Il s’agit d’une information du journal L’opinion, reprise ce matin par Rtl : Un rapport publié par le député Lrem Guillaume CHICHE et le député LR  Gilles Lurton préconisent de supprimer le quotient familial afin de redistribuer l’impôt sur le revenu supplémentaire perçu grâce à cette suppression, en priorité au bénéfice des familles modestes via les allocations familiales. 


Mise à jour – 21/03/2018, 14h04 – Le porte parole du gouvernement, Benjamin Griveaux, vient d’écarter toutes modifications du quotient familial à l’occasion d’une conférence de presse consécutive au conseil des ministres :

« Le gouvernement « écarte toute modification du quotient familial », a assuré mercredi le porte-parole du gouvernement Benjamin Griveaux

« Le sujet n’a pas été évoqué lors du Conseil des ministres, mais je peux d’ores et déjà vous dire que le gouvernement écarte toute modification du quotient familial », a assuré Benjamin Griveaux, interrogé lors du compte-rendu hebdomadaire du Conseil des ministres. »


 

Après le plafonnement des effets du quotient familial à 2500€ en 2012 puis 1523€ en 2017, le nouveau gouvernement envisagerait tout simplement de supprimer le quotient familial, c’est à dire le bénéfice de la demi-part ou part supplémentaire pour les contribuables qui ont des enfants.

Vous le savez, l’impôt sur le revenu est fonction de la composition de la famille. Le revenu net imposable du contribuable est divisé par un certain nombre de parts de quotient familial au rythme de :

  • Une personne seule bénéficie de 1 part ;
  • Un couple marié ou pacsé bénéficié de 2 parts ;
  • Les deux premiers enfants permettent au contribuable de bénéficier d’une demi-part supplémentaire chacun ;
  • A partir de trois enfants, chaque enfant permet au contribuable de bénéficier d’une part supplémentaire.

Ainsi, plus vous avez des enfants, moins vous payez d’impôt sur le revenu. C’est le principe même du quotient familial.

Néanmoins, les effets du quotient familial sont plafonnés et ne peuvent être à l’origine d’une baisse de l’impôt sur le revenu supérieur à 1523€ par demi-part. Ainsi, avoir des enfants permet de réduire votre impôt sur le revenu, mais de manière limitée : L’économie d’impôt est plafonné à 1523€ pour chacun des deux premiers enfants, puis 3046€ à partir du troisième enfant. (cf »Simulateur de calcul de l’impôt sur le revenu 2018 pour comprendre l’effet du plafonnement du quotient familial).

 

Pour vous aider à chiffre les conséquences de la suppression du quotient familial, nous avons construit un simulateur : Simulateur impôt sur le revenu 2018 avec suppression du quotient familial.

 

Le rapport publié demain devrait préconiser de supprimer le quotient familial afin de redistribuer l’augmentation d’impôt consécutif à cette suppression en priorité aux plus modestes.

La suppression du quotient familial aurait pour conséquence immédiate de faire payer le même montant d’impôt sur le revenu pour tous quelque soit le nombre d’enfant du contribuable : Famille nombreuse, famille à deux enfants  ou couple sans enfant paieront le même montant d’impôt sur le revenu.

Il s’agit donc d’augmenter l’impôt sur le revenu des familles et notamment des familles dont les revenus sont élevés ! (pour mémoire 50% des contribuables ne paye pas d’impôt sur le revenu).

En contrepartie, l’augmentation d’impôt sur le revenu pourrait être redistribuée sous forme d’allocation familiale aux seules familles dont les revenus sont trop faibles. La baisse d’impôt sur le revenu pour les ménages comptant des enfants à charge (12,02 milliards d’euros bénéficiant à 7,8 millions de foyers, selon les estimations pour 2015) serait redistribuée sous forme d’allocations aux familles modestes.

Après le logement de la famille stigmatisé par le politique « logement » du gouvernent, le gouvernement semble vouloir poursuivre son acharnement sur les familles !

A suivre …

Besoin d’un conseil ?

Vous rêvez d’un conseil en gestion de patrimoine qui n’a rien à vendre à part ses conseils ? Ça tombe bien, c’est notre métier !

Qu’il s’agisse d’une simple question ou d’un audit complet de votre situation patrimoniale, nous sommes en mesure de vous accompagner au gré de vos besoins et de vos projets de vie. Pour bénéficier de nos conseils, trois solutions :

 

 

L’assistance patrimoniale – Une solution rapide et efficace pour bénéficier de notre expertise pour gérer votre patrimoine ou trouver les réponses à vos questions fiscales, juridiques, financières. L’assistance patrimoniale, c’est un rendez vous téléphonique d’une durée moyenne de 45 minutes pendant laquelle nous travaillons ensemble sur votre situation patrimoniale – Un service au tarif unique de 69€ TTC –

 

Découvrir en détail notre offre d’assistance patrimoniale

 

Nouveau ! L’accompagnement patrimonial PREMIUM– Un abonnement mensuel pour bénéficier à tous moments des conseils de votre conseiller en gestion de patrimoine indépendant ! – Un service proposé au prix de 250€ TTC / mois (sans engagement de durée – 1 mois, 3 mois, 6 mois, 10 ans, c’est vous qui choisissez pendant combien de temps vous avez besoin de nos conseils).

 

Découvrir notre service d’accompagnement patrimonial

 

– La gestion conseillée – Un service de conseil financier indépendant pour vous accompagner dans la gestion financière de votre épargne ou de votre assurance-vie. Comment diversifier votre épargne sur les marchés financiers ? Quelles unités de compte choisir ? Comment prendre du risque pour espérer améliorer le rendement de votre épargne ?

Découvrir notre service de gestion conseillée

 


138 Comments

  1. investisseur36 says:

    Ce qui est impressionnant, c’est que c’était dans le programme de Hollande en 2012… Après c’est une mesure de justice sociale, pourquoi un enfant de riche couterait plus cher qu’un enfant de pauvre?

    • En fait, je crois l’idée plus perverse. 50% ne payent pas d’impôt. Les plus modestes, ne payent donc pas d’impôt.

      Il s’agit en réalité d’accélérer le transfert : Augmenter l’impôt des familles qui payent déjà des impôts pour redistribuer au bénéfice de ceux qui n’en payent pas ?

      • investisseur36 says:

        oui il n’y a pas de « perversité » à dire que peu importe d’où est issu le milieu social de l’enfant, il doit pouvoir bénéficier des mêmes chances et cela commence par avoir suffisamment d’argent (malheureusement). Aujourd’hui un foyer fiscal payant des impôts perçoit un revenu complémentaire pour chaque part équivalent à sa baisse d’impôts alors que les personnes dans le besoin ne perçoivent pas de revenu complémentaire, c’est inversement proportionnelle.
        Après avec la suppression du quotient un certain nombre de famille vont se mettre à payer des impôts….

        • Dire qu’une baisse d’impôt à chaque part est une perception de revenus, quelle drôle d’idée ?
          En fait, ce sont encore et encore les classes moyennes qui vont trinquer, comme toujours au point qu’un contribuable qui gagne 3000€ / mois aura moins en fin de mois qu’un contribuable à 1500€. C’est malheureusement la triste réalité que les smicards (sans notation péjorative) ne peuvent ou ne veulent pas admettre.
          Les politiques se régalent, ils « musellent » ainsi toute contestation.

      • Jean-Luc says:

        Ce qui en soi n’est pas forcément idiot puisqu’ils sont censés avoir une bonne raison de ne pas payer, à savoir : ne pas avoir les moyens.

        Ceci dit, à un moment où le taux de natalité français diminue, je ne suis pas certain que ce soit une excellente idée…

        Supprimer le quotient familial pour permettre à tous les enfants d’être accueillis dans des crèches et réduire le nombre d’enfants par classe à l’école maternelle et primaire, ça serait plus équitable car tous en profiteraient et ça renforcerait le lien social.

        En tant que jeune parent pourtant plutôt de sensibilité sociale, j’accepterais ça beaucoup plus facilement.

