Comment ne rien laisser a ses enfants ? Comment les déshériter ?

0

bonjour nous avons 4 enfants 3 ne viennes jamais nous voir ni ne téléphone depuis plusieurs années mon maris a été très malade jais cru le perdre même la rien .avec mon maris mauvaise sante nous voulons faire en sorte que le survivant puisse vendre notre maison que faire merci

posée 11 avril 2018

14 réponses

0
Quelle violence ! Je crois que vous avez raté bcp de choses. Vous même n'avez sans doute pas reçu grd chose sans doute au départ. J'en suis désolé. Personnellement, Je félicite la totalité de vos enfants. N'accablez pas davantage votre descendance svp ! Renoncez à votre idée égocentrique et sordide.
0
Qui se permet de juger vos actes... humanhuman, encore un pharisien des "bien pensants" qui se croient au dessus des autres. Chaque cas est un cas particulier et dans chaque famille.De façon congénitale des enfants peuvent détester leurs parents ou le contraire. Pourquoi certains enfants sont dissidents et pas d'autres ?
Je pense qu'un notaire pourra vous l'indiquer...
0
Bonjour,
Tout d'abord on peut se demander qui est violent dans ses propos humanhuman... Votre pseudo fait tache avec vos dires... On vous demande de l'aide avec une situation difficile et vous répondez en jugeant sur un ton condescendant MAGNIFIQUE ! Très constructif Monsieur :/

CAS OU VOUS AVEZ TOUS LES ENFANTS COMMUNS OU AVEC DONATION AU DERNIER VIVANT
Pour répondre à votre question Madame, déshéritez vos enfants peut éventuellement se faire pour qu'il ne touche pas d'héritage mais je ne suis pas certain que ce soit la volonté citée dans votre commentaire. En effet, vous ne cherchez pas à cacher votre épargne ou votre bateau mais souhaitez apparemment juste être libre de vos actes concernant votre résidence principale.
Sachez que la loi vous obligera (sauf vente de la maison pour placer les fonds sur une assurance vie avec comme bénéficiaire chacun de vous (co adhésion ou pas)), à verser la nue propriété de la moitié de votre maison appartenant à votre conjoint (si vous faites le choix : 100% usufruit). Vous garderez donc la jouissance de la maison même en cas de décès de l'un de vous ce qui répond à votre demande. Ils ne pourront pas vous contraindre à vendre et vous pourrez vendre librement votre résidence en leur remboursant la part (1/2 de la nue propriété divisée par 4) revenant à chacun de vos enfants.
Bonne continuation a vous.
Cordialement

0
humanhuman ! 
quel comportement ! cette dame ne vs demande pas de la contrarier ! ELLE est à bout de souffle et de nerf et elle demande un conseil ! et qui êtes-vs pour la juger ? Et ses enfants ? vs ne les jugez pas ? JE VOUS conseille de garder vos conseilles pour vs même, vs n'avez rien à faire sur ce site et pensez à consulter un médecin car vs avez un sérieux problème ! 

