Nous le savons tous, nous devrons travailler plus longtemps pour espérer obtenir une pension retraite qui ne soit pas anecdotique. Tout le monde est d’accord ou presque sur cette idée simple et intuitive.

Malheureusement, ne sommes nous pas dans l’illusion, dans une certitude collective qui est éloignée de la réalité ? On se pose rarement la question de notre capacité réelle à travailler jusqu’à 65 ou 67 ans. Conditionner l’âge de départ à la retraite à la nécessité de travailler jusqu’à 65 ans ou 67 ans n’est il absurde si les travailleurs ne sont plus en capacité physique de travailler jusqu’à cet âge ?

N’est ce pas transférer le coût de la retraite sur l’assurance chômage ?

La DREES, organisme public rattaché au ministère des solidarités et de la santé, vient de publier un chiffre qui fait réfléchir : En 2018, l’espérance de vie sans incapacité (= espérance de vie en bonne santé) est de 64,5 ans pour les femmes et de 63,4 ans pour les hommes !

 

 

Il s’agit de surcroît d’une espérance de vie à la naissance qui en réalité sur-estime la véritable espérance de vie en bonne santé. La DREES de préciser :

« En 2018, l’espérance de vie sans incapacité s’élève à 64,5 ans pour les femmes et 63,4 ans pour les hommes. Si cet indicateur baisse légèrement pour les femmes par rapport à 2017 (-5 mois), il progresse de 10 mois pour les hommes. En revanche, les espérances de vie sans incapacité à 65 ans des hommes et des femmes s’allongent toutes deux en 2018, pour atteindre 11,2 ans pour les femmes et 10,1 pour les hommes. Ces évolutions sont très liées à la baisse de déclaration de limitations fonctionnelles chez les octogénaires, femmes ou hommes, compensée pour les femmes par une légère hausse des déclarations de limitations fonctionnelles entre 30 et 60 ans.

Entre 2008 et 2018, l’indicateur de l’espérance de vie sans incapacité à la naissance a légèrement augmenté pour les hommes (+8 mois), mais est resté stable pour les femmes. L’espérance de vie sans incapacité à 65 ans a progressé, elle, de 1 an et 2 mois pour les femmes et de 1 an et 5 mois pour les hommes depuis 2008, traduisant un recul de l’âge d’entrée en incapacité pour les personnes ayant atteint 65 ans. »

 

 

De manière synthétique, sur les 22 ans passés en moyenne en retraite, il y a 10 ans pendant lesquelles vous pouvez en profiter pleinement (=sans limite fonctionnelle) et 12 ans pendant lesquels vous perdez progressivement votre capacité à vivre pleinement votre vie.

 

 

Le COR, dans son rapport annuel publié en Juin 2019, donne une approche probablement plus fine sur cette question importante : En moyenne, ce sont entre 30 et 35% des hommes et des femmes qui auront une limitation d’activité sévère ou modérée entre 55 et 65 ans.

 

 

Au final, derrière la certitude d’une nécessité de travailler plus longtemps, la question de l’espérance de vie en bonne santé doit être posée. L’enjeu, devant cette dégradation annoncée, est peut être l’anticipation (pour ceux qui en auront les moyens) d’une cessation d’activité prématurée financée par une rente immobilière ou financière par exemple ?

Ce donner les moyens de profiter de sa fin de vie avec d’être dépassé par l’espérance de vie en bonne santé ne devient il pas une nécessité ?

A suivre …

Besoin d’un conseil pour gérer votre patrimoine ?

Leblogpatrimoine.com, au delà d’un site d’informations sur la gestion de votre patrimoine, est la vitrine de la société de conseil en gestion de patrimoine Guillaume FONTENEAU Conseil.
 
 
Ce sont trois livres de conseils pour vous permettre d’optimiser la gestion de votre patrimoine : « Investir dans l’immobilier » ; « Succession » et « Assurance vie et gestion de patrimoine« . Déjà des milliers d’exemplaires vendus à ceux qui veulent comprendre comment investir, valoriser leur patrimoine ou le transmettre !
 
