baux professionnels de locaux meublés pour profession libérale: possible de déclarer en bic?

0

Bonjour, et merci pour vos articles.
J’ai la question suivante: je suis orthophoniste en libéral et je loue en meublé les 2 bureaux adjacents au mien.
Mon comptable m’a assuré que je pouvais me déclarer en micro bic (voire aux frais réels si mes charges venaient à dépasser 50%). Il m’a assuré que l’important était que ce soit meublé, peu importe que ce soit de l’habitation ou pas.
Mais là je viens d’avoir un autre comptable au téléphone qui me dit que non, il s’agit d’une location commerciale et je n’ai donc le droit qu’à 30% d’abattement si je choisis le micro, et que je n’ai carrément pas le droit d’opter pour le régime réel!
Pourtant l’article suivant que j’ai lu sur internet tend à me conforter dans mon droit à me déclarer en bic, que ce soit micro ou réel: « les revenus tirés des baux commerciaux sont par principe imposables dans la catégorie des revenus fonciers lorsque ces immeubles sont loués vides. Toutefois, ces loyers sont assimilés à des recettes commerciales soumises aux BIC lorsque la location ne peut pas être rattachée à la simple gestion d’un patrimoine immobilier mais relève d’une activité commerciale. Il en est ainsi lorsque le fonds de commerce est loué équipé avec le matériel nécessaire à son exploitation. Cela recouvre également diverses situations dans lesquelles il apparaît que le propriétaire-bailleur est intéressé directement ou indirectement à la gestion de la société locataire. Il en est l’associé, ou le loyer est indexé sur le chiffre d’affaires par exemple  » (source: https://www.pap.fr/argent/impots/louer-vide-ou-meuble-quelle-fiscalite/a8141)

Je tiens à préciser en outre que je propose à mes locataires orthophonistes des baux professionnels, et non commerciaux. 
Je suis un peu perdue , pouvez-vous m’éclairer?
posée 11 octobre 2017

1 réponse

0
Bonjour Delphineiniums,

Pour vous répondre à cette question, accepteriez-vous d'être accompagnée par un professionnel capable de vous rédiger un écrit engageant sa responsabilité professionnelle ?

Bien courtoisement,

Frédéric Piccard/Fondateur de Patrifinance 

Votre réponse