Nous sommes lundi matin. Nous venons de passer un week-end sous un soleil magnifique. Les tulipes sont sorties, les cerisiers, les poiriers et autres pêchers sont fleuris comme jamais.

Mais… nous sommes lundi matin et vous êtes des millions à avoir la boule au ventre devant la perspective de devoir retourner au boulot, retrouver ce chef qui vous oblige, un peu plus chaque jour, à renier et compromettre vos valeurs et à exécuter une tâche que vous trouvez absurde, qui n’a plus aucun sens.

Ce matin, difficile de se lever ; Les enfants trainent à se préparer ; Vous vous commencez déjà la semaine sur les nerfs. La semaine commence mal. Vivement vendredi soir.

Vous êtes nombreux à attendre la retraite pour enfin être libre et ne plus avoir la boule au ventre le dimanche au soir et le lundi matin.

Encore plus nombreux à fantasmer devant la perspective de devenir rentier pour ne plus avoir besoin de travailler et quitter cette vie que vous avez de plus en plus de mal à supporter.

Bref, vous êtes nombreux à rechercher une solution pour ne plus travailler et vivre de vos rentes :

  • Les moins ambitieux attendent la retraite ; C’est long 45 ans de frustration et sentiment de ne pas vivre pleinement sa vie.
  • Les optimistes jouent au loto ;
  • Les esprits chimériques à la recherche de l’indépendance financière épargnent et investissent massivement pour générer des cash-flows patrimoniaux qui leur permettra d’arrêter de travailler ; Enfermés dans une stratégie d’accumulation, l’avarice pourrait les conduire à ne jamais réussir à se contenter du capital acquis pour enfin être libre d’arrêter. Le risque est de tomber dans la nouvelle prison dorée qu’est l’avarice et finalement indépendant d’un employeur, mais dépendant de son patrimoine.
  • Alors que les pragmatiques ont bien compris que l’homme était fait pour travailler et que la véritable liberté ne consistait pas à ne rien faire, mais à être libre de choisir le travail de son choix ! C’est la recherche de la liberté. La liberté de travailler. Cette quête de la liberté pourrait bien être le moteur de cette grande démission qui se propage : « « La grande démission », la nouvelle rupture qui oblige le capitalisme à s’adapter. »

La véritable liberté ne consiste pas à ne pas travailler, mais à être libre de choisir son travail.

Celui qui vise l’indépendance financière risque de ne jamais se sentir être assez riche pour arrêter de travailler. L’homme est ainsi construit. Si à 25 ans, vous avez le sentiment que vous pourriez arrêter de travailler avec 2000€ / mois, à 40 ans, vous vous rendez-compte qu’en réalité avec 2000€/ mois, vous avez un train de vie de pauvre.

A quoi bon être être indépendant financièrement, si c’est pour devoir compter vos dépenses et vivre comme un pauvre ? . Ça coute cher de ne pas travailler. Non seulement travailler est source de revenu, mais surtout travailler occupe votre temps et vous empêche d’avoir le temps de dépenser votre argent.

Bref, vous n’arrêterez probablement jamais de travailler. Il est donc vain de mettre en œuvre une stratégie de type « accumulation d’un patrimoine suffisant pour arrêter de travailler ». Ces stratégies qui consistent à serrer les dents, à supporter ce quotidien qui vous étouffe pendant un temps limité avant la libération autorisée par une accumulation suffisante de capital risquent bien d’être se transformer en prison dorée. L’avarice pourrait bien vous enfermer.

Au contraire, être libre, c’est être capable de choisir son travail. L’homme est fait pour travailler toute sa vie. Pour pouvoir se reposer, faut il encore être fatigué !

Ainsi, « est libre », celui qui choisit son travail et qui ne le subit pas. Est libre, celui qui est heureux de travailler.

Est libre, celui qui est heureux de travailler.

Cette liberté de travailler est d’autant plus magique qu’elle vous permet d’être meilleur dans la réussite de vos affaires. Libéré, délivré de la charge qui consiste à exécuter un travail que vous ne comprenez plus, vous êtes meilleur et prenez de meilleures décisions.

Être libre de choisir votre travail, vous permet de redevenir maître de votre capacité à créer de la valeur (et donc à vous enrichir).

C’est ça qui est dingue !

Aujourd’hui, enfermé dans un quotidien qui vous compromet un peu plus tous les jours, vous courbez l’échine et n’exploitez pas totalement votre potentiel de création de valeur. Vous n’écoutez plus votre intuition ; Vous devenez un exécutant à faible valeur ajoutée.

Demain, lorsque vous vous sentirez libre de choisir le travail de votre choix, vous serez libre d’assumer vos choix, libre d’écouter votre intuition, libre de prendre des décisions fortes qui construiront votre réussite, libre de vous planter, libre de réussir. Vous devenez entrepreneur de votre vie.

Ainsi, il est essentiel de ne pas confondre « indépendance financière » et quête de liberté.

Être libre n’est pas toujours synonyme d’indépendance financière. On peut être libre tout en n’étant pas indépendant financièrement, mais puisque vous êtes heureux de travailler, cette dépendance financière n’est plus un fardeau !

Pour être libre, c’est à dire, pour se donner la chance de pouvoir choisir :

  • Il faut utiliser l’endettement avec parcimonie. S’endetter, c’est chercher à valoriser un capital ; C’est aussi s’engager à rembourser des mensualités de crédit qui réduisent votre capacité à choisir votre vie ;
  • Lutter contre la tentation de la consommation compulsive ; S’habituer à un niveau de consommation élevé, c’est limiter sa capacité à choisir ; Votre haut niveau de consommation vous enferme et limite votre capacité à choisir votre vie ;
  • Aimer travailler. Être libre de choisir, c’est se donner les moyens d’être libre de travailler avec plaisir. Cela suppose souvent de travailler beaucoup plus que celui qui se contenterait de subir ; Celui qui n’aime pas travailler pourra difficilement y trouver du plaisir.

Et vous ? Êtes vous libre ? Visez vous l’indépendance financière ou la liberté ?

ps : N’oubliez pas. Ce qui compte c’est pas l’arrivée, c’est la quête ! (Orelsan, la quête).

A suivre.

Besoin d'un conseil ? Découvrez nos services :
Conseil indépendant 
Bilan patrimonial
Gestion conseillée
Conférences patrimoniales
Livres et formations 
Assurance-vie et gestion de patrimoine
Optimiser sa Succession
Investir dans l'immobilier
Epargne / Placement 
Plan Epargne Retraite (PER)
SCPI
Assurance-vie
Groupement forestier & viticole
Investissement immobilier locatif 
Chasseur en investissement immobilier locatif
Crédit immobilier
Assurance emprunteur
Expert-comptable Location meublée et SCI

22 commentaires

Vous êtes les meilleurs ambassadeurs !

Depuis quelques mois, j'ai mis en place un système d'avis client (indépendant et certifié).
Un client vient de déposer un nouvel avis. C'est grâce à ce genre de commentaires que j'adore mon métier ! #MERCI :