans, c’est vous qui choisissez pendant combien de temps vous avez besoin de nos conseils).

 

Découvrir notre service d’accompagnement patrimonial

 

– La gestion conseillée – Un service de conseil financier indépendant pour vous accompagner dans la gestion financière de votre épargne ou de votre assurance-vie. Comment diversifier votre épargne sur les marchés financiers ? Quelles unités de compte choisir ? Comment prendre du risque pour espérer améliorer le rendement de votre épargne ?

Découvrir notre service de gestion conseillée

 


One Comment

  1. Bonjour,
    Je suis un peu perdu…
    Dans le cadre de l’acquisition d’un local commercial brut (plancher, mur, plafonds et ouvertures déjà existants), les travaux d’aménagement (huisseries, isolation, cloisement, revêtement, WC, créatiion d’une petite cuisine non équipée…) ne bénéficient pas du taux réduit applicable au logement.
    Aussi, de tels travaux indispensables à l’utilisation du bien en local commercial sont ils déductibles des revenus fonciers ?

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Recevez nos conseils pour gérer votre patrimoineInscrivez vous gratuitement à la lettre du patrimoine