        • « Supprimer le quotient familial pour permettre à tous les enfants d’être accueillis dans des crèches et réduire le nombre d’enfants par classe à l’école maternelle et primaire, ça serait plus équitable car tous en profiteraient et ça renforcerait le lien social. »

          Mais ce n’est pas en augmentant l’impôt des quelques uns qui payent encore des impôts sur le revenu … que l’on va augmenter les moyens des écoles ! Il s’agit d’augmenter le montant des allocations familiales pour les familles modestes …

          • Jean-Luc says:

            C’est bien en augmentant l’impôt d’une façon ou d’une autre qu’on va augmenter les moyens des écoles… si supprimer le quotient familial me permet d’avoir une place en crèche qui remplace ma nounou, je m’y retrouve.

            Si c’est pour individualiser la réponse sur les familles modestes, ça va augmenter le ressentiment vis à vis d’elles et elles n’en ont pas besoin !

            • Si c’était en augmentant l’impôt d’une façon ou d’une autre qu’on allait augmenter les moyens des écoles, la France devrait avoir les meilleures écoles au monde puisque notre dépense sociale est la plus élevée (en fait 2ème) au monde avec 56% du PIB.
              Non c’est une grave erreur « socialiste » de penser cela, voilà où cela a mené la France depuis 1981, au bord de la faillite.
              La seule solution ce sont des économies importantes et de profondes réformes de structure et pas des « rustines » sur l’impôt.

        • OlivierSPb says:

          La vignette automobile avait été créée pour financer la « retraite des vieux ». On sait ce qu’il en est advenu.
          La suppression du QF soi-disant pour financer les crèches finira de la même façon: un verre d’eau supplémentaire dans le tonneau des Danaïdes des dépenses publiques.
          En plus il semble que vos ignoriez les principes budgétaires. Si toutes dépenses supplémentaires doivent être financées par une diminution d’autres dépenses ou par une augmentation des recettes, il est interdit d’affecter une recette particulière à une dépense particulière. C’est le principe de l’universalité budgétaire affirmé à l’article 18 de l’ordonnance du 2 janvier 1959. Il interdit l’utilisation d’une recette déterminée pour le financement d’une dépense déterminée. Toutes les dépenses d’un budget doivent être couvertes par la masse commune des recettes.
          Au moins le QF profite aux familles, le supprimer c’est créer de l’impôt supplémentaire et vous êtes bien naïf si vous croyez les promesses des politiciens.

      • je trouve que vous vous emballez facilement, il ne s’ agit certainement que d’un rapport de deux députés qui ira certainement au fond d’un tiroir. attendez plutôt la réponse du gouvernement avant de palabrer sur cette info. ce sont toutes ces infos diffusées non innocemment qui créent un malaise général

      • Tout le monde paye des impots (exemple TVA) mais tout le monde ne paye d’ IR,
        Donc même les plus modeste payent de l’impôt.

        • OlivierSPb says:

          Tout le monde paye des impôts mais tout le mode ne paye pas de l’IRPP.
          Et le ressenti est bien différent entre payer de la TVA en achetant sa baguette ou faire un virement pour son IRPP.

  2. investisseur lambda says:

    Si le gouvernement s’acharne, c’est surtout sur les familles de classe moyennes. C’est-à-dire, quel rôle joue le quotient familial ? Pensez-vous vraiment que les familles aisés en tiennent-il compte dans la décision d’avoir plus ou moins d’enfants ? Les familles modestes ne sont pas redevables à l’IR. Ce sont donc les classes moyennes qui vont trinquer. Pour une famille de classe moyenne, la suppression du quotient familial pourrait en effet jouer dans la balance dans la décision d’avoir plus ou moins d’enfants. Et notamment en ce qui concerne la décision d’avoir un 3ème enfant, pour lequel une part entière était allouée. Le 3ème enfant est en effet une étape à franchir, financièrement parlant, en termes de la taille du logement, de la voiture, etc. sans parler des frais de garde, de scolarite… Le taux de natalité par femme des classes moyennes risque donc de ressentir les effets de la suppression du quotient familial.

  3. je mense qu’il faudrait prendre des exemples concrets comparant une famille moyenne avec 3 enfants et une famille exonéree d’IR, de 3 enfants en comptant tous les avantages que celle co obtient dans la vie courante, du logement Hlm aux tarifs de cantines et d’activité loisirs…en prenant en compte les aides communales et departementales. Le débat sera factuel mais très ibteressant. La France est le pays qui distribue le plus, produit des non qualifiés en grand nombre qui sont autant de futurs pauvres, a un niveau de chomage digne de pays faibles… .et on veut aller plus loin. Cherchez l’erreur. Et si simplement on mettait les gens devant leur responsabilité ?

    • Oui, vous avez raison, je vais mettre à jour mon simulateur impôt sur le revenu pour calculer le manque à gagner.

      Pour mon cas perso, je viens de faire le calcul, c’est + 3046€ d’impôt (j’ai deux enfants et suis concerné par le plafonnement des effets du quotient familial à 1523€ par demi part).

    • Exemple concret, j’ai 5 enfants, actuellement je ne paie pas ou très peu d’IR (selon les années étant indépendant).
      Sans quotient familial je passe à près de 4300€ d’impôts d’après le simulateur du site…

      Je ne vois pas où je pourrai sortir une telle somme dans mon budget…
      Nous n’allons jamais en vacances, jamais au resto, jamais au ciné… Les loisirs sont limités…

      Par contre je consomme local et bio… Chose qui sera bien plus difficile avec autant d’impôts à payer… Ce sera de l’éco+ pour chopper un cancer et enrichir les grands groupes industriels…

  4. Patrick D says:

    Si cette mesure est appliquée, le ressenti des 50 % qui payent l’impôt envers les 50% qui ne le payent pas va augmenter ; les classes moyennes et aisées feront moins d’enfants qui seront plus protégés, la fracture sociale va augmenter ; L’expatriation des plus riches va augmenter vers des pays voisins qui ne demandent que cela ; Le nombre des français, de souche ou récents, qui vivent des aides de l’état va augmenter et vivra en faisant des enfants car l’état va les inciter à en faire puisque les « riches » n’en font plus.
    Tout cela a déjà commencé et serait plus visible si les entreprises n’allaient pas mieux grâce … à des allégements d’impôts. Si la tendance n’est pas inversée, nous allons prendre un mur social dans la face. Mais les politiques sont comme la grenouille : tant que l’eau n’est pas bouillante, tout va bien.

    • C’est exactement l’objectif recherché !

      En outre, hormis pour ceux qui sont tout en bas de l’échelle, pour beaucoup des Français de papier ou immigrés, les familles avec ou sans enfant paieront le même impôt, ce qui est en soi scandaleux, d’autant plus que plus une famille a d’enfants, plus elle contribue à la richesse de la France.
      Le simple fait d’envisager cette mesure est odieux et ces deux personnages devraient être mis au pilori.

      • « … ces deux personnages devraient être mis au pilori. » En prison plutôt avec inéligibilité à vie !

  5. Et du coup les mères de familles vont devoir rester à la maison pour des raisons financière et cela coûter à la societe

    Très beau calcul

  6. Je rejoins Jean-Luc et Investisseur Lambda : faire des efforts pour tous ok, mais cela doit bénéficier à tous, enfants riches comme enfants pauvres… mais fort à parier que ce soit une fois de plus la classe moyenne qui trinque, car oui le QF n’a pas d’incidence sur le choix du nombre d’enfants dans les familles aisées et les aides dans les familles les moins aisées sont déjà nombreuses … Rien n’est fait pour les classes moyennes : Avoir un seul enfant avec un salaire dit de classe moyenne vous coute plus cher à l’arrivée des courses ! Pourtant faire des enfants ça coutent de l’argent, de la couche au mode de garde en allant jusqu’aux études supérieurs, on comprend pourquoi le taux de natalité est si bas en France .Tout cela n’est franchement pas très juste…

    • Alain Labenne says:

      Ah vous croyez que le taux de natalité élevé crée du bonheur ?!
      Si c’était le cas, les africains seraient heureux chez eux et n’essaieraient pas d’émigrer en Europe au péril de leur vie.

