Catastrophe annoncée, prélude à la faillite d'un système au bord de l'abîme ou simple événement politique ordinaire comme nous en connaissons depuis toujours ?

Il est évident que les évènements se précipitent. Nous nous attendions collectivement à une période mouvementée en 2027, il semble que le président Macron ait décidé de les avancer à 2024. C'est vrai, pourquoi perdre du temps ?

Encore une fois, la démocratie s'est clairement exprimée. Net et sans bavure. Incontestable. Les votants doivent avoir quelque chose à dire et comme ils o...