Interdiction d aliener apres partage suite a un divorce

0

Bonjour 

En 1996 j avais alors 26 ans et ma compagne 23 
nous avons construit sur un terrain de son grand pere et j ai financé et réalisé le plus gros des travaux

En 1997 nous nous sommes mariés et un mois plus tard sa mère lui a donné le terrain avec comme clause interdiction d aliener et destiné à recevoir la residence principale des epoux avec comme condition essentielle que le bien fera partie de la communauté existant entre le donataire et son epoux.
Juste avant le mariage j ai revendu ma residence principale que était évaluée au meme montant que le terrain donné et cet argent est entré dans la communauté mais n a jamais été pris en compte.
En 2002 nous avons fait un pret pour construire une autre maison et nous avons hypothéqué le terrain avec l accord de sa mère (accord acté chez un notaire)
En 2007 nous avons acheté un terrain et nous avons construit une nouvelle résidence principale et mis l ancienne en location.
En 2015 nous avons divorcé et pour ne pas perturber les enfants j ai volontairement laissé la nouvelle residence principale et j ai recupéré la maison construite en 1997 et la moitié du terrain .
Vivant cette situation comme une regression j ai decidé de construire une nouvelle résidence principale mais plus pres de ma famille,a une heure de mon ex femme.
Maintenant j ai envie d avancer , je compte reprendre une entreprise mais j ai besoin de fonds pour la développer et j envisage de vendre la maison mais le notaire me dit que sans l accord de mon ex belle mère c est impossible.
Mon ex belle mère subit des pressions de son mari et refuse donc que je vende cette maison.
qu en pensez vous?
merci d avance
posée 19 septembre 2018

Votre réponse