  7. Cédric says:

    Je pense que cette mesure s’inscrit dans la refonte de la fiscalité personnelle initiée avec l’instauration du prélèvement à la source.
    En supprimant le quotient familial, qui influe sur la régularisation d’IR en N+1 (voire dès N si on sollicite une modulation), on se rapproche d’un prélèvement à la source « net ».
    Si le quotient saute, la prochaine étape sera la fin de la familiarisation de l’IR, et donc son individualisation, toujours pour se rapprocher d’un prélèvement à la source « net » et qu’on pourra alors fixer de façon plus objective en considération seulement du montant de la rémunération de chacun (cas d’ores et déjà anticipé avec le taux neutre prévu dans le cadre du prélèvement à la source, et, un cran en-dessous, la possibilité de solliciter l’application d’un taux individuel justement).
    Donc une fiscalité plus harmonisée, sans prise en compte des situations personnelles (l’employeur verse un salaire X, le taux de prélèvement à appliquer sera de Y%, pas plus de question à se poser).
    A noter que d’ores et déjà les réductions et crédits d’impôt n’influent pas sur le taux lui-même : elles font éventuellement l’objet d’un remboursement en N+1 s’il n’y a pas d’IR résiduel sur lequel s’appliquer (ce qui sera vraisemblablement de plus en plus le cas si on supprime le quotient familial avec ses problématiques de plafonnement notamment) mais on est donc bien déjà sur un système où le taux ne dépend que du montant des revenus (modulé par la situation familiale de chacun, cqfd).
    Et une fois qu’on en sera à ce stade, on fusionnera l’IR et la CSG diront certains…
    Tout ça pour dire, je pense, qu’on se prépare à observer une mutation de notre système fiscal.

    • ALAIN LAMBARD says:

      je suis entièrement d’accord avec cette analyse.
      Si l’on allait dans cette direction, cela aurait pour conséquence, bien évidemment, une augmentation sensible de l’IR et une participation plus importante de cet impôt sur un groupe de personne qui s’élargirait, probablement du fait de cette mesure; on ferait entrer dans le champ de l’IR des personnes actuellement excluent; il faudrait donc élaborer un nouvel allègement afin de maintenir la concentration actuelle de l’IR sur un groupe de population réduit…
      Cette augmentation des prélèvements obligatoires permettrait à la France d’assurer, pour l’avenir, sa pôle position en la matière en Europe.
      Cela ne serait-il pas en contradiction avec les objectifs de réduction des PO dans le PIB, sauf à compter sur la croissance pour en limiter les effets.

  8. OlivierSPb says:

    Les sans-culottes de l’impôt sont de sortie! Vite coupons les têtes qui dépassent au nom de la plus grande foutaise qu’est la justice fiscale!
    Hélas, un enfant de riche coûte beaucoup plus cher qu’un enfant de pauvre! Vous n’imaginez pas le prix des vacances à Courchevel ou à Val d’Isère.
    Pendant la terreur on mettait les têtes des ci-devant sur des piques, mettons les têtes des riches sur des piques fiscales. Ils feront comme mes ancêtres et émigreront (Ce qu’ils ont déjà fait) et reviendrons victorieusement couper les têtes de l’hydre fiscale de la Gueuse!
    Mais vous avez raison, supprimons le quotient familial, le Pinel, le Girardin, le Malraux, la déductibilité des intérêts des emprunts! Car il n’y a pas de raison que les riches voient une partie de leur patrimoine financée par la collectivité. Après tout le prix du m² est le même pour les riches comme pour les pauvres!

  9. Eh ben moi en tant qu’ingénieur trentenaire, je trouve que ça donne pas du tout envie de faire des gosses… je bosse déjà plus de 50h/semaines et près de 60% des revenus de mon couple part dans les 1ers jours du mois entre les impôts (IR, taxe habitation, taxe foncière) et le prêt immobilier pr se loger. Ca va faire 2 ans qu’on ne sort plus du tout, ni ne partons en vacances pour se remettre « à flot » après l’achat de notre RP (très/trop ? chère car sur Lyon) et reconstituer une épargne de précaution avt d’avoir un enfant car on sait que les frais de garde vont nous « bouffer » quasi toute notre marge de manoeuvre actuelle… Franchement ras le bol, on est soit disant aisé par nos salaires, mais en réalité on passe notre tps à compter… j’en ai franchement marre de passer mon temps à casquer pour les autres… plus du tout envie d’élever un gamin dans ces conditions : déjà usé par le boulot, se rajouter un gamin dont il va falloir s’occuper pr n’avoir aucune aide et devoir encore plus faire attention : non merci…

  10. aubracan48 says:

    On veut me punir d’avoir eu trois enfants actuellement étudiant, lycéen et collégien et qui j’espère feront des études supérieures qui coûtent déjà très cher aux parents.
    On veut me punir de rapporter de la TVA que je paye en ma qualité de consommateur pour élever mes enfants
    On veut me punir de rapporter à l’état 20% de TVA en ma qualité d’indépendant dont le montant réputé neutre ne l’est pas quant il faut aller chercher l’affaire (pas d’affaire pas de TVA à reverser … pas de bras pas de chocolat)
    On veut me punir en ponctionnant plus de 40% de charges sociales.
    On veut me punir en payant 30% d’impôt sur l’IR… etc…

    Encore quelques années et je punirai ces politiques et ceux qui se drapent dans une mentalité redistributive aveugle, précipitant toujours plus bas l’ensemble des citoyens par jalousie compulsive … en m’éloignant …
    Triste perspective alors que je travaille dur pour mon pays.
    Si la reconnaissance n’est pas de ce monde, son absence, voire sa négation constitue une véritable incompréhension.

  11. Jérémy says:

    Ils sont fous si ils s’aventurent sur ce terrain là : déjà que les gens qui paient l’IR ont l’impression d’être les vaches à lait de la République, ça va encore renforcer ce sentiment…

  12. jack bence says:

    quelle honte!
    Et LR approuve ce rapport ?
    Massacre a la tronconneuse des familles!

    • Jérémy says:

      L’article de L’Opinion mentionne que LR n’est pas d’accord avec la proposition du corapporteur LREM.

  13. Perso j’ai fais le calcul avec le simulateur du site.
    Je passe de 0€ d’impôts à 4000€…

    J’ai 5 enfants alors forcément la réduction est fortement appréciable.
    Mais perso je n’ai pas cette somme à sortir tous les ans !
    Je ne sais même pas où commencer à faire des économies pour payer ça !

    On ne part jamais en vacance, les loisirs sont on ne peut plus limité…

    La seule solution, manger de l’éco+…

    Actuellement nous n’achetons quasiment que du bio ou du local, ce sera impossible à maintenir si je dois payer 350€ d’impôts tous les mois !

  14. OlivierSPb says:

    En fait, ce type de rapport joue le rôle de ballon d’essai. Le gouvernement mesure la grogne ou la révolte que pourrait générer son adoption avant d’éventuellement de l’adopter ou de l’enterrer.
    On prend la température du patient pour éviter un excès de fièvre.
    Plus vous régirez, mieux cela sera.

  15. Le député Lr co-auteur du rapport se désolidarise et demande une clarification au ministre (qu’il n’obtiendra pas … ) – Ce jour 15h12, question au gouvernement.

  16. Olivier says:

    Sujet délicat…
    Je trouve que les parents ont de nombreux avantages NON fiscalisés en plus de part supplémentaires emmenant à une réduction d’IR.
    Je suis pour la suppression de tout ca, une assiette d’imposition plus large et moins importante.
    Oui les enfants coûtent cher ! Surtout quand on en a pas !!!!

    • « nombreux avantages NON fiscalisés en plus de part supplémentaires emmenant à une réduction d’IR. »

      Qu’entendez vous par la ?

      • Olivier says:

        – frais de garderie / crèche : 50% déductible
        – frais de garde à domicile : déductible limite environ 15k€
        – frais de scolarité
        – cantines subventionnées
        – études supérieures
        – AF, prime de rentrée
        – quotient familial +++
        – parent isolé (le plus fraudé)
        – pension alimentaire déductible des revenus

        Le système devrait être simplifié. C’est trop complexe. Tout le monde comprend le but de gestion démographique d’une politique familiale.

        Je dis juste qu’elle coûte cher car ceux qui n’ont pas d’enfant, se font saigner. Quant aux parents qui disent que les chaussures coûtent cher, que les enfants marchent pieds nus.

        En France, on veut tous les avantages tant que c’est quelqu’un d’autre qui paie l’addition. Comme on dit en Italie, c’est facile de faire le ** avec le *** d’un autre.

        • Olivier says:

          A force de lire les uns et les autres, je me prends à rêver du Revenu Universel de Hamon si tenté que toutes les autres formes d’allocation soient effectivement rendues obsolètes !

          Vite au lit, j’ai besoin de sommeil.