 
Le cœur de notre métier est le conseil en gestion de patrimoine indépendant. En accord avec nos convictions d’indépendance du conseil, nous ne sommes pas intermédiaire financier ou immobilier. Nous sommes rémunérés exclusivement par honoraires de conseil :
 

Nouveau ! L’assistance patrimoniale – Une solution rapide et efficace pour répondre à vos questions, lever un doute ou simplement solliciter notre avis sur votre situation patrimoniale. L’assistance patrimoniale, c’est un rendez vous téléphonique d’une durée moyenne de 45 minutes pendant laquelle nous travaillons ensemble sur votre situation patrimoniale – Un service au tarif unique de 69€ TTC –

 

Découvrir en détail notre offre d’assistance patrimoniale

 

Le bilan patrimonial – L’analyse exhaustive et approfondie de votre situation patrimoniale. – Tarif variable selon la complexité de votre situation / En moyenne, ce service est facturé 590€ TTC.

 

Découvrir notre offre de bilan patrimonial


26 Comments

  1. Le monde de demain says:

    Merci Guillaume pour cet article bien construit et détaillé qui suscite reflexion.
    Pour le reste la ligne est toute tracée par les réformes gouvernemantales : adieu le principe de solidarité par répartition applicable dès 62ans. En gros demerde toi si tu veux avoir une bonne retraite et en profiter dès 62 ans. Sinon ça sera le slalom entre minima sociaux , assedics revus à la baisse dans un contexte d’ inemployabilite des seniors et retraite qui va etre forfaitisee sur des minimas.
    Il reste le filet de l’assurance santé mais pour combien de temps ?
    Bref prendre soin de sa santé physique mentale et patrimoniale devient un pré-requis.

  2. Effectivement, cet article es très intéressant et démontre à quel point il est primordial d’investir afin de se protéger contre les aléas de la vie et de profiter au maximum

  3. Excellent article qui pose les faits essentiels.
    Vive les mini retraites à 40 ans 🙂
    … et vive l’immobilier qui permet cela !e

  4. Merci pour cette réflexion.
    L’immobilier cela ne dure qu’un temps une fois que l’on a fait du déficit et du meublé et que l’on revient à la location vide.
    Si l’on veut avoir un revenu en cas d’ Alzheimer jusqu’à la fin de sa vie dans quoi faut-il investir ou cotiser ?
    Merci pour vos suggestions.

  5. @Monique :
    Vendre ses biens immos
    Investir dans 2 AS en // :
    Sortie en capital dans l’une
    Capitalisation dans l’autre
    Puis sortie en capital
    Pas de gestion, Impôts minime!

  6. Miss Tip says:

    Pensez aussi à prendre soin de vos relations… parfois, tout ce que nous avons pu préparer pour nos vieux jours ne porte pas le fruit escompté (du moins aussi longtemps que nécessaire) et il arrive que ceux qui nous évite une vieillesse misérable, ce sont au final, nos proches et nos amis.

  7. julien bonnetouche says:

    Bonsoir,

    La vérité est toujours difficile à entendre (ou à dire)

    Quand on est vieux (c’est mon cas) si l’on est en bonne santé pour profiter de la vie, il faut au moins autant d’argent que pendant la vie active.
    C »est assez simple à comprendre; plus on a de temps, plus on a tendance à dépenser.
    Sans compter que tout ce que l’on a gratuitement quand l’on est jeune, après personne ne vous fait plus de cadeau…
    Et comme il ne faudra surement pas compter sur l’État, il vaut mieux se dire que l’on va s’en occuper tout seul.

    Voilà : si vous êtes jeunes, choisissez un boulot qui vous rapportera un maximum. et mettez en à gauche un max aussi, de la manière qui vous plait le plus.

    Et mettez vous en position de choisir vous même l’age de votre retraite.
    Ne comptez sur personne d’autre !!