 
0
Comment ne rien laisser à ses enfants? La question mérite parfois d'être posée lorsqu'on a un enfant indigne qui s'est illustré par des propos ou actes injurieux, qui a déposé des faux témoignages, qui a eu une conduite impardonnable. Oui, cela existe.....
Il existe des tas de solutions mais tout dépend de la consistance du patrimoine....
1 - vendre sa maison en viager et dépenser l'argent...
2 - s'endetter au maximum... de façon à ce qu'il n'y ait pas d'actif successoral
Mais si on a un conjoint, il faut aussi le protéger. La donation entre époux lui permettra de choisir parmi 3 solutons
1 - attribution de la quotité disponible
2 - totalité en usufruit
3 - Quart en pleine propriété et le reste en usufruit
Le conjoint peut revendre aux héritiers cet usufruit dont la valeur dépend de l'âge. Par exemple 30% de la valeur vénale si on a entre 71 et 80 ans.
Imaginons par exemple un actif commun de 400 000. L'un des conjoint décède. La part du survivant est 50% soit 200 000
Si le survivant choisit l'option 3, il reçoit le quart soit 50000 en pleine propriété et le reste 150000 en usufruit auquel les enfants ne peuvent pas toucher.
Mais tout le monde peut s'entendre pour racheter cet usufruit au conjoint survivant. Si celui-ci a par exemple 75 ans, les héritiers devront lui verser 30% de 150.000, soit 45.000 pour recevoir cet actif résiduel de 150.000. Au total et dans ce cas précis, le conjoint aura reçu 200.000+50.000-45.000=295.000 de la communauté et les héritiers auront 105.000 à se partager....
Voila... Il y a des tas de possibilités
On peut aussi avantager un enfant, par exemple en démembrant un capital dont on se réserve l'usufruit et on lui lègue la nu-propriété... 
0
Chère Madame, 
Oui, je peux vous comprendre car j'ai une situation un peu spécial avec l'un de mes enfants. Si l'un est toujours à nos côtés, l'autre C - Toc Toc à la porte pour avoir des sous sous, mais après jamais d'appel alors que son papa est gravement malade ainsi que moi-même. Et cette situation dure depuis fort longtemps….  Mais bon !
Pour notre part, nous ns sommes donnés une jouissance au dernier vivant il y a 35 ans ( à la suite d'un problème de votre genre chez nos voisins, les enfants ont mis leur mère dehors pour avoir leur part ds les années 70). Nous avons donc revu un notaire en avril 2018 afin de suivre toutes ces nouvelles lois et mettre en place nos futurs décès. En clair, le survivant garde la jouissance de la maison, tous les comptes bancaires, il en fera ce qu'il veut et peut vendre les meubles etc... mais la maison vs ne pouvez pas ! Si vs souhaitez la vendre, vs pouvez mais ! vs devrez reverser à chacun des enfants la côte part du papa. Si vs souhaitez avantager l'un de vos enfant vs pouvez en lui donnant une part supplémentaire sur votre part (acte notarié) votre époux aussi, comme cela vs "avantagez celui qui vs aide" mais attention ! vs risquez la pagaille entre vos enfants, sauf s'ils sont fâchés. Le notaire nous a conseillé d'avantager notre enfant qui est toujours présent, à nos soins, à l'hôpital avec nous  etc.. qui veut même nous aider financièrement ! de lui donner 2000 € pour chaque fête anniversaire et Noêl ! Allez comprendre pourquoi un enfant est différent de l'autre ? pour ma part, je lui envoie des mots d'amours par E-mèl et voilà ! je lui dis que je l'aime et que j'attends ainsi que son papa de ses nouvelles ! Mais !! 1 crise cardiaque dûe au chagrin de son absence m'a suffit !! mon second enfant refuse un quelconque don, alors que son frère ne s'est jamais gêné de prendre mon chômage pour faire QUOI ? ns mangions des patates et des pâtes ou salade verte par manque d'argent. Maintenant, propos du notaire "si vs donnez de l'argent à votre ainé, ce sera par chèque ou virement pour avoir une trace et cesser de désavantager le plus jeune.  Depuis 2 ans, ns ne donnons plus rien et nous sommes morts pour lui. 
Vs devez rencontrer un notaire pour les conseils et établir des actes. Quand à   humanhuman ne l'écoutez pas, ce n'est pas une belle personne 
0
On peut s'étonner de la maladresse de votre question. Vous ne demandez pas comment protéger le conjoint survivant, mais bien comment déshériter ses enfants. Votre question ne laisse pas indifférent.

En France, on ne peut pas déshériter ses enfants. On peut au mieux rogner leur part et les faire poireauter en organisant le démembrement du patrimoine en faveur du dernier époux. Cela vous a été très bien expliqué par mes prédécesseurs. Un notaire est indispensable pour rédiger le testament en ce sens..

Si vous voulez qu'ils ne touchent pas un sou, vous pouvez adopter la parade du Comte de Paris : que votre mari dilapide son patrimoine de son vivant. Sauf si les enfants réagissent suffisamment tôt pour placer ledit parent sous tutelle ou curatelle et poursuivre les bénéficiaires.
 
Cela étant dit, je trouve votre intervention Monique très ambigüe. Vous vous représentez comme mère et épouse courage, injustement délaissée par sa progéniture, mais revancharde au point de vouloir la déshériter. Psychologiquement les 2 profils ne matchent pas pour moi. Une des 2 images est trompeuse. En lisant les commentaires, je me félicite que le législateur français, dans sa grande sagesse, a pris soin de s'écarter des passions familiales.
0
je lis vos échanges ...INTRODUCTION :  le comportement des enfants envers leurs parents ne sont que le reflet que l'éducation portée par les parents à leurs enfants ... CONSISTANCE : déshériter ses enfants ? .. rien de + simple !
1) pour un couple marié : prévoir le changement de régime matrimonial par le RM de la donation universelle au dernier survivant .. cela ne coûte quasiment rien .. et même si opposition des enfants .. le tribunal en appel tranche en faveur des parents ! et oui, l'état français parle de FAMILLE ? mais la notion de famille par les lois françaises est restreint  au "couple".  Vous n'avez qu'à voir la situation actuelle du défunt Johnny et de J.M. Jarre ... mais reste à attendre les décisions des tribunaux ..
2) le VIAGER , placement sur ASSURANCE-VIE , TESTAMENT , ou le remariage avec contrat de mariage donation universelle au dernier survivant
CONCLUSION : est-ce bien une fin en soi que de spolier à sa descendance ses biens ? si sur terre vous ne serez pas jugé pour vos actes ... vous le serez dans l'au-delà , car là où vous serez la rancune et la vengeance n'existe pas ...
0
Bonjour,

La donation entre époux universelle de permet pas de déshériter les enfants. Cette donation universelle (à ne pas confondre avec la communauté universelle) est réductible pour atteinte à la réserve des enfants comme nous le détaillons dans cet article "

Enfin, en ce qui concerne le "remariage" sous un régime de communauté universelle, Ma réponse est la même : Il ne sera pas possible de déshériter les enfants pas ce biais. En effet, l'article 1527 du code civil et l'action en retranchement réduit les possibilités