          • Olivier O says:

            Justement. Au point où nous en sommes avec la suppression du quotient familial dont le non résident fiscal français ne bénéficie pas.
            Ce serait une bonne occasion de mettre en place le Revenu Universel, version Koenig (et non Hamon).
            Pour cela, il faut :
            1- ramener le foyer fiscal à 1 seul personne.
            Même l’enfant, personne mineur, sera un foyer fiscal à lui seul
            2- intégrer toutes les allocations familiales dans le foyer fiscal
            3- fusion dans la même déclaration, IRPP, PS, TH et TF
            4- mise en place de la flat tax qui supprimera le barème progressif
            5- mise en place d’un seuil correspondant au minimum vital
            6- alignement des taux PP avec IS.

            Au final, une seule et unique déclaration fiscale.
            Si le contribuable n’atteint pas le seuil « vital », alors revenu universel, ce qui serait le cas pour les personnes mineures en cours d’instruction.
            Si le contribuable atteint le seuil, application du taux unique à partir du seuil.

            La meilleure redistribution des valeurs ajoutées passent par le plafonnement des revenus.

            Ps : Le plafonnement du quotient familial à 1523€ est risible : un enfant ne coûte pas 126€ par mois !

            • OlivierSPb says:

              Le plafonnement à 1.523 € est effectivement risible, un « La meilleure redistribution des valeurs ajoutées passent par le plafonnement des revenus.enfant coûte en effet bien plus de 126 €/mois. ».
              Je ne savais pas que les mélenchonnistes fréquentaient le blog de GF.
              Allez donc déverser vos torrents de bile sur les forums politiques, cela nous fera des vacances…

        • OlivierSPb says:

          A vous lire, d’aucuns regretteront que votre aversion aux enfants n’ait été le fait de vos parents….
          Cette aigreur, assez fétide convenons-en, trouve sans doute sa source dans votre enfance.
          Vous devriez consulter un professionnel.
          A moins que vous ne soyez un inverti.
          Mais tout se soigne même la misanthropie et l’aigreur.

          • Olivier says:

            Vous faites un lien entre mon opinion sur un dispositif fiscal et une possible aversion aux enfants ?
            Vous arrivez même à y voir de l’aigreur ?
            Vous prenez de gros raccourcis.
            Vous ne devriez vous lancer dans une pseudo analyse psychologique que si vous en avez les compétences.
            Vous vous croyez surement au comptoir d’un bistro

            • OlivierSPb says:

              Non mais j’ai un cousin professeur de psychiatrie qui vous serait d’un grand secours. N’ayez pas honte de demander un soutien dont vous avez visiblement le plus grand besoin.
              Je peux le prévenir, n’hésitez pas à me contacter.

              • Ça y est, les invectives personnelles sont une nouvelle fois reparties. Calmez-vous les Olivier(s), vous êtes le symbole de la PAIX !

              • Olivier says:

                Vous avez raison. Votre cousin a des compétences que vous n’avez visiblement pas. Il serait temps que vous vous rendiez compte de votre incompétence dans de nombreux domaines. Je dis cela pour vous aider. Je suis dans le monde médical moi-même.

          • keith kennedy says:

            toujours aussi raffiné!!!

  17. Solvinz says:

    Pays de tarés qui fait depuis toujours semblant de réduire d’un côté pour prendre systématiquement le double ailleurs…

  18. Olivier says:

    Micheline, c’est l’heure de vos gouttes

    • Miqueline says:

      Votre réponse en dit long sur le niveau éducatif actuel. Aucun argument, de l’attaque personnel type Hanouna. On reconnait aisément les mauvais.

      • Olivier says:

        Miqueline,

        Au vu de votre nom, si tenté que ce soit le bon, nous pouvons estimer votre âge. Votre post initial, tout comme le dernier, montre les failles du système éducatif de votre temps. Heureusement, la jeunesse d’aujourd’hui présente une maturité et structuration intellectuelle bien supérieure à la votre, hors d’atteinte pour vous.
        Votre réflexion manque de fondement, de fond. Aussi profond qu’une flaque et sans colonne vertébrale.

        Quant à Hanouna, je ne possède plus de TV depuis 10 ans. Pensez-y en allumant la votre. Et moins haute la main droite svp, moins haute.

        • Vanille says:

          bravo Miqueline , vous avez tout compris . Macron veut remplacer les Français de souche par un autre peuple

        • keith kennedy says:

          monsieur olivier
          vos propos sont insultants envers cette personne. que l’on ne soit pas d’accord c’est une chose mais que l’on se rabaisse à l’insulte et au denigrement est le signe du manque d’argument.
          quand nous étions jeunes, nous pensions comme des jeunes donc souvent de gauche et après, beaucoup migre à droite. c’est la vie lorsque l’on paye des impôts

          • Olivier says:

            Kennedy, lisez les posts dans le bon ordre. Vous pouvez partager les opinions. Prendre ses gouttes = insultes ? Je paie 19k€ d’IR par an. Alors vos besoin de vos lecons de maintien.

          • Olivier says:

            Je vous trouve bien tolérant quant aux propos tenus plus haut. Après les 2 fachos siamois, l’anglais ou pseudo anglais qui nous explique ce que l’on devrait faire chez nous ?
            Si on appliquait les propos et idées que vous soutenez implicitement, on vous mettrait dehors.

        • OlivierSPb says:

          Je trouve votre « si tenté » si osé, que je lui eus préféré un « si tant est »…
          Comme quoi il y a eu des failles éducatives à toutes les époques, car si nous faisons tous des fautes de frappe ou d’inattention, vote hardi « tenté » prouve votre crasse ignorance…

  19. Cela fait déjà un moment que la réduction d’impôts lié au quotient familiale n’est plus intéressante lorsque les jeunes font des études supérieures. La question que je me pose c’est: « Vont-ils supprimer la pension alimentaire déductible? »

  20. A olivier :
    Le montant d »une crèche dépend des revenus (pour ma part je payais 530 euros/mois avec le bonheur d’avoir une place ). Les aides c jusqu’à 6 ans et encore si vous êtes éligibles à la PAJE ! Comme si a 6 ans un gosse pouvait rester seul a la maison et rentrer seul de l’ecole….du coup , Un nounou 5 jours /semaine 2h (récup scolaire c environ 600 €/mois certes déductibles mais l »année suivante ! Et ca vaut le coup si vous payez beaucoup d »impots sinon en gros vous allez bosser a 50 % pour payer la nounou !
    Les frais de scolarité ça demarre au college (rien en elementaire ) et pour 1 enfant au collège c une réduction d’impôt de 61 euros peu de choses par rapport aux coûts scolaires (cantine, livres, frais de transports…etc)
    La prime de rentrée c fonction des revenus donc pour les plus pauvres.
    Parent isolé ça existe aussi et les procédures pour pension au Jaf sont tellement nombreuses que les délais sont de 8 mois pour obtenir un jugement… et si pension pas payée alors huissiers ( et en fonction du montant de la pension c plus du tout rentable !)
    Certes il y’a des fraudeurs des profiteurs et c énervant mais y a aussi des gens comme moi qui mère solo avec un salaire moyen et sans aucun droit Caf et compagnie a bien du mal à comprendre vos propos et au demeurant de telles mesures en matière de politique familiale .
    Sauf à être riche ou pauvre avoir un ou des enfants coûtent cher et c pas qu’ une question de baskets !

    • Olivier says:

      Il existe de nombreux amortisseurs sociaux.
      Les enfants coutent cher c’est sur.
      Ceux, qui comme moi n’en ont pas, paient tout autant que vous car fiscalisés au maximum.
      Dans de nombreux pays voisins, tout cela n’existe pas ou très peu.
      Les impôts sont moins élevés, tout comme les aides.

      On veut réformer le pays et dès lors que l’on touche à un dispositif, tout le monde s’émeut. J’ai vécu la moitié de ma vie à l’étranger et j’avoue avoir du mal à encaisser les jérémiades et la victimisation.

      Je suis pour la fiscalisation de tous les revenus, y compris la CAF.