    Ce qui est dit au dessus est vrai : il faut avoir des enfants, plusieurs, et rester toujours en bon termes avec eux, si vous voulez les voir de temps en temps.

    Et d’ailleurs si vous avez des sous à distribuer, ce n’est que mieux, car ils vous en seront reconnaissants.

    Et si l’on veut profiter de tout cela, il vaut mieux avoir dès le départ une vie saine, et se soigner dès qu’apparaissent les maladies liées à l’age. Pas de stress!!!!!

    • Quid des activités « gratuites » : lecture, promenade, associatif?

    • Merci pour ces conseils pleins de sagesse.

      Par contre les feux injonctions ‘ayez un métier qui paie bien’ et ‘pas de stress’ me paraissent assez contradictoires !

  8. Bonjour
    Et comment fait on pour préparer sa retraite quand les salaires suffisent juste à payer la vie courante ?
    L’immobilier ? Ce n’est pas si simple malheureusement, tout le monde n’est pas dans une ville avec un marché dynamique ou les loyers peuvent couvrir l’ensemble des charges.
    Merci

    • Law&Order says:

      @Lionel,
      Dans les villes dite dynamiques l’ immo est cher et le loyer ne couvre pas les charges.
      Seul les riches s’ enrichissent comme Marx l’a démontré au 19eme siècle et Piketty l’ a redemontré au 21eme siècle.
      Mais la France étant un pays social vous aurez droit à un minimum vieillesse +CMU après votre vie de labeur.

      • Si seuls les riches s’enrichissaient, il n’y aurait pas de riches en Chine puisqu’il y a 70 ans, il n’y avait pas de riches en Chine.

        Or, il y a des riches en Chine.

        Donc, il n’y a pas que les riches qui s’enrichissent.

        Et Marx et sa copie bas de gamme Piketty ont tort.

        • Law&Order says:

          La Chine s’ est globalement enrichie grâce à la mondialisation et ce au détriment des proletaires occidentaux.
          Les Chinois de la côte se sont rapidement enrichis contrairement aux chinois de l’ interieur qui taffent à vil prix dans les usines.
          J’ ai beau chercher je ne vois pas de pays où la richesse est naturellement et équitablement repartie hormis mécanisme contraint de redistribution comme par exemple en France avec l’ impôt.

        • Il y a des pays ou le «ruissellement de la richesse» ressemble à une grande sécheresse. Par ailleurs combien de Chinois, sur plus 1.2 milliards d’individus, sont sortis des rizières ?

  9. Personne n’a parlé de répartition. Quand à « richesse équitablement repartie » je ne sais pas ce que ça veut dire, mais je sais que je serai le dindon de l’affaire.

    Quand à l’impôt, il ne sert pas à répartir quoi que ce soit. Il sert à l’état pour accomplir ses missions : sécurité, justice, éducation… la mission de l’impôt est de financer les services régaliens de l’État.

    Le système opposé, celui qui a pour but avoué de redistribuer les richesses, est non seulement injuste, mais inefficace. Je vous renvoie à Jean-Baptiste Say pour le reste…

  10. « au détriment des prolétaires occidentaux. »

    Non, au détriment des classes moyennes, globalement, mais ponctuellement, les classes moyennes ont aussi bénéficié de la mondialisation.
    Cependant les classes moyennes françaises devraient en vouloir à leurs gouvernants pas aux Chinois. C’est bien parce que les entreprises françaises n’étaient pas concurrentielles vis à vis de leurs équivalentes européennes qu’elles ont disparu (la plus grosse partie des échanges de la France se font avec ses voisins, si je ne me trompes pas (pas le temps de vérifier)).

  11. julien bonnetouche says:

    Évidemment si vous acceptez de jouez avec les règles de l’Etat français, et en croyant tout ce qu’on vous raconte, vous n’êtes pas prêts pour devenir milliardaire, ni même millionnaire, et à fortiori d’avoir une retraite correcte.

