L’administration fiscale à publiée les statistiques de l’impôt sur le revenu payés en 2016 sur les revenu 2015. Nous avons travaillé ces statistiques pour en révéler les quelques chiffres fondamentaux.

Dans cet article, nous allons régulièrement faire référence à la notion de foyer fiscal et de revenu fiscal de référence. Il me semble indispensable de rappeler ces deux définitions :

Foyer fiscal : Le terme foyer fiscal désigne l’ensemble des personnes inscrites sur une même déclaration de revenus. Il peut y avoir plusieurs foyers fiscaux dans un seul ménage : par exemple, un couple non marié où chacun remplit sa propre déclaration de revenus compte pour deux foyers fiscaux.

Le revenu fiscal de référence : C’est le revenu fiscal imposable auquel sont ajoutés l’ensemble des revenus exonérés, abattements et les plus-values mobilières ou immobilières.

 

 

10.76% des foyers fiscaux payent 70.42% de l’impôt sur le revenu.

En France, il y a 37 683 595 foyers fiscaux. Ceux dont le revenu fiscal de référence est supérieur à 50 000€ représentent 10.76% de ces foyers fiscaux et le total de l’impôt sur le revenu payé par ces 4 055 103 contribuables (dont le revenu fiscal de référence est supérieur à 50000€) est de 48 658 232€, soit 70.42% de l’impôt sur le revenu total payé par tous.

Les foyers fiscaux dont le revenu fiscal de référence est inférieur à 10 000€ représentent 23.30% du nombre total des foyer fiscaux et ils ne payent pas d’impôt sur le revenu ;

Les foyers fiscaux dont le revenu fiscal de référence est supérieur à 100 000€ représentent 1.99% du nombre total des foyer fiscaux, mais ils payent 40.56% du total de l’impôt sur le revenu ;

Les 10 608 759 foyers fiscaux dont le revenu fiscal de référence est supérieur à 30 001€ payent 89.68% du total de l’impôt sur le revenu.

 

 

nombre-foyer-fiscaux-vs-montant-impot

 

Tableau de synthèse de la répartition des foyers fiscaux en fonction du revenu fiscal de référence 2016

Revenu fiscal de référence par tranche (en euros) Nombre de foyers fiscaux Cumul du nombre de foyers fiscaux en fonction du revenu fiscal de référence
0 € à 10 000 € 8 779 578 23,30% 37 683 595 100,00%
10 001 € à 12 000 € 2 141 456 5,68% 28 904 017 76,70%
12 001 € à 15 000 € 3 415 487 9,06% 26 762 561 71,02%
15 001€ à 20 000 € 5 907 523 15,68% 23 347 074 61,96%
20 001 € à 30 000 € 6 830 792 18,13% 17 439 551 46,28%
30 001 € à 50 000 € 6 553 656 17,39% 10 608 759 28,15%
50 001 € à 100 000 € 3 305 940 8,77% 4 055 103 10,76%
Plus de 100 000 € 749 163 1,99% 749 163 1,99%
Total 37 683 595 37 683 595

 

 

Répartition du total de l’impôt sur le revenu payé en 2016 selon les tranches de revenu fiscal de référence 2016

Revenu fiscal de référence par tranche (en euros) Nombre de foyers fiscaux Impôt net (total)* Cumul de l’impôt payé par revenu fiscal de référence
0 € à 10 000 € 8 779 578 -120 471 000 -0,17% 69 101 927 000 100,00%
10 001 € à 12 000 € 2 141 456 -52 668 000 -0,08% 69 222 398 000 100,17%
12 001 € à 15 000 € 3 415 487 -97 920 000 -0,14% 69 275 066 000 100,25%
15 001€ à 20 000 € 5 907 523 1 757 683 000 2,54% 69 372 986 000 100,39%
20 001 € à 30 000 € 6 830 792 5 647 709 000 8,17% 67 615 304 000 97,85%
30 001 € à 50 000 € 6 553 656 13 309 362 000 19,26% 61 967 594 000 89,68%
50 001 € à 100 000 € 3 305 940 20 630 441 000 29,86% 48 658 232 000 70,42%
Plus de 100 000 € 749 163 28 027 792 000 40,56% 28 027 792 000 40,56%
Total 37 683 595 69 101 927 000 69 101 927 000
  • Lecture : les foyers fiscaux dont le revenu fiscal de référence est supérieur à 100 000€ sont 749163, soit 1.99% du nombre total des foyers fiscaux, payent 40.56% du montant total de l’impôt sur le revenu.
  • Lecture : les foyers fiscaux dont le revenu fiscal de référence est supérieur à 50001€ mais inférieur à 100 000€ sont 3 305 940, soit 8.77% du nombre total des foyers fiscaux, payent 29.86% du montant total de l’impôt sur le revenu.
  • Lecture :  Les foyers fiscaux dont le revenu fiscal de référence est supérieur à 50001€ sont 4 055 103, soit 10.76% du nombre total des foyers fiscaux, payent 70.42% du montant total de l’impôt sur le revenu.