      • Sur ce point je vous rejoins. oui à des allocs universelles fiscalisées des le 1er centime. Je pense que toutes les aides devraient être fiscalisées, il n’y aurait ainsi plus de débat entre revenus du travail ou capital et ceux de l’assistance. L’education est gratuite en France, c’est l’outil majeur pour sortir de la pauvreté. J’en sais quelque chose, mon père était cantonnier, 5 enfants, un seul salaire et j’ai fini cadre superieur. L’assistance excessive ne résoud rien, elle pallie et evite aux gens de prendre leur responsabilité

        • Idem pour moi, parti de rien, dernier de 7 enfants et fini ingenieur commercial. C’est sur que l’assistance peut donner à certains une « suffisance » au sens propre du terme et pas d’envie de s’impliquer pour progresser. Rendons tout de même à César … , les bouses dans les années 60/70 m’ont bien aidé pour poursuivre mes études, même si insuffisantes.

  21. Thibaut says:

    Pays de plus en plus gauchiste. Moi j’en ai marre de payer

    • Olivier says:

      Le pb, c’est que ce sont les mêmes qui paient.
      Les bas revenus ne paient pas.
      Les gens très fortunés ne paient que peu en fonction de leurs revenus.
      Il reste les gens au milieu, épongés sans cesse, rincés, laminés.
      L’élargissement à la totalité des foyers fiscaux me semble nécessaire tout autant que celui des revenus soumis.

      • keith kennedy says:

        pourquoi ne pas comparer à des systèmes ou les gens sont heureux. je viens de voir que les pays du nord et donc que la Finlande est le pays où les gens sont les plus heureux ( enquête Onu . World Happiness index!!)
        je sais que dans beaucoup de ces pays TOUT le monde paie l’impôt et beaucoup passe par la TVA ( Danemark 25%). ce n’est pas parfait mais au moins ca eviterait les usines à gaz à la Française ( voir l’interview d’Edouard sur les 100000 retraités, pathetique)
        le probleme de la France est son aversion intellectuelle à l’argent et aux riches. à partir de là effectivement 50% de la population paie pour l’autre. le Big Bang viendrait de là, 100% des gens paient même un peu d’impôts. comme les GAFA si le français peut échapper à l’impôt et le faire payer par l’autre il est content.

        • la tva c’est une idée de droite, son augmentation etait prévue dans les programmes des candidats LR; c’est donc une idée rétrograde dans notre pays qui rêve de communisme.Même l’experience catastrophique Hollande n’a pas suffi

          • keith kennedy says:

            alors pourquoi est-elle appliquée au Danemark. ce n’est pas la TVA qu’il faut voir isolement mais l’ensemble des prélèvements et redistribution fiscales de ce pays ( IRPP, CSG, TH,TF, RSA, Aloc fam etc..)
            au Danemark ( que l’on ne peut traiter de pays communiste) la TVA est à 25% mais il y a très peu de charge sur les salaires.
            les entreprises exportent beaucoup ( pas comme la france ) et les salaires NETS sont plus élevés qu’en France permettant de pallier à cette TVA.
            La France est la championne du monde des prélèvements.
            personne n’y comprend plus rien et la preuve en ait ce blog.
            je pense que votre pays est le dernier pays communiste au monde ca oui. alors simplifiez,

            • OlivierSPb says:

              La fiscalité au Danemark est complètement catastrophique, IRPP jusqu’à 60% du salaire brut. Voir http://www.lefigaro.fr/impots/2015/12/07/05003-20151207ARTFIG00109-excede-par-la-fiscalite-francaise-n-allez-pas-vous-installer-au-danemark.php

              • keith kennedy says:

                oui mais elle n’est pas au total des prélèvements à 56% du PIB ( ce qui rend la France championne du monde face au Danemark). il faut regarder l’intégralité de la fiscalité et des revenus( incluant le patrimoine, les successions,la Caf etc..) et non pas seulement bout par bout. c’est le probleme de votre pays, vous ne savez pas regarder « la grande vue », du coup vous avez des empilements dont les plus beaux exemples sont:
                le nombres de fonctionnaires
                le nombre d’élus représentatifs ( plus que les etats unis avec 5 fois plus de citoyens)
                de strates administratives ( 36000 communes !!).
                si effectivement il y avait de la part de ce gouvernement une direction vers laquelle il veut nous amener peut être que ce blog n’existerait pas. comme ils sortent mesure par mesure, vous n’avez aucune idée de ce qu’il se passe ou a quelle sauce on va vous manger.

          • Il n’y a pas/plus d’idées de droite ou de gauche, ce sont des idées ou idéologies d’énarques puisqu’ils sortent tous de la même école. Le reste c’est du blabla pour se faire élire ! Quelle différence, globalement parlant entre une augmentation de la CSG ou de la TVA ?

      • OlivierSPb says:

        Et bien il ne vous reste qu’à travailler pour rejoindre le club des gens fortunés ne payant que peu d’impôts!
        Et finalement je vous rejoins au moins sur un élément d’un de vos posts:
         » j’avoue avoir du mal à encaisser les jérémiades et la victimisation. « 

  22. delperbe says:

    Macron n’ a pas d’enfant. La politique familiale est le dernier de ses soucis.
    Dans le pays le plus taxé au monde la technostructure ajoute en permanence de nouveaux impots au lieu de réduire la dépense publique.
    Quid de la part pour enfants handicapés ?
    Prochaine étape :fusion de la CSG et de l’IRPP pour la rendre progressive, facilitée par le prélévement à la source.
    La France est devenuun pays socialiste……à fuir

    • Olivier O says:

      L’handicap, c’est une 1/2 part.

      Fusion des PS et de l’IRPP : oui pour une imposition à taux unique ou flat tax.

      Prélèvement à la source : anticonstitutionnel et il existe d’autres modes de paiement moins cher.

  23. keith kennedy says:

    nouveau blog encore sur les impôts!!!! ( spécialité française par essence). je suis malheureusement d’accord avec Cédric. dans beaucoup de pays le quotient familial n’existe pas ( ou c’est un forfait quelque soit sa tranche) et on voit ou ca les memes. prenons l’exemple de l’Allemagne. c’est plus simple pour les impôts mais moins pour la nation.
    comme on ne veut pas faire de statistique par ethnie, ni par revenu on ne sait pas « qui » fait des enfants en France. donc on aura encore des chiffres au doigt mouillé sur qui, cela avantage et désavantage. une chose est sur par contre les classes moyennes en prennent encore » plein la G….. »
    ca va être intéressant de construire des creches si il y a moins d’enfants.
    déjà que la France est le pays le plus redistributif, cela ne va pas s’arranger. ce qui est dramatique c’est que pendant la campagne Big Mac indiquait  » en même temps » on a vu ou cela a mené ( +5 milliards d’impots). Là à part des crèches on a aucun projet, à part augmenter encore les impôts, il n’essaye même plus d’avoir un plan global et avoir un semblant d’assentiment de la population. aucune explication. c’est deplorable. il est temps que des elections arrivent

  24. Olivier O says:

    Question : l’handicapé perd il aussi sa 1/2 part ?

    Juste pour votre information.
    Je suis un handicapé auditif de surdité sévère de naissance et je n’ai pas choisi de l’être pour « emmerder » le monde et la société. Les prothèses auditives me sont indispensables pour vivre en société, déjà avant même de travailler, pour répondre à une injonction d’un policier, entendre un message téléphonique du contrôleur des impôts, écouter les annonces vigilances de Meteo France et j’en passe des meilleurs de tous les actes de la vie quotidienne.
    Comme la SS ne rembourse que 60% de 199€, soit 120€ quand la prothèse coûte 2000€ à renouveler entre 4 & 6 ans, à aujourd’hui, il m’est demandé de payer les prothèses auditives pour que je rentre dans la normalité sonore de la société.
    Sinon, pour dire vulgairement les choses, je suis invité à crever !
    Trouvez vous normal ?

