Lors d’un rachat partiel portant uniquement sur un produit en euros, est-il normal de supporter une plus-value sur la totalité du portefeuille (produits en euros, produit en UC) ?

0

Lors d’un rachat partiel portant uniquement sur un produit en euros, l’assureur a calculé la plus-value latente sur la totalité du portefeuille comprenant outre des produits en euros, des produits en unités de compte, ce qui lui a permis de prélever des frais « conséquents » non détaillés, y compris de CSG-RDS. Est-ce une situation normale ? Merci par avance pour votre réponse.

posée 17 avril 2019

3 réponses

0
Oui, mais uniquement pour les UC qui ont été arbitrées, c'est à dire, pour lesquelles la plus-values est certaines car matérialisée.
0
Merci Guillaume pour votre réponse mais comment peut-on être sûr que la plus-value sur les UC est certaine alors qu'aucun mouvement n'a été réalisée sur ce support, produit fluctuant de par son essence même ?
Pour être plus précis, ce portefeuille comprend : EUROSSIMA, NETISSIMA et FCP SEXTANT PEA.
Le rachat partiel porte uniquement sur EUROSSIMA mais la plus-value a été calculée par l'assureur sur la totalité du portefeuille (la plus-value est importante sur FCP SEXTANT PEA).
0
Bonjour,

Lors de votre rachat partiel, vous avez retiré des sommes provenant du fonds euros et des UC. A mon sens, les prélèvements sociaux doivent être payés sur ces sommes retirées (et non sur les sommes encore investie sur les UC)

Qu'en pense votre assureur ? Lui avez vous soumis la question ? Il serait effectivement étonnant de payer des prélèvements sociaux sur des actifs UC, encore investis ... et dont le gain est incertain.

Votre réponse