 

contribution-impot-selon-revenu-fiscal-reference

 

 

43.32% des foyers fiscaux payent l’impôt sur le revenu

Entre foyers fiscaux imposables et foyers fiscaux imposés, il y a un énorme écart. Seuls 43.32% des foyers fiscaux payent l’impôt sur le revenu et sont réellement imposés.

 

Revenu fiscal de référence par tranche (en euros) Nombre de foyers fiscaux Impôt net (total)* Nombre de foyers fiscaux imposés Imposables / imposés
0 € à 10 000 € 8 779 578 – 120 471 000€ 64 840 0,74%
10 001 € à 12 000 € 2 141 456 – 52 668 000 € 5 831 0,27%
12 001 € à 15 000 € 3 415 487 –  97 920 000 € 236 299 6,92%
15 001€ à 20 000 € 5 907 523  1 757 683 000 € 3 105 770 52,57%
20 001 € à 30 000 € 6 830 792   5 647 709 000 € 3 927 006 57,49%
30 001 € à 50 000 € 6 553 656   13 309 362 000 € 5 134 397 78,34%
50 001 € à 100 000 € 3 305 940  20 630 441 000 € 3 121 015 94,41%
Plus de 100 000 € 749 163  28 027 792 000 € 727 817 97,15%
Total 37 683 595  69 101 927 000 € 16 322 975 43,32%

 

imposable-impose-proportion-qui-paye-limpot

Lecture : 97.15% des foyers fiscaux dont le revenu fiscal de référence est supérieur à 100 000€ payent l’impôt sur le revenu et sont effectivement imposés ; 52.57% des foyers fiscaux dont le revenu fiscal de référence est supérieur à 15001€ et inférieur à 20000€ payent l’impôt sur le revenu et sont effectivement imposés.

 

Dans un monde ou 10% des foyers fiscaux payent 70% de l’impôt sur le revenu… n’est il pas logique que la grande majorité des futures baisses d’impôt sur le revenu bénéficie à cette minorité qui est la seule à payer l’impôt ?

Besoin d’un conseil pour gérer votre patrimoine ?

Vous rêvez d’un conseil en gestion de patrimoine qui n’a rien à vendre à part ses conseils ? Ça tombe bien, c’est notre métier !

Qu’il s’agisse d’une simple question ou d’un audit complet de votre situation patrimoniale, nous sommes en mesure de vous accompagner au gré de vos besoins et de vos projets de vie. Pour bénéficier de nos conseils, trois solutions :

 

 

Nouveau ! L’assistance patrimoniale – Une solution rapide et efficace pour répondre à vos questions, lever un doute ou simplement solliciter notre avis sur votre situation patrimoniale. L’assistance patrimoniale, c’est un rendez vous téléphonique d’une durée moyenne de 45 minutes pendant laquelle nous travaillons ensemble sur votre situation patrimoniale – Un service au tarif unique de 69€ TTC –

 

Découvrir en détail notre offre d’assistance patrimoniale

 

Le bilan patrimonial – L’analyse exhaustive et approfondie de votre situation patrimoniale. – Tarif variable selon la complexité de votre situation / En moyenne, ce service est facturé 590€ TTC.