  25. Jean Claude says:

    Bon , allons y , je vais me faire déchirer mais tant pis !
    Depuis maintenant 1 décennie , on est tombé dans l’égalitarisme erigé en doctrine de gouvernement . C’est pas normal que certains gagnent plus que d’autres entend on . Alors on leur fait payer plus d’impot , mais ca suffit pas , on les ecarte du benefice d’accés a certains services ,
    mais ca suffit pas , il y a de plus en plus de choses que l’on paie plus cher si on gagne plus , et on ne s’arréte pas la , il faut autant d’hommes de femmes partout sinon on verbalise , il ne faut plus faire la différence entre les garcons et les filles , theorie du genre , un chomeur doit gagner autant qu’un ouvrier , et l’accés au systeme social pour tous , meme pour ceux qui arrivent . A quand faudra t’il montrer sa fiche de paie pour acheter un bifteack !!! alors , moi je dis que si on nous egalise , il n’y aura plus personne pour s’arracher au travail ! la France est entrée depuis un moment dans une spirale infernale alimentée par les politiques en mal de reelection . La democratie ca se merite , citoyens et gouvernants ! la france est sur la mauvaise pente .
    Il ne faut ainsi pas s’étonner de notre pietre compétitivité , d’une balance export deficitaire etc
    d’un gouvernement actuel qui continue a fabriquer des budgets deficitaires donc empile la dette . Tout ceci se terminera forcement mal , par faillite de l’état a la grec , c’est pas pour de suite tant qu’on nous préte sur notre « bonne » tete . Macron fait du bricolage , je monte la CSG ici , je baisse les charges la , etc mais sans logique , sans grand projet et en ne tenant pas parole ( Notre Dame des landes ) mais ce n’est ni le 1er ni le dernier . TOUS AUX ABRIS !

    • Malheureusement trop vrai! Vive mai 2018 ! 50 ans ça se fête !

    • keith kennedy says:

      complètement d’accord avec vous.
      si on prend le cas de l’Allemagne ( encore eux), ils mettent 6 mois à se mettre d’accord mais après on sort un programme et on si tient pas de surprise. on voit le resultat.
      -pas de revirement à la Hollande quand il voit au bout de 1 ans qu’il s’est trompé gravement ( comme Mitterrand en 1981, l’histoire se répète et les politiques ont la mémoire courte malgré des études longues!!!).
      ou comme Macron qui bricole comme les autres malgré l’écriture d’un bouquin qui donnait à penser qu’il avait une  » vision de la France ».
      bien que plutôt de droite, je souscrit au commentaire de Olivier O sur la declaration. ca aurait le mérite de la simplicité et on verrait réellement ce que touche les gens. en effet aujourd’hui entre ce qui est fiscalisé ou pas, personne n’y comprend plus rien.
      même nos inspecteurs de finances ( comme Facebook en ce moment) ne savent plus ce qui se passe dans la boutique

  26. L’exode fiscal va s’accentuer, la France ne comprendra plus que des classes moyennes, et pauvres, avec une élite qui ramasse tout au dessus

    La France est le « seul pays communiste qui a réussi », il ne faut pas trop s’étonner du résultat

  27. artiste41 says:

    La suppression du quotient familial s’inscrit dans une politique plus large de réforme de l’IRPP qui a commencé par la mise en œuvre du Prélèvement à la Source (PAS)
    Comme je l’écrivais sur ce même blog dans un sujet traitant du PAS il y a un an environ, la mise en place du PAS est le 1er étage de la fusée.

    L’IRPP se différencie de celui de nos voisins en raison de 2 effets conjugués : Le quotient conjugal (1) et le quotient familial (2)

    1] S’agissant de la suppression du quotient conjugal, celle-ci a déjà débuté sans que cela ne soit clairement annoncé. En effet, dans le cadre de la mise en œuvre du PAS, il est déterminé un coefficient de taxation prenant en compte l’ensemble des revenus du foyer mais cela est assorti d’un aménagement puisqu’il est permis de demander à l’administration fiscale l’application d’un taux différencié (taux individu 1 distinct du taux individu 2 mais au cumul même taux que celui du foyer)
    Aucune difficulté dans quelques années, voire plus tôt, de sortir des statistiques démontrant que le taux différencié est davantage utilisé que le taux commun et donc de faire de ce taux différencié l’unique norme.
    Voilà étape n°1 mise en œuvre, le taux de l’impôt est ramené à l’individu et non au couple.

    2] C’est au moins la 3ème fois que la suppression du quotient familial est évoqué (Sarko, Hollande et désormais Macron) A chaque fois, l’idée progresse dans l’opinion et elle sera mise en œuvre dans quelques temps c’est inéluctable sous couvert d’une meilleure redistribution ou par suite des abaissements successifs des plafonnements.
    Une fois cette seconde étape franchie, plus de quotient familial.

    Plus rien ne s’opposerait alors à l’impôt individuel.

    J’oubliais une dernière chose et non des moindres : la réforme du quotient familial peut générer jusqu’à 10 Mds d’€uros de recettes fiscales supplémentaires selon la position du curseur.

    Il existe d’ailleurs un rapport du Haut Conseil de la famille de 2014 qui traite de ce sujet et évoque toutes les pistes possibles : suppression, abattement ou crédit d’impôt selon l’âge, le nombre d’enfant, le nombre d’UC…
    Ici : http://docplayer.fr/15028669-Annexe-3-simulations-realisees-par-la-dg-tresor.html

  28. Un lecteur me pose une question importante. Je me permets de la placer ici, car je tiens à partager la réponse avec vous tous :
    « M. Fonteneau. Je suis un aficionados de votre blog mais je me pose la question de l’opportunité de colporter de telles nouvelles sans que celles-ci soient consolidées, alimentant la machine à rumeur et jouant sur les peurs des uns et des autres. Une info choc apparait puis est démentie et finalement cela joue le jeu de qui ? Ne vaut il pas mieux se concentrer sur ce qui est ?
    Quoiqu’il en soit, merci pour tout ce que vous nous apportez »

    Voici ma réponse :
    Bonjour,

    Merci pour cette question légitime, elle est fondamentale.

    Pour vous répondre très clairement, je crois au contraire que tous ces articles sont indispensables.
    Il y a, à mon humble avis, deux manières de voir les choses :

    – Soit je subis les règles telles qu’elles sont votées et commentées par le parlement. J’attends que le pouvoir législatif prennent des décisions pour comprendre ce qui me tombe dessus ;

    – Soit je suis dans l’anticipation et j’essaie de comprendre comment les choses vont évoluer, au risque de me tromper. Pour cela, il faut lire et analyser tous les signaux faibles dont l’accumulation permet de se faire une belle idée de ce qui se prépare.

    Vous l’avez compris, j’essaie d’explorer cette seconde voie. J’essaie de comprendre, de lire, d’anticiper les signaux faibles, les analyses, les évolutions du discours pour comprendre le contexte.

    Cette manière de fonctionner me semble indispensable car elle permet d’anticiper et donc de ne pas prendre de mauvaises décisions d’investissement ou de ne pas se tromper de stratégie.

    Les exemples sont divers. On peut citer l’inévitable mutation du régime fiscal de la location meublée, les évolutions de la loi PINEL, l’impôt qui remplacera la taxe d’habitation, les évolutions du contrat d’assurance vie fonds euros, …

    Au final, vous l’aurez compris, cette manière de réfléchir, d’anticiper dirige l’ensemble de mes travaux et de mes réflexions. Il faut toujours avoir un temps d’avance (du moins j’essaie).

    • J’aimerais tellement qu’il y ait un troisièmement : demander l »avis au peuple par un référendum populaire – Vive la démocratie DIRECTE, vive la Suisse !

      • OlivierSPb says:

        Il faudrait une certaine maturité du peuple pour cela. Les Suisses ont refusé la 5ième semaine de congés payés et le salaire minimum à 4.000 CHF.
        Donnez cette possibilité en France et vous avez le SMIC à 20.000 € et 51 semaines de congés payés! Les riches peuvent payer! Sans oublier l’intéressante proposition de mon homonyme de plafonner les revenus!
        Demain on rase gratis!

        • C’est typiquement le discours des anti démocratie directe, qui est bien évidemment faux et largement diffusée par la sphère socialo-dictato avec en tête de rame les responsables politiques qui en perdraient en prérogatives et en pouvoir.
          C’est en expliquant et en étant partie prenante qu’on devient mature et responsable, globalement parlant, j’entends et c’est quand on est asservi qu’on devient idiot et critique systématique.

          • OlivierSPb says:

            Dans un pays où les intérêts corporatistes priment, je ne vois guère de possibilité de démocratie directe.
            N’y a t’il pas une grève demain des cheminots pour défendre leur statut particulièrement privilégié.
            Dans un pays ou même les pilotes d’Air France se mettent en grève alors qu’ils sont loin d’être les plus à plaindre, il y a effectivement tout à craindre!

            • Hé bien justement en démocratie directe, on aurait demandé au peuple s’il était d’accord pour réformer la SNCF, et si la réponse avait été positive, la grève n’aurait pas eu lieu puisque validé par le peuple. Même la CGT n’oserait pas aller contre la décision du peuple !