Extrait de l'article 1527 du code civil : "Néanmoins, au cas où il y aurait des enfants qui ne seraient pas issus des deux époux, toute convention qui aurait pour conséquence de donner à l'un des époux au-delà de la portion réglée par l'article 1094-1, au titre " Des donations entre vifs et des testaments ", sera sans effet pour tout l'excédent"
0
syl dag   REPONSE HORS SUJET 
NTRODUCTION :  le comportement des enfants envers leurs parents ne sont que le reflet que l'éducation portée par les parents à leurs enfants …
Quel euphémisme... votre réponse est bien trop fantaisiste ! malheureusement vous oubliez un ou des  paramètre(s) syl dag !
syl dag
CONCLUSION : est-ce bien une fin en soi que de spolier à sa descendance ses biens ? si sur terre vous ne serez pas jugé pour vos actes ... vous le serez dans l'au-delà , car là où vous serez la rancune et la vengeance n'existe pas …
J'espère que Monique ne lira  votre CONclusion ! vous devez avoir eu un sacré problème ! vous délirez ! 

Quand au people !  surement rien à voir avec le capital de Monique. Spolier ses enfants ? Peut-être que Monique et son époux n'ont que leur maison ! peut-être qu'elle s'est exprimée dans un moment de déprime et de désespoir ! 

Quand à spolier - l'au-delà - terre - jugé - rancune - vengeance - pffiittttttttttt  pas possible vs êtes une de ses BRUS ? ou une diablesse ? ou une frustrée !  Attention au mauvais œil ! la maladie vous frappera plus vite que vs ne le pensez ! promesse de médium.

Vous êtes HORS SUJET on peut se demander pourquoi on vous publie ? du respect, du conseil, de la connaissance, voilà une mayonnaise qui monte. 
Copiez donc  : Guillaume Fonteneau et donnez de bons conseils à Monique afin qu'elle laisse des miettes à ses vilains garnements et belles - filles ou le gâteau à tous (cela serait bien mieux) j'en conviens.
0
AH ! que de braves gens donneurs de leçons pour les relations entre parents et enfants . Je leur propose , de leur donner ma fille ( 49 ans ) . Que l'on ne voit plus ainsi que nos deux petits enfants , que nous avons élevés jusqu'à leur 12 ans .Pourquoi  , mystère absolu . Nous sommes en communauté universelle, ( c'est surement la raison du silence de notre fille , plus préoccupée par l'héritage que pour ses parents ) , nous vendrons notre propriété en viager , et à la sortie de nos  PEA , une rente viagère sera établie. Voilà où nous en sommes réduits. Quant à l'au delà , je 'en moque complètement. Salutations à tous.
0
Bonjour,

Il n'y a qu'une solution : vendre en viager occupé avec un droit d'usage et d'habitation au profit des deux vendeurs et une rente viagère réversible à 100 % sur la tête du survivant des époux. Ne pas oublier de prévoir une augmentation de la rente en cas de libération anticipée.

Restant à votre disposition...

Bien à Vous
0
humanhuman vous n'avez pas à juger peut être n'avez vous pas d'enfants.... 
Cette personne a raison d'avantager un de ses enfants qui s'occupe de ses parents et ce n'est pas une question d'éducation puisqu'ils ont du être élevés ensemble et parfois ce sont les "pièces rapportées" qui sont la cause des problèmes de famille. Mon frère ne s'est jamais occupé de nos parents et il s'étonne que ma maman m'ait avantagée et bien je trouve cela normal car plus de vacances, disponible nuit et jour, déplacements hospitaliers, administratif etc...( mon couple en a bien souffert) ceci sans arrière pensée et pendant plus de 40 ans.
J'estime qu'il est normal d'avoir un petit plus et je n'ai même pas honte car j'ai aidé ma maman jusqu'à sa mort sans savoir ce qu'elle m'avait réservée ; je n'ai rien reçu pendant toutes ses années en remerciements et je n'ai rien demandé non plus juste un petit plus par testament.
0
humanhuman vous n'avez pas à juger peut être n'avez vous pas d'enfants.... 
Cette personne a raison d'avantager un de ses enfants qui s'occupe de ses parents et ce n'est pas une question d'éducation puisqu'ils ont du être élevés ensemble et parfois ce sont les "pièces rapportées" qui sont la cause des problèmes de famille. Mon frère ne s'est jamais occupé de nos parents et il s'étonne que ma maman m'ait avantagée et bien je trouve cela normal car plus de vacances, disponible nuit et jour, déplacements hospitaliers, administratif etc...( mon couple en a bien souffert) ceci sans arrière pensée et pendant plus de 40 ans.
J'estime qu'il est normal d'avoir un petit plus et je n'ai même pas honte car j'ai aidé ma maman jusqu'à sa mort sans savoir ce qu'elle m'avait réservée ; je n'ai rien reçu pendant toutes ses années en remerciements et je n'ai rien demandé non plus juste un petit plus par testament.

Votre réponse