 

Découvrir notre offre de bilan patrimonial

 

Nouveau ! L’assistance et le bilan Retraite – Une service innovant pour vous répondre à toutes vos questions « retraite » et calculer le montant de votre futur retraite et bénéficier des conseils de nos experts qui vous permettront d’éviter les mauvaises surprises et les erreurs dans le calcul de votre pension ! – Toutes nos réponses à vos problématiques « retraite » pour 69€ TTC –

 

Découvrir notre offre de bilan retraite

 

– La gestion conseillée – Ne soyez plus seul avec vos placements financiers – Vous souhaitez bénéficier de conseils INDEPENDANTS pour valoriser au mieux vos placements financiers ? Découvrez la gestion conseillée. L’analyse de vos placements et nos conseils pour sélectionner les placements financiers adaptés à votre besoin pour 119€ TTC !

 

Découvrir notre offre de gestion conseillée


22 Comments

  1. les + 30000 € assurent 80 % de l’IR. Les plus riches payent. C’est pas qu’on veut en France?

  2. OlivierSPb says:

    Il manque peut-être 3 zéros à 48 658 232€ et autres chiffres parce qu’un total d’IRPP à 69 millions cela ne fait pas des masses.

  3. Comment s’étonner que les plus intelligents et entreprenants des français n’ait qu’une envie : partir de France pour réussir.
    Il n’y a que les grandes marques de luxe qui ont besoin du « made in France » qui restent dans l’hexagone.

  4. Bonjour Guillaume,
    Votre analyse montre bien l’incohérence, voire l’hypocrisie de notre système fiscal. Les Français sont allergiques à l’IR, c’est bien connu. Avec la CSG, on a sorti du champ du financement des déficits par l’impôt, le financement du trou de la sécu… et la CSG proportionnelle aujourd’hui dépasse en recettes l’IR. Je partage votre question de fin d’article, les baisses d’impôts ne profitent qu’à ceux qui en paient. En fait, ne faudrait il pas revoir notre système plutôt que de procéder à des corrections qui pourraient conduire, dans la logique actuelle, à donner de l’argent à ceux qui n’en paient pas… Mais revoir le système, n’est ce pas ouvrir la boîte de Pandore et provoquer des débats sans fin ?

  5. OlivierSPb says:

    Quant on touche aux portefeuilles des autres cela s’appelle de la justice fiscale, quand on touche à mon portefeuille c’est une remise en cause de mes avantages acquis…
    Même les pilotes d’Air France, pourtant pas les plus mal lotis, se mettent en grève quand on touche à leur fromage…

  6. OlivierSPb says:

    Et ainsi on arrive à créer des impôts idéologiques covme l’ISF. Tous les gouvernements connaissaient sa toxicité économique mais personne jusqu’à Macron n’osait s’y attaquer parce qu’il plaisait à la majorité et tous les gouvernements se souvenaient du retour de bâton de Balladur quand il a supprimé l’IGF.
    Mais le slogan faire payer les riches est rentable électoralement.

  7. Encore un effet pervers de la démocratie dévoyée ou il est tellement facile de d aligner l idéologie avec le plus grand nombre d électeurs.
    Chez nous ça sera la jalousie de la réussite de l autre
    Ailleurs ça sera l alliance entre la religion et le pouvoir
    Etc

  8. Comme le dit Mike de revenumassif « les + 30000 € assurent 80 % de l’IR.  » il a oublié de spécifier que ceux ci ne représentent que 28%¨des foyers fiscaux. On se rapproche dangereusement de la règle des 20/80 que toute société privée combat continuellement pour sa survie.

  9. Et en plus cette minorité se fait conspuer sans cesse, traitée de voleurs, profiteurs, voir exclavagistes !

    C’est bien d’objectiver tout cela et de le replacer dans son contexte

  10. zing et zong partent en swing

  11. si je cumule les cotisations, salariale + patronale +csg +tva+impot ……. je contribue en tant que salarié de la fonction publique à près de 80% de mes revenue direct et différé dans un pays ou les prélèvement sont à près de 50% je contribue donc pour les non salariés

    • les non salariés sont ceux qui vivent sur des revenus non salarié par exemple revenu d’action, de revenu foncier, mais aussi artisan commerçant et autre profession libérale qui ne sont pas soumis au même régime de prélèvement