              • OlivierSPb says:

                Oui mais avec le nombre de fonctionnaires qu’il y a en France et la passion pour les avantages acquis, le résultat aurait été clairement non.
                Quand vous dirigez une entreprise française vous êtes toujours épaté par le niveau d’augmentation proposé par les syndicats.
                Leur raisonnement est simple: les patrons n’ont qu’a payer!
                Si on faisait voter les salariés d’une entreprise pour le niveau des augmentations, les dépôts de bilan iraient grand train!
                Et puis ce que pense ou ce que veut la majorité des gens n’est pas toujours vrai ou souhaitable.
                Il n’y a pas si longtemps que cela la majorité pendait que la terre était plate ou qu’elle était au centre de l’univers.
                Une connerie voulue ou crue par la majorité reste une connerie.
                C’est d’ailleurs pour cela que le référendum d’initiative populaire souvent promis tant à droite qu’à gauche ne verra jamais le jour. Le foutoir qui en résulterait serai tel que cela serait le chaos.
                D’ailleurs même les Suisses commencent à en avoir ras-le-bol. Chaque fois que j’y vais pour compter mes lingots bien sûr, je suis effaré. Chaque dimanche il y a 3 ou 4 votations soit communales, soit cantonales soit fédérales.
                Et n’oubliez pas que les votations fédérales ne sont contraignantes que si elles ont pour objet de modifier la constitution fédérale et n’ont pas le pouvoir contraignant de modifier une loi. Ce qui en restreint particulièrement la portée.

                • Un pays qui ne prend que des initiatives (lois) liberticides ne peut évoluer et être en tête des pays développés. C’est aussi simple que ça!
                  Quand la France dans un système représentatif n’élit plus que des tricheurs et des menteurs en quête de pouvoir et d’argent, des professionnels de la politique et tout ce qui va avec, l’avenir de ce pays ne peut aller que vers une catastrophe. La pente ascendante est là, le sommet n’est pas loin.
                  Certes trop de votations peuvent nuire, mais est-on obligé à l’aire d’internet (en y mettant les meilleures compétences et les moyens pour éviter la fraude) d’aller voter dans un bureau de vote, car le problème ce n’est pas de demander l’avis au peuple mais de se déplacer pour aller voter, même si aujourd’hui la plupart des votes se font par correspondance.
                  La Suisse pour s’en inspirer, pas forcément pour répliquer à l’identique!
                  Et puis au delà des problèmes, seul le résultat compte: la Suisse considérée comme le (l’un des) pays le plus démocratique au monde avec une économie et des finances au top !
                  http://www.slate.fr/story/62981/suisse-meilleure-democratie-europe

                  • OlivierSPb says:

                    L’économie suisse est loin d’être au top depuis le lâchage du PEG CHF/EUR.
                    L’industrie horlogère qui est importante en Sussie a vu son taux de marge brute passé deplus de 20% en 2014 à 1à,7% en 2016 et n’est que timidement remontée à 12,5% en 2017 avec une baisse des volumes de près de 10% en 2016. L’industrie pharmaceutique qui est un des piliers de l’économie (20% du PIB) a aussi beaucoup souffert mais sans trop de dégâts étant donné l’importance des marges brutes encore plus importantes que l’horlogerie haut de gamme. Mais les taux de croissance du PIB sont aussi mauvais qu’en France: https://fr.tradingeconomics.com/switzerland/gdp-growth-annual

                • « Oui mais avec le nombre de fonctionnaires qu’il y a en France et la passion pour les avantages acquis, le résultat aurait été clairement non. »
                  Çà, vous n’en savez absolument rien !

  29. Le gouvernement « écarte toute modification du quotient familial », a assuré mercredi le porte-parole du gouvernement Benjamin Griveaux, alors qu’une piste LaREM de suppression de ce quotient a fait polémique mardi à l’Assemblée nationale.

    « Le sujet n’a pas été évoqué lors du Conseil des ministres, mais je peux d’ores et déjà vous dire que le gouvernement écarte toute modification du quotient familial », a assuré Benjamin Griveaux, interrogé lors du compte-rendu hebdomadaire du Conseil des ministres.

    source : http://www.lefigaro.fr/flash-eco/2018/03/21/97002-20180321FILWWW00149-griveaux-le-gouvernement-ecarte-toute-modification-du-quotient-familial.php

    • OlivierSPb says:

      En fait c’est le rôle de ce genre de missions et des propositions de certains « think-tanks ». Voir comment l’opinion réagirait si le gouvernement prenait une telle mesure.
      Cela permet de faire marche arrière toute sans se déjuger.
      Si la volaille ne proteste pas trop, le gouvernement s’approprie l’idée, si elle réagit fortement il ne s’agissait bien évidemment que d’une idée qui n’était pas celle du gouvernement.
      Il en était de même sur le revenu implicite des propriétaires de leur RP.

      • Certes mais ces méthodes décrédibilisent ce gouvernement, il sera très dur de regagner la confiance quand elle sera perdue. En fait Macron ne voulait pas faire du Hollande, cela a duré 6 mois environ et il est en plein dedans aujourd’hui- chasse le naturel, il revient au galop !

        • OlivierSPb says:

          C’est quand même moins décrédibilisant qu’un projet de loi retiré!

          • Les deux mon colonel !
            Je parlais de ceux qui en comprennent le manège (ces ballons d’essai) comme vous et moi !
            J’ai vécu cela dans une société où j’ai travaillé 28 ans, c’est désolant ! Et le pire c’est que les syndicats ne comprenaient pas le manège. Des ânes, il y en a partout !

            • OlivierSPb says:

              Non c’est de la bonne gestion.
              Les gouvernements ont appris que le passage en force pouvait les mettre en danger, souvenez vous en 2006 du CPE de Villepin. Pourtant voté, il a été retiré sous la pression de la rue.
              Pourtant c’était une bonne idée.
              Donc on commence par des sondages, si le sondages sont favorables on y va. S’il sont défavorables, on fait un ballon d’essai pour évaluer la force de la résistance. Si la résistance est trop forte on jure ses grands dieux qu’il s’agissait d’une simple idée et que le gouvernement n’y était pour rien et n’avait pas une seule minute songé à cela.
              Puis on travaille à l’usure, et on finit par empapaouter le peuple en douceur.
              Regardez la retenue à la source. Au début la majorité des Français y étaient défavorables, elle avait pourtant été annoncée par le gvt Villepin fin 2006 pour une application en 2009.
              Si le ballon d’essai montre que cela va râler mais pas trop, on passe en force. 70% des Français étaient contre la réforme Macron du code du travail. Pas grave, cela ne va pas râler trop donc on passe en force!
              Regardez la CSG sur les retraites. Comme il ne risque pas d’y avoir des barricades devant les EHPAD, on y va à la hussarde! Pareil pour les cheminots. Comme cela ne touche pas ceux en place mais uniquement les nouveaux embauchés, le gouvernement parie sur le fait que l’égoïsme sera plus fort que le corporatisme. Et cela va passer.
              Très saine gestion des affaires publiques.
              Si on se mettait à dire la vérité aux masses et à faire ce qu’elles veulent, ce serait la chienlit, mon bon monsieur!

              • Et vous appelez cela de la « très bonne gestion » !!
                C’est de l’enfumage comme disait Jean Dormesson à Valls dans ONPC

                • OlivierSPb says:

                  J’ai dit très saine et non très bonne.
                  Bien sur que c’est de l’enfumage, mais comme la vérité est toxique, il faut raconter aux masses ce qu’ils ont envie d’entendre.
                  Regardez en Union Soviétique, ils ont tous crus qu’il fallait faire des sacrifices pour édifier le paradis des travailleurs!
                  Tous les braves soldats yankees qui sont allé en Irak était sincèrement persuadés qu’ils allaient libérere un pays et leur apporter la démocratie avec un grand D. Les hauts-gradés non!
                  La vielle sagesse populaire aen a même fait un dicton « Toute vérité n’est pas bonne à dire! ».
                  Avouez que « Travailler plus pour gagner plus » cela sonne mieux que « Travailler plus juste pour garder votre boulot! »

  30. Patrick D says:

    Pour autant, est-ce que le gouvernement n’envoie pas des ballons d’essais et décide de retirer ou pas la loi en fonction de la puissance des réactions ?

    • Non, il ne change pas son objectif mais modifie la stratégie pour faire accepter le changement.

