Sans chercher à polémiquer sur l’origine humaine du changement climatique, la question du réchauffement climatique ne laisse plus aucun doute. Aujourd’hui, personne ne conteste le réchauffement climatique, seule l’origine humaine du réchauffement climatique est questionnée.
De tous les temps, les changements climatiques sont une des raisons de l’effondrement des civilisations ou des empires : De la disparition de l’homme de Néandertal, à l’effondrement de l’empire romain, de l’empire égyptien ou de la population de l’île de pâque, l’incapacité à s’adapter au changement climatique (réchauffement ou refroidissement) explique l’effondrement d’une civilisation et la disparition de ses richesses, de son savoir et avancées technologiques.
Ainsi, celui qui considère que nous sommes à nouveau face à ce risque d’effondrement qui prendrait sa source dans l’incapacité à s’adapter aux changements climatiques doit anticiper et chercher à s’adapter avant qu’il ne soit trop tard ! Être capable de renoncer aujourd’hui pour espérer se maintenir demain doit être votre priorité patrimoniale.
 

Anticiper les conséquences du réchauffement climatique et les intégrer dans vos décisions patrimoniales.

Le réchauffement climatique pourrait avoir de très nombreuses conséquences dans nos vies et notamment de nos lieux de vie. Certains régions, aujourd’hui agréables, deviendront invivables tant pour y habiter, mais aussi pour y exploiter les terres agricoles.
Pour se limiter à la France, le Sud / Sud-est pourrait rapidement devenir invivable tant la chaleur, aujourd’hui recherchée pourrait demain être fuit. Cette chaleur excessive concerne les habitants qui devront adapter leur rythme de vie pour réduire l’activité économique au moment ou la chaleur est la plus forte ou même chercher à « remonter » vers le nord pour retrouver de la productivité et une cadre de vie ou la chaleur serait moins contraignante.
Dans le même ordre d’idée, la question agricole et notamment viticole pourrait rapidement devenir problématique. Pour vous en convaincre, il suffit de lire ce témoignage d’une vigneronne du Sud de la France dont la vigne a brulée sous l’effet de la chaleur : Les vignes brûlées dans le Sud ne sont pas une calamité agricole.
Extrait :

« J’ai pris ma voiture, et je suis allée dans les vignes. Quand j’ai vu à La Carbonelle, les grenaches, feuilles et grappes brûlées, grillées, par zones, sur la pente du coteau exposée sud-ouest, je n’ai pas pensé à la perte de la récolte. J’ai vu que certaines étaient mortes, que d’autres ne survivraient pas. Il faisait encore très très chaud et j’ai été parcourue de frissons. La pensée m’a traversée que c’était là l’annonce de la fin de l’ère climatique que nous connaissons, la manifestation de la limite de l’hospitalité de la terre. Puis je suis passée sur le plateau de Saint-Christol, là où depuis le XIIe siècle, l’homme a planté des vignes pour qu’elles bénéficient pleinement des bienfaits du soleil et du vent. Et là, à droite, à gauche, j’ai vu des parcelles de vignes brûlées, grillées dans leur quasi totalité.

Ce qui s’est produit ce vendredi 29 juin dans les vignes du Midi, est un avertissement, un carton rouge. Ce n’est pas seulement les conséquences d’un phénomène caniculaire isolé doublé d’un vent brûlant, mais la résultante de trois années successives de stress hydrique causé par des chaleurs intenses et de longues périodes de sécheresse qui, année après année, comme nous prenons chaque année des rides, ont affaibli les vignes, touchant ce vendredi 29 juin, celles qui étaient plantées dans ce qui était jusqu’alors considéré comme les meilleurs terroirs. C’est aussi la résultante d’un demi-siècle de pratiques anagronomiques. 

 
Et c’est l’avenir de l’investissement immobilier en logement, mais aussi en terre agricole et notamment les GFV, qui est remis en question. Exploiter la terre agricole sera t’il encore possible dans 40 ans ? L’investisseur patrimonial de long terme doit intégrer cette nouvelle donne dans son raisonnement.
Cette question des conséquences du changement climatique sur la viticulture doit aussi se poser pour les vins de Bordeaux, dont les caractéristiques évoluent avec le changement climatique. Ce nouveau « goût » du vin sera t’il toujours au goût des consommateurs ?
Mais de manière plus simple, c’est aussi l’orientation des terrains constructibles qui pourrait être modifiée. Aujourd’hui, les habitants cherchent une orientation Sud de leur logement pour capter la chaleur du soleil. Demain, ce sera probablement l’orientation « nord » ou « nord/ouest » qui sera valorisée alors qu’une orientation « sud » pourrait être dévalorisée par le marché.
Enfin, mais c’est probablement du chauvinisme et donc une subjectivité assumée, la Bretagne ne va t’elle pas devenir une terre d’accueil naturelle pour ceux d’entre vous qui ne supportez plus la chaleur excessive du Sud ou du Sud Ouest ? (Dans un premier temps, au moins pour les vacances… ) – Face au réchauffement climatique, faut il investir dans une maison en pierre en Bretagne ?
Voilà un sujet intéressant qui nous permettra de comprendre l’importance du sujet des conséquences du réchauffement climatique : Pour vos vacances, craignez vous d’aller dans le Sud de la France à cause d’une chaleur excessive ?
 
ps : N’oubliez pas de cliquer sur « Valider mon vote » pour une prise en compte de votre vote

Coming Soon
Pour vos vacances, craignez vous d’aller dans le Sud de la France à cause d'une chaleur excessive ?
Pour vos vacances, craignez vous d’aller dans le Sud de la France à cause d'une chaleur excessive ?
Pour vos vacances, craignez vous d’aller dans le Sud de la France à cause d'une chaleur excessive ?
 

Et vous, comment percevez vous les conséquences du changement climatique ?

Leblogpatrimoine.com vous conseille dans la gestion de votre patrimoine
Bilan patrimonial
  • Conseil en gestion de patrimoine INDÉPENDANT
  • Un tarif unique de 89€ TTC, sans surprise
Découvrir le service
Assistance patrimoniale
  • Un abonnement pour un accompagnement patrimonial PREMIUM
  • Un tarif unique de 350€ / mois, sans surprise, sans engagement de durée
Découvrir le service
Livres et formations

3 livres pour vous former et apprendre à gérer votre patrimoine

Découvrir les livres

210 commentaires