  12. @reboul daniel

    pas très compréhensible (non salariés = autre pays ??)

    explication svp …

  13. Perso, il est facile de calculer que sur 42,5 années de free lance (donc charges salariales et patronales pour ma pomme) j’aurai reversé bien plus que ce que j’ai touché en net par mon travail !
    NB : Mes revenus bruts actuels sont inférieurs à ceux des « riches » au sens de François Hollande, cad moins de 4 000 € mensuels)
    Le versé comprend :
    – charges salariales et patronales obligatoires (hors mutuelle, pourtant très chère);
    – impot sur les revenus,
    – impots locaux;
    – tva sur ma consommation (compris logement, au global un total considérable)
    NB 2 : Je ne compte pas les prélèvements sur succession (celle des parents et celle après mon décès)
    Chaque salarié doit savoir que son employeur paye environ 2,5 fois sa part personnelle de charges obligatoires…
    Bref, en France le premier bénéficiaire de votre travail est bien l’Etat (compris organismes sociaux gérés par institutions étatiques : maladie, chômage, retraite).
    L’Etat légifère par ailleurs sur la part à payer par les employeurs : donc il collecte sur 2 tableaux.
    Le plus navrant c’est qu’au final, d’une part il est le premier empêcheur de compétitivité (donc moins d’emploi), et d’autre part un empêcheur de consommer (donc moins de demande pour faire tourner l’économie).

    • Petite precision sur la TVA : sur le logement (part importante de notre budget, nous ne payons pas de TVA quand c’est du loyer (le propriétaire paie de l’IR éventuellement) et nous payons 7% de frais de mutation quand c’est un achat)

  14. Article très intéressante mais incomplet car le résultat est biaisé.
    Pour apprécier pleinement la situation, il aurait fallu intégrer le volume des revenus de référence.
    Il n’est pas anormal (voir insuffisant) que les 10% les plus riches payent 70% des impôts s’ils possèdent 90% des revenus…

    • Patrick D says:

      En prenant en compte tous les revenus de la nation française avec les retraites, le chomage et les aides diverses, il est impossible que les 10% des plus riches français gagnent 90% des revenus de France !
      D’où sortez vous ces chiffres ?

  15. Un mec atterré qu'on puisse tenir un tel raisonnement devant des chiffres aussi accablants says:

    Non, pas du tout.
    D’ailleurs, on voit bien un applanissement sur la courbe des impôts, ce qui signifie que les plus riches paient proportionnellement moins d’impôts que les tranches inférieures vis à vis de leurs revenus. Et ÇA, c’est une injustice, une inégalité. Sans compter que rien, absolument rien ne justifie de gagner plus de 100.000€ par an. Qu’au contraire même, de tels patrimoines et de tels rythmes de vie causent bien plus de dégâts à la société sur le plan économique, écologique et social que si ces ressources étaient gérées par la communauté, et ce démontré dans de très nombreuses études.
    À un moment donné, quand on fonce dans le mur, il faut arrêter de s’écraser contre et peut-être prendre un peu de recul.

    • Pourquoi rien ne justifie de gagner plus de 100000€ par an ? pouvez vous étayer votre affirmation ? nous sommes dans une économie mondialisée, que vous le vouliez ou non. Imaginez à qui appartiendrait la France dans votre hypothèse. Peut être êtes vous nostalgique des expériences communistes ? le but de l’impôt est de permettre une redistribution, et non de punir les gens qui réussissent….vous semblez savoir ce dont rêvent les gens, vous voulez décider pour eux. Regardez les aspirations des Chinois, des Indiens qui rêvent de réussite et de richesse…. mais vous, vous savez ce qui est bon pour le peuple ! Je ne suis pas un fan de B. Arnault, mais il faut être lucide, sa contribution en valeur absolue à la redistribution est plus importante que la notre, même si comme c’est le cas pour moi, je suis bénévole aux Restos du Coeurs….. posez vous plutôt la question de savoir pourquoi l’éducation nationale ne joue plus le rôle d’ascenseur social, les pauvres ne sont pas plus bêtes qu’il y a 50 ans et pourtant ça ne marche plus. Prenez du recul également

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

NewsletterInscrivez vous gratuitement pour recevoir nos articles par mail.