      L’exemple des loyers fictifs est frappant … Il s’agissait d’une idée générale … qui sera -+ mis en oeuvre grâce à l’IFI et prochaine réforme taxe foncière.

      • OlivierSPb says:

        Là GF vous exagérez un peu. L’IFI n’est guère que l’ISF légèrement revisité et la taxe foncière a toujours existé et même alourdie se comparera correctement avec la moyenne européenne.
        Rassurez-vous si il y avait eu une acceptation de l’imposition du loyer fictif, vous auriez eu droit et au loyer fictif et à l’IFI et à la TF!

        • Oui, mais on assiste à une concentration de l’IFI sur l’immobilier des détenteurs de patrimoine. Dans l’esprit, il s’agit d’une super taxe foncière payée par les personnes dont le patrimoine immobilier net est supérieur à 1 300 000€.

          • OlivierSPb says:

            Ben oui, l’IFI c’est un ISF sur l’immobilier seul. Mais a priori le taux est le même que l’ISF et ne touche guère les propriétaires immobiliers propriétaires de leur seule résidence principale en raison de l’abattement sur la RP et que très peu les propriétaires de leur RP et d’une résidence secondaire raisonnable.
            D’ailleurs cela à si peu d’impact que dans vos simulations et comparaisons avec des placements hors immobilier, vous partez systématiquement du principe que l’investisseur ne paye pas l’IFI! 😉
            Car bien évidemment je n’ose supposer que vous puissiez introduire un biais en faveur de l’immobilier en négligeant l’IFI! 😉

            • OlivierSPb says:

              D’ailleurs vous êtes forcément optimiste sur l’évolution de la Tf car elle est constante dans vos simulations! 😉

        • Patrick D says:

          Personellement, je ne trouve pas que GF exagère. Je trouve même que le gouvernement aligne rapidement les lois et les objectifs, à coup de TF, CSM ou PUMA, etc..

      • keith kennedy says:

        je viens d’apprendre par la radio et la voix de Mr Grivaux ( !!!) que le projet est retiré.
        quelques commentaires:
        avoir fait travailler 3 mois 2 parlementaires ( plus les autres) pour le retirer au bout de 24h c’est soit de la bêtise, du jemenfoutisme, de l’amateurisme ou de la sournoiserie ( je penche pour celle-ci).
        pour moi c’est un peu le signe qu’il n’y a pas de vision et que l’on avance à coup de ballon d’essai en vous prenant pour des enfants au mieux pour des imbéciles au pire. je ne vois pas là le renouveau de la vie politique tant clamé par Big mac

  31. Jean Claude says:

    La seule chose a retenir me semble t’il , c’est que cette reforme comme celle du prelevement a la source ne trouve pas son origine dans une orientation positive pour les francais que ce soit efficacité , transparence etc mais a pour unique objet de « recupérer  » plus d’impot , voir post de artist41 qui evoque un supplement de 10 milliards ! le PAS lui a un objet ultime c’est l’alignement CSG et IR procurant des recettes d’impot enormes . Evidemment , silence radio sur la voie vertueuse des economies dans les depenses public , le sieur Macron se contentant comme ses predecesseurs de construire son premier budget deficitaire . Donc le mouvement vertueux n’est pas enclenché , et l’ecart avec l’Allemagne pas fini de se creuser . Il y aura tot ou tard 2 europe ,
    les vertueux et performants , ceux du nord , et les pays du sud dont la France . Ceux du sud demandant des relances keynesiennes , du protectionnisme , l’uniformisation de la fiscalité par le haut et la mutualisation des dettes . Le divorce est pour bientot , pas certain que l’euro n’y survive . Et les faibles auront perdu le bouclier de l’Europe , c’est bien pour cela que Macron y tient tant . A suivre

    • keith kennedy says:

      on retrouve l’image tant décriée des buveurs de bière et des buveurs de vin. vous avez totalement raison. on est pas près d’être les meilleurs élèves de l’Europe ( à part pour les impôts et l’inventivité).
      comme l’écrit Jean Marc Daniel : la France, la folie de l’impôt, il n’y a rien à attendre d’énarque passant par le poste d’inspecteur des finances ( cela ne vous rappelle pas quelqu’un).
      on ne touchera JAMAIS aux privilèges, ni aux dysfonctionnements dans ce pays et donc on ne pourra JAMAIS réduire les impôts.

  32. Jean Claude says:

    @Keith Kennedy
    Non les démentis n’engagent que ceux qui y croient ! Cela fait partie de la preparation des esprits
    Comprendre , ce n’est pas pour de suite , mais pour plus tard .
    Quand on ne peut augmenter le chomage ou le smic , on augmente autre chose , la CAF au hasard
    et on choisit qui en beneficira avec des seuils !

    • OlivierSPb says:

      « Quand on ne peut augmenter le chômage … » Si, si, on peut c’est même facile à faire. Faire le contraire est plus difficile… 😉

  33. OlivierSPb says:

    @Michel
    « Je souhaite tout simplement un système démocratique (vraie démocratie et non pseudo comme en France) et libre (libéral). »
    Bienvenue en République populaire des Bisounours!

  34. Jean Claude says:

    Moi je suis a 100% d’accord avec OlivierSPB .
    En effet , j’en parle aisément car ce fut en partie mon métier , il ne peut pas y avoir de protection sociale , services dits publics , developpement durable , protection de l’environnement sans
    une économie forte pour financer ce systéme . En économie fermée , c’est atteignable , mais en systéme mondialisée , si vous plombez vos couts , vous perdez les marchés , donc la production,
    vous renforcez le chomage , donc vous perdez de l’activité , et par consequent les moyens de financer le social . Donc , il y a un equilibre a trouver , mais aujourd’hui dans ce pays , ce sont les bisounours qui ont le dessus quoiqu’on en dise , d’ou la situation de la France . La France ne peut pas faire cavalier seul , ni l’Europe ( si tant est qu’elle existe ) . Alors pour reboucler sur notre sujet , si on ne prend pas en compte cette situation , on en restera a des replatrages ou habille Pierre en deshabillant Paul , mais cela ne propulse pas la France dans le progres economique et social ! donc l’histoir du quotient familial et autres queues de cerises , c’est pitoyable a coté des enjeux auxquels un president ( celui ci comme les precedents ) doit s’attacher !

    • Personnellement, sur le côté économique, et social dépendant d’une réussite économique, je suis d’accord avec vous et je pense en phase avec OlivierSPb, nous sommes des libéraux avant tout.
      Ceci étant dit, les gouvernements successifs ne sont pas des libéraux (au vrai sens du terme – libéral= liberté), mais des socialisants qui nous ont mis dans la situation où nous sommes aujourd’hui en « distribuant » des cadeaux dit sociaux que le pays n’a pas, mais la dette y contribue.
      Le sens des échanges précédents était: peut-on vivre mieux qu’actuellement et dans quels pays la vie est-elle meilleure, plus respectueuse du peuple et plus « honnête » ?
      La France est très éloignée de la tête de liste contrairement à ce que l’on nous rabâche quotidiennement et l’idée d’une démocratie directe à laquelle je suis très attachée est de nature à améliorer les choses, me semble t-il.

  35. Jean Claude says:

    En fait , il y a un courant trés pénible dans ce pays constitué de personnes ignorantes de l’économie qui croient ce que leur disent un certain nombre de malhonnétes intellectuels politiques faisant croire que nous sommes riches et que l’on peut davantage . Or il s’agit d’une attitude totalement égoiste qui consiste pour la generation actuelle a avoir toujours plus financé par l’endettement du pays , caisses de retraite , securité sociale et a faire payer l’addition par nos enfants et petits enfants . Non , nous devons dés maintenant nous serrer la ceinture , avoir des budgets excedentaires de facon constitutionnelle et donc reduire obligatoirement chaque année un bout de la dette . Bien entendu , ce raisonnement , le seul raisonnable , est a 180 degrés des discours tenus par les syndicalistes et politiques de gauche , ce qui ne sous entend pas de ma part un blanc seing a la droite qui n’a pas le courage de ses opinions ! tout ceci ne peut que mal finir car nos politiques sont des malhonnétes intellectuels . Et c’est tres mauvais lorsque c’est la rue qui prend le pouvoir …

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Recevez nos conseils pour gérer votre patrimoineInscrivez vous gratuitement à la lettre du patrimoine