    Vous devez vous poser la question suivante, et ce dès l’age où vous êtes en état de comprendre ( 10 à 15 ans) : comment vais je faire moi, pour m’en sortir, individuellement dans ce monde où tout concours à rendre les individus dépendants de l’état providence et par conséquent médiocres ?

    En plus d’avoir davantage d’argent, c’est tout l’intérêt de la vie que d’aller de l’avant et si possible au delà des limites dans les quelles on nous conseille de nous enfermer dès le départ.

    il n’y a pas de limites à ton action ni à tes ambitions mon fils !! (ma fille ) !!

  12. Juste une question?Comment font les autres pays au-delà de 62 ans,âge auquel il a été décidé en France de « profiter » aux frais des autres?

  13. Je crois savoir,’ils bossent tout simplement,en France le travail est vécu comme une peine à effectuer jusqu’à la libération qui est la retraite.

  14. @PCC
    Pour que les seniors bossent autant en France que leurs homologues européens encore faudrait il qu’ il y ait du boulot!
    Moins de 50% de taux d’ activité au-delà de 55 ans. Ils profitent peut être ?

  15. Souvent, la « redistribution » présuppose une spoliation préalable sous couvert de moraline positive et larmoyante, d’ordre socio-économique.

    L’expropriation pure et simple de toute chose durement acquise en est le stade ultime : bonheur à portée « demain » et lendemains qui chantent…faux

    Il faut alors sortir et utiliser la kalach.

    Sans parcimonie.

  16. Et il n’y aurait pas un lien de cause à effet par hasard ?Plus la retraite est tôt plus les gens s’arrêtent quelques années avant et accord tacite ou non dit entre employeur qui certes veut s’en séparer et l’employé qui même avec une perte de salaire préfère se laisser glisser (toujours dans l’optique de finir sa peine au plus vite…) vers la retraite en bénéficiant de tous nos amortisseurs sociaux qui nous coûtent un pognon de dingue!
    Et au fait que faisait Delevoye à 72 ans hier au soir sur un plateau de télé,il devrait être à la retraite non?après avoir mangé à toutes les gamelles de la république et de tous les partis il peut largement profiter…à nos frais.
    Cette réforme pour avoir du sens devrait être présentée par les jeunes élus arrivés avec LREM et non pas par cet apparatchik donneur de leçons.

  17. julien bonnetouche says:

    sven,

    Vous êtes encore plus dur que moi !!!

    Mais savez vous que Jef Bezos dont le chiffre d’affaire est grosso modo le PNB des pays bas et les bénéfices de l’ordre de 15 milliards/ an et en constante progression, est libertarien ?

    Il y a quelques temps, les syndicats fomentaient des grèves et manifestations chez Amazon , toujours pour les mêmes raisons, quelques dizaines de millions…

    Eh bien , il s’est débrouillé pour faire des contre manifestations, et a annoncé un plan de 2 milliards $ pour l’amélioration du sort de ses salariés. qui touchaient à des mesures régaliennes type transport, logement etc …

    Que croyez vous qu’il advint ?

    Les syndicats se sont plaints arguant que c’était à eux qui étaient élus de s’occuper de cela !

    Autrement dit ils voient bien qu’ils vont finir par perdre leur leur travail de politicard , parce qu’en face il y a meilleur qu’eux !! ( remarquez ce n’est pas difficile)

    ça, nous réchauffe le cœur !! non ?

  18. Hé oui…
    quand la gamelle est bonne pour de « bonnes raisons », le molosse ne veut point l’abandonner même si le tigre garde mieux le sérail qu’il ne l’a fait

  19. Dindonsauvage says:

    j’aime votre vision des choses Julien bonnetouche
    étant urgentiste dans un gros hôpital je n’envisage pas de pouvoir continuer à ce rythme jusqu’a 67 ans voir 72 ans… ont réinvestit 40% de nos salaires pour pouvoir partir plus tôt…

Répondre à Lionel Cancel

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

NewsletterInscrivez vous gratuitement pour recevoir nos articles par mail.